AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782897591021
Éditeur : Atelier 10 (27/10/2015)
3.36/5   11 notes
Résumé :
Entre l'immobilisme et une agitation désordonnée, l'homme du 21e siècle se cherche et ne se trouve pas. Malgré ses appétits ardents, il se conforme à ce qu'on lui dit de faire et d'être, sans s'interroger, ni rien remettre en doute. Dans cet essai, Steve Gagnon propose une réflexion sur l'état de l'homme, aujourd'hui: ses rôles, son image, ses référents, ses modèles. Il tente d'imaginer une nouvelle définition de la virilité, loin des stéréotypes, façonnée par les é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pixie_dust
  14 septembre 2018
C'est un court essai qui met joyeusement la hache dans les vieux modèles de masculinité toxiques! Il y est notamment question de la relation père-fils, des modèles hollywoodiens, du taux de suicide chez les jeunes hommes et des stéréotypes de genre particulièrement déprimants chez les adolescents.  
 
Pertinent, accessible et bien livré, c'est un appel au changement que tout le monde devrait entendre!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
TipeeTipee   02 juin 2017
Une chose essentielle que je tiens à faire comprendre aujourd’hui est qu’il n’y a pas féminisation de l’homme moderne. Il y a émancipation. L’homme tente de sortir du stoïcisme qu’on attend de lui. Le terme féminisation est inadéquat et nous ramène à cette notion de mentalité étroites. Dire, par exemple, qu’un homme qui prend soin de son corps et de sa santé à un côté féminin développé n’est rien d’autre que l’aboiement de cette fabrication sociale qui martèle que de prendre soin de son corps (et non seulement de son apparence) est une préoccupation féminine. Et ces enseignements font beaucoup de dégâts puisqu’il existe, dans l’esprit de plusieurs hommes, une contradiction entre l’identité masculine et le fait d’avoir recours à de l’aide et à des services. […]
Ce sont toujours ces mêmes endoctrinements qui réussissent à nous faire croire que le fait d’être cultivé n’est pas viril, tout comme le fait d’être conscientisé et impliqué socialement, politiquement, environnementalement, ou d’aimer les oiseaux, d’acheter des fleurs, de cuisiner des gâteaux, des tartes, des confitures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pixie_dustPixie_dust   23 août 2018
Le confort est devenu notre préoccupation principale, le symbole de notre réussite. Mais dans le confort, rien de sublime ni de grand n'éclate impoliment et ne change le monde. (...) Rien n'a lieu dans nos maisons à revêtement de vinyle, rien n'a lieu au milieu de nos clôtures Frost. Rien de tout ce qui pourrait changer le cours de nos vies, troubler nos habitudes sédentaires, bouleverser la couleur de notre âme et nous convaincre que tout vaut la peine d'être sauvé n'a lieu dans nos salons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pixie_dustPixie_dust   30 août 2018
Je nous assure qu'il y a suffisamment de supermarchés, de pharmacies, de quincailleries et de salons de coiffure. Maintenant que nous avons rasé les sorbiers, les amélanchiers, les sumacs, que nous avons recouvert d'asphalte les baies de sureau, les cornouilles, les noisettes, les bleuets sauvages, et que les oiseaux n'ont plus que le béton et les sacs de plastique pour se nourrir, je nous propose de construite autre chose que des tours à condos, de faire, à la place, des plans de résistance, d'aménager notre insoumission, de bâtir des abris Tempo au-dessus de nos âmes minutieuses et d'inonder notre amère docilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
M-PiM-Pi   19 avril 2018
Je nous souhaite d'user nos corps à la corde, je veux nous voir la langue à terre d'être tellement libres, des plasters sur les genoux d'être tellement excités, trop pressés, les joues sanguines, le coeur haut dans les airs.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie_dustPixie_dust   30 août 2018
Il n'y a pas de combat contre l'un ou contre l'autre. Il n'y pas, non plus, de combat sans l'un ou sans l'autre. (les hommes et les femmes)
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
587 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre