AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,85

sur 48 notes
5
0 avis
4
13 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis
Mon avis : L'année dernière, j'avais lu "Les talons hauts rapprochent les filles du ciel" d'Olivier Gay et j'avais vraiment envie de retrouver les personnages car j'avais passé un très bon moment en compagnie de ce trio de pieds nickelés.

C'est un événement : Moussah est amoureux d' une pulpeuse black, mannequin de profession. Il présente Cerise Bonnétoile à Fitz et Deborah et celle ci les invite à venir la soutenir à la pré-sélection du concours Miss Podium, un concours de beauté.

Cerise passe haut la main le casting et est sélectionnée pour une semaine de stage intensif avec douze autres concurrentes et surtout en compagnie d'Aurélie, une magnifique rousse incendiaire dont Fitz tombe éperdument amoureux au premier coup d'oeil.

Quelques jours avant le stage Cerise disparaît, Moussah fou de douleur part à sa recherche et entraîne nos héros dans une chevauchée fantastique.

Un chouette trio de trublions qui compense toujours une intrigue un peu poussive. C'est une véritable bouffée d'oxygène de retrouver Fitz, Deborah et Moussah, on rit avec cet humour assez caustique et décalé.

Fitz et ses deux compères sont une véritable farce à eux seuls ; attention les anti-héros sont de sortie mais seulement cette fois ci, ils feraient bien de se méfier pour ne pas y laisser des dents.

J'ai trouvé ce deuxième tome bien meilleur que le premier, je me suis régalée. J'aime bien la façon qu'a Olivier Gay de transformer ses romans en pièce de théâtre.

Il faut vraiment faire connaissance avec nos clubbeurs, sniffeurs, branleurs, looseurs des nuits parisiennes et ne pas trop s'attacher à l'enquête même si je ne m'attendais pas du tout à cette fin. Une véritable surprise.

J'ai commandé le troisième roman, il me tarde de recevoir "Mais je fais quoi du corps ?"
Lien : http://lisalor.loulou.over-b..
Commenter  J’apprécie          112
Olivier Gay a fait une entrée remarquée dans l'univers du polar avec Les talons hauts rapprochent les filles du ciel.
Et ce bon départ se confirme avec Les mannequins ne sont pas des filles modèles, qui s'avère être un excellent mélange entre polar et humour.
Certes, il y a quelques clichés et facilités qui traînent de-ci de-là. Certes, les personnages ne sont pas tous aussi bien construits que celui de Fitz, et c'est un peu dommage.
Mais en même temps, l'intrigue est bien ficelé, les commentaires caustiques tombent toujours à pic, ce qui fait que l'on passe autant de temps à se demander comment cela va tourner qu'à s'amuser. En bref, un roman drôle, enlevé, prenant à souhait. Idéal à glisser sous le sapin !
Lien : https://encresetcalames.word..
Commenter  J’apprécie          50
Suite du précédent tout en pouvant se lire seul, toujours aussi sympa le trio d'amis noctambules. Ici en plus du monde de la nuit on touche au monde des mannequins, avec une intrigue encore bien foutue. On n'est pas loin du vaudeville à un moment, et je me suis cru revenu à la grande époque des films dialogués par Audiard et j'ai commencé à rêver à qui pourrait aller tel ou tel rôle ? Encore un bon moment de lecture, livre parfait pour oublier le boulot.
Commenter  J’apprécie          30
J'ai moins apprécié ce tome par rapport au premier, même si il était tout aussi fun et déjanté.

Le nouvelle copine de Moussah, l'ami de Fitz est une mannequin qui rêve de gloire. Mais alors qu'elle participe au plus grand concours de sa carrière, elle disparaît mystérieusement.
Stress? Enlèvement? Evidemment Fitz et sa bande ne peuvent décidément pas laisser passer ça ...

En fait mon principal reproche a été le fait qu'il n'y ai pas vraiment d'enquête. Tout le roman n'est qu'une succession de moments ou ils cherchent, puis ils arrêtent, puis ils reprennent, sans rien trouver ... avant la toute fin.

A la fin j'avais l'impression que l'enquête avait à peine avancé et j'attendais une avancée. du coup j'ai été un peu déçue.

Mais ceci dit, l'ambiance est toujours aussi sympa, avec ce groupe de losers au grands coeurs qui essayent de faire bien en ne réussissant rien.
Et la fin est vraiment bien trouvée ! Je n'aurais jamais pu imaginer ça, ça c'est sur.

Au final j'ai tout de même bien apprécié ma lecture malgré tout, et je lirais la suite.

15/20
Commenter  J’apprécie          30
Un coup de coeur, un livre qui se lit très rapidement ou ceux qui ont déja lu l'auteur avec les talons hauts rapprochent les filles du ciel retrouveront les personnages déjà connus dans le précédent opus Fitz, Moussa, Jess, Deborah. La plume d'Olivier Gay est toujours aussi plaisante à lire, j'ai lu ce livre en deux demis-journées. Un vrai plaisir.
Commenter  J’apprécie          30
c'est avec un sourire permanent aux lèvres que l'on suit les nouvelles mésaventures de Fitz et de ses 2 acolytes. après les nuits et boites parisiennes c'est le monde des castings et concours de mannequins qui servent de cadre.les strass et paillettes,l'humour permanent donnent un côté léger,décalé et bien sympa.
Commenter  J’apprécie          30
Comme le précédent, un petit roman drôle et sympathique mené par un anti-héros charismatique.
Fitz, c'est le free style. Trentenaire oisif, clubber assidu et séducteur irrésistible, il partage ses journées entre son lit et ses jeux vidéo, et passe ses nuits en boîte avec ses potes autour d'une vodka payée avec ses petits deals de « soleil ». Vivant au jour le jour, il improvise sa vie, se mettant constamment dans les situations les plus improbables. Alors imaginez-le en pleine enquête ! Amoureux de la principale suspecte, démasqué lors d'une pseudo infiltration, aux prises avec un hacker voyeur, Fitz fait un investigateur bien pitoyable mais ô combien drôle ! le roman, qui nous fait appréhender le monde fascinant mais cruel du mannequinat, tient essentiellement par cette personnalité tour à tour exaspérante et amusante, la trame narrative restant modeste.
Commenter  J’apprécie          20
Dans ce second roman, nous replongeons dans l'univers de Fitz, petit dealer à la semaine, accro à la nonchalance et entouré d'une équipe de bras cassés.

Et pour la seconde fois, je dois bien avouer que cette histoire fonctionne, les personnages sont toujours attachants, les événements s'enchaînent au juste rythme et le dénouement final est amené avec beaucoup d'intelligence par l'auteur.

Je trouve Fitz un peu plus mature dans ce tome, un peu plus conscient du monde qui l'entoure et ce n'est pas pour me déplaire.
Alors, si comme moi, vous adorez le second degré, alors prenez rendez vous sans tarder avec Fitz et Olivier Gay !
Commenter  J’apprécie          20
Une nouvelle aventure du trio infernal inventé par Olivier Gay, toujours aussi jouissive. Fitz se retrouve encore dans les ennuis jusqu'au cou et patauge désespérément pour s'en sortir.

L'intrigue est solide mais, comme d'habitude, ce sont les personnages qui font la différence. L'auteur manie l'ironie et le cynisme à la perfection, et on se prend à sourire du début à la fin. Une excellente plongée dans un univers que je connaissais peu, celui des mannequins - qui, décidément, ne sont pas des modèles.
Commenter  J’apprécie          20
Voici le second livre où l'on retrouve nos très chers protagonistes. Dans l'ordre, c'est le second, mais c'est bel et bien le dernier que j'ai lu, et celui que j'ai le moins aimé. Overdose de Fitz ou simple baisse de régime de la part de l'auteur ?
Et bien détrompez-vous, on reste quand même sur du très bon polar, avec toujours les mêmes personnages (fidèles à eux-mêmes). L'humour est toujours présent, l'enquête nous tient en haleine (même si, encore une fois, les grands amateurs du genre trouveront assez facilement la fin), et une fois de plus ce n'est pas l'enquête qui est vraiment au centre de l'oeuvre mais les personnages que l'on considère vraiment comme des amis et que l'on ne veut pas quitter.
Pas mal de points forts alors. Mais après avoir lu les trois autres livres de la même série, il faut avouer que celui-ci était un poil au-dessous. le personnage principal, Fitz, tombe parfois dans la caricature de lui-même ce qui donne une humour parfois lourd à la limite du vulgaire. Sauf que le point fort de cette série, et bien c'est ce personnage justement. L'auteur a toujours réussit à doser parfaitement l'humour et le sérieux du personnage. Mais ça marche moins dans ce tome-là.
Rien de grave, ce livre se lit quand même très bien et les petits points négatifs ne sautent pas aux yeux non plus, pas au point d'enlever cette série de mes série policières coups de coeur.
Lien : http://oukouloumougnou.blogs..
Commenter  J’apprécie          10




Lecteurs (113) Voir plus



Quiz Voir plus

Le Noir est ma couleur, tome 1

1. Combien y a t'il de couleurs dans le Spectre ( sans le Noir ) ?

5
6
7
8

5 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari de Olivier GayCréer un quiz sur ce livre

{* *}