AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700256409
Éditeur : Rageot Editeur (09/05/2018)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 183 notes)
Résumé :
Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n'aurait jamais prêté attention à Manon l'intello du premier rang. Pourtant, à la suite d'un pari il a décidé de la séduire.

Normalement, Manon n'aurais jamais toléré qu'Alexandre vole à son secours. Pourtant, dans l'obscurité d'une ruelle, sa présence s'est révélée décisive.

Alexandre doit se rendre à l'évidence. Rien n'est normal dans cette histoire.

Manon acceptera-t-elle qu'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (126) Voir plus Ajouter une critique
AudreyT
  08 juillet 2018
****
Qui a dit que la magie n'existait pas ? Alexandre n'a rien trouvé de mieux que de lancer un pari avec ses amis et il doit conquérir Manon, la première de la classe. Cette dernière ne s'intéresse qu'à ses cours, ses livres et ses contrôles alors qu'Alexandre ne pense qu'à boxer, passer du temps avec ses amis autour d'un verre et collectioner les filles... Ils n'ont rien en commun mais de drôles de chemins vont finalement les rapprocher...
Et nous voila embarqué dans un très bon premier tome !!! Olivier Gay écrit avec rythme, ménage le suspense et dévoile doucement mais sûrement les détails de cette histoire prenante et qui promet des heures encore passionnantes !!!
Une très belle réussite et je remercie NetGalley et les éditions Rageot pour leur confiance...
Commenter  J’apprécie          300
sylvaine
  23 juin 2018
Le noir est ma couleur, tome 1: le pari- Olivier Gay - Rageot éditions 9/05/2018.
Me voilà le bec dans l'eau ! Je déteste les premiers tomes de série ! Question de principe ! bon maintenant je fais comment pour connaitre la suite des aventures de Manon ? Il parait quand le second tome ? Comme c'est une réédition , bonne idée au demeurant, je vais aller voir si ....
Trêve de plaisanterie je me suis régalée . Manon la première de classe se faisant "draguer" par Alexandre le Dom Juan de service , mais attention un Dom Juan au grand coeur prêt à tout pour la défendre et Dieu sait qu'elle va en avoir besoin malgré tous les pouvoirs qu'elle semble posséder.
Ne comptez pas sur moi pour en savoir d'avantage , je vous laisse découvrir ces parisiens d'un autre type qui vivent parmi nous Olivier Gay entraine ses lecteurs dans un monde différent. La lecture est aisée , l'écriture fluide et plaisante .Une fois de plus je suis conquise par une littérature "jeunesse" et je remercie vivement les Editions Rageot pour ce cadeau via NetGalley .#LeNoirEstMaCouleur-LePari #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Saiwhisper
  30 mai 2018
Si vous me suivez depuis quelque temps, vous ne serez pas surpris(e) si je vous apprenais que j'ai adoré le premier tome d'une série de l'un de mes auteurs favoris du moment : Olivier Gay… Pour ma part, je ne m'en faisais absolument pas, puisqu'en lisant la super critique de Mikasa (ici), j'ai su que cette lecture allait me plaire… Une fois encore, le savoureux mélange d'humour, d'action, de fantastique et de personnages à forts caractères a fait mouche !
Les deux narrateurs, Alexandre et Manon, ont rapidement su se rendre attachants. Manon, une demoiselle studieuse, douée, franche et observatrice, va s'avérer être un personnage féminin auquel on peut facilement s'identifier malgré son côté intello. Elle ne se prend pas la tête, travaille, fait preuve de tempérament et a une meilleure amie. de son côté, Alexandre est un garçon qui, soit va faire craquer les lectrices fans des bad boys, soit va faire son petit chemin avant de se révéler convaincant. En effet, l'adolescent va d'abord se montrer exécrable. Arrogant, sanguin, sarcastique, grossier et séducteur, il considère les filles comme des trophées. D'ailleurs, puisqu'elle est la seule à lui résister, il va faire de Manon sa cible !… de premier abord, Alexandre ne semble donc pas être quelqu'un de fréquentable. Il a longtemps fumé autre chose que la cigarette, boit beaucoup, fait de la boxe et n'hésite pas à racketter autrui. C'est tout à fait le style de petite racaille qui traîne avec des comparses et qui se sent intouchable. Heureusement, le jeune homme va prouver au fil des rebondissements qu'il a des qualités et qu'il fait preuve de beaucoup d'auto-dérision. Sa façon de penser et d'agir ont finalement fait qu'il s'est avéré être mon personnage favori. Nul doute que l'évolution de son caractère sera très intéressante à suivre au fil des tomes ! Certes, on pourrait trouver que tous les deux sont un peu clichés néanmoins, cela n'a pas été dérangeant. Ainsi, on constate progressivement qu'il y a des choses approfondies et bien amenées derrière les étiquettes leur collant à la peau.
Durant ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement avec la série « La magie de Paris » qui m'a fait connaître Olivier Gay. On retrouve l'idée de tandem fille/garçon que tout oppose qui se taquine à coups de dialogues plein de piquant. Une fois encore, l'un est un mage et l'autre sait se servir de ses poings… En plus de l'action qui se situe à Paris, on note également que l'organisation magique à laquelle appartiennent les héros cache énormément de secrets… Enfin, il semblerait que l'auteur apprécie Alexandre Dumas, et plus particulièrement « Les Trois Mousquetaires », puisqu'il y fera mention à plusieurs reprises. Quelques références à notre culture seront également disséminées de-ci de-là. Cela dit, ce n'est pas pour autant que les deux sagas sont identiques. L'idée de magie est vraiment différente et c'est vraiment ce qui fait la force de « Noir est ma couleur ». Chaque sortilège est réparti en sept teintes qui correspondent à des domaines différents comme l'air, l'eau, le feu, l'esprit, etc. La découverte de cette magie se fait progressivement et, même s'il peut y avoir plusieurs éléments à intégrer, le tout se fait avec aisance. Il me tarde d'en savoir plus sur cette fameuse couleur noire dont fait allusion le titre de la série…
À nouveau, l'auteur m'a arraché quelques sourires avec son humour. Il a su me convaincre avec la personnalité crédible des jeunes narrateurs. Il m'a également captivée avec son rythme bien dosé et ses actions s'enchaînant au compte goutte. Il a aussi su m'étonner à plusieurs reprises, puisqu'il a fait en sorte que la chance ne soit pas forcément du côté des héros. Olivier Gay doit vraiment être un peu sadique sur les bords, puisque ses personnages en prennent toujours pour leur grade, échouent ou ont beaucoup de difficultés. Je trouve que cela apporte une touche de réalisme, car j'en ai tellement assez des gentils à qui tout sourit et qui réussissent chaque duel !… Voilà donc une série fraîche, dynamique, bien pensée et très agréable à lire. D'ailleurs, je suis tellement prise par cette lecture que j'enchaîne le second tome dans la foulée. J'espère qu'il sera aussi haut en couleur que ce premier opus !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Yendare
  29 juillet 2018
Bon on va se l'avouer si je n'avais pas vu de si nombreuse critique positive sur ce roman, je ne l'aurai jamais ouvert en me contentant de lire le résumé, d'un rapide coup d'oeil sur la couverture avant de m'en détourné. Au final je suis plutôt satisfait d'avoir lu ce petit roman d'Olivier Gay auteur qui m'était encore inconnu jusque-là. Et pourtant au début cela n'a pas été gagné et durant les trois premiers chapitres je me suis vraiment demandé dans quoi je m'étais embarqués puis très vite les pages se sont mis à tourner toutes seules jusqu'à cette fin qui ne peut que nous pousser à lire la suite maintenant bien trop curieux pour s'arrêter à ce premier tome. j'ai aimé l'alternance de point de vue par chapitre de Manon et d'Alexandre. Quand on parle du loup, avec ces deux-là Olivier Gay joué vraiment avec les clichés (c'est d'ailleurs de ce qui m'a un peu effrayé au début de ce tome à la découverte de ces deux personnages) mais le tout est au final très bien dosé que cela soit pour les clichés mais aussi pour le reste : romance, magie, action. Ainsi tout est fait au cours de ce premier tome pour nous rendre assez curieux afin de lire la suite et avec cette fin, c'est gagné pour moi. Je vais de ce pas me jeter sur la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Mikasabouquine
  18 mars 2018
Enfin ! Depuis le temps que je veux découvrir la série « Le noir est ma couleur » et la plume d'Olivier Gay ! J'étais convaincue d'avoir un gros coup de coeur et finalement ce sera plutôt une très bonne lecture… (Ce qui est déjà très bien… !) Je pense que j'en attendais tellement que je ressors, malheureusement, un petit peu déçue.

J'ai aimé l'humour qu'Olivier Gay parsème tout au long de l'histoire, cela fait d'ailleurs partie de sa réputation. le ton est frais, jeune et dynamique. L'écriture est fluide, l'auteur va droit à l'essentiel et ne s'embarrasse pas de détails inutiles ou de longues descriptions. Tout est justement dosé. En cela, sa plume m'a fait penser à celle de Joëlle Charbonneau. Ces deux auteurs ne s'étalent pas dans les sentiments (sans pour autant les bâcler) et font place à l'action. De surcroît, en plus de proposer une histoire dynamique, Olivier Gay a mis en place un univers très intéressant. Malgré que la thématique de la magie soit vue et revue, il réussi à proposer une histoire différente et novatrice. L'auteur revisite le sujet en créant, en mixant et en réinventant certains mythes. J'ai été très agréablement surprise par son imagination. Son univers se démarque avec brio !

Côté protagonistes, Olivier Gay réussi un exercice plutôt périlleux. En effet, ses personnages sont clichés mais ils le savent et ils en jouent ! C'est plutôt surprenant (dans le bon sens du terme) et du coup, ça passe et on s'en amuse aussi en tant que lecteur (car c'est quand même peu commun!). Manon est agréable, c'est la discrète bonne élève de la classe, mais j'attend plus de tempérament la concernant. À voir comment elle évolue dans les prochains tomes… Quant à Alexandre, le bad boy par excellence, son caractère est explosif. Il est arrogant, sarcastique, prétentieux, vulgaire et provoquant. C'est un vrai délinquant mais son personnage est réussi. Il m'a fait sourire avec « ses airs de dragueurs de supermarché » (dixit Manon dans le livre, si je ne me trompe pas…). J'aurai presque voulu qu'il soit encore plus horripilant. Manon et Alexandre sont aux antipodes, mais ne dit-on pas que les opposés s'attirent… ? J'ai trouvé leur romance bien amenée sans être précipitée.

Ainsi, même si ma découverte de « Le noir est ma couleur » est un tout petit peu décevante, j'ai passé un très bon moment. J'attends des personnages qu'ils s'affirment davantage dans la suite et j'espère que l'auteur va continuer à développer son univers que j'ai trouvé très ingénieux.
Cette aventure me conforte dans mon idée de découvrir son autre série pour adolescent « La Magie de Paris » ainsi que sa duologie fantasy pour adultes « Les épées de glace ». Je lirai bien évidemment la suite de cette série, le tome 2 m'attend déjà dans ma bibliothèque :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          115

critiques presse (2)
Ricochet   14 août 2014
Après un début adolescent plus que convenu, le roman acquiert son originalité paradoxalement par une histoire de magie attendue dans son contenu : la simplicité de l'intrigue est ainsi décalée par rapport à l'âge supposé du lecteur (à partir de 13 ans), générant un petit vent de fraîcheur bénéfique.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Elbakin.net   06 août 2014
Il n’y a là pas de quoi bouder notre plaisir de lecture, à la découverte de cette mise en bouche aux personnages attachants dont les aventures se révèlent habilement menées, avec une magie inventive et un final surprenant.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   17 juillet 2014
Elle paraît effrayée et je la comprends. Elle croyait négocier ma liberté, mais elle ne dispose d'aucun atout dans sa manche. Qu'est-ce que le mage a dit ? Ah oui, à quinze ans, on est idéaliste.
Qu'est-ce que j'aurais fait à sa place ? Je serre les dents en réalisant que j'aurais essayé de la sauver. Il faut croire qu'on est pas plus intelligent à seize ans.
Commenter  J’apprécie          160
LuxiLuxi   09 mai 2018
Je détourne les yeux et tends la main à Azur qui vient d’arriver. Il s’assied, puis me dévisage avec attention.
― Putain. Ton père, encore ?
Je hausse les épaules avec fatalisme. Mon ami serre les poings.
― Quand est-ce que tu vas lui expliquer que tu n’es pas un punching-ball ? Tu pourrais pas te défendre, un peu ? Sérieux, si l’un de nous voulait te défoncer comme ça, tu nous ferais pas de cadeaux !
― C’est vrai. Mais t’es pas mon père.
― Et pourtant, j’ai baisé ta mère, ricane Azur avant de reculer devant mon regard mauvais. Oh, ça va, je plaisantais. C’est juste violent de te voir arriver en cours avec cette gueule. T’as beau mettre du fond de teint, tu peux pas tout cacher. T’as jamais eu de problèmes avec les services sociaux ?
Je lui souris, mais l’humour n’atteint pas mes yeux.
― Je fais de la boxe, mec. Tu crois que je peux pas justifier ces coups ? Merci du soutien, c’est mon problème et je le gère à ma manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbeorbe   16 juillet 2014
Les mages existent, ils sont parmi nous, et personne ne s'en est jamais rendu compte. Pas étonnant, s'ils font profils bas comme ses parents. Sa mère est bibliothécaire ... bibliothécaire ! D'accord elle aime les livres, mais quand même. Si j'avais possédé des pouvoirs, je serais au moins devenu, je ne sais pas, roi du monde ou un truc comme ça.
Commenter  J’apprécie          100
Laureline46Laureline46   10 juillet 2014
Bon, récapitulons. Les Mages Noirs ne sont pas aussi méchants qu'on le croirait, ils sont adorables, ce sont eux les victimes, ils sont pourchassés, blablabla.
Jusqu'ici, d'accord. A la place de Fabrice, je serais plutôt énervé. S'il m'avait demandé mon aide dans sa lutte, peut-être que je la lui aurait donné, tiens.
Mais ils tiennent à me sacrifier dans leur rituel à la con pour révéler les pouvoirs de Manon et là, je suis moins partant.
Seulement je n'ai pas mon mot à dire. Ecartelé sur le pentacle, pieds et poings liés, je ne vois pas comment me sortir de cette situation en un seul morceau. Preuve de ma terreur grandissante, ma pudeur diminue en proportion, et ma nudité ne me dérange plus autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   30 mai 2018
Les Mages existent, ils sont parmi nous, et personne ne s'en est jamais rendu compte. Pas étonnant, s'ils font tous profil bas comme ses parents. Sa mère est bibliothécaire... bibliothécaire ! D'accord, elle aime les livres, mais quand même. Si j'avais possédé des pouvoirs, je serais au moins devenu, je ne sais pas, roi du monde ou un truc comme ça.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Olivier Gay (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Gay
La vidéo de la soirée qui s'est tenue à la librairie Decitre de Grenoble dans la cadre du mois de l'imaginaire avec Grégory Da Rosa, Brice Tarvel et Olivier Gay.
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le Noir est ma couleur, tome 1

1. Combien y a t'il de couleurs dans le Spectre ( sans le Noir ) ?

5
6
7
8

5 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari de Olivier GayCréer un quiz sur ce livre
. .