AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maud Godoc (Traducteur)
ISBN : 2290338559
Éditeur : J'ai Lu (01/03/2007)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Trente ans.
Voilà, il était arrivé, ce fameux anniversaire. Pas vraiment comme je l'avais rêvé gamine. Où était le mari séduisant et amoureux ? Les enfants adorables ? La reconnaissance professionnelle ? J'étais célibataire, j'avais un boulot assommant, et je ne voyais absolument rien de folichon se profiler à l'horizon. Ce soir-là, j'ai un peu forcé sur la tequila... et j'ai couché avec le fiancé de ma meilleure amie qui se marie en septembre...
Crime... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
darkmoon
  29 septembre 2013
Détente assurée avec une histoire légère mais fournie.
Rachel et Darcy sont les meilleures amies du monde. La première est encore célibataire, alors que la seconde va bientôt se marier avec Dex. Après une soirée bien arrosée, Rachel finit au lit avec... Dex! Ne sachant pas trop s'il s'agit d'une erreur de parcours ou d'un véritable amour refoulé depuis longtemps, les deux adultes décident de laisser retomber la vapeur. Ils se rendent rapidement à l'évidence que le désir est là pour durer. Afin de toucher au bonheur, les amants devront trouver la meilleure façon d'annoncer leur amour à Darcy.
Ce n'est pas de la grande littérature, c'est de la chick lit qui se lit facilement, qui est drôle et qui se veut être divertissante avec des rebondissements prévisibles (mais avec style quand même). Je me suis attachée aux personnages vivants et colorés. On suit leurs mésaventures et on en redemande.
Donc bonne comédie romantique, originale de par son postulat de départ ! On croit vraiment beaucoup à l'histoire et aux sentiments des personnages principaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Clelie22
  24 février 2014
Il y a des fois où la conscience professionnelle touche à l'abnégation, voire au masochisme.
J'avais acheté ce livre il y a quelques années, sur suggestion d'élèves, l'avait bien soigneusement saisi et rangé dans les rayonnages et jamais lu. Je n'en avais jamais trouvé le courage, vu mon peu de goût pour la littérature pour les poulettes. Dernièrement, en lisant le résumé qu'en avait fait une de mes élèves au cours d'un travail de critique, j'ai laissé mentalement échapper une sorte de «woups !» et je me suis dit que ce ne serait pas mal que je le lise avant de le mettre entre les mains de mes oies (pas si) blanches que cela. J'ai donc pris mon courage dans une main, le livre dans l'autre et enfilé ma bombe d'équitation pour pouvoir me taper la tête contre les murs sans risques pour la santé.
Bon, dans les 3 premiers chapitres, je me suis dit que, finalement, ça n'était pas trop mal écrit, dans un style fluide et assez dynamique. Au bout d'une demi-douzaine de chapitres, j'ai commencé à bâiller au récit des «aventures» passées de Rachel, à me décrocher franchement la mâchoire aux multiples précisions sur la tenue vestimentaire des uns et des autres, à lorgner avec découragement le nombre de pages non encore lues, à feuilleter les dernières pages du livre (oh ! Surprise ! Ça finit carrément comme je m'y attends !) et continué vaille que vaille ma lecture.
A la fin du 1er chapitre, Rachel couche avec le fiancé de sa meilleure amie. Au chapitre 3, ils se revoient et échangent des baisers passionnés (mais c'est tout). Au chapitre 7, ils remettent le couvert puis s'installent dans une relation assumée, du moins entre eux puisqu'ils continuent à la cacher à Darcy et à leur entourage. Mais il faut encore 230 pages avant que la situation ne se dénoue. Donc, pendant 230 pages, on a droit à un nombre vertigineux de scènes dont la seule fonction est de rappeler :
1/ Que la narratrice couche avec le fiancé de sa meilleure amie (au cas où on aurait oublié)
2/ Qu'elle a des sentiments pour lui (au cas où on ne l'aurait pas deviné)
3/ Que Darcy est une garce égoïste, vaine et prétentieuse (au cas où on ne l'aurait pas compris dès les premiers chapitres).
Et aussi de planter le décor très chick-litt : boutiques, soirées branchouilles, etc.
Un peu avant la moitié, j'ai commencé à me demander pourquoi je persistais. Je n'y trouvais pas de plaisir, je ne comptais pas recommander cette histoire sans intérêt à mes élèves, alors, pourquoi ? Par acquis de conscience, sans doute (et peut-être un peu aussi pour pouvoir l'allumer au lance-flammes sur Babelio, niark niark niark !)
Au-delà de l'ennui profond et du manque d'enthousiasme patent que j'ai ressenti à la lecture de ces pages, j'ai trouvé la morale de fond franchement limite : la narratrice couche en secret avec le fiancé de sa meilleure amie mais ce n'est pas condamnable parce que :
1/ Elle a des sentiments pour lui.
2/ La meilleure amie en question est une garce (je répète au cas où ça vous aurait échappé...) et n'hésiterait pas à en faire autant.
Je ne surinterprète pas. C'est à peu près ce que dit une autre amie de la narratrice quand elle lui avoue sa liaison :
«- Tu oublies une donnée importante du problème, Hillary. Darcy est mon amie depuis toujours. Et je suis sa demoiselle d'honneur.
Elle lève les yeux au ciel.
- Ça ne compte pas vraiment. Et puis, il n'est pas question de Darcy. Il s'agit de Dex et toi.
- A mes yeux, il s'agit aussi de Darcy. Elle est mon amie. Et même si elle ne l'était pas, si elle était une inconnue pour moi, tu ne crois pas que je vais m'attirer un mauvais karma.
Elle se redresse dans son fauteuil.
- le monde n'est ni tout blanc ni tout noir, Rachel, commence-t-elle d'un ton docte. Les absolus moraux n'existent pas. Si tu couchais avec Dex juste pour le sexe, je me ferais peut-être du souci pour ton karma. Mais tu éprouves des sentiments pour lui. Cela ne fais pas de toi une mauvais personne.
J'essaie de mémoriser sa tirade. « Les absolus moraux n'existent pas. » Voilà qui me plaît.
- Dans la situation inverse, continue-t-elle, Darcy n'hésiterait pas une seconde. »
Ça me laisse pantoise. J'ai dû mal avec cet espèce de relativisme moral : chacun se bricole sa petite morale. Ce n'est pas « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse » mais « Ne te sens pas coupable si tu fais du mal par amour et encore moins si autrui est du genre à pas se gêner pour t'en faire autant. »
Bon, même si on n'est pas trop chatouilleux(se) sur le chapitre de la morale et de l'honnêteté, on peut regretter l'absence totale de suspense et de rebondissements dans ce roman. Quant au «prince charmant» (avec beaucoup de guillemets) de l'histoire, je l'ai trouvé franchement fadasse. Dans le premier flash-back qui le concerne, la narratrice nous raconte une joute verbale courageuse entre le jeune Dex et l'un de ses professeurs, une rosse aimant humilier les élèves. Seulement, pendant le reste du livre, on pourrait juger que le comportement de Dexter, qui couche avec la meilleure amie de sa fiancée sans le lui avouer et sans rompre leurs fiançailles, n'est pas exactement un exemple de courage.
Enfin, la scène de dénouement est limite ridicule.
A aucun moment, je ne me suis sentie prise aux tripes par cette histoire. Je n'avais pas du tout envie de m'identifier à l'héroïne (plutôt de lui coller une paire de claques). Ce genre de livres réveille aussi la féministe qui sommeille en moi (elle a le sommeil léger) et celle-ci s'écrie : «quoi ?! C'est tout ce qu'on propose comme modèle aux femmes d'aujourd'hui ?! Des poulettes qui, lorsqu'elles n'attendent pas benoîtement le prince charmant, ne sont préoccupées que de boutiques et de fringues. Au secours ! Simone revient !»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
marielitenpyjama
  01 octobre 2013
L'histoire officielle : Rachel et Darcy sont super copines. Darcy se marie dans trois mois et Rachel se tape son fiancé.
L'histoire officieuse : Rachel et Darcy sont deux grosses gourdasses, tellement antipathiques toutes les deux qu'elles n'ont jamais trouvé d'autres amies qu'elles mêmes et se voient tous les jours alors même qu'elles ne peuvent pas s'encadrer depuis 10 ans. Rachel décide subitement et de manière complètement incompréhensible d'avoir une liaison avec le fiancé de Darcy...
J'ai détesté l'héroïne, cette espèce de sainte nitouche sans la moindre personnalité, qui se fait entuber par sa meilleure amie depuis des années et qui pense que c'est acceptable de se taper son mec, sous prétexte qu'elle se fait marcher sur les pieds.. Je pensais que le personnage allait évoluer, que le message était regardez, cette fille est une connasse, mais elle va devenir une fille bien. Pas du tout. Elle reste une connasse et elle de plus en plus exaspérante au fur et à mesure du livre.
Absolument rien dans l'intrigue n'est crédible.
Je ne crois pas une seule seconde que cette pauvre imbécile de Rachel ait vraiment eu les ovaires de vraiment coucher avec le fiancé de sa meilleure amie.
Je ne crois pas une seconde, et ce malgré leur indubitable stupidité et manque de personnalité, que Darcy et Rachel restent amies depuis si longtemps alors qu'elles ne peuvent pas se blairer.
Les personnages secondaires, dont le discours est globalement "c'est bien ma chérie, tape toi le mec de ta pote, tu as raison, on est fier de toi pour une fois tu te bats pour ce que tu veux", n'ont pas le moindre intérêt et ne sont là que parce que l'auteur a la naïveté de penser que s'ils disent que Rachel est gentille, le lecteur va croire que Rachel est gentille, mais le lecteur est intelligent, il comprend très vite que Rachel n'est qu'une sale petite hypocrite pathétique et méchante, et de la pire espèce, de celle qui ne l'assument pas, contrairement à Darcy, qui elle au moins, est ouvertement odieuse.
Je ne parle même pas du mec, le fameux fiancé au centre de ce trio amoureux. C'est le pauvre mec par excellence, lâche, sans intérêt ni morale. D'un autre côté c'est le seul personnage crédible, dans la mesure où il n'y avait qu'un pauvre idiot sans le moindre intérêt pour s'intéresser à deux pauvres idiotes sans le moindre intérêt comme Rachel et Darcy.
Je l'ai jeté à la poubelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
victoriaD408
  05 décembre 2012
Sorti en 2004, Duo à trois est un des nombreux livres de l'auteure de livres d'amour pour femmes, Emily Giffin . L'histoire de des défis dans l'amitié de deux meilleures amies, Rachel et Darcy , Rachel est inspiré par l'auteure, car cette dernière aussi a fait ces cours en droit à l'Université.
Rachel et Darcy sont meilleures amies pour la vie. Les deux femmes vivant à New York, Darcy, elle la fille parfaite, va bientôt se marier avec Dexter, l'ancien ami de Rachel et l'homme idéal. Par contre, un matin après la dure soirée de la fête de Rachel, cette dernière et Dexter se réveillent dans le même lit. Qu'en sera-t-il de son amitié avec Darcy?
J'ai aimé ce roman, par contre, pas plus que cela. Pour commencer, il y avait de longs moments dans l'histoire ou il ne se passait rien du tout d'important donc le roman devenait moins intéressant à lire. Pour continuer, l'histoire n'est pas non plus très originale dans la marché de romans pour femmes de nos jours. Donc, je pouvais me faire un idée de se qu'il allait se passer dans l'histoire. Par contre, ce que j'avais bien aimé c'était les personnages. J'aimais beaucoup leurs personnalités, ils me faisaient rire souvent et j'aimais aussi beaucoup la façon dont l'auteure les décrivait.
Donc, j'ai aimé cette oeuvre, mais je ne me verrais pas la relire une seconde fois,à cause des points négatifs cités plus tôt dans mon texte, c'est donc pourquoi je lui donne une note de trois sur cinq.
victoriaD408, 4 décembre 2012
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sld09
  28 juin 2017
Le roman a aussi été publié sous le titre "Prête-moi ton homme".L'écriture d'Emily Giffin est très agréable à lire et j'ai beaucoup aimé le personnage de Rachel que j'ai trouvé très touchante. Il est facile de s'identifier à elle : elle fait un boulot qu'elle n'aime pas mais dont elle a besoin pour payer ses factures, elle adore sa meilleure amie même si elle lui tape parfois sur les nerfs, sa vie amoureuse n'est pas très exaltante, etc.Le sujet (une fille qui tombe amoureuse du fiancé de sa meilleure amie) peut sembler caricatural mais Emily Giffin traite avec justesse et délicatesse de situations auxquelles on a pu être confronté : l'étiolement des amitiés d'enfance, des sentiments amoureux pour un homme "pas tout à fait libre",...Un très bon moment de lecture et de détente...Dans le style "histoire d'amour et grande trahison", il y a aussi Tout ton portrait d'Isabel Wolff que j'ai tout autant adoré.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LiliDunkyLiliDunky   21 septembre 2014
When you’re in love, sometimes you have to swallow your pride, and sometimes you have to keep your pride. It’s a balance. But when the relationship is right, you find the balance.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Emily Giffin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emily Giffin
Une partie de dance adaptée du livre Duo à trois
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3382 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre