AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sauveterre


Sauveterre
  09 avril 2019
Bien partial, ce panorama de la littérature française - et même violemment subjectif, au gré des préférences et des intolérances du bouillant Kléber Haedens. C'est ce qui en fait le charme : aucun écrivain, aucun mouvement littéraire ne laisse Haedens indifférent, il aime, il adore ou il déteste, c'est selon ! Au fil de ses admirations ou de ses allergies, les évocations sont roses ou noires, et tout cela nous donne un anti-manuel, un livre vivant, brillant et vigoureux, écrit avec passion, avec un amour de la littérature qui éclate à chaque phrase.

Mais, trop souvent, c'est un livre injuste : les opinions politiques (royalisme, extrême-droite) et les sympathies littéraires (les "hussards" des années 50, c'est d'ailleurs Michel Déon qui préface la réédition dans la collection des "Cahiers rouges" de Grasset) du jeune auteur (il avait 30 ans lors de la première édition) rendent souvent excessifs, voire grotesques, les jugements portés sur tel ou tel écrivain. Au palmarès des auteurs les plus vilipendés (sans oublier Robbe-Grillet qui a droit à un traitement de faveur) : Voltaire, Rousseau, Hugo, Zola, Bernanos, Camus et Sartre. Leur point commun ? Ce n'est pas très difficile à deviner...
Inversement, des écrivains mineurs comme Roger Peyrefitte, Charles Maurras ou André Suarès se voient bizarrement portés au pinacle. Et certaines absences sont incompréhensibles (pas une ligne sur Yourcenar ou sur Tournier dans l'édition de 1970 !!!)

Bref, une histoire littéraire violente, partiale, injuste et parfois ridicule.
Et malgré cela (ou à cause de cela)... un grand bonheur de lecture ! J'y reviens régulièrement, un peu au hasard des pages, et c'est toujours un plaisir. Allez comprendre...

A déconseiller donc comme premier manuel de littérature française. Mais ensuite, à savourer sans modération ! (tout en pestant contre ce fichu Kléber et ses oeillères réac').
Commenter  J’apprécie          250



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (25)voir plus