AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377643094
Éditeur : Lips & Co. Editions (05/10/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
? ? Rentrez dans la meute avec Blackie dans notre collection FantasyLips ! ? ? Un voyage en Islande ? Chouette ! Mais faut-il vraiment se réjouir quand c'est pour y vivre ? Sunday passe ainsi de Los Angeles à une bourgade islandaise perdue dans la verdure. Dure acclimatation pour cette jeune femme haute en couleurs. Heureusement son charmant voisin, Saxi, est là pour la guider. C'est que les règles qui régissent ce village sont étonnantes, et elle sent bien que le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  07 novembre 2018
Les loups !!!! Ces magnifiques animaux qui peuplent la littérature à en réalité bien marché. En particulier les loups garous. Ces êtres à la fois mi homme mi bête, sont de véritable fléaux de testostérones avec leur comportement type dominance. Et bizarrement, on parle souvent des soumis, mais jamais on entend parler de leurs histoire d'amour. du coup on se retrouve avec le mâle sexy, grande gueule, dominant, sexy et macho. Et malheureusement, ces livres, je ne les lis plus, je les dévore en un claquement de doigt. C'est ainsi que je suis tomber sur un livre, qui est ressortit du lot. Je ne dirais pas que c'est par hasard que je suis tomber dessus, mais bien la curiosité de savoir quel livres sortaient aux mois d'octobre depuis mon forum littéraire adoré. En plus de cela la couverture est tout simplement magnifique. Et pour ceux qui me connaissent, les couvertures et moi çà fait un. Alors, j'ai laissé ma curiosité aller plus loin, et je me suis aventurée à la découverte de Cora Lee, cette jeune écrivaine dont j'entendais parler pour la première fois. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que comme moi, nous faisions parties de la même région, ou plutôt de la même île. Alors par générosité, mais aussi par amour de la lecture, sans compter par coup de foudre de la couverture, je me suis procurer ce petit ouvrage. Et je dois dire que je ne fus en aucun cas déçu.
En plus de cela, la quatrième de couverture est forte alléchante. Pour preuve … Un voyage en Islande ? Chouette ! Mais faut-il vraiment se réjouir quand c'est pour y vivre ? Sunday passe ainsi de Los Angeles à une bourgade islandaise perdue dans la verdure. Dure acclimatation pour cette jeune femme haute en couleurs. Heureusement son charmant voisin, Saxi, est là pour la guider. C'est que les règles qui régissent ce village sont étonnantes, et elle sent bien que les étrangers n'y sont pas les bienvenus. Que cachent les habitants par leurs traditions très strictes ? Cela aurait-il un rapport avec le loup qui la retrouve tous les soirs pour aller courir avec elle ? Étrange rencontre quand on sait que l'Islande n'abrite normalement pas un seul de ces animaux… Sunday devra protéger ses propres secrets, et pour y parvenir cerner ceux de ses voisins.
Simple, et efficace, ce petit bout de texte, met de la lumière là où il en faut. Je parle bien entendu des personnages du roman que je vais vous dévoilé un par un, mais pas totalement, sinon il n'y aurait plus de mystère.
Sunday est une jeune fille de dix sept ans qui vie seule avec sa mère June. Elle n'a jamais connu son père vu qu'elle est un bébé éprouvette. Ni trop grande, ni trop petite, avec des cheveux frisés indomptable la plus part du temps, elle possède un caractère assez fort. Il est vrai qu'à certain moment, on aurait plus l'impression qu'elle est un peu naïve sur les bords, par ses réactions, mais en réalité, Sunday cache un véritable éventail de sensibilité émotionnelle. Elle est douce, sensible, gentille, sympathique, protectrice, etc. Mais quand il le faut, elle devient facilement une véritable harpie combative. Bref une ado dans toute sa splendeur.
Saxi ou comme j'ai aimé l'appeler sexy tout le long du roman est une jeune homme brun, avec au niveau des hanches un V très marqué, des abdominaux,des bras très musclé, des yeux d'un bleu océan, bref, le mec type sexy. Il s'occupe seul de sa mère et de son petit frère et de sa petite soeur. Son père est mort il y a deux ans, et sa grande soeur aussi. Il a un fort caractère, dominant, protecteur, grognon, mais aussi très gentil et serviable. Mais ce magnifique spécimen mâle possède un autre lui. En effet, il cache au fond de lui une autre entité qui ne fait surface que quelques heures par jour. Un loup d'un magnifique noir, qui est comme le jeune homme, mais pire qu'un bébé. La preuve Sunday le nomme ''mon bébé'', même si son surnom est blackie. Il est très joueur et aussi très cabotin. Mais je l'ai adoré.
June la mère de Sunday est une scientifique, mais aussi une véritable écologiste. Elle la cheffe scientifique d'une entreprise qui fabrique des éoliennes. Elle et Sunday sont très proches, comme des amies, voire même les meilleures amies du monde. Elles ne se cachent rien, ce qui est génial, car moi même j'ai ce genre de relation avec mes enfants. Très espiègle, taquine, on a parfois l'impression de voir une enfants plutôt qu'une adulte – la preuve : la rencontre après la poursuite des brebis – mais au fond on sens son amour inconditionnel pour sa fille, et surtout son inquiétude de mère face au fait que sa fille ne ramène pas de garçons chez elle.
Dagmey est la mère de Saxi Elle dirige l'épicerie du village, un peu moins grande que son fils, ses cheveux sont ondulés et elle a les mêmes yeux que son fils. Elle est très gentille, malgré son coté alcoolique. Mais elle est ainsi depuis la mort de son époux. Mais elle tient le coups pour ses trois derniers enfants qu'elle adore. Elle est devenue très amies avec la mère de Sunday, et d'ailleurs elles espèrent qu'ils finiront ensemble. Sa louve est très joueuse, et très attachante. On ne peut que la plaindre quand on découvre que Saxi va la récupérer tout les jours sur la tombe de son maris.
Hans est un grand blond qui travaille avec la mère de June. Mais dés le début du roman, on sens qu'il y a quelque chose de louche chez lui. Après que Saxi donne des explications sur la mort de sa soeur, on ne peut que comprendre. Il cherche l'amour, mais n'acceptais pas que la dernière fille du village veille d'un humain. Il est mesquin, hypocrite, vindicatif, et très malheureux au fond de lui même
Fönn est l'égale de Saxi du coté des filles, du moins jusqu'à ce que ce dernier se trouve une chérie. Elle est très grande et ses cheveux blonds sont presque ivoire, des faux cils gigantesques qui subliment des yeux bleu turquoise. Et toute la panoplie de la barbie en plus, ses ongles sont peints d'un affreux vernis rouge, du fard à paupières rose, un énorme trait d'eye-liner à la Amy Winehouse, et son gloss rose est brillant. Étant donné que c'est une cheffe, elle se doit d'être à la hauteur de sa tache. Elle est froide, rigide, ne se laisse pas marcher sur les pieds, grande gueule, etc. Au fond j'ai envie d'en apprendre un peu plus sur elle.
Elma, est une fille de l'école de Sunday. Par ses paroles, on a l'impression qu'elle déteste le groupe que forme Saxi et les jeune du village dans lequel ils vivent. Mais d'un autre coté, je me demande si elle n'est tout simplement pas jalouse de Sunday, voire même qu'elle l'envie. C'est ce personnage qui m'intrigue le plus d'ailleurs.
Bien évidement, on a bien d'autres personnages, mais j'ai préférer parler que de ceux là. D'autant que maintenant j'arrive au point où je vais enfin pouvoir approfondir bien plus encore mon opinion sur ce livre avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et bien sure l'intrigue du livre.
Mais pour commencer, parlons un peu de la plume de Cora Lee. La légèreté et la simplicité des écrits de cette jeune écrivaine nous laisse quand même en plan. La lecture se fait facilement, les pages défilent et la fin arrive malheureusement bien trop vite à mon goût. le rythme est soutenu, sans pour autant qu'il y ait des bagarres à tout bout de champ. L'action et les retournements de situations sans compter les révélations sont nombreuses, mais cela fait parfois du bien, comme une pause après une longue journée de travail, mais je me comprends. D'un autre coté, on ressent énormément d'innocence à travers le récit, notamment avec la jeune Sunday. Les descriptions sont d'une simplicité, mais vous transportent réellement à l'endroit que l'auteur cherche à nous compter. Les personnages, loin d'être de gros relou, possède une véritable force de caractère. Les émotions sont suffisamment intense pour faire en sorte que votre petit coeur fasse de grands bonds dans votre poitrine. D'un autre coté, j'ai eut l'impression que les écrits de cette jeune écrivaine sont enfantine, pas encore totalement abouties. Mais, contrairement à certains qui ont donné leurs avis sur ce livre, je m'enfiche totalement et royalement. Et pour cause, tous les grands auteurs connus, y sont passés avec leurs premiers livres, Chloé Neil, Rick Riordan, Suzanne Wright, Anne Robillard, Christian Jack, C.R Grey, et bien d'autres encore.
Ensuite, la relation entre les personnages est juste magnifique. A mes yeux c'est une magnifique histoire d'amour. Tout commence lors de l'arrivé de la jeune fille dans le village. Saxi qui sort du lot se fait quand même rembarrer et traiter d'analphabète. Pour punir la belle il lui rend son sale coup par l'oubli de la valise. Et ainsi de suite, jusqu'à ce que les deux se mettent à se parler. Et là on découvre qu'ils se tournent autour. Bien entendu le fait que Blackie soit dans les parages, on a l'impression de se retrouver au milieu d'un trio. Mais ce n'est pas du tout cela, puisque Blackie fait partie intégrante de Saxi Alors, comme c'est le louloup qui décide, Saxi n'a d'autre choix que de faire ce que son homologue désir. Mais pourtant, un rapprochement se fait et se fini dans une relation amoureuse totale. J'ai aimé quand il s'endorment ensemble. C'est vraiment le point culminant de leur relation, du moins avant le mariage. En fait, c'est la première fois que je ne sais quoi dire sur un tels sujet. Leur relation amoureuse, est belle, douce, romanesque, magique, c'est un amour comme on n'en trouve plus.
Enfin coté intrigue, je dirais que cela tourne plutôt sous forme d'enquête, afin de permettre à la jeune Sunday de découvrir un peu le monde dans lequel elle va désormais évoluer. Pourtant, sous toute cette couche, qui n'est en réalité qu'une apparence, Cora Lee à sut amené jusqu'à nous une intrigue tout aussi importante qui tourne autour de ce cher Hans. A de multiples reprise, je n'ai pas cesser de me demander ce qu'il voulait à la mère de Sunday ainsi qu'à cette dernière. Qui il était réellement ? Ce qu'il recherche ? Pourquoi un tel comportement ? Etc. C'est assez déroutant. Mais néanmoins, toutes les questions que l'on se pose trouve une réponse, mais la plus grande de toute est certainement celle ci : que va t'il se passer maintenant ?
En conclusion, un livre qui fait rêver, même si le style reste encore un peu enfantin. Avec le temps, à force d'écrire, elle acquiera de l'expérience et s'améliorera. L'histoire est posée, mais un énorme cliffanger nous attends. Alors dieu merci, il y a une suite. Les personnages sont sympathiques, la plume est belle, l'univers est bien travaillé. En quelques mots, c'est une belle histoire. Et puis vu qu'en ce moment il fait une chaleur à étouffer sous les cocotiers et palmiers, je pense m'installer dans mon hamac avec ma citronnade et m'atteler au tome deux sans plus attendre. A la prochaine les amis pour une nouvelle chronique.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ParoledunelivrophageParoledunelivrophage   07 novembre 2018

Je me retourne et vois trois brebis au milieu de la route.

Elles sont arrêtées et forment une ligne coupant la route. Je n’ai jamais vu de brebis de ma vie et ça me fait sourire.

— Coucou, lance ma mère.

Je ricane en voyant qu’elle leur fait un signe de la main, mais mon rire se noue dans ma gorge quand je les vois se mettre à courir vers nous.

— Euh… Cours ! hurlé-je.

Je me retourne, prends ma mère par l’épaule et nous courons en laissant nos valises en plein milieu de la route. Nous passons devant la cinquième maison, mais comme les quatre premières, elle est fermée. Je sens au souffle de ma mère qu’elle ne peut plus courir. Je jette un coup d’œil derrière en pensant avoir distancé les brebis, mais elles nous suivent encore.

— Allez maman ! dis-je pour lui donner du courage.

Soudain, malgré les battements de mon cœur qui résonnent dans mes oreilles et ma respiration bruyante, j’entends des voix, de la musique et aperçois la sixième maison. On est sauvées !

Je resserre le bras de ma mère et, sans réfléchir, entre dans la cour de mes futurs voisins. Ma mère continue à courir alors que je reste en arrière pour vérifier que les brebis ne nous ont pas suivies jusqu’ici. Elles s’arrêtent comme si elles étaient pétrifiées, elles me regardent comme si elles me disaient que ce n’était que partie remise et descendent tranquillement.

Je m’appuie sur mes genoux pour reprendre ma respiration.

— C’est… bon…, dis-je entre deux respirations.

— Bon… Jour…, murmure ma mère.

Je la regarde, elle est à quelques mètres de moi et semble obnubilée par quelque chose.

Je me redresse, regarde ce qui semble la fasciner et mon cœur cesse de battre.

Il y a cinq garçons debout dans un jacuzzi qui nous regardent et ils sont nus.

Complètement nus.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LipsandCoLipsandCo   23 avril 2019
Nos regards se sont croisés, j’ai vu un sourire se dessiner sur son visage de Don Juan et j’ai compris. J’ai compris que j’avais gâché toutes mes chances de me faire des amis dans ce village et peut-être même au
lycée.
Commenter  J’apprécie          00
LipsandCoLipsandCo   23 avril 2019
Le loup me fixe droit dans les yeux puis regarde mon épaule. Je saigne et ça doit l’attirer. Génial...
Commenter  J’apprécie          10
LipsandCoLipsandCo   23 avril 2019
J’ai le cœur brisé. Cette expression prend désormais tout son sens à mes yeux, parce que vous avez vraiment l’impression que votre cœur n’est plus que de petits morceaux dans votre poitrine.
Commenter  J’apprécie          00
LipsandCoLipsandCo   23 avril 2019
Ils sont tous différents par la forme, la taille et la grosseur, il y en a pour tous les goûts mais ça ne change rien au fait qu’ils sont agréables à regarder.
Un pénis sort du lot.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : demi-dieuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1382 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre