AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811210636
Éditeur : Milady (27/09/2013)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 248 notes)
Résumé :
Si votre loup intérieur et votre corps réagissent plutôt avec enthousiasme à un mâle Alpha psychopathe dont le propre loup a une tendance à devenir sauvage, cela ne peut rien présager de bon non ? Faire un marché avec lui ne serait pas bon non plus. Malheureusement, Taryn Warner, une louve latente, n'a plus beaucoup d'options devant elle. Si elle veut échapper à l'union arrangée par son père à un salaud masochiste, elle doit accepter le marché de Trey Coleman... et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (82) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  20 mai 2016
Il est très rare que j'achète des livres classés "Romance" et "Surnaturel". Non pas que cela ne m'intéresse pas, c'est tout simplement parce que j'aime lorsqu'il y a un peu d'action et un soupçon d'horreur. Alors pourquoi ai-je acheté le premier tome de la Meute du Phénix ? Parce que les éditions Milady ont proposé plusieurs ouvrages à 3,99 euros afin de découvrir des séries. Alors pourquoi pas des loups garous (que je préfère aux vampires) ? En outre, les sagas de Patricia Briggs avec des lycanthropes m'avaient plu, donc pourquoi celle-ci aurait fait exception ? D'autant plus que la note moyenne de cet ouvrage était plus que correcte sur Babelio ou les autres sites dédiés à la littérature...
Mon ressenti final ? de la déception.
Comme beaucoup de lecteurs l'ont souligné, l'auteure emploie des mots crus et vulgaires à plusieurs reprises. Personnellement, le fait de voir le mot "queue"/"b*te" toutes les quinze pages m'a grandement refroidie. Je ne suis pas prude ni choquée par ce genre de propos, j'ai tout simplement trouvé cela affligeant et peu nécessaire. Est-ce que c'est vraiment utile de parler aussi vulgairement ? N'y a-t-il pas d'autres mots plus adaptés, ne serait-ce que pour varier le vocabulaire employé ? D'habitude cela ne me gêne pas plus que ça de voir ce genre de mots de temps à autre... Mais là, c'est trop !
Puisque l'on parle de sexe, autant s'attarder un peu sur le sujet. Parce que si, comme moi vous vous attendiez à une histoire de loups-garous avec une véritable intrigue de meute, vous pouvez passer votre chemin. Vous aimez "Cinquante nuances de Grey" ou les autres dérivés comme "Before"/"After" ? Alors celui-ci pourrait vous plaire, surtout si vous aimez le style urban fantasy. Personnellement, j'estime l'ouvrage de Suzanne Wright comme un mauvais porno. Une sorte de Harlequin érotique version "je teste tout". En effet, nos deux dévergondés vont presque tout tester : le sexe doux, hard à la limite de l'évanouissement tant c'est douloureux, l'oral, l'anal, les poignets attachés, avec un polichinelle dans le tiroir, en version lupine, ... Il n'y a que le sextoy qui n'a pas eu son heure de gloire car, pour reprendre Trey, il n'y a que Sa queue qui a le droit d'aller dans le "joli petit cul" ou entre les cuisses de sa compagne. Faut pas pousser mémé/Greta dans les orties !
A vrai dire, leurs parties de jambes en l'air répétitives ne correspondent pas du tout à ce que j'apprécie dans les ouvrages romantico-érotiques. Ici, ce n'est pas vraiment du viol, mais ce n'est pas à cent pour cent du consenti non plus au début. C'est de la dominance avec des insultes à tout va, des coups de rein violents, des griffures et des cheveux violemment tirés... Franchement, lire des "à qui est cette queue ? Dis le, Taryn !" à chaque relation sexuelle, c'est d'un lourdingue... Non, je n'ai pas trouvé leur couple romantique ou attachant, désolée. Surtout avec de telles scènes détaillées et remplies d'insultes... Je conçois que leurs coucheries sont bien décrites, mais je ne supporte pas ce genre de conversations pendant l'acte.
Continuons avec d'autres déceptions en vrac... En commençant par l'histoire que j'ai trouvé hyper prévisible, classique et clichée. En plus de la fin attendue, je pensais trouver plus d'action... Mais il y en a surtout eu sous la couette ! de plus, ce que je souhaitais voir développer (la meute) est finalement un point assez léger. le côté lycanthrope est mis de côté au dépend de la relation de Trey et de Taryn... Cette dernière est une véritable héroïne de Bit-Lit : une nana ultra badass belle, forte et intelligente qui ne se laisse pas faire. Elle fait mieux que les Hommes et sait se défendre que ce soit avec ses poings ou sa langue. Mouais... Je n'ai pas trouvé ce personnage très crédible. La femme parfaite mais "salope" (elle se qualifie elle-même ainsi), ça va bien cinq minutes...
Le soucis, ce sont surtout les redondances... Alors, oui, la narration alternée est intéressante, mais ce point positif ne fait pas le poids face aux répétitions. Taryn et Trey pensent toujours la même chose... J'ai l'impression qu'ils n'évoluent pas beaucoup (si ce n'est à la fin). de plus, les scènes sexuelles sont nombreuses et toutes similaires. Elles ponctuent régulièrement le récit, souvent au détriment de l'intrigue, ce qui ralentit l'avancée de l'histoire. A un moment, mon intérêt a été éveillé par la présence d'un traitre qui tente de faire passer des messages à Taryn (oiseau, voiture, agression), toutefois cela est vite retombé. Aux trois quarts du livre, j'en avais sérieusement assez, je trouvais cela long et avais envie de vite achever ma lecture pour passer à autre chose. Même les répliques Taryn-Greta (qui au début me blasaient et avaient fini, à force, par m'amuser...) ne relevaient pas le niveau.
Vous l'aurez compris, je ne porte pas cet ouvrage dans mon coeur et n'achèterai pas la suite... Pourtant Suzanne Wright a une plume qui se lit bien et propose des personnages hauts en couleur ! Hélas, ce n'est pas suffisant pour me plaire. La faute au langage vulgaire et cru beaucoup trop présent... E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          256
Vidia
  15 novembre 2013
C'est la première fois qu'en refermant un livre je ne sais pas si je penche entre l'avoir adoré et l'avoir détesté, pour finalement me décider en réfléchissant pour écrire ce billet. J'appréhendais un peu d'entamer une nouvelle parution de Milady qui a l'adorable habitude d'arrêter ses séries en cours de route par manque de bénéfices. L'argent de nos jours... Bref ceci est un autre débat et quoi que nous, acheteurs et vaches à lait à leurs yeux, pouvons penser ou dire, rien n'a importance pour le porte monnaie de cette maison d'édition. de plus leur publicité pour une autre série : Jamais deux sans trois, qu'une vendeuse a tenté de me refiler par tous les moyens par faute de vente, je me suis dit : pourquoi entamer une nouvelle histoire pour soit être déçue, soit ne pas avoir la suite. J'ai donc mis de côté ce livre mais il est remonté progressivement dans ma tête de liste de lecture suite aux différents avis de lectrices que je connaissais. J'ai donc ouvert mon livre et plongé dans l'univers de Meute et de loups tout en me disant que si je n'entrais pas dans cette histoire j'aurais essayé et que je ne serais pas déçue si la publication de la suite s'arrêtait.
L'auteur nous présente Taryn, jeune louve latente au caractère trempé dans de l'acier. Cette femme a une force interne et un courage hallucinant ! Blessée au plus profond d'elle par sa latence qui lui a coûté une discrimination et un abandon de son père allant jusqu'à la traité comme une moins que rien, cette guérisseuse à su prendre son défaut comme un tremplin et se battre pour se faire respecter dans cet univers de forte et de brutalité. Étant une femelle Alpha mais qui ne mute pas en louve, Taryn a su par d'autre moyen montrer sa force et sa volonté tout au long du livre. Mais avant tout ceci, nous la découvrons unis de force par son père Lance à un loup violent qui aime dominer les femmes. Son père, par cette union, voit là une occasion d'augmenter ses alliés et d'en avoir un puissant de son côté. de ce fait nous voyons derechef l'intérêt d'un homme pour sa meute, plutôt que celle d'un père pour sa fille. Lance se moque pas mal du refus de Taryn ! Elle s'unira à cet homme quoi qu'il en coûte.
Mais ce que Lance n'avait pas prévu dans son plan contre le pouvoir, c'est qu'un autre loup Trey Coleman vienne mettre un coup de pied dans ses stratagèmes. En effet, Trey kidnappe Taryn et lui propose un marché. Celui de s'unir à elle, permettant à Trey d'obtenir un alliance avec son père pour régler un conflit ( celui contre son oncle qui veut abdication de son neveu), tout en privant Taryn d'être unis de force à Roscoe. Un plan est donc mit en route non sans difficulté. La guérisseuse au caractère de feu refuse d'être dominée et de mentir sur son véritable âme-soeur Joey mort lorsqu'elle était enfant. Cependant la jeune femme accepte cet arrangement et c'est ainsi que débute l'histoire.
Au fils des pages, nous suivons donc Taryn accueillit froidement ou chaleureusement en fonction des individus dans la Meute du Phénix. La relation entre Trey et Taryn va se construire petit à petit, chacun niant que progressivement les sentiments s'installent entre eux. En y regardant de plus près, le couple à de nombreux points en commun. Trey a eu une enfance difficile banni de sa meute à l'âge de quatorze ans, craint par tout le monde à cause de sa frénésie. Lors de son combat contre Roscoe qui n'a pas apprécié de se faire voler Taryn, le loup entre dans une telle fureur qu'il devient dangereux même pour les membres de sa meute. Seule Taryn parvient à le calmer et c'est là qu'on comprend qu'il y a quelque chose que l'auteure prépare pour la suite...
Suzanne Wright, de par sa plume à la troisième personne du singulier, nous permet de connaître les points de vue des deux protagonistes afin de mieux les comprendre. Ainsi, elle lève peu à peu le voile sur le passé de Trey et Taryn, sur leur émotion mais surtout leur sentiments. Trey est un loup et un homme dominateur qui n'a qu'une seule volonté : protéger la femme qu'il aime. Elle est celle qui détient sa santé mentale entre ses mains. Ce personnage est aussi horripilant donnant une envie dingue de lui mettre des coups de pieds au cul, que charmant. C'est un homme bourré de défauts, loin de l'image idyllique du prince charmant que l'on peut voir. Il est humain commettant des erreurs ce qui le rend encore plus attachant hors mis sur un point....
Taryn quant à elle, fait face à toutes les situations et elle n'a pas sa langue dans sa poche ! Elle est sarcastique et elle a une répartie a faire mourir de rire. Ses joutes verbales sont délicieuses et elle a un caractère a faire pâlir un homme dominateur ! Dans ce livre ne compter par trouver une demoiselle en détresse qui va se planquer derrière son mec ! Non ! Taryn se bat, Taryn se défend, Taryn est une femme qui a plus de couilles que certains mecs ! Girl Power !!!
Voilà pour la partie que j'ai adoré ! Des personnes hauts en couleurs qui ont des défauts, qui sont humains avant tout et qui font des erreurs !
L'auteure va mener la romance en sens inverse de ce qu'on pourrait avoir déjà lu. En tant que loups, ils n'ont pas besoin de sentiments pour passer par la case : lit et sexe ! Les sentiments arriveront aux comptes gouttes et si au début Trey et Taryn savent qu'ils ne peuvent pas se lier complètement parce qu'ils ne sont pas des âme-soeurs, le revirement leur tombe sur la tête ! Nous découvrons que pendant des années ils vivaient dans ce mensonge, celui de croire qu'ils avaient chacun perdu leur moitié !
Suzanne apporte également son lot d'intrigues avec cette petite enquête à savoir qui a trahis la meute et qui est responsable de certains incidents envers Taryn ! Là encore, l'auteure mène ceci d'une main de maître, semant le doute et lorsque la révélation à la fin nous tombe sur la tête on ne s'y attend absolument pas ( enfin pour ma part). Elle réserve également des surprises à la fin où tout s'enchaîne rapidement ! Il faut avoué que l'histoire tourne surtout autour de la romance Taryn et Trey, le reste n'est qu'un plus pour mettre en scène les deux personnages.
Autre points positifs, je dirais l'écrire fluide, les dialogues qui rythment les pages et le récit, les joutes verbales entre les personnages. de plus l'auteure a su compléter le duo par des personnes secondaires tout aussi attachants. J'ai adoré Dante, le loup dans l'ombre mais qui est un pilier pour Trey. Il n'a pas besoin de parler avec son Alpha il le comprend d'un simple coup d'oeil. Greta la grand mère des Trey est la partenaire idéale pour le sarcasme de Taryn. Ce que les deux louves s'envoient dans la tête est absolument hallucinant ! Sans compter sur Tao, Grace, Lydia, Dominic et les autres loups de la Meute de Trey qui apportent un gros plus à cette histoire et que j'ai hâte de voir dans les prochains tomes ( Milady si tu arrêtes la publication, ça va vraiment pas le faire ! )
Coup de théâtre à la fin pour Taryn ! Je ne m'attendais absolument pas à ce revirement de situation pour elle étant donné que c'était une certaine base du livre...
Maintenant revenons aux points négatifs : la vulgarité ! Seigneurs est-on obligé de faire des scènes de sexe avec autant de vulgarité ? Voilà ce qui m'a le plus gêné ! Les scènes qui sont assez nombreuses ( ce n'est pas ça le soucis, après tout se sont des loups enfin j'aurais plutôt aussi dit des lapins-garou, petite dédicace à Luna) mais tout aussi vulgaire les une que les autres. Une fois d'accord, deux fois bon ça passe encore mais toutes j'en fais une overdose ! Est-ce la mode d'écrire ce genre de scènes en mettant des mots crus pour mieux faire passer le message ? Personnellement je pense que ce genre de vocabulaire ou phrases peut être évités et qu'on peut faire passer tout autant le message sans entrer dans ce genre de discours. Attention je ne dis pas que je suis prude ou quelque chose dans le genre ! Je lis beaucoup de romances paranormales, de passion intense ou livre dans ce genre... mais je commence a faire une overdose de ce genre de paroles crues et très très imagées... Sans compter ce rapport de domination entre les deux, ces «  combats » entre eux pendant l'actes qui pour certains m'ont paru un peu trop violents... D'un autre côté quand on y réfléchit bien, ce sont des loups... Bref vous l'aurez compris c'est la partie que j'ai détesté le plus au point de sauté une ou deux pages...
Sinon que dire mise à part que ça été une vraie surprise pour moi ! Je ne m'attendais pas à aimer à ce point Taryn qui est à mes yeux une des meilleures héroïnes. Forte, courageuse, brave, battante, au caractère et à la répartie bien trempé ! Bizarrement dans certaines de ses paroles je me voyais en elle ! L'auteure m'a donc charmée avec ce personnage et c'est avec plaisir que je lirais la suite, bien que je sais dors et déjà que je dois me préparer à la vulgarité dans les scènes de sexe. Mais si le tome deux a des personnages tout aussi divertissants et riches que dans le tome 1, je passerai au dessus et me plongerais avec enthousiasme dans la suite surtout que je veux savoir.. Alors Taryn c'est il ou elle ?....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Paroledunelivrophage
  05 novembre 2018
Ayant un peu de mal avec la chronique que j'avais commencer depuis déjà quelque jours, je me penche sur celle ci. Suite à ma découverte sur le fait que la saga aura deux nouveaux tomes au lieu des six prévu, je me suis replongée avec un grand plaisir dans la lecture de celui ci. Et j'ai eu vraiment raison, car les protagonistes me faisaient mourir de rire. Les bébêtes poilue avec de grandes dents et de grandes oreilles sont vraiment étonnantes. Surtout les mâles qui se croient supérieur en tout, et surtout malheureusement pour les femmes, d'une beauté sans pareilles. Bref, vous avez compris que nous allons parler des métamorphes. Et pas n'importe lesquels. Non nous allons parler du cauchemar du petit chaperon rouge, le grand méchant loup. Ou plutôt le grand méchant loup garou. Il faut dire que ces derniers sont vu un peu partout, autant sur le petit écran, le grand écran et la littérature. Mais entre ''le loup garou du campus'' qui était un jeune ado boutonneux, immature et maigrichon comme pas deux, aux ''Underworld'' qui sont grand moche et baraqué, pour finir par le style Jacob de ''Twilight'' grand, sexy, baraqué, démontre qu'il y a une évolution plus qu'évidente dans le monde imaginaire. Et pourtant, coté littéraire, l'évolution suit sont cours. Mais pour le plus grand plaisir des lecteurs, ils sont encor plus croquants.
Quand je pense à la saga, et surtout à l'alpha de cette meute, j'ai tendance à chantonner ''promenons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas, si le loup y était, il nous mangerai …''. Mais laissez moi vous conter l'histoire d'un grand méchant loup, et de la foldingue qu'il s'est choisie. Si votre loup intérieur et votre corps réagissent plutôt avec enthousiasme à un mâle Alpha psychopathe dont le propre loup a une tendance à devenir sauvage, cela ne peut rien présager de bon non ? Faire un marché avec lui ne serait pas bon non plus. Malheureusement, Taryn Warner, incapable de se transformer en louve et qui a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison, n'a plus beaucoup d'options devant elle. Si elle veut échapper à l'union arrangée par son père à un salaud masochiste, un un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser, elle doit accepter le marché de Trey Coleman - un dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie - et s'unir temporairement avec lui à la place. Trey Coleman a toujours détesté la politique des métamorphes et il n'a jamais cherché à former d'alliances avec d'autres meutes. Mais son oncle veut le territoire de Trey et sa meute et il n'a d'autre choix que de trouver des alliances rapidement ou bien ils seront en sous-nombre lors de la bataille. le plus simple : s'unir à une femelle dont l'Alpha est puissant et influent. Il n'y a qu'un problème - il sera coincé avec elle, et la dernière chose que désire Trey est une compagne. Quand il apprend la situation dans laquelle se trouve Taryn, il lui offre un marché : si elle clame être sa véritable compagne et l'autorise à la déclarer sienne, il la sauvera de son union forcée et la laissera partir à la fin de la bataille. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Cela paraît simple... mais faire semblant comporte aussi des risques. D'autant que leur attirance l'un pour l'autre semble hors de contrôle … car rapidement, Taryn et Trey réalisent que les instincts de protéger et posséder l'autre pèsent lourdement sur eux. Ils désirent le toucher et la compagnie de l'autre, et leurs loups n'aiment pas être séparés. Ajoutez à cela trois mois de temps jusqu'à la bataille avec son oncle, et vous obtenez la recette du désastre... ou bien quelque chose de totalement différent.
Çà a l'air chaud non ??? Et pour cause … Les deux tètes de mules qui sont au coeur du roman, nous donnent de sacrés moments de pure folies de rire. Mais laissez moi vous faire découvrir qui ils sont.
Taryn est une belle jeune femme. Mais c'est aussi une femelle alpha de la meute ONYX et malheureusement latente au grand désespoir de son père lui-même alpha à la tête de cette même meute. Orpheline de mère, Taryn a donc subi humiliations mais aussi maltraitance autant de la part de la meute que de son père. Mais durant toutes ces années, elle s'est forgée un caractère de dure à cuire car elle est belle, forte, intelligente, qui ne se laisse pas faire, bourrée de sarcasme, fait rire son entourage, pleine d'ironie et de répartie qui font de sa langue une arme surpuissante dans son monde. Pourtant, en plongeant plus profondément dans son caractère, on se rend compte que malgré cette force de caractère, elle cache de très grandes souffrances. Effectivement, vu le fait qu'elle n'a jamais réussi à se transformer en louve, son père l'a rejeté et a fait de sa vie un véritable enfers. Mais ce qui m'écoeure dans leur relation, c'est le fait qu'il l'utilise pour le don magnifique qu'elle a reçu à sa naissance. La belle est en fait une guérisseuse puissante. Et c'est bien là, la seule valeur que lui accorde son père. Car vu l'embarras qu'il ressent vis à vis de la latence de sa fille, il n'hésite pas à la ''vendre'' pour se faire un nouvel allié. Mais c'est cette force qui a fait que je me suis attachée à elle.
Trey est l' Alpha de la meute de Phénix. Sa réputation parmi les métamorphes n'est plus à refaire. Lorsqu'il avait quatorze ans, il a battu son père qu'il a laissé pour presque mort, alors que lui même était déjà un alpha surpuissant. Il se retrouve alors banni de la meute à laquelle il appartenait et accompagné de quelques fidèles, il fondera sa propre meute. Dans la communauté, il est connu pour être psychopathe avec avec un loup qui entre en frénésie. Cependant, malgré cette aura de puissance, et sans compter qu'il est aussi sexy que même le chocolat n'est pas suffisent pour combler le fantasme des femmes, il n'est pas du tout à l'aise avec les sentiments et les autres. du coup, il utilise son aura, qui lui permet de dissuader toute personne de l'approcher et de lui chercher querelle. Après tout s'il préfère être craint, c'est parce qu'il ne veut pas que les autres voient à quel point il peut être fragile au niveau émotion. Mais s'il pense ne rien ressentir, il va vite se rendre compte qu'il se met le doigt dans l'oeil.
Mais dans ce premier tome, on y découvre aussi les autres membres de la meute, tels que Ryan le grognon, Tao le garde du corps amoureux transit, Dominique aux blagues salaces, Dante qui a l'air de tout connaître, et surtout la grand mère de Trey qui n'est autre que Greta la chieuse, et bien d'autres encore.
Mais pour mieux découvrir ce roman, il est bon de partir à la rencontre de la plume de Suzanne Wright, de la romance et autres relations entre les personnages, et bien entendu on finira par l'intrigue du livre.
Pour commencer, explorons un peu la plume de cette auteur. J'avais déjà fait une chronique sur l'un des livres de Suzanne Wright, et j'avais à l'époque décrit sa plume comme génialissime, et je n'ai toujours pas changer d'avis. Il faut dire que j'adore ses livres. La lecture se fait avec beaucoup de légèreté, les pages défilent rapidement. Les répliques des protagonistes fout font marrer au point d'en avoir mal au ventre. Les émotions sont toujours aussi fortes. Criez, pleurez, riez, énervez vous autant que vous le voulez, car au final, le feu d'artifice explose à chaque chapitres. le rythme est entraînant avec ses actions, quiproquos, rebondissements, retournements de situation, surprises, qui pullulent à chaque pages que vous lirez. Les descriptions sont d'un réel et à plus d'une reprise, j'ai eu l'impression de vivre à Caillouville. L'univers se met en place peu à peu, et est très bien travaillé. La mythologie quand à elle, est aussi très recherchée tout en restant dans le folklore que nous connaissons tous. Les personnages quand à eux ont très charismatiques, dominants, avec un brin d'humour, de sarcasme, et très ordurier. Par contre pour les oreilles chastes, sachez que de nombreuses scènes de sexe pullulent le récit, et pour le langage, c'est très chaud dans le sens gros mots, et autre. Mais c'est vraiment super, même si on a déjà vu de l'identique.
Ensuite la relation entre Trey et Taryn est plutôt explosive. Entre la petite donzelle à la langue bien pendue et au langage plus qu'imagé voir vulgaire, et le grand méchant loulou très dominant un brin possessif, on a une relation du tonnerre. Et pour cause, quand ces deux là sont ensemble, on a des moments de pure rire. Taryn, cette petite bonne femme ne se laisse pas marcher sur les pieds, et tant qu'au grand nounours, lui ne se laisse pas approché. Et rien n'aurait pu nous mettre sur la voie qu'ils allaient finir ensemble. Car ces deux là sont des handicapés des sentiments. Et pour cause, Taryn est rejeté par son père et sa meute et idem pour Trey. du coup, ils se sont créer une carapace à l'épreuve des crétins. C'est à la fois touchant et attachant, pour notre plus grand malheur, car à un moment donné on n'a qu'une envie, leur foutre des baffes plein leurs tronches. D'un autre coté, leur relation sexuel est franchement hot. Je ne dirait pas sensuelle vu comment ils s'envoient des thermes plutôt chaud, sans compter qu'il y a ce rapport de dominance à l'état brut. Néanmoins, leurs relation se construit peu à peu, ils s'attirent, se tournent autour, et quand le moment de la grande révélation débarque, c'est une explosion de mille couleur qui leur saute à la tête.
Enfin, coté intrigue, on rentre direct dans le vif du sujet lors du kidnapping de Taryn par Trey. En fait, même si elle est dévoilée d'entrée de jeu, on se rend compte que l'auteur à su parsemer avec ruse, des petits trucs en plus par ci, par là, à travers l'histoire. Comme par exemple le traite, où la visite de l'alpha mégalo, et j'en passe. Bon, c'est vrai que l'intrigue n'est pas super travaillée, mais je trouve que c'est plutôt recherché, sans l'être. Taryn se fait enlever par le psychopathe. Celui ci lui propose de l'aider à sortit d'une union dont elle ne veut pas en devenant son âme soeur. Mais à coté, cela lui permet d'entrer dans la politique des métamorphes afin de se faire des alliance pour empêcher son oncle le nouvel alpha de sa meute d'origine de récupérer les siens et son territoire. Oui !!! On voit arriver à des kilomètres ce qui doit arriver, mais n'empêche, c'est plutôt amusant de voir comment tout se joue.
En conclusion, c'est un livre que j'ai adoré lire. Il est plein d'humour, de personnages attachants. Je trouve que pour un premier livre, c'est plutôt un bon début. Après l'avoir lu plus de six fois, je peux dire qu'il ne m'a pas déçu. C'est vrai aussi qu'il est plein de vulgarité, mais pour l'apprécier il suffit de se dire qu'il en faut de tout pour faire un monde. Coté roman, on se retrouve avec la recette du bon gâteau, donc mangeable, basique et appréciable. Et puis ''qui à peur du grand méchant loup ??? C'est pas nous, c'est pas nous …'' Vous voyez un peu le topo ??? Ce qui est bien, c'est que je n'ai pas besoin de courir en boutique pour me chercher la suite, vu que je l'ai déjà chez moi. Sur ces bonnes paroles, je vous laisse et vous dis à bientôt pour une nouvelle chronique.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tsukibou
  05 octobre 2013
J'ai apprécié cette lecture, les pages se tournent d'elles-mêmes il est difficile d'arriver à la fin d'un chapitre sans avoir envie de découvrir ce qu'il se passe par la suite. Il est vrai que la relation entre Taryn et Trey est attendue et cousue de fil blanc mais, il n'empêche que l'on prend plaisir à découvrir la façon dont ces deux êtres torturés et finalement fragiles sous leur armure se rapprochent au point de ne plus pouvoir vivre l'un sans l'autre.
L'auteure nous offre les bases d'un univers de métamorphe plutôt basique (c'est répétitif non?) chaque meute possède son territoire, il y a des conflits entre certaines et des alliances entre d'autres. La politique et la hiérarchie et la même que dans toutes histoires du genre avec peut-être un petit quelque chose en plus qui serait le conseil de médiation (je ne sais plus si c'est nommé ainsi dans le livre mais c'est ce don il s'agit) pour tenter de désamorcer les conflits qui ne sont que de petites querelles de testostérones (et ça ne manque pas).
La rencontre, le marché entre Trey et Taryn n'est qu'un alibi, un prétexte pour leur histoire mais, il apporte son lot de rebondissements et de situations humoristiques et de liens amicaux à côtés desquels il aurait été dommage de passer.
Ce que je regrette un peu dans ce roman et vous aller peut-être me trouver rabat-joie ou « prude » ou je ne sais quoi... c'est l'abus du vocabulaire cru. Ce n'est vraiment pas piqué des hannetons (j'ai toujours rêvé de placer cette expression complètement désuète voilà qui est chose faite !! Suis fière =P ) je ne suis pas complètement contre un langage de charretier tant que ça ne tombe pas dans le vulgaire et malheureusement pour moi ici la frontière a été franchie et c'est particulièrement répétitif à croire que l'auteure ne savait plus quoi utiliser comme vocabulaire pour mettre en avant le combat de dominance entre les deux personnages. C'est le point qui m'a le plus dérangé dans ma lecture sans être non plus totalement insurmontable mais vu que c'est une bonne majorité de la lecture c'est tout de même assez important pour le relever.
Et vu que c'est directement lié abordons les scènes sensuelles enfin... sexuelles, c'est connu que les métamorphes ont une sexualité débridés (enfin parfois parce que Mercy...) et bien ceux-là ne font pas exception à la règle, avec en plus le « combat » du dominant-dominé pour 2 Alpha ça peut être folklo et là encore c'est le langage cru qui m'aura souvent refroidit et en même temps c'est plutôt logique étant donné que les débordements langagier ont majoritairement lieu pendant leurs ébats mouvementés...
Pour ce qui est des personnages en général, ils m'ont bien plu, ils ont tous leur petit caractère et c'est toujours un plaisir de lire des interactions pleines de répartie, d'humour, de blague à deux balles qui pour le coup même si graveleuses m'ont fait rire (alors que c'est pas gagné de me faire rire avec ce type de vannes), Taryn est plein d'ironie, de répartie elle possède un caractère que l'on pourrait qualifier « de merde » (après tout on nous répète sans cesse que c'est une connasse) mais sous cette surface forte elle cache de grandes souffrances, de lourdes blessures, jamais elle ne s'ouvre complètement aux autres car se serait pour elle une preuve de faiblesse à l'instar de Trey, qui n'est pas spécialement loquasse mais son aura suffit à dissuader toute personne de l'approcher et de lui chercher querelle, il est craint et préfère qu'il en soit ainsi, de cette façon personne ne voit à quel point il peut être fragile du point de vue des émotions, il pense ne ressentir aucun sentiment mais, découvrira qu'il se blinde inutilement. Ses deux personnages sont des handicapés des sentiments, voir leur maladresse l'un envers l'autre, les quiproquos qu'ils créent est à la fois touchant et agaçant car c'est ce qui les éloignent pour mieux les rapprocher et d'un autre côté on a envie de leur hurler dans les oreilles pour qu'ils s'expriment clairement et qu'ils arrêtent de tourner autour du pot mais si c'était ça le livre serait plié en 200 pages...
J'ai bien aimé les échanges entre Taryn et Greta, la grand-mère de Trey. Elles ne savent pas se voir sans se jeter des mots à la tête mais, on sent au final qu'elles apprécient cette relation comme elle est, chacun d'elle s'ennuierait sans ces échanges quasi quotidien, on manifeste son intérêt comme on peut ! Et j'ai apprécié les autres membres de la meute, le Bêta, tous les lieutenants si si même Dominique et ses blagues vaseuses, les femmes, enfin Grace et Lydia parce que Selma est détestable et Hope suit Selma les yeux fermés... ainsi que les autres hommes. Une petite meute d'une quinzaine de membres mais unis (ou presque) et j'ai adoré voir l'intégration de Taryn alors que c'était pas gagné vu son héritage familiale... avoir un père connu pour avoir nombres d'ennemis c'est pas évident.
La plume de l'auteure (hors mis le langage sur divers passages on va éviter de revenir là-dessus) c'est fluide, rythmé, comme je le disais au début les pages se tournent rapidement, elle arrive à attirer notre attention du début à la fin sans le perdre (ou très rarement) on se plaît à suivre les aventures de notre couple qui n'aurait jamais dû se croiser, mais le destin est parfois bien taquin !
En conclusion, un premier tome pas totalement dénué de défauts, un univers plutôt basique, des événements que l'on s'attend à voir mais que l'on apprécie quand on les trouve et quand on y pense c'est une recette qui fonctionne bien, un « classique » du genre de la romance paranormale dans la veine de ce qu'on a déjà pu lire, il ne sort pas des sentiers battus mais, on a tout de même hâte de connaître la suite et de faire face à un nouveau couple !

Lien : http://www.tsuki-books.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ptitelfe
  01 février 2014
Voilà un livre qui m'a accompagné une bonne partie de cette semaine et avec lequel j'ai passé un bon moment! Déjà, la couverture! En passant devant en librairie, il s'est retrouvé dans mes mains et deux temps trois mouvements et peu importe l'histoire, je savais que je l'achèterai! L'argument clé? le loup bien sûr! Il s'agit d'une romance qui présente deux personnages au fort caractère :
D'un côté, Taryn, fille d'un alpha qui la rejette à cause de sa latence, elle n'a jamais réussi à se transformer en louve. Cependant, elle a une arme puissante : sa langue! Bourrée de sarcasme, elle fait rire son entourage et nous lecteur très souvent! Dès les premières pages, je me suis attachée à ce petit bout de femme plein de volonté et qui refuse de se soumettre à quiconque. C'est aussi une guerisseuse, on est intrigué par cet aspect au début du récit mais à la fin, on oublie presque qu'elle a ce talent. L'histoire d'amour a prit le dessus :)
De l'autre, nous avons Trey Coleman, un alpha très puissant et très sexy, qui pourtant n'est pas du tout à l'aise avec les sentiments et en devient assez bourru et dérangeant. Mais il se rattrape vite et devient très vite amical et plus pour nous! Nommé Alpha à 14 ans, il est connu dans la communauté pour être pyschopate et avoir tué ses parents. Tous le craignent, jusqu'au jour où il rencontre Taryn qui lui tient tête!
Au début du roman, on découvre Taryn qui se réveille dans un endroit inconnu. Elle est dans la grotte de la meute de Trey, qui lui propose un marché : faire croire que ce sont des âmes soeurs, s'allier pendant quelques mois... Qu'ont ils à gagner? L'une peut s'échapper à une union qui la rend malade avec un loup violent, l'autre voit là la possibilité de créer des alliances et renverser la meute de son oncle. C'est sur cette base que les deux personnages vont s'amuser à faire croire aux autres que l'Amour les a touché au premier regard! Sauf que nous, lecteurs, on le voit gros comme une maison que ce n'est pas qu'un jeu. Mais Trey et Tyran se cachent la vérité pendant un bon moment du scénario!
Une histoire d'amour classique sur fond de paranormale, voilà une histoire qu'il est agréable de lire! Trey et Taryn sont des chauds lapins loups, qui se sautent dessus sans vergogne et nous invite à assister à leur ébats sexuels.
La seule chose qui m'a énervée dans ce livre, ce sont les répétitions, celles du genre "tu sais que t'as vraiment un cul magnifique" ou "a qui appartient cette chatte?". Oui, avec ces deux citations, vous voyez immédiatement que le langage est cru et vulgaire; âmes sensibles ou saintes nitouches s'abstenir :) Mais dans le contexte, à savoir des loups garous, qui plus est alphas, cela ne gêne pas du tout! J'ai bien ressenti un peu l'ambiance à la True Blood, où les loups ne mâchent pas leurs mots et foncent tête baissée.
Ce qui m'a plu, c'est le caractère de Taryn qui m'a fait vraiment rire avec son sarcasme et son répondant! Les joutes verbales avec la grand mère Greta sont hilarantes, (meme si parfois un peu tiré par les cheveux). J'ai beaucoup aimé son amitié avec Tao, comment sa louve prend le dessus sur elle, l'attirance qu'elle éprouve pour Trey, etc! Malgré cette carapace on découvre vite les faiblesses de cette jeune femme, et on apprend ses petits secrets qui l'ont brisés pendant son enfance...
Les personnages secondaires sont appréciables, que ce soit ses amis dans l'ancienne meute que cette nouvelle famille qui l'accueille à bras ouvert (en dehors de quelques membres). On découvre d'autres meutes, d'autres alphas, et pas mal de secrets de familles!
La mythologie est respectée, l'auteur met en avant la fusion qui unit deux âmes soeurs, le côté protecteur et possessif... et les rituels lupins ! J'ai bien aimé son idée sur le réseau intrameute sur internet, c'est sympa et ça permet d'ouvrir la porte sur pas mal de scénarios. J'ai aussi apprécier rencontrer les autres meutes, assister à des duels à morts, etc
Je m'attendais juste à un peu plus d'action à la fin, et j'aurai préféré que le traître se manifeste avant et pas si tard... Pour la fin en elle même qui fait pas mal parler d'elle, je l'ai trouvée bien, ca ne m'a pas "déçue", ni énervée, ni gênée. dans le sens où c'est arrivé, j'ai trouvé ça presque normal !
Je lirai la suite dès qu'elle sortira. le prochain tome sera axé sur Shaya, la meilleure amie de Taryn.
Si vous aimez les romances, si vous aimez les loups-garous, si vous aimez l'humour, et que vous ne craignez pas la vulgarité, je n'ai qu'un mot à vous dire : FONCEZ!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (74) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   16 mai 2016
- Tu n'es pas sérieux, Trey. Tu n'as pas pu t'unir à ça. Ce n'est même pas ton type de fille. Elle est toute maigre, c'est une grande gueule, et elle est toute petite. Même ses nibards sont minus.
- Mais j'ai de très jolis pieds.
- Tu n'es pas son genre !
- Pourquoi ? Parce que je ne suis pas illettrée ?
Commenter  J’apprécie          190
Milka2bMilka2b   10 octobre 2013
Chez elle, tout était faux : ses seins, sa lèvre ultra-lippue, ses cils, ses ongles.
Merde, même ses cheveux c'était du flan : pas besoin d'être extralucide pour voir qu'elle portait des extensions. Cette conne était si peu naturelle qu'elle devait surement avoir le cul estampillé "Made In China".
Commenter  J’apprécie          180
Milka2bMilka2b   11 octobre 2013
— Dis, la traînée, tu as participé à la préparation du repas ? demanda Greta.
Elle était installée à la grande table sur laquelle un véritable festin avait été disposé, sur un immense belvédère.
— Je trouve que beaucoup de choses ont un drôle d’arrière-goût, ajouta la vieille.
— C’est à cause de toute la merde qui sort de ta bouche, répliqua Taryn.
Commenter  J’apprécie          150
SaiwhisperSaiwhisper   19 mai 2016
- Mais si elle n'avait pas insisté pour aller faire des courses toute seule, rien de tout ça ne serait arrivé, répliqua Greta en glissant un regard venimeux en direction de la jeune femme. Ca, à mon époque, ça ne se serait pas passé comme ça. Oh, non. Les femmes restaient à la maison, et elles savaient prendre soin de leur compagnon. Et si je sortais, c'était toujours avec mon Arthur.
Taryn lui sourit.
- C'est vrai qu'à l'époque, il valait sûrement mieux ne pas s'aventurer dehors toute seule. Avec les tyrannosaures qui rôdaient à tous les coins de rue...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   30 décembre 2014
Je ne te ferais jamais de mal à dessein. Jamais. Je suis un homme, ça veut donc dire que je vais merder régulièrement. Je ne suis pas doué avec les mots, quand je suis en colère je gueule et je dis n’importe quoi, et j’ai à peu près autant de fibre romantique qu’un caillou. Mais… tu vois, quand je te dis que je ne suis pas doué avec les mots ? Je veux simplement te dire que tu comptes pour moi d’une manière que je n’arrive pas à comprendre ou à expliquer. Tu comptes plus que n’importe quoi d’autre au monde.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3301 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..