AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781097296033
Éditeur : Pulp Factory (27/02/2018)
4.75/5   2 notes
Résumé :
Qui est vraiment Reyn Battlefort ? Tandis que le conflit entre humains et Tolneps ensanglantait
la galaxie, pourquoi fut-il condamné à mort… par les siens ? Était-il un guerrier ? Ou davantage ?
Chargé de répondre à cette question par la Confédération Noire, le juge Evex Hyaxy
interroge le militaire miraculeusement rescapé après un séjour de 300 ans dans un sarcophage.
Sortira-t-il indemne de cette confrontation ? Que découvrira-t-il de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jcgapdy
  15 octobre 2019
Je taille de suite dans le vif : les military-SF ne sont pas ce que je dévore le plus. Oh, bien sûr, j'ai lu les « Honor Harrington », « la Guerre éternelle » et d'autres titres comme la série des « Vorkosigan », mais je suis plus un habitué des space-op et de la hard-SF. Donc je n'ai abordé ce texte – qui relève franchement du genre d'après le 4e – qu'en prenant mon temps. du moins, pour les deux premiers chapitres…
Si les détails du style m'ont un peu étonné de temps à autre, je dois reconnaître que j'ai été bluffé par trois « petites » choses. D'abord, un découpage en chapitres courts qui sait être entraînant et donne chaque fois envie d'en savoir plus, de chercher à savoir qui est ce Reyn Battlefort, à savoir pourquoi ce juge de la confédération noire s'intéresse tant que cela à cet homme du passé – 3 siècles ne sont quand même pas rien – et visiblement ce n'est pas en tant qu'historien qu'il l'interroge sans cesse.
Ensuite, ce sont ces deux premiers chapitres qui viennent poser l'histoire et jeter l'ambiance. On comprend immédiatement qu'on ne saura pas tout, que les choses ne vous seront que lentement distillées et que les silences, les non-dits seront aussi importants que le reste [ce ne sont pas Boyx et Yahxin qui diront le contraire, je peux vous l'assurer]. Que l'on aura donc droit à savoir certains faits tout en laissant, sur d'autres, jouer sa propre imagination, ses propres hypothèses pour combler çà et là ce qui ne nous sera pas clairement écrit. Là, j'avoue que j'apprécie d'avoir cette part d'ombre autant que cette part de situations et d'éléments qui viennent renforcer l'ambiance et non l'histoire.
Enfin, il n'y a pas à finasser, on est bien dans la military-SF ; il y a des morts, des tripes à l'air, des trous dans la tête ou des corps réduits en cendre, des appareils ou des lieux détruits, non pas en glorification, mais en dénonciation des maintes absurdités et destructions d'une guerre. Ici, une guerre entre humains que sont les Terriens et non-humains que sont les Tolneps – ce qui m'a fait penser à Battlefield Earth, le seul et unique texte d'Hubbard que j'ai lu – avec ces vilains esclavagistes qu'y sont justement les Tolneps.
Un roman qui, au final, se révèle plus que sympathique et agréable à lire, un texte dont le début m'a fait penser à un autre titre de l'auteur : « Votre mort nous appartient » (à retrouver sur Babelio par exemple). C'est incisif, acide et piquant exactement comme un bonbon acidulé qui vous titille l'esprit et les papilles neuronales, d'autant plus qu'on avance vers une fin dont on devine peu à peu certains aspects, car inéluctables, une fin qu'il aurait été décevant de ne pas avoir pour l'un des protagonistes, tout en nous offrant d'entrevoir le possible retour de l'humanité d'un autre.
Oh, petit clin d'oeil à ajouter : si vous êtes, comme moi qui aime les maths par exemple, amoureux des x et y, vous trouverez là une raison de plus d'apprécier ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheSFavenger
  04 mai 2018
Je confesse volontiers que le Space Opera militaire n'est pas mon genre préféré même si je place La Guerre Éternelle sur le haut du panier de la SF.
Je confesse également que durant les premières pages de lecture j'étais assez dubitatif... le style me laissait froid et l'intrigue me laissait perplexe.
Et puis...
Finalement...
Je confesse m'être laissé prendre et... ben ce n'était pas mal du tout.
L'histoire et son évolution est assez bien rythmée... les chapitres ne sont pas trop longs et l'alternance passé(Flashback)/"présent" fonctionne plutôt bien.
Ce livre a aussi un petit côté désuet qui m'a plu... il a parfois le petit parfum de cette SF d'antan qui le rend tout à fait sympathique.
Les thèmes abordés et leur traitement ne sont certes pas extraordinairement originaux mais l'auteur a le mérite de jamais trop en faire.La fin notamment, se place à contre courant des grands climax auxquels la SF nous a souvent habitués... je ne veux pas "spoilé" mais sa modestie a quelque chose de rafraichissant (surtout après avoir vu le dernier Avengers) et donne une conclusion très humaine au livre.
Une bonne surprise.
Lien : https://www.facebook.com/The..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lyraudlyraud   06 mars 2018
L’ancien soldat quitta le dernier pont d’embarquement,
passa devant les logements vides des chaloupes et atteignit les
soutes inférieures. Le feu avait dévasté les cales et une épouvantable
odeur de chair brûlée le prit à la gorge. Il faillit vomir,
mais se retint de justesse et plaqua son gant sur son visage. Un
masque, il lui fallait un masque. Il rebroussa chemin, tomba sur
un puits resté ouvert et descendit d’un niveau. Ici, le système
d’éclairage avait rendu l’âme et seules les lumières de secours
clignotaient par intermittence. Il trébucha sur un corps, puis sur
un autre, aperçut enfin ce qu’il cherchait sur le cadavre d’une
femme. Il se pencha, dégrafa l’appareil, nota sans sentiment
aucun le visage fin, les grands yeux. Dans la mort, elle paraissait
reposée, presque soulagée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Antoine Lencou (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Lencou
Antoine Lencou - "A corps perdu" et "Votre mort nous appartient" .A l'occasion du festival "Les imaginales d'Épinal", rencontre avec Antoine Lencou autour de ses ouvrages "A corps perdu" et "Votre mort nous appartient" aux éditions Griffe d'encre. Retrouvez les livres : http://www.mollat.com/livres/lencou-antoine-corps-perdu-9791092349061.html Notes de Musique : Black Twig Pickers and Steve Gunn - Old Strange. Free Music Archive. http://www.mollat.com/livres/lencou-antoine-votre-mort-nous-appartient-9782917718117.html Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : extra-terrestresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3742 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre