AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Antoine Lencou est né il y a quarante-quatre ans sur le littoral atlantique, est informaticien et vit près de Poitiers. Passionné par la science-fiction, l’astronomie, la paléontologie, il y cherche les réponses à son insatiable curiosité, mais ne découvre que de nouvelles et passionnantes questions.
Sans doute est-ce pour cela que ses écrits s’essayent parfois à imaginer le devenir des hommes ou leur origine. Ah, la porte ! et Couleur d’Automne sont deux tentatives de plus pour décrire notre futur, prélude à un roman dans le même univers qu’il espère bien vous faire partager un jour.
Dernière chose, avec un nom pareil, la mort ne devrait pas lui faire peur. Rien n’est moins sûr. D’ailleurs, ses personnages souffrent souvent du même handicap. Dans le doute, gardez-vous de croiser son chemin. On n’est jamais trop prudent.
+ Voir plus
Source : http://www.griffedencre.fr/spip.php?article152
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Antoine Lencou - "A corps perdu" et "Votre mort nous appartient" .
A l'occasion du festival "Les imaginales d'Épinal", rencontre avec Antoine Lencou autour de ses ouvrages "A corps perdu" et "Votre mort nous appartient" aux éditions Griffe d'encre. Retrouvez les livres : http://www.mollat.com/livres/lencou-antoine-corps-perdu-9791092349061.html Notes de Musique : Black Twig Pickers and Steve Gunn - Old Strange. Free Music Archive. http://www.mollat.com/livres/lencou-antoine-votre-mort-nous-appartient-9782917718117.html Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Gr3nouille2010   21 avril 2014
Le bureau des défunts, Tome 1 : Votre mort nous appartient de Antoine Lencou
- Autrefois, les gens vivaient au grand air, contemplaient la nature, et les étoiles la nuit.

- Tu l'as dit : autrefois. Nous ne sommes plus des sauvages ! Ils avaient quantité d'occupations bizarres. Certains faisaient pousser eux-mêmes des trucs qu'ils mangeaient. Tu te rends compte, Roïn, ils les mangeaient !
Commenter  J’apprécie          40
KORTO   24 novembre 2010
Le bureau des défunts, Tome 1 : Votre mort nous appartient de Antoine Lencou
(4ème de couverture)



C'est l'histoire d'un homme...

"Le Bureau des Suicides, s'il vous plait ? "

... qui voudrait en finir...

"vous avez rendez-vous ? "

... mais quand la bureaucratie s'en mêle...

"le suicide est une affaire sérieuse, monsieur. Revenez dans six mois."

... et qu'il prend en main son destin...

Splash !

... il a une drôle de surprise au réveil...

"Je ne suis pas mort ?

- Disons que vous ne l'êtes plus."
Commenter  J’apprécie          30
lyraud   06 mars 2018
Du Sang et des Larmes de Antoine Lencou
L’ancien soldat quitta le dernier pont d’embarquement,

passa devant les logements vides des chaloupes et atteignit les

soutes inférieures. Le feu avait dévasté les cales et une épouvantable

odeur de chair brûlée le prit à la gorge. Il faillit vomir,

mais se retint de justesse et plaqua son gant sur son visage. Un

masque, il lui fallait un masque. Il rebroussa chemin, tomba sur

un puits resté ouvert et descendit d’un niveau. Ici, le système

d’éclairage avait rendu l’âme et seules les lumières de secours

clignotaient par intermittence. Il trébucha sur un corps, puis sur

un autre, aperçut enfin ce qu’il cherchait sur le cadavre d’une

femme. Il se pencha, dégrafa l’appareil, nota sans sentiment

aucun le visage fin, les grands yeux. Dans la mort, elle paraissait

reposée, presque soulagée.
Commenter  J’apprécie          20
Zazette97   26 novembre 2010
Le bureau des défunts, Tome 1 : Votre mort nous appartient de Antoine Lencou
Il avait surtout oublié que la société, sa société, ne pouvait tolérer un décès qui n'entrait pas dans ses préceptes de vie. Elle l'avait donc ressuscité, et ses interrogations de son vivant laissaient place à des craintes sur son après-mort. Qui était-il devenu? Comment? Dans quelles conditions? Chaque cellule de ses chairs, chaque pore de sa peau, chaque pensée de sa conscience lui posaient tous la seule et même question : suis-je encore moi-même? Nul - et surtout pas lui - ne pouvait l'affirmer. Il en souffrait le martyre. p.37
Commenter  J’apprécie          20
Zazette97   26 novembre 2010
Le bureau des défunts, Tome 1 : Votre mort nous appartient de Antoine Lencou
Décidément, il ne comprenait pas sa société, ses aspirations et ses desseins. Sans doute, ces enregistrements étaient à l'origine de son propre devenir. La technologie et la médecine de son époque les avaient transformés en une arme contre la mort, et la plupart de ses concitoyens, sinon la totalité, voyaient en eux le progrès ultime, définitif. Mais à quel prix? Celui de leur avilissement. p.57
Commenter  J’apprécie          20
Gr3nouille2010   29 avril 2014
Le bureau des défunts, Tome 1 : Votre mort nous appartient de Antoine Lencou
- Autrefois, les gens vivaient au grand air, contemplaient la nature, et les étoiles la nuit.

- Tu l'as dit : autrefois. Nous ne sommes plus des sauvages ! Ils avaient quantité d'occupations bizarres. Certains faisaient pousser eux-mêmes des trucs qu'ils mangeaient. Tu te rends compte, Roïn, ils les mangeaient !
Commenter  J’apprécie          20
Zazette97   26 novembre 2010
Le bureau des défunts, Tome 1 : Votre mort nous appartient de Antoine Lencou
Vous n'imaginez pas la quantité de dérogations nécessaires à l'obtention d'un permis de suicide, la prise en charge de l'euthanasie et le remplacement de votre poste vacant. Sans compter que les services d'enregistrement des décès sont complètement surchargés avec la nouvelle loi sur la classification et l'évaluation des âmes sauvegardées sur support holographique. p.9
Commenter  J’apprécie          10
marguerite8chezlav   24 septembre 2016
Le bureau des défunts, Tome 1 : Votre mort nous appartient de Antoine Lencou
- Je ne vous suis pas. C'est l'assemblage de détails mineurs qui constituent une vie et son intérêt. A quoi servent les grands traits de caractère, les idées majeures, les pensées magistrales si l'ensemble n'est pas pondéré par des fléchissements, des contradictions, des déviances, même infimes... (p43)
Commenter  J’apprécie          10
Erzsy   30 mars 2017
Emblèmes n°14 : Les Portes de Antoine Lencou
Lorsque ce gars a poussé la porte du bistro, j'ai tout de suite vu que ce serait un client à problèmes. Attention, quand je dis "à problèmes", je dis pas que c'était un type qui allait faire des histoires, ceux-là sont plutôt faciles à manier, j'ai tout ce qu'il faut sous le comptoir pour les calmer. Non, pour moi, les "à problèmes", c'est ceux qui viennent déballer leurs emmerdes sur le zinc, se faire taper dans le dos par les autres poivrots, tout ça. L'alcool, pour ces mecs là, c'est secondaire, ils viennent prendre leur dose de sympathie. C'est une clientèle qu'on se partage entre curés, putes et bistroquets.



In Brève de Comptoir de Tristan Lhomme.
Commenter  J’apprécie          00
Erzsy   04 avril 2017
Emblèmes n°14 : Les Portes de Antoine Lencou
Il fallut désigner des soldats pour effectuer ces grands sauts, les menaçant du pal s'ils ne se pliaient pas aux ordres. Car bien qu'ils prennent un étonnant plaisir à se vautrer dans la stupidité, les hommes ne peuvent pas toujours en être l'incarnation la plus fidèle. Le sabre dans le dos est encore la meilleure manière de générer la bravoure quand l'héroïsme n'est plus de mise.

Étonnante réflexion de la part d'une porte, j'en conviens. Mais j'ai eu la preuve de ce que j'avance de nombreuse fois, là, juste devant moi...



In Entretien avec une porte de Karim Berrouka
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Alice de David Moitet

Comment s'appelle le personnage principal ?

Samantha
Alice
Albert
Suzanne

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , intelligence artificielle , suspenseCréer un quiz sur cet auteur