AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Thierry Arson (Traducteur)
EAN : 9782290300435
318 pages
J'ai Lu (03/05/2000)
4.56/5   8 notes
Résumé :
Rome, 1959. Où l'on retrouve Dracula, sur le point de se marier en grande pompe avec la princesse moldave Asa Vajda. Où la journaliste Kate Reed pressent néanmoins que cet événement mondain exceptionnel, qui rassemblera tout le gotha vivant et mort vivant de la Ville éternelle, n'est que la première étape d'un ambitieux projet élaboré par le comte. Où l'on croise enfin Cabiria, le prêtre exorciste Merrin, Orson Welles, un agent secret vampire du nom de Bond, et un m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Tatooa
  27 septembre 2015
Je ne sais pas si l'ancienne version éditée comprenait également le "Anno Dracula 1968" que je viens de découvrir dans la nouvelle version Bragelonne, après avoir cru qu'il y avait plus de 140 pages "d'annotations", arf ! Bonne surprise, donc...
Toujours est-il que le "Anno Dracula 1959" m'a encore scotchée. Certes, c'est moins mouvementé que les deux premiers, moins cynique, aussi. Il y a une sorte de tendre nostalgie dans ce troisième opus. Lassitude, fatigue, vieillesse, le ton a beaucoup changé par rapport au deux premiers. Et c'est une force, pour un auteur, de savoir changer de style ainsi, je trouve. On retrouve ici un nouveau "mythe", mais également de nouveaux "surnaturels", que je n'ai pas souvenir d'avoir croisés dans les deux premiers tomes.
La Rome de Kim Newman est sombre et glauque, au delà du luxe tapageur des stars vamps (et vampires, lol), et l'histoire qui s'y déroule ne l'est pas moins.
Avec le changement de ton, et c'est lié, Newman se fixe sur les personnages féminins, Penny, Geneviève, et Kate, qui deviennent les personnages principaux de ce roman. Les personnages masculins s'effacent doucement pour leur laisser la place, et c'est avec une grandiose "méchante" que cette partie d'échec féminine s'achève...
Bref, si on a un roman fort différent des deux premiers, il n'en est pas moins bon...
J'aime beaucoup cet auteur. Et je vais de ce pas lire "Anno Dracula 1968" de la nouvelle édition...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Hatsh
  06 janvier 2014
Le troisième roman est un peu à part, laissant place à une mythologie autre que celle des vampires, celle d'une ville plusieurs fois millénaire, et de sa protectrice la Mater Lacrimosa. Les chapitres ressemblent parfois à des scènes de film, comme celle de la fontaine de la Dolce Vita, ici rejouée par des vampires et interrompue par le Bourreau Écarlate. Des bidonvilles au Colisée, les non-morts ne sont pas les bienvenus, et Dracula ne fait pas exception, rencontrant ici un mythe qui le surpasse.
Je n'avais pas connu un tel plaisir de lire depuis longtemps, et en matière de littérature vampirique, cela faisait bien quelques années que rien ne m'avait enthousiasmée. Tous les personnages sont intéressants et fouillés. Une pointe d'humour de temps à autre, un réel exercice de références éclairées et de parodie, des connaissances historiques solides : Kim Newman nous offre des romans de qualité, comme on a rarement l'occasion d'en savourer. J'attends pour ma part avec hâte la parution du quatrième tome, dont l'action devrait se dérouler dans les années 1980.
Lien : http://www.lalunemauve.fr/ec..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
TatooaTatooa   20 septembre 2015
Ce qui existait entre Geneviève et Charles l'avait toujours blessée, même en 1888, quand elle était encore une sang-chaud et que Geneviève avait été la première vampire de Charles. Kate aimait cet homme, bien sûr, ce qui la rendait parfois stupide et triste, et très vite la perdrait et l'isolerait. Elle était toujours passée en dernier quand il s'agissait de Charles Beauregard : après Pamela, son épouse ; Penelope, sa fiancée ; Victoria, sa reine ; et plus difficile à accepter parce qu'elle serait toujours là, après l'incontournable Geneviève Dieudonné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TatooaTatooa   22 septembre 2015
- Nous sommes tous des êtres surnaturels, les sang-chauds autant que les non-morts. Quand j'étais enfant, je ne pouvais séparer la religion de l'Eglise. C'était une institution temporelle, vouée à la perpétuation de sa propre puissance. Quand j'ai épousé les ténèbres, nous étions encore persécutés. Ceux qui nous traquaient et nous détruisaient agissaient au nom de Dieu. De nos jours, nous sommes tous des objets d'étude pour les scientifiques, et nos mystères sont disséqués. Ceux qui ont essayé de nous détruire l'ont fait au nom de la science, dans un effort calculé pour pour éliminer une espèce qui constituait une rivalité dans l'évolution.
(Geneviève, une "Ancienne").
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   23 septembre 2015
- Pour l'instant, les Aînés ne sont encore qu'une poignée, mais bientôt ils seront beaucoup plus nombreux, quand les ressuscités des années 1880-1890 atteindront la maturité. Ils représenteront alors une force réelle. Ils seront peut-être ceux qui décideront du cours de l'histoire humaine pendant le millénaire à venir. Nous avons toujours redouté que les non-morts dirigent le monde.
(Charles Beauregard à Bond, Hamish Bond... ;-) )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TatooaTatooa   25 septembre 2015
Le visage de l'enfant, joli et maléfique, restait gravé dans sa mémoire. Tout pouvait mourir, ici, à Rome, la gamine survivrait. Kate avait l'intuition que c'était une créature très ancienne ; pas une vampire, mais une élémentale, une entité éternelle et redoutable.
Commenter  J’apprécie          70
TatooaTatooa   24 septembre 2015
- Suis-je seulement une femme ?
Tom aurait nettement préféré répondre à n'importe laquelle des questions tordues de Max Brock.
- Je suis morte, Tom, murmura-t-elle piteusement. Serrez-moi dans vos bras.
- Vous êtes dans mes bras, Penny.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : horreur policierVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2417 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre