AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,82

sur 42 notes
5
2 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Winter-
  18 mai 2020
Le Professeur Didier Raoult nous offre un texte bref et accessible à un bon nombre de personnes. Possédant des qualités pédagogiques indiscutables, cela permet au lecteur d'être parfaitement éclairé. J'y ai appris tant de choses sur les épidémies, les décisions politiques et certains faits historiques et médicaux bien trop peu connus. Si comprendre c'est s'affranchir des ombres de l'ignorance et de ses effets nuisibles, alors ce livre y contribuera. Cet ouvrage est à recommander à tous ceux qui aiment s'informer, et qui s'interrogent sur certains questions, dans une période où les médias viennent museler la raison plus que jamais.
Commenter  J’apprécie          535
Mimimelie
  27 mars 2020
Voilà un extrait du chapitre 8 « Les coronavirus »

« Il y a dans cette disproportion entre réalité et bruits plusieurs éléments : la peur des maladies nouvelles, l'intérêt des laboratoires qui vendent des antiviraux (Gilead a fait une progression boursière spectaculaire), l'intérêt de ceux qui produisent des vaccins par précaution (bien que l'on ne sache pas si la maladie sera encore là dans un an), de ceux qui sont heureux d'être sur un plateau de télévision comme experts virtuels, de ceux qui font de l'audimat sur la peur, et de ceux qui se voient en sauveurs providentiels. Cet évènement aura confirmé pour moi qu'il y a plus de vérités dans les réseaux sociaux et que la labellisation « fake news » est parfois l'arme désespérée de certains medias pour continuer à exister.
Une de mes vidéos a temporairement été étiquetée « fake news » par le détecteur du journal le Monde ainsi que par le ministère de la Santé. J'avais diffusé l'information des autorités chinoises sur l'usage d'un médicament dont j'ai déjà parlé et que je connais bien (la chloroquine et son dérivé l'hydroxychloroquine), sur son efficacité dans les études préliminaires sur 100 cas, confirmée par une courte communication et par une conférence de presse du Pr Zhong, une autorité chinoise reconnue dans le monde entier.

Cela a déclenché des réactions violentes, qui exigeaient que je retire ma communication, et j'ai même reçu des menaces anonymes pour lesquelles j'ai porté plainte.
Il est de plus en plus difficile de savoir de quoi on parle et nous avons créé un site d'information hebdomadaire sur Youtube intitulé « On a le droit d'être intelligent ».


Ce bouquin court (moins de 100 p), d'une lecture des plus abordables, mais bigrement intéressant, car au-delà du Coronavirus, il traite de l'ensemble des phénomènes épidémiques et on apprend quantités de choses fort utiles.


En voici les chapitres :
- le charbon : une fausse épidémie pour propager la peur du bioterrorisme
- Une vraie crise sanitaire négligée : la canicule de 2003
- le chikungunya : l'utilité de la pharmacosurveillance et la disproportion des alertes lancées en France
- Folie Ebola, peste et fièvres hémorragiques
- Les infections respiratoires le SARS : une panique disproportionnée.
Et la grippe : une grande méconnaissance du traitement adéquat
- La grippe aviaire : une maladie fantasmatique
- La crise H1N1
- Les coronavirus
- le virus Zika
- Les maladies infectieuses en France et dans le monde
- Les épidémies oubliées et négligées : choléra et typhus
- Les nouveaux vaccins et les futurs vaccins : fantasmes ou réalité ?
- de la prédiction à la prophétie
- Naissance et expansion des maladies émergentes


Je le recommande à tous, ne serait-ce que pour sortir de la chape télévisuelle anxiogène… A ceux que cela intéresse, j'adresse avec plaisir le fichier PDF ou Epub par mail ou lien Google drive. Une pratique qui peut-être ne sera pas du goût de Babelio, mais bon… «on a le droit d'être… ce qu'on est ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          326
moussk12
  02 janvier 2021
Dans Epidémies vrais dangers et fausses alertes, le Professeur Raoult nous fait part de son expérience personnelle en racontant les allées et venues des virus que l'homme a côtoyés de tous temps. Côtoyé est le bon mot car notre corps est en partie constitué de virus, bactéries et champignons qui ne cessent de se faire la guerre entre eux.
Vous ne trouverez dans ce document rien de subversif ni de sulfureux, ce n'est pas l'objet de cet essai et l'auteur, rappelons-le, est quand même un professionnel. Il n'alimente pas de polémique mais énonce des faits vécus, que ce soit par lui personnellement ou par son équipe et ses collaborateurs.
Que ce soit le charbon, plus connu sous le nom d'anthrax, le chikungunya, l'Ebola, la grippe aviaire et toute la série de coronavirus, l'auteur et son équipe ont été souvent confrontés à ces virus mais aussi interpelés par les grandes instances pour tenter d'y voir plus clair. Très souvent, ils ont dû batailler pour parvenir à faire publier un article, à se faire entendre, à mettre le doigt sur des virus hautement dangereux complètement omis par les médias et donc inconnus du public, ou au contraire à temporiser une panique généralisée hors proportion comme celle que l'on vit actuellement et entraînant des décisions politiques qui auront de graves conséquences dans le futur.
L'auteur explique que les virus apparaissent et disparaissent subitement sans que l'on sache pourquoi. Des médicaments connus et reconnus dans le monde entier depuis 70 ans, comme la chloroquine et l'hydroxychloroquine ont fait leur preuve et utilisés par de nombreux pays hors Europe pour combattre la Covid-19. Associé à d'autres moyens de gestion de l'épidémie, des populations entières ont pu reprendre une vie normale. Mais ce médicament peu cher et accessible à tous a été interdit en France et l'auteur s'interroge.

Vous voulez en savoir un peu plus sur l'histoire des virus ? Ce livre est fait pour vous. Les épidémies oubliées comme le typhus, le choléra, mais également les conséquences mortelles dues aux canicules, le rôle des vaccins et leur élaboration, sont expliqués dans de courts chapitres.

Je terminerai par la mention de la 4e de couverture :
"Microbiologiste mondialement connu qui dirige le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses (IHU de Marseille), le Pr Didier Raoult nous invite à raison garder."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
talou61
  23 juin 2020
Le professeur Didier Raoult, inconnu pour le quidam, comme moi, est le premier microbiologiste mondial, reconnu pour ses travaux et dirige le centre français consacré aux maladies infectieuses (IHU de Marseille) : tous deux sont devenus en quelques semaines le coeur de la polémique du COVID 19...
Dans cet ouvrage, très abordable pour des non-scientifiques (abonnée à son compte sur Twitter, je dois avouer qu' il s'adresse plus à des scientifiques), il nous invite à raison garder. Ce n'est pas la première ni la dernière infection mondiale...
Il ressort que malheureusement les épidémies sont des sujets politiques et que nous devons garder notre sang-froid et écouter les vrais scientifiques.
Par exemple, la bactérie du charbon de 2001 (envoyée aux politiques et journalistes américains) était une bactérie issue d'un laboratoire américain, à Fort Detrick, en dépit du fait que la recherche y avait été stoppée depuis 1972 ; un ancien ingénieur était probablement parti du Fort en emportant dans sa poche des spores de cette bactérie qui avaient survécu pendant 30 ans et qu'il avait pu envoyer et ainsi terroriser le monde (Il s'est suicidé avant son procès).
On avait affaire à une fausse épidémie. Il ne s'agissait pas de bioterrorisme mais d'une mauvaise gestion du personnel militaire américain. Cela a permis pourtant de provoquer la peur dans le monde (je me rappelle à cette époque en tant que chef de service, je devais ouvrir tout le courrier du service, dans une salle fermée, avec des gants...) et de faire des affaires.
Mensonge d'Etat : les Gouvernements utilisent le phénomène de peur collective pour aider au déclenchement d'une guerre.
Par contre, les vraies épidémies, selon le professeur Raoult, comme la canicule de 2003, le choléra ou le typhus sont ignorées et aucun moyen de lutter contre ces fléaux n'est développé.

Ce livre est très éclairant notamment en ce qui concerne l'influence des médias sur les gouvernants et la priorisation des luttes contre les maladies de ces derniers. Avec toujours en point de mire le profit !





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          174


BVIALLET
  13 mai 2022
Quel rapport y a-t-il entre la réalité d'une épidémie et les comptes-rendus médiatiques alarmants qui en sont donnés ? Comment se fait-il qu'on ne s'inquiète pas de maladies réellement mortelles et qu'on mette l'accent sur d'autres finalement assez bénignes ? Pourquoi privilégie-t-on des projections mathématiques (souvent fausses et même de facteur cent dans le cas du coronavirus) au détriment de l'observation de la réalité du terrain ? Et surtout pourquoi faut-il qu'à chaque « nouvelle » épidémie doive correspondre un nouveau et dispendieux médicament et un nouveau « vaccin » en cours d'expérimentation alors que des traitements anciens, peu onéreux et efficaces, sont toujours à la disposition des médecins ?
Cet ouvrage assez court (98 pages) se présente comme un essai de vulgarisation médicale d'accès facile et agréable. le professeur Raoult, spécialiste reconnu mondialement dans le domaine des épidémies mais traité de charlatan par de malhonnêtes et ignares bateleurs de plateaux télé, y dissèque les caractéristiques et la réalité de diverses épidémies comme l'affaire de l'Anthrax (on se souvient de la fiole brandie à l'ONU pour incriminer Saddam Hussein alors que le virus avait échappé à un laboratoire militaire américain !), celle de la grippe, aviaire, de la grippe porcine, de l'Ebola, très mortelle, mais peu contagieuse, le virus H1N1, celui du coronavirus, Zika, Chikungunya, sans oublier le typhus transmis par les poux et le choléra à Haïti qui fut causé par les excréments jetés à la rivière par des soldats de l'ONU népalais infectés et non par le réchauffement climatique comme le clamèrent les dits « bateleurs ». Sans aller jusqu'au fond des choses (l'écrasante culpabilité des labos de Big Pharma à peine évoquée et avec des pudeurs de violette), cet ouvrage a le mérite de démontrer que dans ce genre d'affaires, il faut toujours raison garder et ne jamais se laisser gagner par des peurs fabriquées. Avoir le calme des vieilles troupes.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Passemoilelivre
  13 avril 2020
Très médiatisé en ce moment, avec cette controverse sur l' hydroxychloroquine , Didier Raoult, éminent spécialiste des maladies infectieuses, passe en revue de nombreuses épidémies contemporaines et anciennes pour en préciser les survenances, les gravités et les impacts réels. Associé ou responsable de nombreuses études et missions, il connaît bien son sujet et remet souvent des pendules déréglées bien à l'heure ! Il apparaît que les informations ou l'importance médiatiques accordées à tel ou tel mal s'avèrent en général en décalage profond avec les réalités épidémiologique et scientifique. de nombreux faits évoqués montrent la difficulté de porter un regard objectif sur des événements mal connus, insaisissables et générateurs d'angoisses risquant de provoquer la panique dans les populations. On peut éprouver un intérêt pour le contenu de ce livre qui apporte des connaissances scientifiques, mais sa qualité rédactionnelle laisse à désirer et le côté « Moi je » de l'auteur laisse planer un doute, on ne peut pas avoir toujours raison tout seul contre tout le monde !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
regina55
  12 avril 2020
En dehors de toutes les polémiques politiques, il faut lire ce livre de 176 pages qui fait un peu peur, j'avoue, quand il explique toutes les épidémies, les conséquences, les mesures mises ou non en place.
Après, c'est une histoire de gros sous....

Je comprends mieux le rôle des épidémiologistes et de leur indiscutable utilité publique.
Très bon livre.
Commenter  J’apprécie          40
DorZaho
  09 mai 2020
Analyse très intéressante des tenants et des conséquences de la façon de traiter les épidémies par une spécialiste mondialement reconnu, mais aussi remis en question par les spécialistes main stream.
Il faut cependant ne pas s'arrêter à l'égo surdimensionné du Pr Raoult.
L'avenir dira s'il a eu raison!
Commenter  J’apprécie          30
crounet
  31 mars 2020
Livre court qui remet en perspective les différentes épidemies que le monde à connu et permet de mieux cerner les menaces actuelles.
Le Pr Raoult est plutôt d'un naturel optimiste ce qui ne rend pas le livre anxiogène et il est vrai que par rapport aux autres causes de mort les épidémies virales ou bactériennes restent peu violentes même si très médiatiques.
La lecture est agréable, et le propos intéressant par un personnage reconnu dans son milieu.
Commenter  J’apprécie          20
solera974
  29 mars 2020
Texte court et très accessible. Seul bémol, le Pr. RAOULT revient sur les épidémies principales sur lesquelles il a travaillé lors de sa longue carrière, mais aborde à peine la crise du Covid 19 à laquelle il est confronté au moment même où il publie ce manuscrit.
Commenter  J’apprécie          20







Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
240 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre