AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le cycle d'Hypérion, tome 2 : La chute d'Hypérion (10)

Millencolin
Millencolin   06 juillet 2017
Parfois, [...] les rêves sont la seule chose qui nous sépare des machines.
Commenter  J’apprécie          150
Fifrildi
Fifrildi   09 octobre 2018
- Hé! fit-il. Vous savez que ce putain de grichte est juste derrière vous?
Commenter  J’apprécie          130
Fifrildi
Fifrildi   08 octobre 2018
- (...) Il était grand et mince, mais donnait une impression de force. Brawne Lamia ressentait l'extraordinaire charisme qui se dégageait de cette personnalité hors du commun. Elle dut se forcer à se rappeler, premièrement, qu'il appartenait à une religion dont les prêtres étaient tenus au célibat, et, deuxièmement, qu'il était à l'état de cadavre seulement une heure plus tôt.
Commenter  J’apprécie          130
Fifrildi
Fifrildi   08 octobre 2018
- J'aurais aimé que notre formidable technologie nous permît de nous battre à armes égales contre Dieu, murmura-t-il d'une voix faible mais tendue. De l'affronter dans son antre. De lui rendre coup pour coup les injustices dont il n'a cessé d'accabler l'humanité. De le faire renoncer à son arrogance, ou de l'envoyer paître en enfer.
Commenter  J’apprécie          110
Fifrildi
Fifrildi   07 octobre 2018
- La morsure du temps n'a rien de mythique, répliquai-je, moi-même surpris de lui sortir cette vérité philosophique à bon marché.
Commenter  J’apprécie          110
basileusa
basileusa   23 mai 2014
Ce que j'avais sous les yeux ,c'était une représentation théâtrale du chaos total,une définition fonctionnelle du concept de confusion , une danse désordonnée à la gloire de la violence sinistre. C'était la guerre.
Commenter  J’apprécie          80
Claraz68
Claraz68   11 novembre 2014
Ce que j'avais sous les yeux, c'était une représentation théâtrale du chaos total, une définition fonctionnelle du concept de confusion, une danse désordonnée à la gloire de la violence sinistre. C'était la guerre.
Commenter  J’apprécie          40
Claraz68
Claraz68   14 décembre 2014
[Notre IU voit tout ce qui es
a été
et sera
et nous dévoile des bribes sélectionnées
afin que nous puissions
vous les transmettre
et ce faisant
passer un peu nous même pour des IU \\
Ne sous-estimez jamais / vous dit Ummon /
le pouvoir exercé par quelques perles de bois
colifichets
et verroterie
sur la cupidité des indigènes.]
Commenter  J’apprécie          30
MurielT
MurielT   14 janvier 2016
Le jour où l'armada partit en guerre, c'est à dire le dernier jour de la vie normale que nous connaissions avant, je fus invité à une réception. On en donnait un peu partout, ce soir là, sur plus de cent cinquante mondes du Retz, mais la seule qui comptait était celle là.
Commenter  J’apprécie          10


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    2897 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre