AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221090276
Éditeur : Robert Laffont (01/03/1999)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 370 notes)
Résumé :
Tous les secrets d'Hypérion seront dévoilés, toutes les énigmes résolues, dans un style à nouveau différent qui démontre une fois encore l'exceptionnel talent de Dan Simmons.
Vous saurez pourquoi les sept pèlerins se sont retrouvés sur la planète mystérieuse qui abrite les Tombeaux du Temps. Vous découvrirez les véritables ressorts de la guerre qui fait rage autour d'elle et qui menace d'embraser toute la galaxie humaine, tout le Retz.
Vous comprendrez... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  14 avril 2014
Le cycle d'hypérion est un assez bon moment de lecture ...
La psychologie des personnages , leur nombre , l'ampleur du sujet, qui est à double tranchant , lorsque il flirte avec une théologie à la mort moi le noeud , le caractère massif de certains évènements et enfin un style limpide , très scénique qui impose avec force des visualisations puissantes sont des atouts narratifs incontestables ...
Bref : un incontournable mais qui peut décevoir ...
Pourtant l'usage que fait l'auteur de certains artifices , tel que la téléportation , sont de véritables raccourcis ( au propre comme au figuré ) .
C'est dommage car le texte y perd globalement ...
On en retire une insatisfaction (une frustration) qui vient contredire les passages qui étaient prometteurs et annonciateurs du meilleurs ..
Il y a comme un déséquilibre ..
Une autre façon d'insérer certain facteurs dans le récit nous aurais peut être apporté la satisfaction de lire un plus grand
nombre de pages et d'approfondir certains aspects , tout en soignant les liaisons ...
Sur le fond la spiritualité joue un rôle assez central , bon c'est un peu du comptoir et de l'image d'Epinal versus néotestamentaire , subtilement pro protestant qui vient caricaturer quelque peu , « cette bonne vieille église catholique « , comme il se dit en nouvelle Angleterre .
Et puis il y a le Mal , ce MAL , qui guette et qui est au centre du cycle ... ça fait mal ....
Personnellement j'avais " boudé " hypérion à sa sortie ...
Ce fut une erreur quand même ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
Fifrildi
  09 octobre 2018
Dans ma critique précédente, je disais que de ce livre (lu pour la première fois en 1999) je ne me souvenais que de la fin. Tout compte fait, ce n'était pas tout à fait la fin. Ce qui m'avait particulièrement marqué c'était
Le premier tome s'arrête sur le moment où les 7 pèlerins arrivent à destination… j'avais vraiment hâte de les retrouver aussi j'ai un peu été contrariée par l'arrivée d'un nouveau personnage : H. Severn (H. pour Hégémonien). Il a toute son importance dans l'histoire mais il m'a fallu du temps pour l'accepter tout comme la Présidente Meina Gladstone. J'ai trouvé tout l'aspect politique un peu long mais c'est essentiel pour bien comprendre ce qu'il se passe.
Mon personnage préféré entre tous est Sol Weintraub (même s'il m'a fait pleurer à la fin) et puis Brawne Lamia et aussi Martin Silenus le poète (il m'a souvent fait rire). Ensuite vient le prêtre , le Consul (mais quel est son nom???) et enfin Fedmahn Kassad. Il en manque un ou deux… c'est normal. Mais je ne peux pas dire pourquoi ^_^
L'histoire de ces pèlerins est vraiment passionnante.
Lire ce livre c'est comme être emporté dans un tourbillon… il y a cette galerie impressionnante de personnages. Mais surtout, il y a l'Hégémonie & le Retz, les IA & le TechnoCentre, les cybrides, les Extros, ce fleuve dément (Théthys), les technologies, Hypérion et ses Tombeaux du temps et bien sûr le Grichte… Mais ce n'est pas tout… Oulala! Je pense qu'il faudra que je relise ceux deux tomes une troisième fois un de ces jours…
Je vais faire une petite pause pour digérer tout cela… mais promis, je ne vais plus attendre 20 ans pour m'y mettre.

Challenge pavés 2018
Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (65)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
basileusa
  28 mai 2014
Nos six pélerins sont arrivés à Hypérion et s'apprêtent à se confronter au Gritche ,qui garde les tombeaux du temps .La guerre avec les extros menace la planète ,ils doivent donc faire vite . Mais le Gritche décide seul le moment du face à face et chaque pèlerin se retrouve vite isolé . C'est donc chacun à leur tour et chacun de son côté qu'ils vont affronter ce terrible danger . Pendant ce temps ,La présidente de l'hégémonie lutte pour préserver le Retz de la guerre ....
Autant dire que c'est un tome bien plus mouvementé que le précédent entre la guerre ,les trahisons ,le complot mais aussi les nouvelles amitiés qui se créent . et le Retz en danger !
Les deux tomes du cycle d'Hypérion ont été un vrai bonheur à lire ,ça c'est de la science-fiction comme je l'aime ! Un vrai univers ,des personnages non manichéen ,du suspens ,de l'action ...tout y est pour en faire un classique du genre ,inoubliable.
Commenter  J’apprécie          260
Bibliozonard
  08 février 2016
Dan Simmons
Cycle
Les Cantos d'Hypérion
- 1991 Robert Laffont -
Intégrale 1 et 2 :
Hypérion (2 tomes) et la chute d'Hypérion (2 tomes)
Pocket 2014
Chaque fois que je trouve une pépite littéraire, je la déterre du siècle précédent. Il me faut trouver une inspiration sérieuse pour relater cette rencontre magique que j'ai choisi de nourrir en prélude les premiers airs du requiem de Bruno Mardena ; ensuite, j'ai habillé le corps du texte par le requiem en G-Minor de Otto Olsson…
Nous voici plongés dans une époque qui se situe environ à 500 ans après YEATS, en 2489 pour être exact.
Le consul de l'Hégémonie a été désigné pour se rendre sur Hypérion avec 6 autres personnes
au récit intriguant : le Prêtre Lénar Hoyt (qui suit les préceptes du père Duré, l'étrange Paul Duré, le père qui poursuit une continuité à travers son récit, entre passé et actualité des événements ? Retenons le jeu de mots : Père Duré perdurer… notions de temps.) ; le colonel Fedmahn Kassad (récit beaucoup plus consistant sur l'existence du Gritch, la stratégie militaire et les technologies) ; l'excentrique poète Martin Silenus (à la recherche de l'oeuvre ultime), la solide détective Brawne Lamia (histoire très complexe et dynamique), le consul est étudié également en profondeur ; tous ont entamé le pèlerinage traditionnel à la gloire de la créature : le Gritch (selon les préceptes de L'église Gritchtèque : secte qui voue un culte à la bête considérée comme une divinité).
La légende dit que les 7 pèlerins désignés doivent se présenter au Gritch et qu'un seul verra son voeu exaucé ; les autres mourront sacrifiés dans d'atroces souffrances. C'est pourquoi ils doivent se raconter leur vie pour comprendre ce qui peut attirer l'attention du monstre.
« Chacun chevauchant un dauphin,
Calé par une nageoire,
Ces innocents revivent leur mort,
Et leurs blessures se rouvrent. » (Yeats)
Entre temps, dans la vallée, les tombeaux du temps sont sur le point de s'ouvrir.
Pour couronner le tout, une tension s'ajoute : une armada d'Extros est sur le point de débarquer sur Hypérion pour s'emparer des tombeaux. Les forces de l'Hégémonie doivent évaluer la planète Hypérion.

Inventions, idée de fous, références :
Stephen Hawking et les autres, sortez de ce corps !
En plus des planètes et du système (l'Hégémonie) auquel elles appartiennent, citons :
— le Retz, système de communication (sorte de WWW interplanétaire, frontière numérique). Les portes distrants et les capsules cryogéniques qui permettent le voyage avec un déficit de temps dans le RETZ. Au fil du temps, découverte approfondie de l'infocentre, de la mégasphère, de l'IA (intelligence artificielle) et l'IU (intelligence ultime). C'est une incroyable autre dimension cosmique !
— Que dire du saut quantique et de la fugue cryotechnique dans des capsules — citée plus haut – qui favorise le déficit de temps et permette de traverser des années lumières, d'un système stellaire à l'autre. Procédé qui à répétition n'est pas sans effets secondaires ; les séquelles des voyages spatiaux mutltigénérationnels. Et ô combien d'autres idées sublimes d'inventivités comme les propulseurs Hawking qui ont contribué à la réalisation de tout ce qui précède.
— le vaisseau-arbre des Templiers (Ygdrasill) sous le commandement du Templier Het Masteen, pour parcourir les 6 années lumières qui séparent Hypérion de L'hégémonie.
— La forêt des flammes et ses arbres Tesla.
Et bien sûr d'entre tous, un poète clé, l'inspiration, la colonne vertébrale de l'oeuvre :
Car Hypérion n'est autre qu'un poème de JOHN KEAT. L'importance de « ce pauvre génie mélancolique » John Keat apparaît au travers d'un personnage, AI Johnny, un cybride, et son nom est donné à la capitale d'Hypérion, Keat ; et enfin « Hypérion », est un poème de J.Keat ! N'omettons pas que les chants d'Hypérion, les Cantos d'Hypérion, est aussi l'oeuvre majeure du personnage Martin Silenus, serait-il Dan Simmons lui-même ?
« Au commencement était le Verbe. Puis arriva le traitement de texte, et leur foutu processeur de pensée. La mort de la littérature s'ensuivit. Ainsi va la vie.
Francis bacon a déclaré un jour : « de la mauvaise et inadéquate formation des mots découle une délicieuse obstruction de l'esprit. » Nous avons tous eu nos moments de délicieuse obstruction, n'est-ce pas ? Et moi un peu plus que les autres. L'un des plus grands écrivains du XXe siècle, aujourd'hui oublié – l'écrivain, pas le siècle -, a eu un jour ce bon mot : « J'adore le métier d'écrire. C'est l'encre et le papier que je ne peux pas voir. » (I1V1p240)Récit du poète Martin Silenus.

Impression
C'est du grand art. Sanguinaire, émouvant, empli de courage et de réflexion.
Les conditions atmosphériques, géologiques, le langage des communautés (comme les étranges BIKURAS) ; tout cela en plus de l'intrigue de base (le pèlerinage dans le pays d'une créature hostile) est d'une précision époustouflante, au caractère scientifique et moral déroutant, au point qu'on est obligé d'y croire. CE ROMAN est une incroyable extrapolation de notre système de vie, de nos conditions humaines actuelles au XXIe siècle, imaginée en 1989, et qui semble être prémonitoire de nos vies futures… C'est en quelque sorte extralucide, de l'anticipation clairement : du comportement humain, de son addiction à l'information de masse, au surplus, à la dépendance virtuelle déclassant l'homme de l'indépendance d'esprit.
Mais où Dan Simmons est allé chercher tout cela.
« Mon cerveau capte cet horrible vacarme et le restructure comme de la poésie. Toute la journée et toute la nuit, la souffrance de l'univers afflue et coule dans les corridors enfiévrés de mon esprit sous forme de vers et de métaphores, de métaphores en vers, en une danse de langage complexe et sans fin, tantôt apaisante comme un solo de flûte, tantôt fracassante et stridente et déchaînée comme une douzaine d'orchestres en train d'accorder simultanément leurs instruments. Mais ce sont toujours des vers et de la poésie. » (I2V2 p562)
Chaque fois que je trouve une pépite littéraire, je la déterre du siècle précédent. Il me faut trouver une inspiration sérieuse pour relater cette rencontre magique dont j'ai choisi de nourrir en prélude les premiers airs du requiem de Bruno Mardena ; ensuite, j'ai habillé le corps du texte par le requiem en G-Minor de Otto Olsson…
… tous ces airs afin de maintenir un certain souvenir, un sombre plaisir, une noirceur enivrante, le plus longtemps possible.
Pour conclure, paisible et sublime « Ney » (flûtes obliques turques) c'est toi qui me berces nostalgique devant les décors merveilleux d'Hypérion… L'histoire ne s'arrête jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MurielT
  14 janvier 2016
La chute d'Hypérion - Dan Simmons
Fin 2014 j'avais lu Hypérion et bien voilà je me suis lancée dans la suite.
On retrouve donc les 7 pèlerins du premier tome. Ils sont sur la planète Hypérion et sont arrivés aux Tombeaux du Temps. Une guerre interstellaire va éclater et nous suivons leurs aventures pour survivre, sauver ceux qui leur sont chers, pour se sauver eux-mêmes ou sauver l'humanité ;
Comme pour le premier tome j'ai été emballé par ce livre. C'est de la science-fiction pure et dure. Dan Simmons à inventer tout un univers, avec ses mondes, ses technologies, son vocabulaire.
Je me suis un peu perdue dans les descriptions scientifiques mais malgré tout c'est vraiment accessible. C'est un total dépaysement. J'ai apprécié l'écriture avec ses moments où tout s'enchaîne et les parties plus calmes avec les descriptions des mondes ou les états d'âme des héros. Cela donnait du rythme à l'histoire,et permettait de suivre chaque personnage sans se perdre dans tout ce foisonnement.
Dan Simmons est vraiment un très bon auteur et je vous recommande la saga d'Hypérion
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   08 octobre 2018
- (...) Il était grand et mince, mais donnait une impression de force. Brawne Lamia ressentait l'extraordinaire charisme qui se dégageait de cette personnalité hors du commun. Elle dut se forcer à se rappeler, premièrement, qu'il appartenait à une religion dont les prêtres étaient tenus au célibat, et, deuxièmement, qu'il était à l'état de cadavre seulement une heure plus tôt.
Commenter  J’apprécie          130
FifrildiFifrildi   08 octobre 2018
- J'aurais aimé que notre formidable technologie nous permît de nous battre à armes égales contre Dieu, murmura-t-il d'une voix faible mais tendue. De l'affronter dans son antre. De lui rendre coup pour coup les injustices dont il n'a cessé d'accabler l'humanité. De le faire renoncer à son arrogance, ou de l'envoyer paître en enfer.
Commenter  J’apprécie          110
basileusabasileusa   23 mai 2014
Ce que j'avais sous les yeux ,c'était une représentation théâtrale du chaos total,une définition fonctionnelle du concept de confusion , une danse désordonnée à la gloire de la violence sinistre. C'était la guerre.
Commenter  J’apprécie          80
FifrildiFifrildi   07 octobre 2018
- La morsure du temps n'a rien de mythique, répliquai-je, moi-même surpris de lui sortir cette vérité philosophique à bon marché.
Commenter  J’apprécie          110
Claraz68Claraz68   14 décembre 2014
[Notre IU voit tout ce qui es
a été
et sera
et nous dévoile des bribes sélectionnées
afin que nous puissions
vous les transmettre
et ce faisant
passer un peu nous même pour des IU \\
Ne sous-estimez jamais / vous dit Ummon /
le pouvoir exercé par quelques perles de bois
colifichets
et verroterie
sur la cupidité des indigènes.]
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Dan Simmons (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Simmons
Interview de Dan Simmons.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2865 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre