AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le cycle d'Hypérion, tome 2 : La chute d'Hypérion (19)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
finitysend
  14 avril 2014
Le cycle d'hypérion est un assez bon moment de lecture ...

La psychologie des personnages , leur nombre , l'ampleur du sujet, qui est à double tranchant , lorsque il flirte avec une théologie à la mort moi le noeud , le caractère massif de certains évènements et enfin un style limpide , très scénique qui impose avec force des visualisations puissantes sont des atouts narratifs incontestables ...

Bref : un incontournable mais qui peut décevoir ...

Pourtant l'usage que fait l'auteur de certains artifices , tel que la téléportation , sont de véritables raccourcis ( au propre comme au figuré ) .
C'est dommage car le texte y perd globalement ...

On en retire une insatisfaction (une frustration) qui vient contredire les passages qui étaient prometteurs et annonciateurs du meilleurs ..
Il y a comme un déséquilibre ..

Une autre façon d'insérer certain facteurs dans le récit nous aurais peut être apporté la satisfaction de lire un plus grand
nombre de pages et d'approfondir certains aspects , tout en soignant les liaisons ...

Sur le fond la spiritualité joue un rôle assez central , bon c'est un peu du comptoir et de l'image d'Epinal versus néotestamentaire , subtilement pro protestant qui vient caricaturer quelque peu , « cette bonne vieille église catholique « , comme il se dit en nouvelle Angleterre .

Et puis il y a le Mal , ce MAL , qui guette et qui est au centre du cycle ... ça fait mal ....

Personnellement j'avais " boudé " hypérion à sa sortie ...

Ce fut une erreur quand même ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          392
Fifrildi
  09 octobre 2018
Dans ma critique précédente, je disais que de ce livre (lu pour la première fois en 1999) je ne me souvenais que de la fin. Tout compte fait, ce n'était pas tout à fait la fin. Ce qui m'avait particulièrement marqué c'était

Le premier tome s'arrête sur le moment où les 7 pèlerins arrivent à destination… j'avais vraiment hâte de les retrouver aussi j'ai un peu été contrariée par l'arrivée d'un nouveau personnage : H. Severn (H. pour Hégémonien). Il a toute son importance dans l'histoire mais il m'a fallu du temps pour l'accepter tout comme la Présidente Meina Gladstone. J'ai trouvé tout l'aspect politique un peu long mais c'est essentiel pour bien comprendre ce qu'il se passe.

Mon personnage préféré entre tous est Sol Weintraub (même s'il m'a fait pleurer à la fin) et puis Brawne Lamia et aussi Martin Silenus le poète (il m'a souvent fait rire). Ensuite vient le prêtre , le Consul (mais quel est son nom???) et enfin Fedmahn Kassad. Il en manque un ou deux… c'est normal. Mais je ne peux pas dire pourquoi ^_^

L'histoire de ces pèlerins est vraiment passionnante.

Lire ce livre c'est comme être emporté dans un tourbillon… il y a cette galerie impressionnante de personnages. Mais surtout, il y a l'Hégémonie & le Retz, les IA & le TechnoCentre, les cybrides, les Extros, ce fleuve dément (Théthys), les technologies, Hypérion et ses Tombeaux du temps et bien sûr le Grichte… Mais ce n'est pas tout… Oulala! Je pense qu'il faudra que je relise ceux deux tomes une troisième fois un de ces jours…

Je vais faire une petite pause pour digérer tout cela… mais promis, je ne vais plus attendre 20 ans pour m'y mettre.



Challenge pavés 2018
Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (65)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
basileusa
  28 mai 2014
Nos six pélerins sont arrivés à Hypérion et s'apprêtent à se confronter au Gritche ,qui garde les tombeaux du temps .La guerre avec les extros menace la planète ,ils doivent donc faire vite . Mais le Gritche décide seul le moment du face à face et chaque pèlerin se retrouve vite isolé . C'est donc chacun à leur tour et chacun de son côté qu'ils vont affronter ce terrible danger . Pendant ce temps ,La présidente de l'hégémonie lutte pour préserver le Retz de la guerre ....
Autant dire que c'est un tome bien plus mouvementé que le précédent entre la guerre ,les trahisons ,le complot mais aussi les nouvelles amitiés qui se créent . et le Retz en danger !
Les deux tomes du cycle d'Hypérion ont été un vrai bonheur à lire ,ça c'est de la science-fiction comme je l'aime ! Un vrai univers ,des personnages non manichéen ,du suspens ,de l'action ...tout y est pour en faire un classique du genre ,inoubliable.
Commenter  J’apprécie          260
Henri-l-oiseleur
  02 juin 2018
Ceci est une impression de relecture, relecture partielle que j'ai surtout consacrée aux passages les moins spectaculaires et les moins épiques du roman. En effet, ces derniers sont prenants et ne s'effacent pas facilement de la mémoire, dès la première lecture.
En fait, Dan Simmons sait combiner avec beaucoup d'art une multitude de récits entrelacés, dans la grande tradition anglo-saxonne et celtique, et le lecteur ne perd jamais le fil des histoires de chaque personnage, même quand ils sont séparés par les aléas de leurs aventures.
Tous ces récits nous transportent dans les sphères de la haute politique, de la religion, de la spéculation sur l'avenir de l'humanité et de ses dieux, sans jamais négliger la dimension humaine et réaliste de chaque personnage. On a l'impression qu'avec ce travail Dan Simmons s'est fixé des objectifs très difficiles, et que son livre est à la mesure de ses ambitions.
Dernier point, non des moindres : on a envie de (re)lire Keats
Commenter  J’apprécie          150
MurielT
  14 janvier 2016
La chute d'Hypérion - Dan Simmons

Fin 2014 j'avais lu Hypérion et bien voilà je me suis lancée dans la suite.

On retrouve donc les 7 pèlerins du premier tome. Ils sont sur la planète Hypérion et sont arrivés aux Tombeaux du Temps. Une guerre interstellaire va éclater et nous suivons leurs aventures pour survivre, sauver ceux qui leur sont chers, pour se sauver eux-mêmes ou sauver l'humanité ;

Comme pour le premier tome j'ai été emballé par ce livre. C'est de la science-fiction pure et dure. Dan Simmons à inventer tout un univers, avec ses mondes, ses technologies, son vocabulaire.
Je me suis un peu perdue dans les descriptions scientifiques mais malgré tout c'est vraiment accessible. C'est un total dépaysement. J'ai apprécié l'écriture avec ses moments où tout s'enchaîne et les parties plus calmes avec les descriptions des mondes ou les états d'âme des héros. Cela donnait du rythme à l'histoire,et permettait de suivre chaque personnage sans se perdre dans tout ce foisonnement.

Dan Simmons est vraiment un très bon auteur et je vous recommande la saga d'Hypérion
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
mauriceandre
  08 avril 2018
La chute d'Hypérion, le deuxième tome, nous dévoile tous les secrets d'Hypérion, toutes les énigmes résolues, dans un style à nouveau différent qui démontre une fois encore l'exceptionnel talent de Dan Simmons. Vous saurez pourquoi les sept pèlerins se sont retrouvés sur la planète mystérieuse qui abrite les Tombeaux du Temps. Vous découvrirez les véritables ressorts de la guerre qui fait rage autour d'elle et qui menace d'embraser toute la galaxie humaine, tout le Retz. Vous comprendrez le rôle unique du cybride de John Keats, le poète ressuscité, et celui du gritche. Ici s'affrontent des dieux, créés par les humains ou descendants d'eux.
Commenter  J’apprécie          100
Claraz68
  14 janvier 2015
Voilà, 2ème tome du cycle d'Hypérion fini.

Cette fois-ci, après un premier roman concentré sur les seuls 7 pèlerins, l'auteur nous décrit la situation actuelle dans le Retz tout entier à travers les yeux d'un cybride et de Meina Gladstone.
Les pèlerins toujours présents dans certains chapitres se voient contés à travers les rêves du cybride.
J'ai trouvé ce bouquin plus intéressant sur l'Histoire d'Hypérion nous présentant un empire en pleine guerre spatiale, l'importance des Extros et du TechnoCentre (dépeint toujours telle une menace sous-adjacente pour l'humanité et toute espèce organique). L'écriture entrecoupée de poésie et de réflexions philosophiques sur les conflits politico-religieux entre les différentes idéologies du TechnoCentre et l'humanité, ajoute beaucoup à l'oeuvre déjà belle et dérangée de départ.

Dan Simmons a été une véritable révélation de la science fiction à mes yeux et continue de m'éblouir par ses constructions scénaristiques et ses délires, qui s'y l'on y regarde plus profondément s'apparentent plus à des métaphores très intéressantes de la société du futur de beaucoup d'oeuvres de SF.

Pour finir, le seul point plutôt négatif que je pourrais lui attribuer est d'avoir selon moi trop embelli les derniers chapitres, qui auraient peut être mérités plus de désolation et de chaos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
charlitdeslivres
  02 juin 2016
Une saga digne de toutes mes espérances ! Une fin riche qui ne laissera personne sur sa faim. Je vous recommande cette lecture d'une envergure exemplaire.

Comme pour les premiers tomes, je les ai lus dans une version intégrale. Il sera donc difficile pour moi de vous donner mon avis sur chacun des romans qui constituent ma version. Dans un premier temps, revenons sur l'ensemble de cette oeuvre. Ces romans sont remarquables et permettent au lecteur de rentrer dans un univers hors du commun. La science fiction permet toujours cette richesse de détails, d'histoires, de personnages, de planètes, tous plus fous les uns que les autres. Avec Dan Simmons vous serez servi. Si vous aimez les personnages hauts en couleur et les retournements de situation dans tous les sens, vite, venez !

Dans « Hypérion » on nous annonçait un malheur à venir. Ici on est en plein dedans. Les tomes d'Hypérion étaient beaucoup plus calmes et nous amorçaient le récit à venir. C'était donc à travers les histoires de nos pèlerins que l'on entamait cette saga. On ne comprenait pas encore la puissance du Gritch, ni l'étendue des problèmes que l'on allait rencontrer.

Dans le premier tome, on continue à suivre ces pèlerins chacun en quête de leurs vérités. Chacun a sa raison égoïste de vouloir voir le Gritch pour réaliser enfin ce qu'il avait décidé. Mais une solidarité nouvelle se construit également. Les personnages semblent comprendre que leurs jours sont comptés et que le nombre peut parfois faire la force. Ici ils auront surtout besoin de réfléchir ensemble pour trouver les meilleures solutions d'avancer main dans la main. Ce tome commence à amorcer les véritables intentions de chacun, les masques commencent à tomber. le tout avec l'écriture de Dan Simmons, qui amène grâce à la richesse de son texte, à nous perdre dans des méandres inattendus. On ne sait plus à qui faire confiance et on adore cela.

Dans le deuxième tome on commence à y voir plus clair. En plein coeur d'une énorme machination chaque personnage devient indispensable à la survie de tous. Ce tome nous dévoile une vérité intemporelle, la recherche du pouvoir est ancrée en chacun de nous. On se plait avec cet auteur à transposer ses problématiques et réflexions qui ne sont pas si loin des nôtres et à les placer dans notre société. C'est donc toujours plus loin que l'on nous embrouille, on éloigne des personnages, on se concentre sur d'autres. En résumé, l'auteur fait ce qu'il veut de nous et tour à tour on croit avoir compris l'intrigue, on se paume, on a peur, on tressaille. Complètement à la merci de l'auteur, on suit tout simplement chaque mouvement, page après page.

Cette saga est une très belle découverte. Depuis j'ai eu la chance de lire d'autres romans de cet auteur et je n'ai qu'une hâte, de continuer à approfondir cette découverte. La saga « Hypérion » est intense, puissante et d'une envergure universelle ! Venez vibrer avec Dan Simmons et laissez-vous emporter sur Hypérion à la recherche de ce fameux Gritch !
Lien : https://charlitdeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
henrimesquida
  10 juin 2017
Suite et dénouement du tome 1. C'est, plus encore que le premier opus, extrêmement complexe et touffu, avec une multitude d'histoires (les 7 pèlerins, la dirigeante du Retz et le second cybride de J. Keats) et qui s'entrecroisent, non plus cette fois-ci en séquence, mais par bribes. le tout étant a des degrés divers perçu par l'ensemble des protagonistes, interconnectés par l'internet du futur, qui est lui-même à plusieurs niveaux (infosphère, mégasphère, métaspshère). de fréquents déplacements dans le temps venant en outre corser quelque peu la linéarité du scénario.

Bref, il faut s'accrocher, d'autant que les thématiques abordées sont foisonnantes : théologie et essence divine (Theillard de Chardin), poésie (John Keats), combat galactique, relativité et physique quantique, conscience humaine et intelligence artificielle, pouvoir politique et trahison, condition humaine, souffrance, libre arbitre, amour...impossible d'en donner une liste exhaustive.

En dépit de cette complexité, l'histoire parvient à tenir en haleine : il faut admettre que la fin est plutôt réussie et que le lecteur retombe bon an mal an sur ses pieds. Bon, je ne prétendrai pas avoir parfaitement tout compris, mais j'en dégage tout de même une trame relativement cohérente. Pour sa diversité et l'ambition dont fait preuve Simmons, Hypérion mérite une place dans toute bonne bibliothèque de SF.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
celindanae
  10 mars 2017
Ce roman est la suite directe du premier tome Hypérion qui nous présentait l'univers très développé, la planète Hypérion et son fameux Gritche et les personnages, les sept pèlerins. La situation à la fin du premier tome était très tendue, la guerre entre les Extros et l'Hégémonie a commencé et les pèlerins sont arrivés aux tombeaux du temps où tout doit se jouer. La construction de ce tome est différente du premier qui racontait l'histoire de chacun des pèlerins. Maintenant que leur passé est connu ainsi que leur lien avec Hypérion, le récit se concentre sur la guerre et ses répercutions politiques ainsi que sur le destin des pèlerins. La narration est tout de même toujours sur le format éclaté étant donné le grand nombre de personnages. Un nouveau protagoniste fait son apparition dans ce tome, il s'agit d'un personnage un peu à part appelé Joseph Severn, un nouveau cybride de John Keats qui partage les aventures des pèlerins en rêve. Il fait ainsi le lien entre les personnages sur Hypérion et Meina Gladstone. En effet, la guerre a entrainé un manque cruel de communication avec Hypérion et Joseph Severn est le seul moyen pour Meina Gladstone de savoir ce qui se passe sur Hypérion. Les passages racontés par Severn le sont à la première personne du singulier, cela surprend un peu au début du roman mais apporte un point de vue exterieur à celui des pèlerins.

Ce tome apporte beaucoup de nouvelles informations sur la trame générale de l'histoire ainsi que sur le Gritche et les Extros. Cependant, quelques mystères subsistent qui seront peut-être expliqués dans les suites. L'univers de ces romans est vraiment très dense et riche, il se complexifie encore dans ce tome, peut-être un peu trop par moments. Certains moments sont en effet un peu difficile à suivre, je pense en particulier au dialogue avec l'intelligence artificielle et à l'utilisation d'équation de Max Planck. N'étant pas physicienne pour un sous, j'ai eu un peu de mal à faire le lien avec le reste et à voir l'utilité de tel passages d'ailleurs. Certes, la culture de Dan Simmons est impressionnante, entre les multiples références à Keats et à l'histoire mais je trouve que le roman aurait gagné à une certaine simplification de certains passages.

Ce tome est un vrai pavé, plus de 700 pages et certaines longueurs viennent un peu en faire baisser le rythme. Néanmoins, rien de rédhibitoire et le roman se laisse très bien lire, certains passages très intenses relevant ces longueurs. le roman nous en met plein les yeux durant certains passages et la tension dramatique est importante. Une des autres grandes réussites de ce tome et des deux romans également, est la construction narrative, comment tout s'imbrique à la perfection pour former un gigantesque puzzle entre les récits des pèlerins, le conflit en cours et l'univers des romans. Chacun des personnages a son importance dans le récit et dans la trame générale.

Les 2 tomes sont assez différents, dans leur construction tout d'abord et ensuite dans le traitement du récit, le premier tome s'attarde sur les personnages et leur histoire alors que ce second tome est beaucoup plus épique avec la guerre interstellaire et les voyages dans le temps.

Les thèmes abordés dans Hypérion sont nombreux et toujours d'actualité: l'avenir de l'humanité, le comportement de l'homme face à la nature et aux autres espèces, le lien entre l'homme et la machine, les technologies et la dépendance de l'homme à elles. le roman est plutôt sombre et certains côtés font penser à Terminator mais en beaucoup plus poussé et Skynet est un petit joueur à côté des intelligences artificielles de Dan Simmons. La question du devenir de l'humanité est au centre des 2 tomes au travers de la problématique liée à chaque personnage et au conflit qui frappe l'hégémonie. Chaque personnage représente une facette de l'humanité avec l'art, l'amour, l'amour pour son enfant, la famille, le combat, la nature et la religion.

Ce roman conclue donc avec brio la première partie du cycle consacré à Hypérion. Les deux sont liés et ce second tome permet de connaitre le destin des pèlerins et de mieux cerner l'univers. J'ai une légère préférence pour le premier tome, ce second livre étant un peu trop complexe par moment, mais les deux sont vraiment d'un excellent niveau et méritent leur statut de classiques de la science-fiction.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2909 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre