AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221090268
488 pages
Éditeur : Robert Laffont (12/09/1999)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 1011 notes)
Résumé :
Sur Hypérion, c'est la panique : des millions d'habitants tentent de prendre d'assaut les derniers astronefs pour s'enfuir avant l'arrivée des Extros, des envahisseurs en guerre avec la confédération terrienne... Pendant ce temps, sept pèlerins que rien n'aurait dû rassembler rallient la petite planète de l'Hégémonie pour y rencontrer le gritche, un monstre incompréhensible, capable de maîtriser le temps, objet du culte morbide de l'Église des templiers ! Qu'y a-t-i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  20 mai 2015
Merci à Babelio et à l'opération Masse Critique ainsi qu'aux éditions Pocket pour m'avoir permis de faire cette belle découverte.
Dans Simmons me tentait depuis un moment déjà, et je ne savais pas par quel livre commencer. Alors, lorsque j'ai vu qu'il était disponible dans une nouvelle édition regroupant les deux premiers tomes, je me suis positionné, et par chance, j'ai été sélectionné.
Avec Hyperion, nous sommes plongé dans un univers où la Terre n'est plus. Les humains se sont donc dispersés pour partir à la conquête de ce vaste univers. Mais ce qui nous intéresse tout particulièrement dans ce livre c'est le Gritche une entité vivante et destructrice qui est sur le point de se réveiller.
L'Hégémonie réuni 7 aventuriers, enfin 7 pèlerins qui doivent se rendre dans les Tombeaux du Temps afin de le stopper. La narration est très bonne bien qu'un peu lourde par moment. Dans la première partie du livre, on découvre que les 7 pèlerins n'ont pas été choisis au hasard, et chacun raconte son histoire pour se rendre compte qu'ils sont tous liés à ce fameux Gritche, de près ou de loin.
Je vais être honnête, il y a des moments où il faut s'accrocher, ce n'est pas accessible comme lecture. Mais en se faisant violence, ça passe assez bien et l'on parvient à comprendre les termes que l'auteur à inventé de toute pièce. Mais en même temps, c'est ce genre de termes qui fait la force de Dan Simmons car ça donne plus de poids au monde qu'il a inventé.
Je ne connaissais pas du tout Dan Simmons avant cette lecture, mais il est à classer dans les maitres du genre, comme par exemple Frank Herbert avec Dune ou Isaac Asimov et son cycle des robots. Merci encore à Babelio, pour nous offrir toujours de belles découvertes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
ibon
  12 février 2020
Le prix Hugo est un gage de qualité. Surtout celui de 1991.
Le pari est ambitieux. Dan simmons s'inspire beaucoup de la tragédie du jeune poète anglais du XIXème John Keats, de Dante, d'Asimov, de l'ancien et du nouveau testament, d'une pincée de mythologie grecque, entre autres, et des plus grandes questions de la SF pour construire une histoire qui se déroule au XXVIIIème siècle.

Ambitieux et réussi. le lecteur est happé dans le récit de 7 pélerins qui ont un profil différent mais un objectif commun: rallier les Tombeaux du temps sur une planète hostile nommée Hypérion et rencontrer le monstre qu'on appelle le gritche.
Monstre auquel des illuminés vouent un culte dans des temples grichtèques disséminés dans la galaxie. Lesquels pensent offrir à leur divinité du Mal des offrandes sous la forme de ces pélerins consentants.
7 pélerins qui ont chacun une raison différente de s'approcher de ces Tombeaux du temps qui abritent la créature. Les témoignages de ces héros sont souvent palpitants mais leurs successions n'empêchent pas un effet catalogue.
Cette réserve mise à part, c'est un bon moyen d'affiner le contexte politique, économique et sociale d'un 28ème siècle tourmenté dans un ensemble humain appelé Hégémonie regroupant 130 milliards d'êtres depuis longtemps extra-terrestres puisque la Terre n'est plus.
Une dystopie donc, que l'auteur agrémente de quelques saillies sur notre mode de vie actuelle.
Ce premier tome permet de cheminer de surprises en surprises. Il surprend et permet non seulement de découvrir un futur très technique mais de s'immerger dans un suspense haletant à l'approche de l'antre du monstre.
Suspense comme on en verrait dans "Marié au premier regard" m'a -t-on dit mais plus sûrement dans Dracula, King Kong ou dans le labyrinthe du Minotaure.
Approchez donc et craignez un monstre qui maitrise le temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4411
Sando
  28 décembre 2014
Aux yeux de l'Hégémonie, la situation est grave. Les Tombeaux du Temps, présents depuis des millénaires sur Hypérion, s'apprêtent à ouvrir leurs portes et à libérer le très redouté gritche, cette créature légendaire dont la terrible puissance pourrait bien mettre un terme à la paix fragile de l'Hégémonie. Parallèlement à cette situation de crise, des vaisseaux extros, ces barbares interstellaires sans foi ni loi, menacent d'atterrir sur Hypérion et d'envahir la planète…

Afin d'empêcher le pire, la présidente du Sénat, Meina Gladstone, est chargée par l'Hégémonie de recruter sept pèlerins et de les envoyer sur Hypérion afin d'aller aux devants du gritche. Sept hommes et femme qui ne se connaissent pas, mais dont le destin est intimement lié à cette petite planète longtemps négligée par les autorités au pouvoir. Ils sont chargés d'empêcher la guerre interstellaire qui s'annonce, mais leurs motivations personnelles pourraient bien mettre en échec leur mission… le pèlerinage arrivera-t-il à temps pour percer les secrets du gritche et empêcher l'ouverture des Tombeaux ? L'espion au service des Extros, qui s'est glissé parmi eux sera-t-il démasqué ? Pour le savoir il ne vous reste plus qu'à vous jeter sur la première intégrale des Cantos d'Hypérion !

Plutôt amatrice de fantasy que de science-fiction, ma première réaction à la lecture des «Cantos d'Hypérion » a été un sentiment de découragement, l'impression de ne rien comprendre à ce vocabulaire pour le moins spécifique et obscur pour les non-initiés. Mais en lectrice persévérante et acharnée, je me suis entêtée jusqu'à me retrouver complètement emportée par l'histoire et à ne plus pouvoir la lâcher ! Une fois le décor posé et les sept pèlerins réunis, Dan Simmons s'éloigne de l'histoire en cours pour nous plonger dans l'histoire personnelle de chaque protagoniste. A partir de là, le récit prend un réel intérêt, nous permettant d'entrevoir quel est le lien entre Hypérion et chaque personnage et d'en découvrir plus concernant le mythe qui entoure le gritche… Intrigues politiques, complots, vengeances personnelles, quête pour contrer le destin, chacun, à travers son histoire, révèle les motivations qui l'ont poussé à accepter cette mission suicide…

Au fur et à mesure que l'on avance, l'histoire s'intensifie et s'enrichit de chaque témoignage et nous ouvre les portes d'une nouvelle humanité, plus évoluée, qui a su s'adapter, mais toujours aussi belliqueuse et cruelle… A travers ce récit de science-fiction, Dan Simmons a su créer un monde d'une incroyable complexité et à nous plonger dans les rouages qui le composent. le récit quant à lui, en dépit de quelques longueurs, est bien rythmé, porté par une langue particulièrement travaillée, précise, avec laquelle il est nécessaire de se familiariser mais qui enchante une fois qu'elle est maîtrisée. Un roman ambitieux, au suspens de plus en plus intenable et qui laisse le lecteur frustré et avide d'avoir la suite ! Bref, une lecture prenante, de qualité, dont je comprends mieux l'immense succès !

Je tiens à remercier vivement Babelio et les éditions Pocket pour cette passionnante découverte et pour cette édition sous forme d'intégrale !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
Fifrildi
  04 octobre 2018
J'ai lu les deux premiers volumes de ce space opera en 1999… ce qui fait que les deux derniers traînent dans ma pàl depuis bientôt 20 ans. Un record, assurément ^_^
J'ai bien fait de reprendre l'histoire du début, je ne me souvenais que du Grichte et de l'histoire de Sol Weintraub (et de sa fille Rachel).
Sept pèlerins se rendent sur Hypérion pour y rencontrer le Grichte. Chacun leur tour, ils vont raconter leur histoire, comment ils en sont venus a effectuer ce pèlerinage. Chaque témoignage est une histoire à part entière qui nous éclaire - au fur et à mesure - sur l'univers créé par Dan Simmons. Et quel univers ! Complexe, cohérent, … j'en ai le vertige.
Hypérion se termine quand les pèlerins arrivent à destination… et donc je vais enchaîner directement sur La chute d'Hypérion car j'ai bien trop envie de (re)découvrir la suite. de ce deuxième tome je ne me souviens que de la fin mais pas de ce qui arrive aux personnages. C'est très bien ainsi…


Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (38)
Challenge pavés 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          404
Henri-l-oiseleur
  15 novembre 2015
Saga magnifique étendue sur plusieurs volumes, où Dan Simmons parvient à tenir la balance égale entre le récit de destins individuels hors pair, et l'histoire globale de la fin d'un monde. J'ai particulièrement apprécié, en plus de toutes les qualités romanesques de l'oeuvre, la présence de John Keats, ce merveilleux poète romantique anglais qui donne son nom à plusieurs personnages et thèmes du livre, à commencer par le nom même de la planète, qui est le titre d'un long poème épique inachevé de Keats sur la chute du Titan Hypérion. Simmons a cette particularité de mettre la littérature classique à contribution dans ses livres, ce qui leur donne la profondeur de champ de réécritures modernes des grands textes.
(Concerne tous les volumes d'Hypérion).
Commenter  J’apprécie          323

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
ratkillerratkiller   10 avril 2013
Le carillon du récepteur méga se fit entendre.
Le consul cessa de jouer, les doigts en suspens au-dessus du clavier, et tendit l’oreille. Le tonnerre grondait dans l’atmosphère épaisse. De la forêt de gymnospermes lui parvint le hululement lugubre d’une meute de charognards. Quelque part dans les ténèbres au-dessous de lui, un animal à la cervelle étroite répondit par un barrissement de défi, puis se tut. Le périmètre d’interdiction ajoutait seul ses harmoniques subtiles au silence momentané. Puis le carillon du mégatrans retentit de nouveau.
— Merde, fit le consul en se levant pour aller répondre.
Tandis que l’ordinateur prenait les quelques secondes qui lui étaient nécessaires pour convertir et décoder les salves de tachyons affaiblis, le consul se versa un verre de scotch. Il s’installa sur les coussins de la fosse de projection au moment où le disque passait au vert en clignotant.
— Lecture, dit-il.
— Vous êtes désigné pour vous rendre de nouveau sur Hypérion, lui annonça une voix féminine chaude et légèrement voilée.
L’image ne s’était pas encore tout à fait formée. L’espace de visualisation demeurait vide à l’exception des impulsions contenant les codes de transmission qui indiquaient au consul que cette salve avait pour origine la planète administrative de l’Hégémonie, Tau Ceti Central. Mais il n’avait pas besoin des codes pour le savoir. Et la voix de Meina Gladstone, encore magnifique malgré son âge, ne ressemblait à aucune autre.
— Vous êtes désigné pour vous rendre sur Hypérion dans le cadre du pèlerinage officiel à la gloire du gritche, continua la voix.
Cause toujours, fit intérieurement le consul en se levant pour quitter la fosse.
— Vous avez été choisi, avec six autres, par la Sainte Église du gritche, et ce choix a été confirmé par les hautes instances de la Pangermie, reprit Meina Gladstone. Il est d’un intérêt vital pour l’Hégémonie que vous acceptiez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
FifrildiFifrildi   04 octobre 2018
Les fanatiques ont leurs rêves, grâce auxquels ils tissent
Un paradis pour leur secte.
Le sauvage, également, au sommet de son sommeil,
A un aperçu du Paradis.
Dommage qu'ils ne puissent tracer ni l'un ni l'autre
Sur du vélin ou sur du parchemin indien
L'esquisse d'une mélodieuse expression,
Car ils vivent, rêvent et meurent dépourvus des lauriers du poète.
Seule la poésie sait exprimer les rêves
Et sauver, par la seule magie des mots,
L'imagination du charme noir
Et de l'enchantement muet.
Quel vivant peut dire : “Tu n'es pas un poète,
Tu ne peux pas exprimer tes rêves”?
Tout homme dont l'âme n'est pas une motte de terre
A des visions et voudrait les décrire,
Pour peu qu'il aime et qu'il cultive sa langue natale.
Que le rêve dont je vais maintenant vous entretenir
Soit celui d'un poète ou d'un fanatique,
Cela ne se saura que lorsque mon vivant stylet, ma main,
Sera dans la tombe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
FifrildiFifrildi   29 septembre 2018
- Tous, nous représentons aussi bien des îlots de temps que des océans distincts de perspective. Ou peut-être devrais-je dire plutôt que chacun d'entre nous détient sans doute un morceau d'un puzzle que personne n'a jamais été capable de résoudre depuis que l'humanité a découvert Hypérion. C'est un véritable mystère pour nous, ajouta-t-il en se grattant le nez. A dire le vrai, les mystères m'ont toujours intrigué, même lorsqu'ils risquent d'abréger sérieusement mes jours. Et faute d'y voir clair dans cette affaire, je me contenterai de découvrir quelques morceaux de puzzle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MurielTMurielT   22 décembre 2014
Sol parlait à Dieu depuis des mois avant de prendre véritablement conscience de ce qu'il faisait. Cette idée l'amusait. Les entretiens n'étaient nullement des prières, mais prenaient la forme de monologues furieux, juste à la limite de la diatribe, qui devenaient de vigoureuses altercations avec lui-même. Mais peut-être pas seulement cela. Il s'avisa en effet un jour que les sujets de ces débats très mouvementés étaient si profonds, les enjeux si sérieux et les champs de discussions si vastes que le seul être à qui il pouvait véritablement s'en prendre pour toutes ces déficiences était Dieu lui-même. Mais comme le concept d'un Dieu personnel, ne dormant pas la nuit, penché sur les problèmes des hommes, lui avait toujours paru totalement absurde, la simple pensée de ces conversations le faisait douter de sa propre santé mentale
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
garrytopper9garrytopper9   20 mai 2015
Au commencement était le verbe. Puis arriva le traitement de texte, et leur foutu processeur de pensée. La mort de la littérature s’ensuivit.
Commenter  J’apprécie          400

Videos de Dan Simmons (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Simmons
le Cinquième Coeur T2 de Dan Simmons et Cécile Arnaud aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1057368-nouveautes-polar-le... • Vos libraires de @lagriffenoire vous font livrer vos précieux livres à travers toutes la France ! Rendez-vous dans notre librairie en ligne les ami(e)s www.lagriffenoire.com • Votre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Info : Les livres commandés hors stock librairie, seront livrés dans un délai d'environ 10 jours selon la maison d'édition. • Nous vous remercions pour votre confiance inestimable envers les librairies que vous soutenez, @Jean-Edgar Casel & @Gérard Collard • • • #lagriffenoire #lagriffenoirejeunesse #lagriffenoirebd #librairies #conseillecture #librairiesuniesCovid2020 #lapetitelibrairie #editionsrobertlaffont
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous les 7 pèlerins allant sur Hypérion ?

Comment s'appelle le poète ?

Martin Silenus
Lénar Hoyt
Sol Weintraub
Paul Duré

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Le cycle d'Hypérion, tome 1 : Hypérion de Dan SimmonsCréer un quiz sur ce livre

.. ..