AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781090662460
Éditeur : La Clef d'Argent (07/09/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Ainsi, il existe à Besançon une église au dôme majestueux, l'église des Dames de Battant. Qu'a-t-il bien pu s'y produire pour que le jeune Charles Nodier-future gloire des lettres françaises-en perde le sommeil, néglige ses chères études, sa famille, allant jusqu'à mettre en péril sa propre existence ? irrésistiblement attiré par cet édifice et par les ombres qui le hantent, Charles prétend y avoir rencontré un homme qui vivrait cloitré dans l'une des chapelles désa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  19 avril 2018
Il y a quelques temps j'avais fait une promesse à un ami (qui se reconnaitra sûrement) : celui de me procurer ce roman. J'ai attendu un certain temps pour me rendre chez mon libraire préféré au centre ville . Il faut avouer que la ville de Besançon n'est jamais aussi belle que quand rayonne le soleil... et de ce fait je vais rarement au centre ville sans ces fameux rayons de soleil.
Une chose est sure c'est que mon ami a bien fait. Ce roman est très court , mais d'une très grande qualité. On y croise Charles Nodier jeune... (son nom est inscrit sur une des rames du tram). D'ailleurs l'aventure qu'il vivra le marquera a jamais.
On plonge dans un univers fantastique très agréable, avec l'envie de poursuivre et d'en savoir plus. L'écriture de Jérôme Sorre est fluide, agréable et addictive. On se pose certaines questions au fil des pages, mais le dénouement nous en apporte les raisons. Et je trouve la trame de ce roman très bien faite.
La collection loKhale de la clé d'argent est une vraie mine d'or... je garde un oeil sur eux... et je suis du même avis que mon libraire sur la disponibilité et le professionnalisme de cette maison d'édition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5612
alberthenri
  16 octobre 2017
Besançon 1790. le jeune Charles, dix ans, se promène dans la ville encore agitée par la récente révolution.
Il entre dans l'église des Dames de Battant, vandalisée et à l'abandon.
Là, il est attiré par une étrange présence recluse dans un recoin de l'édifice...
Ainsi commence L'hiver du magicien, court roman signé Jérôme Sorre, évocation de l'enfance de l'écrivain romantique, et auteurs de contes fantastiquesCharles Nodier.
Le petit garçon, déjà curieux et imaginatif, va faire une étonnante rencontre qui va lui ouvrir des perspectives inimaginables, à la croisée des mondes.
Une écriture soignée et plaisante, qui laisse juste un petit regret, que l'ouvrage ne soit pas plus long, même s'il se suffit à lui même en l'état...
Le roman est complété par courte étude de l'oeuvre de Nodier signée Alain Chestier.

Commenter  J’apprécie          240
yuukikoala
  17 octobre 2017
Court livre, avec une courte histoire, mais tournant clairement autour du fantastique, et de la rencontre entre un vieux magicien et un jeune enfant. Jeune enfant connu de nos jours, puisqu'il s'agit de Charles Nodier. Je ne connaissais néanmoins pas cet écrivain avant de lire le récit, et j'ai été surprise d'apprendre qu'il vivait à Besançon. de fait, Besançon est une ville que je connais bien pour y avoir passé trois ans de ma vie au lycée, ainsi, j'ai pu me visualiser les lieux, quand je les connaissais.
Pour le reste, l'histoire était plutôt prenante, j'ai aimé suivre cette aventure à la recherche de la liberté du magicien enfermé dans l'église. On ne sait pas tout, sur le fonctionnement de l'univers magique il y a pleins de choses implicites, mais c'était très intéressant, et de toute façon, c'est un peu le principe du fantastique. Je ne me suis pas douté de la vérité, vis-à-vis de la clé et j'ai été un peu triste à la fin, parce que c'était fini, et pour ce qui s'y déroulait.
Au niveau des personnages, Charles m'a semblé vraiment quelqu'un de touchant, et de similaire à pas mal de personnes dont moi. Dans le sens où, la réaction « je viens de découvrir que la magie existait » était très proche de ce que je pense pouvoir ressentir si quelque chose de ce genre m'arrivait. J'ai bien aimé le magicien, et ai aimé l'univers que l'on peut nous présenter derrière tout cela.
C'était une bonne lecture, que j'ai trouvé presque trop courte, au final, et dont j'aurais adoré lire plus de choses dessus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aureliestrega
  06 janvier 2018
Un superbe récit qui donne envie de visiter à nouveau Besançon. Un garçon (Charles Nodier) vivant en une période de troubles voit un "fantôme" dans une église. La curiosité l'emportant sur la peur il reviendra et découvrira bien plus qu'un simple fantôme, il découvrira la magie, le pouvoir du rêve. L'auteur nous ballade dans les paysages à feu et à sang de Besancon en hiver mais aussi un peu en Carniola (Slovénie). Des sorcières, un mage, des révolutionnaires, un enfant intelligent et plein de ressources... Un récit très onirique qu'on ne lâche pas quand on a commencé. le petit texte qui l'accompagne est aussi très intéressant pour mieux comprendre Charles Nodier et donne envie de lire ses livres. Les détails de la couverture sont comme toujours bien trouvés et intéressants.
Commenter  J’apprécie          30
PascalMalosse
  07 octobre 2019
Ce court roman a le mérite de rendre hommage à un auteur trop peu connu : Charles Nodier. Jérôme Sorre donne l'envie de le découvrir avec ce récit de jeunesse au caractère onirique. Il évoque avec justesse les sentiments de l'émerveillement et de la peur liés à l'enfance et qui se transformeront peut-être un jour en récits fantastiques..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lyokolyoko   18 avril 2018
Charles regarda cet adulte qu'il aimait et admirait, et se demanda comment se confier à lui.? Son père ne le comprendrait pas, et sans doute ne l'écouterait-il même pas. Que se passait-il donc après l'enfance pour que tout ce qui constitue le sel même de la vie, pour que ce don du merveilleux disparaisse, se retrouve englouti par un brouillard sinistre... un brouillard de l'oubli ? Pourquoi l'adulte regardait-il l'enfant en oubliant qu'il en avait été un lui-même autrefois ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
alberthenrialberthenri   16 octobre 2017
Le véritable conte fantastique intrigue, charme ou bouleverse, en créant le sentiment d'une présence insolite, d'un mystère surnaturel, qui se manifeste comme un avertissement d'au-delà, en nous, autour de nous, et qui, en frappant notre imagination, éveille un écho immédiat en notre cœur.

C.Nodier, cité par Alain Chestier.
Commenter  J’apprécie          92

autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2055 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre