AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782492835018
46 pages
Éditions du Yéti (08/03/2021)
5/5   3 notes
Résumé :
Camille Tillet est née à Dourdan (Essonne) en 1986. Passionnée par des écrivains et écrivaines comme John Keats, Louise Erdrich ou Virginia Woolf, elle décide de se consacrer à la littérature et l’écriture. Le Cheval bleu est son premier recueil de poésies.

Je cours sur l’eau et nage dans la poussière
Respire à reculons
Le souffle est dans mes pieds
La pulsation est irrégulière
Et l’humeur une montagne
Je dors en cou... >Voir plus
Que lire après Le cheval bleuVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Et si la meilleure façon de se camoufler était dans la timidité ? La poésie de Camille Tillet surprend par sa force et sa timidité à la fois, par ses accents surréalistes. L'image du cheval me rappelle le poème « Le cheval » dédié à Sașa Pană écrit par Max Blecher et que j'ai traduit dans « Corps transparent » (p. 21) qui se termine par « Le cheval s'en va parcourir le monde ».

Ici, il court « le cheval bleu relevant l'échine/Sa courbe enveloppant les étoiles/Lancé dans une interminable ronde ».
Le moi crie ses envies de vie, ses peurs et ses métamorphoses, comme ce « rire à n'en plus pleurer ». Lorsque « femme nue » rime avec « musique perdue » (ou « politicien » avec « tu n'auras rien ») c'est tout simplement beau à pleurer à nouveau, car c'est la mer qui se charge de récupérer la douleur, de la laver et l'élever au ciel (où d'autre ?). le rêve remplit ensuite le tout, de sa douce musique. « De mon promontoire je me tends comme une corde de contrebasse ».

Un immense et vibrant plaisir de lecture de ce livre numérique, grâce auquel j'ai aussi appris à lire sur mon ordinateur des epub. C'est anecdotique, mais je suis toute fière de ma découverte. Un simple jeu d'enfant !
Commenter  J’apprécie          1326
Poésie j'écoute ton chant, il m'emmène loin, au delà des vents. A la lecture de ce petit recueil j'ai eu un sentiment de quiétude et de questionnement...... Je me suis laissée porter par la plume sensible de Camille Tillet, une plume à fleur de mot.
Ce n'est pas facile d'écrire à propos de poésie, alors je vous laisse à votre tour, découvrir Camille Tillet, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          240
Le Cheval bleu est une immersion poétique dans la vie, relevant de l'urgence. Un réflexe vital d'autant plus impérieux quand la vie vous a joué un mauvais tour : Camille Tillet, l'auteure, a dû renoncer à sa carrière de musicienne pour raisons de santé. Puisque les notes se refusaient à elle, il lui fallait s'emparer des mots.

Quand ils ne vous emportent pas, les accidents de l'existence déclenchent souvent un instinct de vie exacerbé. S'immerger dans la vie, c'est accepter de se laisser submerger par le flot tumultueux des sensations, des impressions, des vibrations qui vous laissent tendue “comme la corde d'une contrebasse”.

"Je sens la vibration entrer dans mes pieds
Remonter mes jambes
Remplir mon bassin
Et accélérer mon coeur
Ça pulse, ça vibre
L'invisible est physique
Si je pouvais m'unir à la terre
Je propagerais le son plus vite que l'air
De mon promontoire je me tends comme une corde de contrebasse."

Le Cheval bleu, c'est autant de mots posés sur un flot vivant insaisissable, pour en souligner la beauté, lutter contre ses courants contraires, comprendre la complexité et l'immensité d'un monde dont on sait la conquête impossible.

"L'homme sort loin dans la forêt et appelle
La chouette répond à son discours insensé
Et dans ce dialogue de sourds ils s'observent
Cherchant d'imperceptibles signes chez l'autre
D'une impossible compréhension."

Vivre, enfin, c'est accepter de se perdre pour se retrouver. Voilà ce que nous découvrons au fil des 46 poèmes de ce recueil si intensément vivant.

"Je veux prendre la pluie
Je veux mourir d'envies
Je veux rire !
Rire à n'en plus pleurer
Rire, courir et un jour
Rentrer."

Pierrick Tillet (éditeur)

NB : livre disponible uniquement sur le site des Éditions du Yéti (lien ci-dessous)
Lien : https://www.yeti-editions.fr..
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Le mouvement se fatigue au millimètre parcouru
Et le souffle au bout de tes lèvres ne sort plus.
Commenter  J’apprécie          390
Rentrent dans la chair les mots d’un autre climat
Je sens la neige et ferme les yeux face au vent Dans le soir de cet été
Marcher au rythme des sabots Qu’un écho lointain fait résonner dans mes souvenirs
Mes yeux se ferment aux rêves de l’hiver.
Commenter  J’apprécie          100
Je veux rentrer dans la forêt
Je veux serrer de mes bras les rochers
Je veux me fondre dans la mer
Je veux aller vite et dépasser hier. Je veux prendre la pluie
Je veux mourir d’envies
Je veux rire !Rire à n’en plus pleurer
Rire, courir et un jour
Rentrer.
Commenter  J’apprécie          70
L’océan de ma fenêtre hisse ses lumières
Le vent est tombé
Je dors dans tes bras
Les livres épaississent mes rêves
Et donnent corps à ton souffle
Commenter  J’apprécie          90

autres livres classés : poésieVoir plus

Lecteurs (4) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1199 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *}