AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207042992X
Éditeur : Gallimard (16/10/2003)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Les contribuables l'ignorent: une partie de leurs impôts sert à financer les grands groupes industriels privés et les plus grandes fortunes de France. Subventions critiquables, investissements publics malheureux, montages financiers sophistiqués, opérations boursières mystérieuses ou décisions politiques discutables: chaque jour, des milliards disparaissent des caisses de l'État.
Avec obstination, Olivier Toscer décortique ce vaste système de transfert de la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Celkana
  17 septembre 2013
Oui, on connaît déjà les connivences entre monde politique et monde économique. Oui, on sait très bien que le lobbying marche très bien entre ces 2 là. On sait aussi que la justice n'est pas la même pour un puissant que pour un simple plaignant lambda. On sait que les journalistes n'ont, pour certains, pas la tâche facile pour enquêter sur ces manoeuvres et que pour d'autres, se taire et brosser dans le sens du poil est une vision de leur métier comme une autre.
Mais il n'empêche.... O. Toscer nous présente là un livre qui met les pieds dans le plat comme on dit et c'est tant mieux!
Tous les "grands" sont cités ( PPR, Bolloré, Bouygues et consort) mais aussi tous les politiques qui nous gouvernent depuis tant de temps, de droite comme de gauche, et toujours sur le devant de la scène pour beaucoup d'entre eux.
Bref, un livre à mettre entre toutes les mains, histoire d'ouvrir les yeux sur ce que nous laissons faire sans bouger une oreille, ou parce que qu'on a autre chose à gérer, ou pas le temps, ou pas l'envie... Seulement, ce sont nos impôts, c'est notre État, nous sommes tous citoyens. O. Toscer pointe du doigt un système bien huilé dans lequel il serait peut-être temps de jeter quelques grains de sable!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CelkanaCelkana   12 septembre 2013
Bref, confier la surveillance de la Bourse à la COB, c'est un peu comme si on avait demandé à une troupe de majorettes d'assurer la protection de l'or de la Banque de France face à une horde de braqueurs surarmés bénéficiant, de surcroît, de multiples complicités dans la place.
Commenter  J’apprécie          20
CelkanaCelkana   26 septembre 2012
J6M, Jean Marie Messier-Moi-Même-Maître-du-Monde, comme il en a récupéré le sobriquet, le sait mieux que personne: en France, le plus sûr moyen de bâtir rapidement fortune repose sur la capacité de transformer l'argent public en dividendes privés.
Commenter  J’apprécie          20
CelkanaCelkana   13 septembre 2013
Au printemps 2000, la COB a ainsi dû se séparer de deux agents soupçonnés de... délit d'initié! Parmi les bannis figurait le responsable en titre de la surveillance des marchés!
Commenter  J’apprécie          20
Video de Olivier Toscer (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Toscer
Garde à vue: une réforme pour qui ? .Le gouvernement abandonne "l'audition libre", sans avocat. Une avancée? Décryptage d'Olivier Toscer, journaliste au service Notre Epoque du "Nouvel Observateur". Retrouvez toutes les vidéos du Nouvelobs
autres livres classés : document politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox