AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gallimard

Gallimard est un groupe d'édition français, fondé en 1911 par Gaston Gallimard, et issu des Éditions de la NRF qui avaient été créées en 1908 par Gide et ses proches. Le groupe Gallimard est aujourd'hui considéré comme l'une des plus importantes maisons d'édition françaises, et compte de nombreux prix Goncourt, prix Nobel de littérature, et prix Pulitzer dans son catalogue d'auteurs.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Gallimard



Dernières parutions chez Gallimard


Dernières critiques
Srafina
25 mai 2017
Le jardin secret de Frances H. Burnett
Ce très beau livre est un roman pour la jeunesse. Écrit par l'écrivain britannique Frances Hodgson Burnett, il fut publié en 1911 et traduit en français pour la première fois en 1921 sous le titre Le jardin mystérieux.

C'est un classique de la littérature jeunesse anglaise, du même auteur on trouve Le petit lord Fauntleroy et La petite princesse que j'ai dévoré quand j'étais enfant.

Ce petit roman apporte de belles valeurs à faire valoir aux enfants, si on veut être aimer il faut déjà aimer les autres, se montrer gentil et aimable avec ceux qui vous entourent et cherchent à vous aider, se motiver pour aboutir à ceux que l'on désire, IL nous parle aussi de volonté, de détermination et de persévérance, qui sont des valeurs à cultiver. Tout comme son jardin secret.

Je trouve que c'est aussi une belle ode à la nature qui est très présente dans le livre, l'auteur nous décrit avec beaucoup de poésie la lande du Yorkshire et le jardin secret qui est à la fois sauvage mais ne demande qu'à être apprivoisé. Comme la petite Mary.



Les descriptions du jardin, des fleurs, des arbres et des animaux sont magnifiques, on se promène littéralement dans ce jardin secret, c’est merveilleux ! Tout y est foisonnant et coloré et on a l'impression d'assister à l'éclosion de ce jardin et de l'amitié entre les trois enfant.

Une bien jolie lecture très apaisante et qui fait du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Myriam3
25 mai 2017
Trois contes : Un coeur simple - La légende de Saint Julien l'Hospitalier - Hérodias de Gustave Flaubert
Trois contes, tous les trois très différents. La première d'ailleurs s'apparente plus à une nouvelle, tandis que les deux suivantes sont empreintes d'imaginaire et pourraient faire office de légendes.



Je dois bien avouer que quelques jours à peine après les avoir lus, mes souvenirs sont déjà vacillants, même si je les ai appréciés, en tout cas les deux premières. Celle qui me restera, finalement, est celle de la Légende de Saint Julien L'hospitalier car je ne m'attendais pas à cette cruauté. J'ai beaucoup aimé la manière dont elle est amenée. J'ai surtout été fascinée par la sorcellerie qui entoure la forêt et les animaux sauvages venus se venger et l'empreinte magique autant que mythique qui entoure ce récit.



Je laisse aux autres lecteurs le soin de décortiquer ces contes, me trouvant assez perplexe cette fois-ci dans cet exercice!



Commenter  J’apprécie          10
motspourmots
25 mai 2017
De la bombe de Clarisse Gorokhoff
"Il était une fois, dans un splendide palais sur les rives du Bosphore, une jeune femme qui s'apprêtait à poser une bombe..."



En revenant à cet incipit après avoir terminé ce livre, je me dis que cette entrée en matière est rudement bien choisie tant elle donne le ton de ce qui va suivre. Je me dis aussi que l'aventure des 68 premières fois m'offre, parmi 150 premiers romans lus chaque année quelques découvertes vraiment intéressantes. De la bombe en est un bel exemple. Un roman culotté, une écriture rythmée, élégante, charnelle parfois. Une héroïne étonnante, complexe, tourmentée et qui provoque des sentiments très divers chez le lecteur, entre incompréhension, compassion et colère.



Qui est-elle cette Ophélie qui dépose d'un air tranquille une bombe dans une cabine de piscine en plein milieu d'un hôtel de luxe d'Istanbul ? Défend-elle une cause ? Que fait cette jeune française établie en Turquie depuis plusieurs années, sans travail, hébergée grâce à l'entregent du mystérieux Sinan, son amant et protecteur ? Quelle relation entretient-elle avec la belle Derya, dont la sensualité agit comme un aimant sur ceux qui l'approchent ? Après avoir déclenché le détonateur, Ophélie se terre dans son appartement d'un quartier chic d'Istanbul avant qu'une succession d'événements ne la projettent dans un road-trip sur les routes du pays.



"A force de ne pas parvenir à me faire aimer d'un seul individu, il me reste la possibilité de me faire haïr du monde entier."



Au fil de l'intrigue, on en apprend un peu plus sur Ophélie, les failles secrètes qui l'ont menée dans ce pays, on comprend peu à peu quels sont les ressorts de cette fuite en avant qui passe par les sensations, la quête charnelle, la prise de risques. Est-elle sous emprise Ophélie ou au contraire en pleine maîtrise ? J'ai dit que ce livre était culotté. C'est vrai qu'il faut un certain culot pour faire de cette poseuse de bombe une héroïne sur le fil du burlesque. Mais ça marche parce que les ressorts psychologiques qui l'animent sont parfaitement fouillés et crédibles. Ca marche aussi parce que le parfum de l'Orient irrigue le récit, là où Istanbul marque la frontière entre Orient et Occident, ce qui projette une atmosphère singulière, entre contes orientaux et réalité politique avec notamment l'évocation de l'opposition Kurde.



Si j'ai aimé ce livre, c'est vraiment grâce à l'écriture de cette jeune auteure qui rend le parcours rien de moins qu'envoûtant et fait oublier l'horreur liée au thème (et que l'actualité nous rappelle malheureusement trop souvent). Elle parvient à allier force et légèreté dans un cocktail aux accents poivrés et acidulés. J'ai parfois pensé à un autre premier roman, Moro-sphinx de Julie Estève dont l'écriture possédait cette même force suggestive et dont l'héroïne, Lola était tout aussi complexe.



Une belle découverte et une plume que je suivrai à l'avenir, sans aucun doute.
Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20