AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00DBC57NO
Éditeur : Monde Premier (14/12/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 21 notes)
Résumé :
À l'issue d'une ère de guerres sanglantes, les Hommes sont parvenus à développer une civilisation aussi pacifique que prolifique.
Tellur est un monde en Paix, un rêve devenu réalité au prix de sacrifices incommensurables... et grâce à l'Édit d'Alambrisa.

Plus de trois-mille six-cent ans après la rédaction de l'Édit d'Alambrisa, Sicara Narki accède au prestigieux statut d'Apprentie et intègre le lieu de formation des Mages les plus puissants de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  29 décembre 2014
J'ai débuté ce roman en un volume, et je dois avouer que cette histoire m'a transcendé dès le début, l'auteur est parvenu à éveiller ma curiosité dès le début de l'histoire.
Une véritable épopée qui n'a rien à envier aux plus grands, ici pas de bataille épique mais des rebondissements qui s'enchaînent et s'intensifient au fur et à mesure de l'histoire, mais aussi de la magie et ceci à très juste dose.
Le personnage principale: Sicara Narki est courageuse, elle a du caractère et a un don...
La narration est passionnante mais accessible, malgré le nombres de personnages, tout y est cohérent.
Lien : http://livresque78.wordpress..
Commenter  J’apprécie          250
ddreambookine
  17 septembre 2015
Je remercie chaleureusement les Éditions Monde Premier pour ce partenariat.
J'ai reçu ce partenariat il y a déjà quelque temps mais j'avoue en avoir repoussé la lecture à cause de son nombre de pages assez élevé. Au vu du résumé, j'avais principalement peur d'avoir une histoire tirée en longueur … Mais, finalement, j'en ressors agréablement surprise !
Pourtant, l'histoire de base est assez classique : nous rencontrons Sicara Narki, une jeune douée venant des bas quartiers et qui va avoir la chance d'intégrer l'école la plus prestigieuse de la Cité d'Alambrisa. Auprès de son maître, qui n'est pas des plus loquasse, elle va pouvoir s'exercer à la maîtrise de son don. Mais la Cité d'Or, dont les lois de l'Édit sont inculquées depuis la plus tendre enfance afin de garder la paix définitivement instaurée depuis la guerre, n'est pas aussi prospère qu'il n'y paraît. Un traître se cache entre ces murs et il est bien décidé à la faire tomber.
Ce qui fait le succès de ce récit, c'est tout ce qu'il y a autour ! Les personnages, auxquels on s'attache très rapidement ; le rythme, qui passe de soutenu à plus lent afin de nous laisser respirer un peu ; l'intrigue, qui nous fait cogiter plus que jamais sur l'identité du coupable … Même les décors et la topographie du continent sont à découvrir tellement ils nous apparaissent facilement, comme si on y était !
Comme je le disais, le récit est assez long. Et, malheureusement, il débute assez lentement … L'auteur commence par nous faire découvrir son monde et la Cité d'Alambrisa. Sa ville et ses ruelles escarpées ou la population vit heureuse, l'école et son labyrinthe de couloirs ou chaque apprenti va et vient selon le bon vouloir de son maître, … Nous découvrons également son fonctionnement, ou Privelins (personnes sans don) et Doués se côtoient en harmonie. Mais, même si cette partie reste intéressante et assez importante pour la suite, elle n'en reste pas moins légèrement trop longue à mon gout …
Heureusement, une fois cette centaine de pages passée, nous plongeons dans une histoire que nous allons découvrir complète, ou chaque intrigue est bouclée, et portée par des personnages forts !
Parmi ceux-ci se trouvent bien évidemment Sicara et son maître, Ergej Ienisei.
Sicara est âgée de 21 ans lorsqu'elle intègre le conservatoire. Elle avait déjà tenté sa chance il y a 10 ans, mais avait échoué en perdant tous ces moyens. Aujourd'hui, son don n'a pas faibli et elle est plus motivée que jamais à redorer le blason des Narki et faire honneur à sa tante, disparue … Mais l'apprentissage auprès de son maître ne sera pas de tout repos et Sicara nous montrera sa détermination et son courage à plusieurs reprises. Nous allons également découvrir une demoiselle très attachée à ces valeurs, qui peut se montrer pleine de ressources et, heureusement, au vu de sa facilité à s'attirer des ennuis. Il faut aussi souligner que ses meilleurs amis, les jumeaux Den Helden, ne sont pas non plus des plus téméraires ^^
Ienisei est l'opposé de Sicara. À première vue, il semble charismatique et mystérieux, froid et désagréable. Mais cette façade qu'il se donne va s'effriter petit à petit au contact de son apprentie, ces barrières vont tomber et ces secrets, être dévoilés. Nous allons alors le découvrir plus attentif, à l'écoute, souriant même ! On finit par comprendre ces actes, son attitude aussi détachée, et il en devient attendrissant, finalement.
Même si au départ, leur collaboration semble vouée au désastre, ils vont apprendre à se découvrir, se connaître, se confier. Une certaine forme de complicité va s'installer, non sans heurts, et c'est très agréable à suivre !
Un autre point positif à souligner selon moi : le rythme ! Il se calque sur l'intrigue et nous pousse à tourner les pages encore et encore. Les actions s'enchainent mais sont entrecoupées de périodes plus calmes, qui pour le coup, rendent le récit plus réaliste et nous permettent également d'assimiler les informations importantes qui sont disséminées çi et là. Alors que l'on croit le coupable démasqué, le récit change d'orientation et nous prouve qu'il faut se méfier des apparences …
Au final, l'auteur a réussi à me surprendre ! Non seulement parce que, contrairement à ce que je pensais, l'histoire n'est pas tirée en longueur ; mais aussi grâce à la tournure qu'elle prend et l'évolution qu'elle permet au personnage. L'identité du traître est démasquée alors que jamais, au grand jamais, il ne serait entré dans ma liste de suspects ! Certaines scènes que j'avais secrètement espérées, mais que je n'aurais jamais cru possible à cause de l'Édit si ancrée dans le cerveau de la population, se produisent enfin. Et cette fin, qui est belle, tout simplement …
Alix D'Angalie nous prouve que, tout comme son Héroïne, Sicara, elle maîtrise son don ! Et c'est grâce à une écriture vivante et entrainante qu'elle nous transporte dans son univers avec une grande facilité.
En bref : Je ne sais pas vraiment ce qui me manque pour que ce soit un coup de coeur mais on y est presque ! Alix d'Angalie nous offre une histoire complète et qui tient la route. Les personnages, principaux ou secondaires, sont attachants et le rythme permet à l'intrigue d'être mise en valeur.
J'espère sincèrement vous avoir donné envie de le découvrir car il en vaut la peine.
Lien : https://ddreambookine.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yumiko
  11 novembre 2015
C'est avec une certaine curiosité que j'ai découvert ce roman dont je n'avais pas du tout entendu parler. Comme je suis toujours très motivée à découvrir des oeuvres peu mises en avant, je me suis lancée avec entrain dans cet énorme parvé. Seulement, si j'ai vraiment apprécié cette lecture, tout ne s'est pas aussi bien passé que je l'espérais.
Quand je me retrouve face à livre comptant plus de 700 pages, j'ai toujours un peu la crainte que l'histoire n'avance pas assez rapidement et que je trouve le temps long. Si heureusement ce n'est pas toujours le cas, ici le début a été très difficile pour moi. La lenteur avec laquelle l'auteur déroule son récit et met en place son fil rouge a eu un peu raison de moi et j'ai vraiment eu de la peine à entrer pleinement dans le récit. du coup, j'étais très mitigée durant la première moitié du roman n'arrivant ni à m'attacher à l'univers ni à l'héroïne. Seul Ergej a réussi pleinement à accrocher mon attention et s'est avéré l'élément qui m'a donné envie d'en savoir plus.
Ce que j'ai trouvé surtout très frustrant, c'est que malgré le temps pris pour la mise en place de l'intrigue, quasiment jusqu'au bout j'ai eu l'impression de ne pas cerner tous les éléments présentés. le fonctionnement des dons restent vague à mon goût, tout comme la mise en place réelle de la Cause. Je trouve que l'univers n'est finalement pas assez décrit et que nous restons en surface alors que l'action met du temps à démarrer pour justement prendre le temps de l'installer. C'est dommage et cela reste ma plus grande frustration.
Quant à l'histoire en elle-même, quand elle se met réellement en route, je l'ai bien appréciée. Même si les événements ne sont pas complètement originaux dans l'univers de la fantasy, ils sont bien amenés et servis par une brochette de personnages intéressants à découvrir. Sicara et Ergej sont vraiment le point fort de ce roman et je dois dire que j'ai eu de la peine à les quitter. Mais là aussi j'aurais aimé aller encore plus loin, que leurs sentiments soient encore plus décrits, que nous plongions encore plus dans leurs pensées. Oui quand j'aime, je veux tout savoir!
Certains enchaînements sont un peu brusques et auraient mérité quelques éclaircissements supplémentaires, mais cela n'est pas dérangeant pour la compréhension de l'histoire et ne nous empêche pas de vouloir en savoir toujours plus. Donc oui, ce n'est pas un coup de coeur, quelques points m'ont un peu frustrée et un manque d'explications s'est fait sentir, mais globalement j'ai vraiment passé un excellent moment dans cet univers avec une Sicara passionnante et un Ergej tellement craquant (oui oui je suis amoureuse...).
En bref, ce roman fut une belle découverte malgré quelques petits défauts qui m'ont empêchée de complètement adhérer à ce récit alors qu'il avait tout pour me plaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Goupilpm
  21 octobre 2016
Dans ce roman, le lecteur suit principalement les traces de Sicara, une jeune femme Douée, orpheline et exilée de son pays natal. Elle se présente au Conservatoire pour devenir Apprentie Mage, ainsi développer son Don, mais aussi se faire accepter dans la Ville-Haute, elle qui vient des Bas-Quartiers. Elle vit dans un monde où tout est régit par l'Édit, un livre où sont inscrites les valeurs morales que doivent respecter à la lettre les habitants, et plus encore les Doués. Après un premier refus parce qu'elle est trop jeune, elle n'a plus le choix que de s'engouffrer dans la dernière salle ouverte, celle que tous les aspirants redoutent. Après une scène de rare violence magiquement parlant, elle sera la dernière à quitter la pièce, et le Maître sommé de choisir un Apprenti sous peine de renvoi, la rappelle. Elle se retrouve sous la férule du Mage le plus puissant de tout Alambrisa, et sa vie entière va en être bouleversée.
L'auteure nous dépeint un monde complexe, dense, régit par un livre qui prône la paix et où chacun doit oeuvrer pour la communauté. Un monde idéal en fait ! Mais un monde où tout n'est pas aussi rose que ne le laisse penser le début du récit. Cet univers parfait va bien plus tard se révéler pas aussi rose que cela lorsque l'auteure va nous mettre dans la confidence et nous faire découvrir ce qu'est le moteur de cet édit, la Cause. Une Cause qui qui pour le Conseil est dangereuse pur l'Humanité.
Géographiquement l'univers se révèle au lecteur par petites touches, tout au long du récit l'on découvre les différents continents et les particularités de sa population. On est à priori dans un univers médiéviste classique si l'on excepte le fait qu'il soit régit par de nombreuses lois. Il manque malheureusement une carte pour suivre les déplacements des protagonistes principaux et de se faire une idée précise de l'étendue des terres.

L'intrigue quand à elle est plutôt classique puisqu'il s'agit de lutter contre un grand Méchant qui veut éradiquer Alambrisa. Mais si le postulat est basique, la manière de conduire l'intrigue est moins courante en fantasy car elle est menée à la manière d'un policier, l'auteure procédant par petites touches, à savoir des attentats et des manoeuvres pour discréditer l'un des Maîtres, avant de nous faire découvrir clairement le fil rouge du récit.
Dans le début du récit, l'auteure place le cadre général de son récit, la vie en Alambrisa et au conservatoire que l'on suit au travers de l'apprentissage des Apprentis et les relations avec leurs Maîtres. Une partie assez lente où il ne se passe pas grand chose, hormis la vie quotidienne de chacun des protagonistes assez nombreux. Mais par la suite les événements vont s'enchaîner d'une manière fluide et le lecteur va pleinement s'immiscer dans l'histoire. Les descriptions sont précises mais pas trop longues car disséminées tout au long du récit ce qui ne donne pas une impression de lourdeur malgré le manque d'action.
La magie très présente dans l'histoire, reste un peu floue malgré une mise en place du récit un peu longue et la mise en place de la révélation – la Cause – aurait demandée à être plus travaillée même si l'effet choc aurait été amoindri. Il n'y a rien dans les événements qui se succèdent de véritable surprises mais le récit est bien maîtrisé, conduit de belle manière ce qui gomme les toutes petites imperfections comme notamment les coquilles que l'on peut relever dans le texte et certains enchaînements quelque peu brutaux.
Les personnages sont intéressants à suivre, bien campés dans leur ensemble même si l'on peut reprocher que comme dans beaucoup de fantasy au même postulat le Méchant est un peu trop manichéen. le point fort c'est les interactions entre les personnages, avec au début les rapports entre le Maître et l'élève , les rapports entre Sicara et le groupe d'Apprentis qui se réunissent pour les repas qui apportent une touche d'humour bien dosée. Mais le côté romance malheureusement l'apanage des auteures gâchent un peu ce point fort.

Le point fort c'est le style travaillée de l'auteur qui donne de la profondeur à l'histoire. En effet elle nous livre un récit bien huilé où chaque point est bien dosé, où chaque élément est à sa place, et qui malgré la romance nous fait ressortir les émotions de chaque personnage.
Au final, certes l'on est dans une fantasy plutôt classique, sans réelles innovations dans le genre, mais au synopsis entièrement maîtrisé, ce qui permet de passer un très bon moment de lecture et l'on aimerait retrouver l'auteure dans une fantasy plus rythmée.

Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
althea21
  12 avril 2016
Je tiens à remercier les éditions du Monde Premier pour m'avoir contactée et proposé de lire ce livre en version numérique. Grâce à eux, j'ai fais une découverte magnifique, que je n'aurais peut-être pas faite sans leur proposition, et ça aurait été plus que dommage.
J'ai mis du temps à lire ce livre, pas parce que l'histoire ne me plaisait pas, mais à cause du format, qui n'est pas mon favori. Lire en numérique c'est bien, mais je préfère lire en papier :)
Quoi qu'il en soit, une fois bien dans l'histoire, je n'ai pas pu m'arrêter et j'ai englouti les plus de 700 pages (900 sur ma liseuse) à grande vitesse.
Je vais avoir du mal à trouver des points négatifs à ce livre, puisque tout ce que j'ai découvert m'a plu, en passant de l'intrigue aux personnages et au contexte. Allez, juste histoire d'en trouver un, je dirais : le rythme assez lent au début qui peut freiner certaines personnes. Personnellement, ça ne m'a pas du tout dérangée, puisque je suis une grande fan de ce genre d'écriture, où l'auteur prend bien son temps pour nous présenter son univers, ses personnages, le monde dans lequel ils évoluent... moi, j'adore!
On suit le quotidien de Sicara Narki, orpheline Douée (de magie) qui cherche à entrer au Conservatoire pour devenir apprentie et apprendre à contrôler son Don. de là, il va se produire plusieurs événements étranges, qui vont avoir un impact sur sa vie. Elle va aussi rencontrer plusieurs personnages qui vont prendre une place importante dans sa vie.
Dans ce livre, on a une multitude de rebondissements, chacun inattendu et ayant des conséquences importantes sur la vie de Sicara. A chaque fois, je me suis laissée surprendre et happée par la tournure prise par les événements, comme Sicara.
C'est un personnage que j'ai grandement apprécié, de par son histoire, son caractère et sa force. Elle est têtue, impétueuse, mais surtout d'une grande loyauté envers son pays et ses semblables.
J'ai également apprécié les jumeaux Den Helden, Maître Ienisei, divers autres apprentis... chaque personnage rencontré dans cette histoire a su montrer une facette de lui qui m'a permis d'accrocher avec.
Le gros point fort de ce livre, pour moi, est le style de l'auteur, qui nous livre une histoire très travaillée, très approfondie, ce qui se ressent à la lecture. Rien n'est laissé au hasard, chaque élément a sa place et son rôle à jouer dans l'intrigue générale. C'est aussi ce qui fait que je me suis laissée emportée dans cette histoire sans rien maîtriser! J'ai voyagé aux côtés de Sicara et ai assisté à tous les événements avec elle, des plus joyeux aux plus horribles.
Parce que l'auteur ne nous ménage pas et joue avec nos émotions tout du long ! La réalité à Alambrisa - et ailleurs aussi - est parfois dure et elle ne nous est pas épargnée. J'ai beaucoup apprécié ceci.
L'univers et son histoire, son passé, est également accrocheur, avec cette Cause dont on ne sait rien et qui a modifié la civilisation Alambrisane. Quand on en apprend plus sur tout ça, on reste bouche bée. Alors qu'en fait, c'est logique ! On se rend compte de certaines choses qu'on n'avait pas remarqué avant et on se dit... "mais oui !! Comment ai-je pu passer à côté de ça ?"
Enfin bref, L'édit d'Alambrisa a été un énorme coup de coeur, et 2 jours après l'avoir terminé, Sicara me hante encore ! Je le relirai avec plaisir et compte bien me le procurer en version papier pour qu'il orne fièrement ma bibliothèque ! Encore merci infiniment aux éditions Monde Premier pour cette splendide découverte !
Lien : http://altheasbooks.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MiakaMiaka   31 mars 2015
L’humanité a toujours souffert de la Guerre. De tous les fléaux, elle est la mère ; et si chaque épidémie éclate après une longue période de latence, c’est pour revenir encore plus tenace, encore plus meurtrière.
Commenter  J’apprécie          10
MiakaMiaka   31 mars 2015
Sicara approcha sans perdre une seconde. Deux autres personnes lisaient déjà l’inscription gravée sur la plaque de marbre fixée au mur. Sicara se hissa sur la pointe des pieds pour lire par-dessus leurs épaules : Alexandra Dourov. Sicara aurait préféré se jeter nue dans le Lienn la nuit du Solstice d’hiver plutôt que d’être sous les ordres d’une telle femme.
Commenter  J’apprécie          00
MiakaMiaka   31 mars 2015
Sur son lit de mort, Magda avait révélé à Sicara que son géniteur était toujours vivant. Au lieu de fuir avec elles, il était resté en Ebel pour se battre. A quelle faction il avait appartenu lors de la Guerre, Sicara l’ignorait. Son dernier souffle avait emporté Magda avant qu’elle n’ait eu le temps de le dire à sa nièce.
Commenter  J’apprécie          00
ddreambookineddreambookine   17 septembre 2015
Dans cette contrée libre et rayonnante, la noblesse n’était pas héréditaire mais réservée à une élite, les hommes et les femmes les plus méritants, les plus savants, les plus âgés, et surtout les plus habiles du monde entier : le Conseil.
Commenter  J’apprécie          00
ddreambookineddreambookine   17 septembre 2015
En réalité, elle profitait de la moindre occasion d’être distraite pour éviter de penser au lendemain. Le passé étant un sujet tout aussi douloureux, il ne lui restait pour échappatoire que le présent et ses maigres divertissements.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1352 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..