AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gallimard

Gallimard est un groupe d'édition français, fondé en 1911 par Gaston Gallimard, et issu des Éditions de la NRF qui avaient été créées en 1908 par Gide et ses proches. Le groupe Gallimard est aujourd'hui considéré comme l'une des plus importantes maisons d'édition françaises, et compte de nombreux prix Goncourt, prix Nobel de littérature, et prix Pulitzer dans son catalogue d'auteurs.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Gallimard



Dernières parutions chez Gallimard


Dernières critiques
Marti94
24 février 2017
La Femme d'un autre et le Mari sous le lit de Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
★★★★★
★★★★★
Cette histoire à rebondissement est vraiment très agréable à lire. Car une nouvelle de Dostoïevski c’est la garantie d’un bon moment de lecture. L’écrivain russe a l’art de rendre drôles ses personnages et provoque le rire alors que l’atmosphère est aux frissons dans la nuit enneigée de Saint-Pétersbourg.

C’est en 1860 que « La Femme d’un autre et le mari sous le lit » est paru sous cette forme. Il s’agit de la réunion de deux nouvelles, La Femme d’un autre (sous-titrée “Une scène de rue”) et Le Mari sous le lit (sous-titrée “Une aventure extraordinaire”) écrites en 1848.

Cela donne deux tableaux différents mais liés avec pour points communs l’adultère et la jalousie.

Les dialogues ont une place prépondérante dans cette farce qui lui donne un air de vaudeville.

L’histoire est celle d’un homme qui soupçonne sa femme de le tromper. Dans un espoir désespéré il bat le pavé par une nuit glaciale et interpelle un jeune homme pour l’interroger alors qu’une femme (la sienne ?) vient de s’engouffrer dans un immeuble. De même, le lendemain, il trouve à l’opéra un billet compromettant pour un rendez-vous galant (avec sa femme ?) et se retrouve finalement pris au piège sous un lit, qui n'est pas très confortable.

Dès le début, on sait quelle va être la victime de cette farce : le mari empâté mais Dostoïevski prend un malin plaisir à osciller entre situations ridicules et tragiques.

Je ne l’attendais pas dans ce style et il y excelle malgré la rupture ressentie entre les deux parties.



Lu en février 2016

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
thisou08
24 février 2017
Fragonard, l'invention du bonheur de Sophie Chauveau
★★★★★
★★★★★
Toujours aussi intéressants, ses romans, car ils permettent de capter l'air du temps et la dimension humaine de l'artiste avec ses doutes, ses faiblesses et ses peines.
Commenter  J’apprécie          00
paroles
24 février 2017
L'amie prodigieuse, tome 2 : Le nouveau nom de Elena Ferrante
★★★★★
★★★★★
Il m'a fallu beaucoup de temps pour renouer des liens avec Lina et Lenù. Je n'arrivais pas ou plus à m'attacher à leurs pas. J'éprouvais trop de ressentiments envers l'une et l'autre. La première parce qu'elle écrasait tout le monde par son mépris, son argent, sa colère rentrée depuis qu'elle était devenue madame Carracci, et l'autre parce qu'elle se laissait faire sans rien dire, sans réagir (même lorsque Lila lui a volé son Nino), se sentant toujours en dessous de tout et de tous.



De longues digressions pendant plus des 2/3 du roman m'ont presque incitée à m'en séparer. On n'en sortait plus des longs rapports amour-haine entre les deux héroïnes. Mais pas seulement l'amour, la haine, il y avait aussi l'envie, la jalousie. Tous ces sentiments tournaient autour de Lila et tous ceux qui la connaissaient formaient autour d'elle un foyer de réactions en chaîne malveillantes. Seule Lenù aurait pu contrebalancer cette ambiance mais la fascination presque morbide envers Lila lui ôtait toute réaction.



Qu'est-ce qu'il m'arrivait ? Qu'est-ce qu'il leur arrivait ? Je pense que c'est le mot "trop" qui nous a éloignés. Trop, tout était trop ou trop peu.



Puis l'amour pour ces personnages est revenu. Enfin ! Lenù a repris conscience et s'est relancée dans les études. Elle est partie pour Pise et enfin elle a vécu. Lina a pris son fils sous son bras et a quitté son quartier, enfin son monde s'est apaisé ou presque.


Lien : http://mes-petites-boites.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30