AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020851636
Éditeur : Editions du Seuil (2012)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
D’Hugues Capet à Philippe Auguste, les premiers monarques capétiens jetèrent les bases d’un
gouvernement monarchique absolu qui allait durer jusqu’à la Révolution française. Si, après l’élection d’Hugues Capet, en 987, la dynastie s’enlise au milieu des châteaux et des guerres de voisinage, au tournant de l’an 1100, les monarques capétiens entreprennent d’exploiter, accélérer ou simplement accompagner les profonds bouleversements qui agitent la société féodal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Sileva76
06 octobre 2016
  • 5/ 5
C'est incontestablement un livre surprenant.
Barthélemy le dédie à Toubert et dans les premières pages de son Avant-Propos, il cite des grands noms de l'historiographie du XIXe et du XXe siècle (Guizot, Bloch, Luchaire). A certains égards, cet ouvrage ressemble à une oeuvre plus personnelle de l'auteur, notamment par rapport à ce qu'il écrit habituellement. Spécialiste incontestable de la chevalerie occidentale, il propose ici aux lecteurs une analyse nouvelle de la paix de Dieu et de la relation entre vassal et vassaux. Les bornes chronologiques peuvent également étonner. Si 987 semble logique puisqu'il s'agit de l'arrivée sur le trône d'Hugues Capet, par contre, celle de 1214 ne va pas de soi. C'est la date de la fameuse bataille de Bouvines. Une bataille que Georges Duby a admirablement traité dans le Dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214. Il convient de comprendre le pourquoi de ce choix.
Avec cette Nouvelle histoire des Capétiens, Barthélemy livre au public une réelle recherche historique, fouillée, avec parfois une relecture des textes et des chroniques du Moyen-Âge. En tout cas, c'est admirablement bien écrit et j'ai été transporté au coeur de la mentalité des chevaliers de l'époque, des luttes intestines. Il ne perçoit pas les premiers rois Capétiens comme des rois faibles. La seule chose surprenante, et qui peut déranger le lecteur averti, c'est l'utilisation du terme "viscosité" pour décrire le système féodal des Xe-XIIIe siècles. Un système visqueux, c'est-à-dire un système dont l'objectif est d'éviter qu'un seigneur prenne trop de pouvoir par rapport aux autres. D'où la date de 1214 pour clore ce livre. Bouvines marque le début de la domination du roi, dont le domaine s'agrandit, sur les seigneurs et la fin du système décrit par Barthélemy. C'est donc un livre qui est à la fois passionnant et qui sort un peu des sentiers battus, de ce qu'on peut lire habituellement sur la période. Quoique le récent livre de Florian Mazel soit aussi une pure merveille, mais dans un tout autre style, Feodalites (888-1180). 1214, c'est aussi le règne de Philippe II Auguste (1180-1223). Ce qui marque ce règne c'est la montée en puissance de la dynastie capétienne qui passe notamment par l'agrandissement du domaine royal. La Normandie est conquise en 1204 et il consolide son pouvoir par d'incessantes guerres, dont Bouvines n'est que le couronnement.
Avant 987, il y a les Robertiens, dont Dominique Barthélemy n'omet pas de parler. Ce sont en fait les Capétiens, mais sous les Carolingiens. Les figures importantes sont Robert le Fort ou le roi Eudes. Ce dernier parvient à contrebalancer le pouvoir détenu par d'autres familles. Il s'arroge une position importante de part ses richesses foncières, mais grâce aussi à ses succès militaires, notamment sur les Vikings. Mais aux IXe et Xe siècles, de nombreuses familles jouent encore la carte du légitimisme carolingien. Cele conduit à faire un constat : l'histoire des Capétiens est une histoire lente. C'est une mutation progressive et non une révolution de palais violente et sans fondements. Lorsque Hugues arrive sur le trône en 987, sa famille compte déjà des rois. Ce que met en avant Barthélemy c'est la mise en place d'une mentalité chevaleresque. Il convient, par exemple, de ne pas tuer son adversaire. Cela concerne, bien entendu, le seul chef. Il y a des règles et des codes qui structurent les guerres féodales. Ces règles et ces codes connaissent une nouvelle évolution après 1214. Cette date marque un tournant dans l'histoire de la féodalité, tout autant que dans celle des Capétiens.
L'histoire proposée par Barthélemy ne se résume pas à cela, mais ces bornes chronologiques permettent de comprendre sa pensée. D'une manière générale, il fait de nombreuses références aux chroniques et aux chartes, mais aussi à quelques découvertes archéologiques. Il est par contre décevant qu'elle s'arrête à 1214 et n'intégre pas le XIIIe et le début du XIVe siècle, notamment avec les rois dits maudits et le règne de Philippe le Bel (1285-1314). Ainsi, il n'est question ni de Louis IX, ni de Philippe III. Cependant, cette Nouvelle histoire des Capétiens, qui se veut synthétique, parle plus en détails d'une période souvent laissée de côté au profit de l'âge d'or (en gros entre 1214 et 1314), c'est-à-dire l'époque des premiers capétiens (987-1214). de ce point de vue, c'est une histoire intéressante. de plus, elle cherche aussi à réintégrer la dynastie capétienne dans un espace plus large qui est celui de la chrétienté ou plus largement de la civilisation médiévale occidentale.
Pour conclure, disons que si l'histoire des Capétiens est lente, elle n'est toutefois pas déterminée. Les guerres féodales attestent de la fragilité de la royauté, tout autant que les relations délicates avec l'Eglise. C'est donc une histoire en "mouvement" que nous propose Barthélemy.
Lien : http://le-cours-du-temps.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Dominique Barthélemy (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Barthélemy
Interview réalisée dans le cadre de la 16e édition des Rendez-vous de l’Histoire sur le thème de « la Guerre » Blois - 10/13 octobre 2013 Une production SCÉRÉN [CNDP-CRDP] ©CNDP-2013
autres livres classés : sociétéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le Moyen Age : quiz inutile

La première d'entre elles eut lieu au Moyen-Âge : il s'agit de pèlerinages armés en Terre sainte.

Les croisières
Les croisades

10 questions
132 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , humourCréer un quiz sur ce livre