AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266141554
Éditeur : Pocket (2003)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 31 notes)
Résumé :
A Florence, à la fin du XVe siècle, depuis la chute de la maison Médicis, les esprits sont prompts à s’échauffer entre les défenseurs du régime républicain en place, et les partisans d’un retour au pouvoir aristocratique.
Témoin d’un meurtres, Niccolo Machiavel, jeune secrétaire de chancellerie, va mettre à profit ses parfaites connaissances de l’âme humaine et des rouages politiques pour mener une enquête qui le plonge au cœur d’un complot visant à reverser ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Belykhalil
21 avril 2014
  • 1/ 5
Le premier reproche que je ferai à ce titre est le choix de la couverture. Tout d'abord, je ne la trouve pas très attirante, il faut dire les choses comme elles sont. Mais plus que tout je me demande pourquoi ce choix ? C'est un portrait de Fra Luca Pacioli par Jaco Bar. Il n'est fait mention d'aucun de ces deux personnages dans le livre alors qu'on y cite : Filippino Lippi, Luca Signorelli, Luca Della Robbia etc. Cela m'aurait semblé à la limite plus logique de choisir l'une de leurs oeuvres pour la couverture.
J'ai ensuite eu la chance d'avoir la version de poche qui a le mérite de ne pas révéler la clé de l'intrigue dans son résumé. J'avoue que sur ce coup, le site de Belfond m'a laissé sans voix… Car honnêtement, c'est selon moi le seul point fort de l'histoire, alors si on le dévoile d'entrée, je ne vois plus vraiment pourquoi l'acheter !
Vous l'aurez compris, j'ai été un peu déçue par ce livre. Quelques difficultés à entrer dans l'intrigue que je ne trouvais pas très haletante, un manque d'empathie total pour les personnages, et un petit quelque chose sur lequel je n'arrivais pas à mettre le doigt jusqu'à ce que je termine le livre. Ce petit quelque chose tient surtout de la façon dont l'intrigue est menée.
Pour résumer, sans vous spolier, lorsque la tête pensante de l'affaire sort de l'ombre et qu'on met nos indices bout à bout, et bien ça ne colle pas. Ça ne tient pas du tout la route, parce que cela signifierait qu'il y a des passages où cette personne repensant à un événement passé se mentait à elle-même ! Franchement quel intérêt le commanditaire a à se faire croire que les choses se sont passées comme il l'a raconté à ceux à qui il a menti ?! Si l'auteur voulait faire de son meurtrier un être mystérieux jusqu'à la dernière ligne, il aurait dû tout simplement faire disparaître ces passages pour que cela puisse, par la suite, être plausible. Je me suis sentie comme Hercule Poirot quand il s'écrie "Mais enfin ce n'est pas possible, c'est écrivain est fou !".
Ajoutez à cela un contexte historique plus que romancé…
Malgré tout, j'ai lu le livre dans sa totalité, car comme je vous le disais plus haut, j'ai eu du mal à comprendre ce qui me dérangeait tant. de plus, la narration est agréable et s'enchaîne sans temps d'arrêt. Et puis cela m'a permis de découvrir et de redécouvrir quelques peintres De La Renaissance italienne.
Lien : http://belykhalilcriticizes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cyan
07 septembre 2016
  • 2/ 5
(...) Meutres en série, trahisons et magouilles politiques sont au programme de ce roman historique un peu (trop?) tarabiscoté. L'intrigue part un peu dans tous les sens, pour suivre de nombreux personnages. C'est le 1er hic dans cette histoire: il y a un peu trop de personnages à suivre, ce qui fait qu'aucun n'est approfondi et qu'on reste en surface. Ce qui fait aussi qu'on ne s'attache à aucun d'entre eux et que leur sort ne m'a tellement préoccupée.
L'enquête quant à elle n'est pas inintéressante, mais il faut un très long moment avant d'avoir quelques éléments qui permettent de se creuser un peu la tête pour essayer de comprendre ce qui se passe.
Autre point qui m'a un peu gênée: le contexte historique n'est pas tellement développé. On a quelques anecdotes qui donnent quelques images de la vie à cette époque, mais elles sont peu nombreuses et les descriptions sont rares. du contexte politique, l'auteur ne dit pas grand chose non plus. On sait que le règne des Medicis s'est achevé pour laisser place à la république, que le roi de France cherche la bagarre et on découvre, mais seulement à la fin, que Florence fait la guerre à Pise…
Le style est plutôt agréable, sans être hyper élaboré (pas de termes historiques ou techniques mystérieux pour « faire plus vrai »), ce qui rend la lecture très rapide et ne laisse pas au lecteur le temps de s'ennuyer. Autre bon point: je n'ai pas vu venir la fin. (...)
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Hanta
19 septembre 2016
  • 2/ 5
Ce roman policier historique qui se déroule dans la ville de Florence du XVème siècle est une lecture passable. Dommage !
Je lui reproche plusieurs défauts, notamment une abondance de personnages où le lecteur a du mal à se retrouver. Ils restent assez superficiels et stéréotypés, et on oublie et confond certains au cours de la lecture.
Quelques passages sont mal écrits et ne cadrent pas avec les évènements précédents. Par exemple, à un moment du livre, une jeune femme et un enfant se sont faits enlevés. Lorsque le groupe réussit à les localiser, l'auteur n'évoque que le sauvetage périlleux de la jeune femme enfermée seule dans un cachot. Aucune mention de l'enfant qui était censé être avec elle, et soudain, miracle, le voilà qui reprend la parole une scène plus tard dans une chambre ! C'est un exemple parmi tant d'autres du scénario mal construit et bancal de l'auteur.
Le contexte historique est évoqué très brièvement par l'auteur: les troubles politiques à Florence lors de la chute de Médicis, l'ascendant pris par le moine Savonarole, la politique étrangère de la France en Italie etc. Par contre, je doute fort que le personnage de Machiavel soit celui décrit par l'auteur, que ce soit au niveau de son passé ou de son caractère.
Le style d'écriture est fluide, mais sans plus. La majorité des descriptions concernent l'état des corps des victimes et sont écoeurantes à lire. La fin est une pirouette maladroite et ridicule de l'auteur qui me laisse perplexe.
J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps dans cette lecture donc je ne vous le recommande pas.
Lien : http://leslecturesdehanta.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Chat-Pitre
08 septembre 2013
  • 4/ 5
Ce livre est aussi plaisant que son auteur que j'avais rencontré dans un salon du livre. Un polar sur fond historique agréable, car savant juste comme il faut sans ostentation, avec un suspens "haletant" , de ceux qui font défiler tout un après-midi sans vous. Certes, pas un grand roman: on oubliera sans doute très vite l'intrigue, on gardera en souvenir le moment! Pas mal, déjà...
Commenter  J’apprécie          10
Florence94
15 août 2012
  • 3/ 5
En 1498, é Florence, ont lieu plusieurs meurtres atroces. Machiavel a alors à peine 20 ans et est secrétaire à la chancellerie. Il va mener sa propre enquête et démêler les implications politiques et religieuses de l'affaire. L'intrigue de cette histoire tient en haleine et le dénouement du livre est très surprenant. Par contre l'auteur appuie un peu trop sur les descriptions de l'atrocité des meurtres ce qui finit par nuire à l'aspect politique" de l'intrigue qui passe alors au second plan."
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Raphaël Cardetti (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raphaël Cardetti
Raphaël CARDETTI - Le sculpteur d'âmes .
autres livres classés : temps modernesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
738 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre