AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2871295700
Éditeur : Dargaud (2004)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 131 notes)
Résumé :
La fumée blanche confirmant l’élection d’un nouveau pape s’est élevée au-dessus du Vatican. Mais, n’est-ce pas le démon qui vient de ceindre la tiare pontificale ? Sur la foi d’un signe merveilleux, le sombre cardinal Trebaldi s’est fait élire à la succession de saint Pierre…

Un miracle aurait fait apparaître la croix de saint Pierre au cœur de la ville éternelle, dans les entrailles mêmes du palais ancestral des Trebaldi ! Chercheur réputé de relique... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
10 juillet 2013
  • 4/ 5
Malgré le titre bien peu évocateur de ce tome, vu ce qu'on sait déjà après le troisième, ce quatrième opus repart de plus belle !
Après le voyage entamé dans le troisième, vient ici le temps des discordes quand, le but approchant et le chemin se faisant, les relations sont tendues et les trahisons susceptibles d'être percées à jour. L'action est largement mise en valeur ici, tant par le scénario direct de Stephen Desberg que par le dessin énergique d'Enrico Marini. Difficile d'en dévoiler davantage sans tomber dans les gros spoilers liés à l'intrigue, toutefois disons que l'ensemble s'étoffe de belle manière et les relations des personnages sont suffisamment approfondies pour avoir envie de se jeter sur les tomes suivants. Pour en avoir fait une expérience de lecture parallèle, on peut comparer ces enchaînements de bons tomes au début de la série Largo Winch, ces deux sagas misant sur des ingrédients légèrement similaires autour des complots, de l'action et des jolies filles.
De l'aventure pure donc, dans des environnements qui enchantent, à voir et lire sans retenue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Lorraine47
08 juillet 2013
  • 3/ 5
J'ai fait l'impasse sur les tomes 2 et 3 pour les critiques car ils n'ont pas un grand intérêt pour la narration: la dilution n'est pas ma tasse de thé!
Avec ce tome 4, nous entrons enfin dans le vif du sujet!
Le Scorpion ne peut empêcher l'élection de son ennemi héréditaire Trebaldi à la tête de la papauté. Ce dernier a falsifié des reliques pour parvenir à ses fins et obtenir une légitimité pontificale.
Notre Scorpion n'a pas dit son dernier mot et se rend à Istanbul sur les traces d'Hélène, mère de l'Empereur Constantin pour retrouver les authentiques reliques.
Dans son sillage, deux belles femmes sulfureuses: la rousse Ansea Latal et la brune gitane Méjaï se chargent de donner du fil à retordre à notre bel italien.
Les couleurs d'Enrico Marini sont chatoyantes comme des étoffes orientales.
Ses rouges et ses verts sont un hymne aux couleurs byzantines et ce tome 4 une invitation au voyage...
" le voyage vers l'orient ressemble toujours à un fascinant retour aux sources. Notre esprit n'est-il pas né, nos espoirs n'ont-ils pas pris forme là-bas? Où d'autre pourrions-nous aller pour chercher à la fois notre passé et notre avenir?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          285
Davalian
22 septembre 2013
  • 4/ 5
Voici une quatrième aventure du Scorpion construite en dents de scie. Laissé sur sa faim à la fin du tome précédent, Desberg nous dévoile enfin l'issue des différentes tractations menées par Trebaldi. Est-il heureux pour autant ? Difficile de répondre, tant le personnage gagne il ici en complexité. La joie des relectures offre quelques informations... intéressantes.
Le Scorpion reste à l'égal de lui-même et redevient un héros de cape et d'épée. La (longue) scène se déroulant dans les cales du navire n'offre guère d'intérêt... sinon un comique regrettable. L'apparition d'Ansea Latal apporte beaucoup. Idem pour le final dans les archives ottomanes. L'utilisation de sources, l'incipit, le retour à l'archéologie se marient bien avec des scènes d'action, dont certaines sont fabuleuses (le port, les jardins du palais...).
Le changement d'univers des dernières pages s'accompagne d'une ambiance renouvelée. Assurément, nous aurions aimé rester plus longtemps à Istanbul et un peu moins en mer. Marini apporte donc beaucoup à une intrigue qui promet de bons moments, exotiques, tout en préservant un lien logique avec le scénario romain originel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Tatooa
03 juin 2014
  • 5/ 5
Bien que les filles me tapent sur les nerfs dans ce tome (à croire que le scénariste a une dent contre elles et les voit toutes comme des teignes indignes de confiance...), il y a beaucoup d'action et de rebondissements !
Bien que la stratégie du Scorpion pour coincer Trebaldi m'échappe quelque peu,
, c'est encore un tome qui se laisse lire plaisamment !
Commenter  J’apprécie          110
LiliGalipette
17 mai 2012
  • 5/ 5
Qui est le Scorpion? Redouté des hommes qui craignent son épée rapide et impitoyable, il est aimé des femmes qui trouvent en lui un amant extraordinaire. le Scorpion est un archéologue, qui a fait son fonds de commerce des tombes des saints et martyrs. A prix d'or, il revend les reliques de personnages sacrés aux princes et nobles de la Cour de Rome.
Le Scorpion trouve son ennemi le plus acharné en la personne du cardinal Trebaldi. Ce religieux ne sert l'Eglise que pour mieux assouvir sa soif de pouvoir. Pour Trebaldi, le Scorpion est la personne à abattre, fruit de l'union d'une femme à la beauté envoûtante et du Diable. Mais le père du Scorpion n'est pas le Diable, et la tâche qu'il porte à l'épaule, un scorpion, cache d'autres secrets bien plus noirs.
Cette bande dessinée vaut de très bons romans de cape et d'épée. le thème des origines de la chrétienté est encore une fois source de nombreuses élucubrations hasardeuses. Mais le dessin de Marini est superbe, et les personnages imaginés par Desberg sont très bien construits
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos8916 juin 2013
Depuis la nuit des temps, le monde entier s’enfonce dans la misère humaine. Sans rien y comprendre. Et nous, les Trebaldi, nous n’avons jamais cessé d’en profiter.
Parce que nous sommes. Toi, moi. Tous ceux qui ornent les murs de ce palais. Nous sommes au-dessus des lois, au-dessus des consciences.
Nous sommes des vainqueurs !

Commenter  J’apprécie          310
goodgarngoodgarn11 novembre 2012
Le voyage vers l'Orient ressemble toujours à un fascinant retour aux sources. Notre esprit n'est-il pas né, nos espoirs n'ont-ils pas pris forme là-bas?
Où d'autre pourrions-nous aller pour chercher à la fois notre passé et notre avenir?
Commenter  J’apprécie          90
DavalianDavalian22 septembre 2013
- J'oublie rarement un visage... et encore moins tout le reste. (Le scorpion)
Commenter  J’apprécie          70
AnseaAnsea03 janvier 2015
- La tienne ne sera pas la croix de Pierre. Ce sera celle de la potence.
- Vous êtes cernés. Le bateau est à nous.
Commenter  J’apprécie          30
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat25 novembre 2014
Que peut une obscure vérité face à la puissance de la tradition à travers les siècles et les siècles?
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Stephen Desberg (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Desberg
Marc Bourgne & Stephen Desberg, "IRS Team - Le Dernier tir", Editions du Lombard
autres livres classés : romeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2458 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre