Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Alain Cappon (Traducteur)

ISBN : 2266147390
Éditeur : Pocket Jeunesse (2004)


Note moyenne : 3.75/5 (sur 63 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
1991.
Zlata a onze ans lorsque la guerre éclate à Sarajevo. Du jour au lendemain, l'insouciance de la jeunesse laisse place à l'indignation. Les jeux, l'école et les rires ont disparu devant les tirs incessants, la mort des proches, les nuits d'angoisse dans les ... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (12)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par LesBabeliens, le 12 mars 2015

    LesBabeliens
    Dans le livre du" journal de Zlata" qui fait à peu près deux-cent pages avec une couverture assez peu illustrée
    ce livre raconte que c'est une petite fille de 11 ans qui se retrouve dans une guerre qui se déroulait à Sarajevo.
    Elle et sa famille se retrouve à cause de la guerre à dormir dans la cave. Zlata est apeurée d'entendre les bruits des obus et des balles de fusils qui traversent la ville.
    Je vous conseille de le lire car vous allez vous croire dans cette guerre et dans la peau de ce personnage vous allez être gâtés en émotion forte et douce suivant les passages du livre. Parfois vous allez ressentir de la peur pour Zlata puis ressentir de la joie. Ce livre est très mouvementé en suspens et en émotions.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par JulietteGF, le 23 juillet 2015

    JulietteGF
    Dans ce journal, Zlata raconte jour après jour son enfance en pleine guerre. Moments tragiques, moments heureux, ses rêves, ses déceptions, elle raconte tout.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par 3emeTolShak, le 20 février 2015

    3emeTolShak
    Ce livre parle d'une jeune fille qui vit pendant la guerre de Sarajevo. Ce roman se tient en un journal intime. Au début elle parle de sa vie quotidienne, de ses amis, de l'école et tout commence quand elle se met à parler des autres villes qui se font bombarder.
    J'aime bien ce livre car elle décrit bien ce qui ce passe , et aussi parce que c'est une habitante de Sarajevo et que ce sont ses écrits à elle et pas à un/e autre. Et elle dit: "Dear Mimmy" (son journal), et bien pour moi c'est comme si elle nous interpellait en même temps que son journal. Je trouve ce roman triste et stressant.
    Laurie.P
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Jazzz, le 04 avril 2014

    Jazzz
    Quotidien d'une enfant en plein coeur de la guerre de Sarajevo. Nous suivons son destin basculer de l'insouciance à l'horreur. Je l'ai lu à l'âge où elle l'a écrit et me souviens avoir pensé que j'avais de la chance de vivre dans un pays différent. J'ai été bouleversée par la dureté des choses qui lui arrivent. Journal intime de jeunesse intéressant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Histoiredenlire, le 23 juillet 2015

    Histoiredenlire
    A la manière du Journal d'Anne Frank, Zlata nous raconte comment elle et son entourage vivent cette guerre en plein coeur de Sarajevo et les privations subies (électricité, nourriture, eau, école). L'issue est plus heureuse que pour Anne Frank puisqu'elle rejoint Paris avec ses parents pour faire la promotion de son journal, publié dans le monde entier ! Un témoignage riche et émouvant sur ce terrible conflit.


    Lien : http://www.histoiredenlire.com/20e-siecle/journal-zlata.php
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par x-Kah-mi, le 21 décembre 2010

    5 avril 1992
    Dear Mimmy,
    J'essaie de me concentrer sur mes devoirs (un livre à lire), mais je n'y arrive absolument pas. Il se passe quelque chose en ville. On entend tirer des collines. Des colonnes de gens arrivent de Dobrinja. Pour essayer d'arrêter quelques chose - quoi, ils ne le savent pas eux-mêmes. Disons simplement que l'on sent que quelque chose va se passer, se passe déjà, un terrible malheur. A la télé, on voit des gens devant l'Assemblée nationale. A la radio, on passe en permanence la chanson Sarajevo mon amour. Tout ça, c'est bien beau, mais j'ai tout le temps des crampes d'estomac et je n'arrive plus à me concentrer sur mon travail. Mimmy, j'ai peur de la GUERRE !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 22         Page de la citation

  • Par Croquignolle, le 15 décembre 2014

    Nous avons appris aujourd'hui que les lettres n'arrivent plus à Sarajevo. S'il y a quelque chose de pire encore pour nous que les coupures d'eau, de gaz et d'électricité, c'est bien ça, car les lettres sont les seules choses qui nous relient encore au monde. Et ce lien a été coupé. C'est assez, maintenant !

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par PiertyM, le 09 octobre 2014

    Si l'on choisit d'affronter les situations inhumaines avec humanité, on peut changer le monde et créer des leçons positives pour nous-mêmes et les autres.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation










Sur Amazon
à partir de :
2,80 € (neuf)
2,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Le journal de Zlata par :

  • Mail
  • Blog

Autres livres de Zlata
Filipovic(1) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (128)

> voir plus

Quiz