Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2253005290
Éditeur : Le Livre de Poche


Note moyenne : 3.83/5 (sur 125 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
C'est ici la première aventure d'Arsène Lupin, et sans doute eût-elle été publiée avant les autres s'il ne s'y était maintes fois et résolument opposé. « Non, disait-il. Entre la comtesse de Cagliostro et moi, tout n'est pas réglé. Attendons. »L'attente dura plus qu'il ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par gill, le 11 avril 2012

    gill
    ''C'est ici la première aventure d'Arsène Lupin, et sans doute serait elle publiée depuis longtemps si il ne s'y était maintes fois résolument opposé. Non, entre lui et La Comtesse de Cagliostro tout n'était pas réglé. Il fallait attendre. Et un quart de siècle se passa''.
    Maurice Leblanc nous raconte ici, avec son formidable talent, un des chapitres fondateurs de la personnalité d'Arsène Lupin.
    Suivi de ''La Cagliostro se venge'' cet opus a été récemment adapté avec succès au cinéma. Sûrement vaut-il mieux lire cet excellent livre avant de voir le film.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par camo77, le 28 mars 2013

    camo77
    C'est mon premier livre de Maurice Leblanc et, franchement, j'ai adoré. Il y a tant de tact, tant de subtilité et de galanterie dans ce cambrioleur qu'on ne peut que succomber à son charme et prendre son partie. C'est un côté qui me plaît bien dans cette histoire. D'ailleurs, voici ses débuts avec la comtesse de Caligostro, qui ne seront pas sans péripéties, sachant qu'elle deviendra son plus grans ennemie...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par akialam, le 25 décembre 2009

    akialam
    Voici les premières aventures d'Arsène Lupin, du moins chronologiquement. C'est d'ailleurs la raison qui m'a poussée à commencer la série par ce tome-ci. Outre les rebondissements qui entretiennent le lecteur dans un suspense permanent, on y découvre un Arsène Lupin, alors encore Raoul d'Andrésy, sans doute plus fragile qu'on ne l'imaginait. Cependant, malgré sa jeunesse, il y développe déjà un grand art de la déduction, de la négociation, et de la manipulation, auprès de sa maîtresse en ce domaine, comme en d'autres, La Comtesse de Cagliostro, énigmatique et ô combien machiavélique, un beau et terrible personnage de femme. Et il paraît qu'entre les deux, l'affaire n'est pas encore close... Vivement la suite!

    Lien : http://akialam.over-blog.com/10-categorie-10029163.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par fred7469, le 17 septembre 2012

    fred7469
    où le commencement des aventures d'Arsène Lupin
    où l'on voit que tout ne tient qu'à un fil et qu'on ne choisit pas toujours sa vie, mais qu'elle nous choisit
    une très belle écriture

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par ogressedeparis, le 17 septembre 2012

    ogressedeparis
    Un duel passionné et passionnant entre Arsène Lupin et cette comtesse mystérieuse, maîtresse femme peut être sorcière

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par aventuriers, le 16 mars 2008

    C'est ici la première aventure d'Arsène Lupin, et sans doute eût-elle été publiée avant les autres s'il ne s'y était maintes fois et résolument opposé.
    « Non, disait-il. Entre la comtesse de Cagliostro et moi, tout n'est pas réglé. Attendons. »
    L'attente dura plus qu'il ne le prévoyait. Un quart de siècle se passa avant le règlement définitif. Et c'est aujourd'hui seulement qu'il est permis de raconter ce que fut l'effroyable duel d'amour qui mit aux prises un enfant de vingt ans et la fille de Cagliostro.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par GeckoLogique, le 18 avril 2011

    Que signifiait cette accusation ? Raoul regarda Beaumagnan. Il s’était levé, sans redresser sa haute taille, et, de proche en proche, s’abritant derrière ses amis, il venait s’asseoir à côté même de Joséphine Balsamo. Celle-ci tournée vers le baron n’y fit pas attention.

    Alors Raoul comprit pourquoi Beaumagnan s’était dissimulé et quel piège redoutable on tendait à la jeune femme. Si réellement elle avait voulu empoisonner Beaumagnan, si réellement elle le croyait mort, de quelle épouvante allait-elle tressaillir en face de Beaumagnan lui-même, vivant et prêt à l’accuser ! Si, au contraire, elle ne tremblait point et que cet homme lui parût aussi étranger que les autres, quelle preuve en sa faveur !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par camo77, le 11 avril 2012

    Raoul d'Andrésy jeta sa bicyclette, après avoir éteint sa lanterne, derrière un talus rehaussé de broussailles. A ce moment, trois heures sonnaient au clocher de Bénouville.
    Dans l'ombre épaisse de la nuit, il suivit le chemin de campagne qui desservait le domaine de la Haie d'Etigues, et parvint ainsi aux murs de l'enceinte. Il attendit un peu. Des chevaux qui piaffent, des roues qui résonnent sur le pavé d'une cour, un bruit de grelots, les deux battants de la porte ouverts d'un coup... et un break passa. A peine Raoul eut il le temps de percevoir des voix d'hommes, et de distinguer le canon d'un fusil. Déjà la voiture gagnait la grand-route et filait vers Etretat.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par genou, le 20 septembre 2013

    « J’ai retrouvé à Rouen les traces de notre ennemie, et j’ai fait insérer dans les journaux de la localité qu’un paysan des environs d’Étretat avait déterré dans sa prairie un vieux chandelier de cuivre à sept branches. Elle a aussitôt télégraphié au voiturier d’Étretat qu’on lui envoie le douze, à trois heures de l’après-midi, un coupé en gare de Fécamp. Le matin de ce jour, le voiturier recevra, par mes soins, une autre dépêche contremandant cet ordre. Ce sera donc votre coupé à vous qu’elle trouvera en gare de Fécamp et qui l’amènera sous bonne escorte, parmi nous, au moment où nous tiendrons notre assemblée.

    « Nous pourrons alors nous ériger en tribunal et prononcer contre elle un verdict impitoyable. Aux époques où la grandeur du but justifiait les moyens, le châtiment eût été immédiat. Morte la bête, mort le venin. Choisissez la solution qui vous plaira, mais en vous rappelant les termes de notre dernier entretien, et en vous disant bien que la réussite de nos entreprises, et que notre existence elle-même, dépendent de cette créature infernale. Soyez prudent. Organisez une partie de chasse qui détourne les soupçons. J’arriverai par le Havre, à quatre heures exactement, avec deux de nos amis. Ne détruisez pas cette lettre. Vous me la rendrez. »
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par gill, le 13 avril 2012

    Et c'est de même ainsi évidemment que le nom de Lupin se trouva un jour escamoté. Sur aucun registre d'état-civil, sur aucune pièce authentique, il ne fut plus question d'Arsène Lupin, ni de son père Théophraste Lupin.
    Légalement il n'y eut plus que le vicomte Raoul d' Andrésy, lequel vicomte partit en voyage à travers l'Europe avec la vicomtesse, née Clarisse
    d' Etigues.
    Deux événements marquèrent cette époque. Clarisse mit au monde une fille qui ne vécut point. Et quelques semaines plus tard, elle apprenait la mort de son père...
    (extrait de l'épilogue)

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
4,84 € (neuf)
0,46 € (occasion)

   

Faire découvrir La Comtesse de Cagliostro par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (377)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz