Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Lena Grumbach (Traducteur)
> Marc de Gouvenain (Traducteur)

ISBN : 2742770313
Éditeur : Actes Sud (2007)

Existe en édition audio



Note moyenne : 4.14/5 (sur 3484 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Coincée dans une chambre d'hôpital sous bonne garde policière, Lisbeth est l'enjeu du combat décisif entre Mikael et les forces du bien d'une part, la Säpo et toutes les aberrations d'un système d'autre part. Coincée, oui, inactive, peut-être pas... Le troisième et dern... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (159)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par jeranjou, le 07 janvier 2013

    jeranjou
    Après avoir dévoré les tomes 1 et 2 de Millénium, j'ai attendu quelques mois avant de lire le dernier tome, La Reine dans le palais des courants d'air, pour savourer plus encore la fin de la trilogie.

    Comme attendu, notre Lisbeth n'est pas décédée malgré les blessures infligées à la fin du tome II. Lisbeth va donc être soignée pendant un bon moment dans un hôpital, sans pouvoir bouger.
    Deux problèmes de posent alors : accusée par la Police, elle doit trouver une solution pour se défendre ; de plus, Zalachenko, son père qui avait en partie été brulé dans sa voiture (par qui vous savez) et qu'elle a frappé à coups de hache dernièrement, se repose également dans le même hôpital, au même étage... Mikael Blomkvist va tout faire pour sauver sa protéger et prouver son innocence avec certains de ses amis ou des proches de Lisbeth.
    Ce troisième ouvrage clôt donc les aventures de Blomkvist et Salander sur un rythme plus lent que les deux autres sachant que le procès (vous devenez de qui il s'agit !) s'avère être une pièce importante du livre (abus judiciaires, bilans psychiatriques faussés, … je n'en dis pas plus)
    Une fois terminé ce 3ième opus, je ferme ce livre un peu triste de quitter définitivement cette Lisbeth, qui m'a enthousiasmée pendant plusieurs mois. Personnellement, j'ai préféré le premier tome de la série, peut-être par la qualité de l'intrigue et la découverte des personnages. Néanmoins, La Reine dans le palais des courants d'air reste un très bon cru à savourer jusqu' à la dernière goutte (comme les années 82 ou 89 pour les adeptes de rouge)
    Heureusement, l'adaptation suédoise de la trilogie, qui est une vraie réussite, permet de prolonger le plaisir lorsque l'on a le blues de Salander.

    Adieu Millénium.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 27         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par mauriceandre, le 21 janvier 2015

    mauriceandre
    Dans ce troisième et dernier tome Lisbeth est gravement blessé et en attente d'être mise en prison, mais contrairement à ce qu'elle croit, elle n'est plus toute seule face ses ennemis.
    Une fois encore se sera grâce à ses talents de hacker qu'elle pourra luter contre les services secrets, qui n'ont aucun scrupule pour broyer les individus au nom de la raison d'état, et après de multiples péripéties, arriver a prouver son innocence et reprendre le contrôle de sa vie
    Bref ! Pour moi qui avais un préjugé au début de cette aventure, j'ai trouvé génial ces trois romans policiers qui m'ont transporté dans ce pays Nordique ou je n'ai encore jamais mis les pieds.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par claire04130, le 28 mai 2013

    claire04130
    Et voila ! Une saga surprenante et envoutante vient de (hélas) prendre fin.
    C'est avec une certaines "tristesse" que j'ai refermé le troisième tome.
    On retrouve ici, une Lisbeth complétement alitée mais qui malgré ses graves blessures est encore capable de gérer sa vie entière et d'influencer son procès à venir. J'ai admiré sa grande force physique et psychologique. C'est un personnage dont je me souviendrais longtemps. Je regrette malheureusement qu'elle est pris autant de recul vis à vis de Mickael, qui s'est effacé de tome en tome. Beaucoup de personnages entre en scènes, d'autres sont plus approfondis pour pimenter le suspens du final.
    J'ai particulièrement aimé le moment du procès car je l'appréhendais. Je ne voyais pas comment l'auteur pouvait rendre un moment si intéressant. Et il s'en ai admirablement bien sorti !
    Pour conclure cette trilogie (qu'il faut absolument lire!!), je dirais que j'ai surement préféré le premier tome, qui est différent des deux derniers. Mais, ça j'en suis sûr, c'est une trilogie qui restera gravé dans ma tête un long moment !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          8 19         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par vclayssen, le 30 septembre 2007

    vclayssen
    On achève la lecture de la trilogie de Stieg Larsson le coeur serré : non seulement il nous faut quitter des personnages qui nous ont accompagnés pendant près de 2000 pages, et auxquels on s'est attaché, forcément, mais on sait, à l'issue de la dernière page, que c'est vraiment la toute dernière qu'on lit de Stieg Larsson, qui est mort brutalement peu après la remise de son manuscrit à son éditeur.
    Quel dommage ! Non que la trilogie appelle une suite : même en étant des inconditionnels de Mickaël Blomkvist le journaliste et de Lisbeth Sanders, la hackeuse surdouée, on souhaite les laisser, à l'issue de ce troisième tome, couler des jours plus tranquilles à Stockholm. Mais de cet auteur auraient pu naître d'autres personnages, d'autres histoires, c'est certain. Il maîtrise à la perfection la construction d'un roman policier, joue parfaitement des points de vue croisés, ne sacrifie jamais l'action au récit psychologique ni ne fait l'inverse. le rythme est parfait, et, heureusement, aucun des personnages ne l'est : Larsson a compris que c'étaient leurs défauts et imperfections qui nous attachent aux héros d'un roman. Bloomkvist est plutôt égocentré, désordonné, monomaniaque, inconstant. Lisbeth enfreint la loi, Robin des Bois électronique dépouillant un riche homme d'affaires via internet, mais ommettant de redistribuer son butin aux plus pauvres. Erika, la maîtresse de Mickaël, a le goût du pouvoir. Les personnages sont nombreux, policiers, journalistes, détectives privés, hommes d'affaires, agents secrets, conspirateurs, hommes de main, juges et médecins.
    Les trois tomes s'articulent chacun autour d'une intrigue spécifique, les deux derniers étant plus solidaires entre eux qu'avec le premier. Peu à peu émerge le personnage de Lisbeth, qui prend de plus en plus d'importance au fur et à mesure de notre lecture. Petite et frêle, bardée de piercings et de tatouages, quasi muette, Lisbeth est un personnage tout à fait hors du commun, tel que la littérature policière ne nous en avait pas encore présenté. Victime et témoin de violences inouïes dans son enfance, elle est un exemple de résilience qui aurait ravi Boris Cyrulnik : un “vilain petit canard” au cerveau puissant, aux muscles déliés, déterminée, active, redoutablement habile. Comme plusieurs personnages de la trilogie, elle revendique une sexualité libre, et dispose de son corps à sa guise : avec une femme ou un homme, amoureuse ou simplement désireuse de passer un bon moment.
    Intrigue policière et sentimentale, Millénium est aussi un regard acéré sur la société suédoise. L'auteur, au fil des péripéties, nous rappelle la fragilité de la démocratie, l'impérieuse nécessité d'une presse libre, celle aussi de la séparation des pouvoirs. Journaliste, il nous entraîne dans les couloirs et les bureaux de la rédaction de deux journaux, Millenium, le petit impertinent, et le Svenska Morgon-Posten, poids lourd de la presse.
    Restent les méchants. Les méchants de Millenium sont vraiment très, très méchants. Pourris. Pervers. Violents. Sadiques. Méfiez-vous tout particulièrement de Zalachenko, dit Zala. Personnellement, je ne lui confierais pas la garde de mon poisson rouge…
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par titiseb77, le 19 janvier 2015

    titiseb77
    Après avoir laissé passer plusieurs années entre la lecture des deux premiers Millénium et celui-là, j'ai été conquise.
    J'avais adoré le premier, un peu moins le deuxième et adoré le troisième.
    On va de suspense en suspense, les rebondissements très fréquents, j'ai vraiment beaucoup aimé ce dernier épisode.
    Au début, j'ai eu beaucoup de mal à me remémorer l'histoire du père de Lisbeth et le nom des personnages, mais l'auteur a su remettre tous les éléments en place sans utiliser de longueurs ou des répétitions.
    Je recommande aux lecteurs indécis de se lancer dans cette ultime rebondissement car personnellement j'ai vraiment passer un agréable moment de lecture.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 14         Page de la critique

> voir toutes (52)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par titiseb77, le 15 janvier 2015

    Hans Faste hocha la tête, résigné. Il n'en était pas à argumenter avec un médecin, personnage qui a le pouvoir de vie et de mort, et qui est le plus près d'un représentant de Dieu qu'on puisse trouver sur terre. A l'exception des policiers. En tout cas il n'avait ni la compétence ni le savoir pour déterminer à quel point Lisbeth Salander allait mal.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par Tatty, le 30 juillet 2014

    Pendant deux ans, elle était resté aussi loin que possible de Mikael Blomkvist. Pourtant il semblait tout le temps revenir coller à sa vie comme un chewing-gum sous la chaussure, soit sur le Net, soit dans la vie réelle. Sur le Net, ça pouvait aller. Là, il n’était que des électrons et de lettres. Dans la vie réelle devant sa porte, il était toujours ce putain d’homme attirant. Et il connaissait tous ses secrets, de la même manière qu’elle connaissait les siens.
    Elle l’observa et constat qu’elle n’avait plus de sentiments pour lui. En tout cas, pas ce genre de sentiments.
    Il avait réellement été son ami tout au long de cette année.
    Elle lui faisait confiance. Peut-être. Cela l’agaçait que l’une des rares personnes en qui elle avait confiance soit un homme qu’elle évitait tout le temps de croiser.
    Elle se décida subitement. C’était idiot de faire comme s’il n’existait pas. Ça ne faisait plus mal de le voir.
    Elle ouvrit la porte et l’admit à nouveau dans sa vie.

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par toto, le 06 février 2008

    Annika avait noté aussi que Lisbeth Salander paraissait par moments plongée dans une profonde dépression et ne manifestait apparemment pas le moindre intérêt pour résoudre sa situation et son avenir. On aurait dit qu'elle ne comprenait tout simplement pas, ou se foutait complètement que la seule possibilité d'Annika de lui procurer une défense satisfaisante était d'avoir accès aux faits. Elle ne pouvait pas travailler dans le noir.
    Lisbeth Salander était butée et renfermée. Elle faisait de longues pauses pour penser et formulait ensuite avec exactement le peu qu'elle disait. Souvent elle ne répondait pas du tout, et parfois elle répondait subitement à une question qu'Annika avait posée plusieurs jours auparavant. Pendant les interrogatoires de la police, Lisbeth Salander était restée assise dans son lit sans dire un mot, le regard dirigé droit devant elle.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par vigrid, le 18 août 2014

    Ça y est j'ai fini cette trilogie de Millenium. Je pense que je vais emprunter la série télévisée maintenant. Il paraît qu'elle est très bien: oui?, non? Dîtes moi si vous connaissez.
    J'ai survolé le premier tome (à mon grand désespoir car je pense que c'est dans ce tome que se trouve la meilleure intrigue, le véritable thriller avec les scènes entre elle et Bjurman qui devaient être particulièrement difficiles) j'avais vu le film de David Finsher un petit mois avant: Domaaage!
    Le troisième tome est une suite directe du deuxième , heureusement que j'avais les deux sous la main car nous sommes tenus en haleine entre ces deux tomes. Malheureusement le rythme est lent et on s"endétaille" trop parfois (je ne suis pas sûre que vous me compreniez là ?). On passe par des séquences qui n'ont pas de rapport avec l'intrigue principale, qui viennent même l'embrouiller un peu plus alors que c'est parfois un tout petit peu compliqué (entre les noms suédois qu'on s'invente à la lecture et les méandres de la sapô: pou pou pou!). Par exemple, l'épisode Berger, son nouveau poste et le harcèlement dont elle est victime. Bon, oui, d'accord, et alors?
    Par contre j'ai trouvé Stieg très bon dans le retournement des faits au moment du procès. Tous les chefs d'accusation contre Lisbeth tombent les uns après les autres et tout cela avec une clarté et une facilité déconcertante
    La confrontation avec le psychiatre Peter Teleborian a été un très bon passage pour ma part. Depuis deux tomes on lit l'envers du canevas et le procès nous montre l'endroit: le dénouement est intéressant.
    Quant à la fin, l'épisode avec le frère, c'était un tantinet longuet et un peu... cheveu sur la soupe plutôt que cerise sur le gâteau... non?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 4         Page de la citation

  • Par la_fleur_des_mots, le 08 janvier 2013

    PEU AVANT 1 H 30, le Dr Anders Jonasson fut réveillé par une infirmière, Hanna Nicander.
    - Que se passe-t-il ? demanda-t-il à moitié dans les vapes.
    - Hélicoptère entrant. Deux patients. Un homme âgé et une jeune femme. Elle est blessée par balle.
    - On y va, on y va, fit Anders Jonasson, fatigué.
    Il se sentait mal réveillé alors même qu'il n'avait pas véritablement dormi, seulement sommeillé une demi-heure. Il était de garde aux urgences de l'hôpital Sahlgrenska à Göteborg. La soirée avait été particulièrement éreintante. Dès 18 heures, quand il avait pris la garde, l'hôpital avait reçu quatre personnes à la suite d'une collision frontale près de Lindome. Une d'elles était grièvement blessée et une autre avait été déclarée morte peu après son arrivée. Il avait aussi soigné une serveuse d'un restaurant d'Avenyn qui avait eu les jambes ébouillantées dans les cuisines, puis il avait sauvé la vie d'un garçon de quatre ans, admis à l'hôpital en arrêt respiratoire après avoir avalé une roue de voiture miniature. De plus, il avait eu le temps de rafistoler une adolescente qui était tombée dans un trou avec son vélo. Les Ponts et Chaussées avaient astucieusement choisi de placer ce trou près de la sortie d'une piste cyclable et quelqu'un avait évidemment aussi balancé les barrières de protection dans le trou. Elle avait eu droit à quatorze points de suture sur la figure et elle allait avoir besoin de deux incisives neuves. Jonasson avait également recousu un bout de pouce qu'un menuisier du dimanche plein d'ardeur s'était raboté par inadvertance.
    Vers 23 heures, le nombre de patients aux urgences avait diminué. Il avait fait sa visite et contrôlé l'état des patients hospitalisés, puis il s'était retiré dans une pièce de repos pour essayer de se détendre un moment. Il était de garde jusqu'à 6 heures. Il dormait rarement quand il était de service, même s'il n'y avait pas d'admission, mais cette nuit, justement, il s'était assoupi presque immédiatement.
    Hanna Nicander lui tendit un mug de thé. Elle n'avait pas encore de détails concernant les entrées.
    Anders Jonasson jeta un coup d'oeil par la fenêtre et vit de gros éclairs zébrer le ciel au-dessus de la mer. Ça allait être limite pour l'hélicoptère. Soudain une pluie violente se mit à tomber. La tempête s'était abattue sur Göteborg.
    Il était toujours devant la fenêtre quand il entendit le bruit de moteur et vit l'hélicoptère ballotté par les rafales s'approcher de l'aire d'atterrissage. Il retint sa respiration quand il vit que le pilote semblait avoir du mal à maîtriser son approche. Puis l'appareil disparut de son champ de vision et il entendit la turbine passer au ralenti. Il but une gorgée et reposa le mug.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

> voir toutes (8)

Videos de Stieg Larsson

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Stieg Larsson

Millénium - comme vous ne l'avez jamais lu (bande-annonce officielle) .
LIRE UN EXTRAIT http://www.dupuis.com/catalogue/FR/s/5126/Millenium.html Millénium entraine le lecteur dans un maelstrom haletant d'enquêtes criminelle, financière et politique au coeur desquelles émergent deux formidables héros, deux justiciers solitaires dans la meilleure tradition du roman à suspens. Millénium, la BD par Homs et Runberg, d'après le roman de Stieg Larsson.








Sur Amazon
à partir de :
20,00 € (neuf)
14,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Millenium, Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec ce livre (4) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (8700)

> voir plus

Quiz