AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lena Grumbach (Traducteur)Marc de Gouvenain (Traducteur)
ISBN : 2742770313
Éditeur : Actes Sud (2007)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 4.15/5 (sur 4843 notes)
Résumé :
Après avoir échappé de peu à la mort, Lisbeth Salander se remet difficilement de ses blessures dans une chambre d'hôpital. Incapable physiquement d'agir, elle a de surcroît été placée en isolement et sous surveillance policière, car elle est encore sous le coup de plusieurs chefs d'accusation. La voilà coincée, donc, mais pas inactive, d'autant qu'un patient soignée dans une chambre voisine a de très sérieux et très anciens comptes à régler avec elle...
De so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (189) Voir plus Ajouter une critique
jeranjou
jeranjou07 janvier 2013
  • Livres 5.00/5
Après avoir dévoré les tomes 1 et 2 de Millénium, j'ai attendu quelques mois avant de lire le dernier tome, La reine dans le palais des courants d'air, pour savourer plus encore la fin de la trilogie.

Comme attendu, notre Lisbeth n'est pas décédée malgré les blessures infligées à la fin du tome II. Lisbeth va donc être soignée pendant un bon moment dans un hôpital, sans pouvoir bouger.
Deux problèmes de posent alors : accusée par la Police, elle doit trouver une solution pour se défendre ; de plus, Zalachenko, son père qui avait en partie été brulé dans sa voiture (par qui vous savez) et qu'elle a frappé à coups de hache dernièrement, se repose également dans le même hôpital, au même étage... Mikael Blomkvist va tout faire pour sauver sa protéger et prouver son innocence avec certains de ses amis ou des proches de Lisbeth.
Ce troisième ouvrage clôt donc les aventures de Blomkvist et Salander sur un rythme plus lent que les deux autres sachant que le procès (vous devenez de qui il s'agit !) s'avère être une pièce importante du livre (abus judiciaires, bilans psychiatriques faussés, … je n'en dis pas plus)
Une fois terminé ce 3ième opus, je ferme ce livre un peu triste de quitter définitivement cette Lisbeth, qui m'a enthousiasmée pendant plusieurs mois. Personnellement, j'ai préféré le premier tome de la série, peut-être par la qualité de l'intrigue et la découverte des personnages. Néanmoins, La reine dans le palais des courants d'air reste un très bon cru à savourer jusqu' à la dernière goutte (comme les années 82 ou 89 pour les adeptes de rouge)
Heureusement, l'adaptation suédoise de la trilogie, qui est une vraie réussite, permet de prolonger le plaisir lorsque l'on a le blues de Salander.

Adieu Millénium.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
claire04130
claire0413028 mai 2013
  • Livres 4.00/5
Et voila ! Une saga surprenante et envoutante vient de (hélas) prendre fin.
C'est avec une certaines "tristesse" que j'ai refermé le troisième tome.
On retrouve ici, une Lisbeth complétement alitée mais qui malgré ses graves blessures est encore capable de gérer sa vie entière et d'influencer son procès à venir. J'ai admiré sa grande force physique et psychologique. C'est un personnage dont je me souviendrais longtemps. Je regrette malheureusement qu'elle est pris autant de recul vis à vis de Mickael, qui s'est effacé de tome en tome. Beaucoup de personnages entre en scènes, d'autres sont plus approfondis pour pimenter le suspens du final.
J'ai particulièrement aimé le moment du procès car je l'appréhendais. Je ne voyais pas comment l'auteur pouvait rendre un moment si intéressant. Et il s'en ai admirablement bien sorti !
Pour conclure cette trilogie (qu'il faut absolument lire!!), je dirais que j'ai surement préféré le premier tome, qui est différent des deux derniers. Mais, ça j'en suis sûr, c'est une trilogie qui restera gravé dans ma tête un long moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          238
Gwenaweb
Gwenaweb01 août 2015
  • Livres 5.00/5
Diantre. Quelle histoire.
Quel remue-ménage il se passe en Suède dans ce livre ! Des complots, des espions, des médecins véreux… A qui on mêle nos héros fétiches, plus quelques autres personnages secondaires attachants. Heureusement qu'ils sont aimables car on passe pas mal de temps avec eux dans ce tome 3. C'est nécessaire de passer par tous ces personnages différents pour que l'histoire soit crédible, et même si je dois du coup passer moins de temps avec cette chère Lisbeth, c'est pas grave. J'ai beaucoup apprécié quand même. Grace à eux, notre thriller haut en couleurs niveau meurtres et action se mue en un thriller juridique et médiatique, qui s'accomplit à coups de preuves bureautiques et de stratégies législatives. On atteint le climax avec le procès de Lisbeth. Il représente probablement pour moi le moment le plus savoureux de ces 2500 pages et quelques (les trois tomes cumulés). Quel talent, mais quel talent.
Toutes ces péripéties sont entrecoupées de quelques explications sur les amazones. Ces guerrières de notre histoire, qui se sont trouvées dans divers pays à différentes époques. Comme très justement remarqué dans ces encarts, on ne nous raconte pas ces histoires-là à l'école. Heureusement, j'ai parfait ma culture générale grace à Millenium et je peux maintenant faire mes propres recherches sur ce sujets ô combien intéressant. Voilà probablement pourquoi j'ai tellement apprécié cette trilogie. Elle suinte l'ode à la femme. C'est un livre qui parle de femmes qui se battent pour rester des êtres humains. Il y a peu de choses pour lesquels je me rebellerais. La violence faite aux femmes serait l'une d'elles.
J'ai entendu parler d'un 4e tome, fait par un autre auteur. Mmm. Je n'aime pas cette idée. Je pense que je vais boycotter, malgré ma terrible envie de continuer à côtoyer Lisbeth, Mikael et les autres. La compagne de feu l'auteur a dit, à propos du nouvel auteur : "laissons-le creuser sa propre tombe". Et toc. Et je suis d'accord avec l'auteur de l'article dans lequel j'ai lu cette déclaration, qui réagit avec : "Ça au moins, c'est bien dans l'esprit Millénium". Très juste. Qu'aurait dit Super Blomkvist ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
vclayssen
vclayssen30 septembre 2007
  • Livres 4.00/5
On achève la lecture de la trilogie de Stieg Larsson le coeur serré : non seulement il nous faut quitter des personnages qui nous ont accompagnés pendant près de 2000 pages, et auxquels on s'est attaché, forcément, mais on sait, à l'issue de la dernière page, que c'est vraiment la toute dernière qu'on lit de Stieg Larsson, qui est mort brutalement peu après la remise de son manuscrit à son éditeur.
Quel dommage ! Non que la trilogie appelle une suite : même en étant des inconditionnels de Mickaël Blomkvist le journaliste et de Lisbeth Sanders, la hackeuse surdouée, on souhaite les laisser, à l'issue de ce troisième tome, couler des jours plus tranquilles à Stockholm. Mais de cet auteur auraient pu naître d'autres personnages, d'autres histoires, c'est certain. Il maîtrise à la perfection la construction d'un roman policier, joue parfaitement des points de vue croisés, ne sacrifie jamais l'action au récit psychologique ni ne fait l'inverse. le rythme est parfait, et, heureusement, aucun des personnages ne l'est : Larsson a compris que c'étaient leurs défauts et imperfections qui nous attachent aux héros d'un roman. Bloomkvist est plutôt égocentré, désordonné, monomaniaque, inconstant. Lisbeth enfreint la loi, Robin des Bois électronique dépouillant un riche homme d'affaires via internet, mais ommettant de redistribuer son butin aux plus pauvres. Erika, la maîtresse de Mickaël, a le goût du pouvoir. Les personnages sont nombreux, policiers, journalistes, détectives privés, hommes d'affaires, agents secrets, conspirateurs, hommes de main, juges et médecins.
Les trois tomes s'articulent chacun autour d'une intrigue spécifique, les deux derniers étant plus solidaires entre eux qu'avec le premier. Peu à peu émerge le personnage de Lisbeth, qui prend de plus en plus d'importance au fur et à mesure de notre lecture. Petite et frêle, bardée de piercings et de tatouages, quasi muette, Lisbeth est un personnage tout à fait hors du commun, tel que la littérature policière ne nous en avait pas encore présenté. Victime et témoin de violences inouïes dans son enfance, elle est un exemple de résilience qui aurait ravi Boris Cyrulnik : un “vilain petit canard” au cerveau puissant, aux muscles déliés, déterminée, active, redoutablement habile. Comme plusieurs personnages de la trilogie, elle revendique une sexualité libre, et dispose de son corps à sa guise : avec une femme ou un homme, amoureuse ou simplement désireuse de passer un bon moment.
Intrigue policière et sentimentale, Millénium est aussi un regard acéré sur la société suédoise. L'auteur, au fil des péripéties, nous rappelle la fragilité de la démocratie, l'impérieuse nécessité d'une presse libre, celle aussi de la séparation des pouvoirs. Journaliste, il nous entraîne dans les couloirs et les bureaux de la rédaction de deux journaux, Millenium, le petit impertinent, et le Svenska Morgon-Posten, poids lourd de la presse.
Restent les méchants. Les méchants de Millenium sont vraiment très, très méchants. Pourris. Pervers. Violents. Sadiques. Méfiez-vous tout particulièrement de Zalachenko, dit Zala. Personnellement, je ne lui confierais pas la garde de mon poisson rouge…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Crazynath
Crazynath16 septembre 2016
  • Livres 4.00/5
Le dernier tome de la trilogie de Stieg Larsson est aussi le plus épais. Pas moins de 868 pages dans la version poche, ce qui peut amener le lecteur à chercher une position confortable pour ses tites mains pour éviter de faire une tendinite...ou presque...
Bon, revenons à nos moutons : On avait laissé Lisbeth Salander en fort mauvaise posture à la fin du deuxième tome. On va evidemment assister à sa prise en charge par le corps médical qui va tout mettre en oeuvre pour lui permettre de s'en sortir.
Le sinistre personnage de Zalachenko rode toujours et le monstre blond qu'est Ronald Niedermannest en fuite. C'est dire si la tension est extrême au début de ce troisième tome.
Et puis, tout à coup, le soufflé tombe un peu. Il faut reconnaitre, que même si j'aime beaucoup cette série, le troisième tome comporte quelques longueurs qui sont quelquefois, je n'irais pas jusqu'à dire ennuyeuses, mais ...euh.....lonnnngues.
Les parties qui parlent de la Säpo et de son unité plus que secrète tirent un peu en longueur et j'avoue que j'ai été plus d'une fois tentée d'avancer plus vite, pressée que j'étais de savoir ce qu'il advenait de ma hackeuse préférée.
On assiste à la venue de quelques nouveaux personnages, dont certains, comme la soeur de Blomkvist avaient déjà été évoqués lors du premier tome de la série. Annika Giannini est vraiment l'avocate idéale pour Lisbeth et elle est bien la soeur de son frère...
La partie " procès" est excellente et j'ai adoré la répartie de Lisbeth face à ses détracteurs les plus féroces.
A l'issue de cette lecture, je ne peut que déplorer la fin tragique et prématurée de l'auteur.
Je ne sais pas si je tenterai un jour la lecture du quatrième tome qui a été evidemment été écrit dans un objectif purement commercial...Pour l'instant les suites d'autres auteurs n'ont jamais été une réussite selon moi...
Challenge Pavés 2016/2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations & extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
CrazynathCrazynath16 septembre 2016
Si l'amour signifie aimer quelqu'un énormément, alors je suppose que je suis amoureux de plusieurs personnes, dit-il.
Commenter  J’apprécie          80
CrazynathCrazynath15 septembre 2016
Elle se demandait ce qu'elle ressentait pour elle-même et elle finit par réaliser que sa vie lui inspirait avant tout de l'indifférence.
Commenter  J’apprécie          90
CrazynathCrazynath16 septembre 2016
Lisbeth Salander l'examina longuement puis décida qu'il était un abruti et qu’elle n'avait pas l'intention de consacrer beaucoup de secondes à se soucier de son existence.
Commenter  J’apprécie          00
CrazynathCrazynath15 septembre 2016
Les livres d'histoire ont toujours eu du mal à parler des femmes qui ne respectent pas le cadre des sexes et nulle part cette limite n'est aussi marquée qu'en matière de guerre et de maniement des armes.
Commenter  J’apprécie          10
CrazynathCrazynath15 septembre 2016
Elle constata qu'elle était en vie. Elle ne savait pas vraiment si c'était une bonne chose, ou une mauvaise.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Stieg Larsson (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stieg Larsson
David Lagercrantz, "Ce qui ne me tue pas" D'après les personnages créés par Stieg Larsson.
http://www.actes-sud.fr/millenium4/
autres livres classés : littérature suedoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Millenium

Combien de tomes comporte la série ?

2
3
4
5

10 questions
538 lecteurs ont répondu
Thème : Stieg LarssonCréer un quiz sur ce livre
. .