Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2290022187
Éditeur : Baam ! (2012)


Note moyenne : 3.75/5 (sur 65 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
"Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ce cadeau ou cette place d'honneur qui vous semblaient destinés ont atterri dans les mains d'un autre que vous ? Pourquoi des obstacles de dernière minute se dressaient sur votre route alors que rien ne semblait s'opposer à vot... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (51)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par angelita.manchado, le 11 mars 2012

    angelita.manchado
    Lara Scott est une jeune fille de 15 ans qui vit avec ses deux demi-soeurs, dont une qui lui mène la vie dure et qui veut la tuer. Mais elle voit ses projets anéantis quand Lara obtient miraculeusement de l'aide.
    Il faut savoir que Lara n'a pas de bons résultats scolaires. En effet, elle est atteinte de dysgraphie. Elle doit voir le Gouverneur et c'est un fait exceptionnel.
    Elle apprend qu'elle est Ecriveur et que de nombreuses choses vont changer pour elle. Elle va s'occuper d'écrire la vie des autres. Et en s'occupant de la vie des autres, elle va tenter de découvrir qui écrit la sienne et qui a écrit celle de sa mère, morte alors qu'elle était en bas âge. Ce qu'elle n'accepte pas, c'est que sa méchante demi-soeur soit aussi Ecriveur et qu'elle doit changer ses yeux. Ils ne sont plus roses. Elle se voit attribuer 1 000 vies, dont celle d'une petite fille Emily qui vient de perdre sa mère. Lara va apprendre que toutes les deux sont étroitement liées et elle décidera de passer outre les ordres et de se rendre à Londres pour sauver Emily, malgré les dangers.
    D'autres forces obscures sont contre Lara. Pour le moment, elle est protégée. Mais jusqu'à quand ?
    Si je considère que Non Stop n'est pas tout à fait un roman destiné aux adolescents puisque nous sommes deux adultes à la maison à l'avoir lu et vraiment aimé, Les Ecriveurs est vraiment destiné à un jeune public. Donc, la collection est bien trouvée. En effet, l'écriture de Frédéric Mars est assez riche pour de jeunes adolescents instruits qui peuvent faire des associations avec leurs études. Mais cette écriture est aussi facile d'accès pour ceux qui veulent se plonger dans une histoire sans trop aller dans le fond.
    Frédéric Mars a su très bien nous décrire l'île où tout se passe et la Cité Lumineuse, le haut lieu des Ecriveurs. Les gens vivent en autarcie. Cette île est inconnue du monde entier et elle parait étranger. Normal, elle serait le haut lieu des Ecriveurs. On apprend également que les dirigeants du monde entier seraient au courant de l'existence de cette île qui ne doit son ravitaillement que par les Ecriveurs écrivent un fabuleux destin à tous ces dirigeants. Mais attention, cela risque de coincer là aussi.
    Roman fantastique par excellence. Frédéric Mars nous a inculqués les codes des Ecriveurs même si on s'y perd tout de même un peu. Ah, les vieux. Ceux qui ont la dragée haute. Mais il semble qu'il y a quelque chose qui se trame en haut lieu. On veut protéger Lara mais un élément perturbateur veut qu'elle n'arrive pas à ses fins. Pourtant elle a énormément de choses à apprendre. Lara doit aussi respecter les codes. Ne pas se révéler Ecriveur afin de ne pas mettre sa vie en danger, ni celle des siens. Au niveau fantastique également, Lara apprend que de nombreux de ses Ecrits vivent au même endroit et qu'ils sont en train de se rebeller contre leur statut. Ils semblent se douter de quelque chose. Et lorsque Lara va aller à Londres, cela ne va pas arranger les choses. Mais aura-t-elle assez de pouvoir pour leur effacer la mémoire.
    Du fantastique également par la couleur des yeux des gens. de l'interrogation quant aux activités du père de Lara. Pourquoi s'en va-t-il ? Qui est-il ? Quelqu'un a-t-il pris possession de son esprit pour contrer Lara ? Car celle-ci détient un secret qu'elle ne connait pas encore. Un secret qui pourrait bouleverser la donne.
    Les Ecriveurs sont pour la plupart des enfants. En effet, dès qu'ils deviennent amoureux, ils perdent leurs pouvoirs. Mais est-ce bien vrai, Lara se pose la question.
    En parlant du roman avec Mademoiselle, elle a fait le lien avec les Parques. En effet, elle étudie le latin et a donc une très bonne culture de ce monde-là. Frédéric Mars se serait-il inspiré de ces trois déesses ? En effet, je pensais que ce genre de romans, d'intrigue était nouveau. Mais peut-être que je me trompe. En tous les cas, cela a vraiment son effet au fur et à mesure de la lecture. On s'accroche, on veut connaître tout ce monde qui ressemble quand même à de la magie, car même s'il existe chez l'auteur, il nous fait réfléchir à notre condition d'humain sur terre. A-t-on quelqu'un qui écrit notre vie ? Et bien, si c'est le cas, j'aurais vraiment des choses à dire à celui qui écrit ma vie. Je pense à une personne masculine. Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Je suis une femme et même si j'aime de nombreuses choses dans l'attirail féminin, je ne suis pas à l'aise avec les talons hauts, les sous-vêtements hyper sexy, tout comme les tailleurs… Je me préfère en jupe et je suis également attirée par l'univers masculin également. Angélita, un homme ? Allez, ce serait trop marrant. Ecriveur montre-toi pour que tu fasses réellement connaissance avec ton Ecrit et tu verrais de quel bois je me chauffe car franchement il y a pas mal de choses à améliorer.
    Les Ecriveurs façonnent le monde dans son architecte, la vie des gens, ils ont pouvoir de vie et de mort. Ils incarnent le destin. le monde entier est répertorié et ils peuvent voir la vie de chacun. Ils sont sans formation et leur “carrière” dure de 5 à 7 ans.
    Attention Lara ! Tu crois que ceux qui sont gentils avec toi te veulent du bien. Mais tu te rendras compte que tu devras te méfier de tout le monde.
    Frédéric Mars va avoir du boulot avec Les Ecriveurs car nous n'en sommes qu'au premier tome. J'espère que les suivants seront aussi bien, niveau histoire et écriture car on a beaucoup de choses à apprendre encore sur Lara.
    Je dois dire que ce premier tome m'a bien plu. J'aime cet univers un peu fantastique, ce qui n'était pas le cas il y a quelques années. Mais les auteurs doivent trouver un thème différent pour que le lecteur puisse entrer dans le roman et ne faire qu'un avec le personnage. Là, c'est réussi même si un adulte ne se compare pas à Lara. Mais il est plutôt intrigué par la trame de l'histoire. Et en tant qu'Ecrit, il aimerait changer ce que lui fait vivre son Ecriveur.
    Avertissement aux lecteurs sur leurs certitudes concernant la vie. Se poser les bonnes questions sur la vie quotidienne. Suspense sur qui écrit nos vies à chacun. Voilà, vous êtes prévenu comme m'a prévenu Frédéric Mars lorsque j'ai entamé le roman.

    Lien : http://angelitamblog.com/2012/03/10/les-ecriveurs-tome-1-de-frederic..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par liliba, le 25 août 2012

    liliba
    Bien sûr, après avoir dévoré Non Stop en deux petits jours à peine, j'ai eu de la peine à dire non quand on m'a proposé de lire le nouveau roman de Frédéric Mars… D'autant plus que le titre et le sujet semblaient très prometteurs.

    Je dois avouer que j'ai eu un peu peur au début de ma lecture, car je ne m'attendais pas à une histoire et un style si « enfantins ». Certes, le roman est publié dans la collection Young Adults, mais pour moi c'est plus de l'ado, et je vais d'ailleurs le mettre dans les pattes de mon fiston…

    La jeune héroïne, Lara, a 15 ans et un caractère bien trempé qui promet… C'est elle la narratrice principale de sa propre histoire, et d'ailleurs elle nous apostrophe souvent, nous lecteurs, en un mode interactif que j'ai trouvé très sympathique et vivant. Telle une Cendrillon des temps modernes, Lara vit avec son père (sa belle-mère venant de décéder), et ses deux demi-soeurs, dont l'une est insignifiante mais l'autre une véritable garce, méchante comme une teigne, qui n'a de cesse de faire du mal à Lara (jusqu'à vouloir la tuer !). Lara n'est pas trop bien dans ses baskets d'ado, bien que le garçon dont elle rêve, le beau Danny Simmims l'appelle Lara Croft, héroïne qui la fait rêver.

    Presque un conte, donc, au départ, sauf que l'histoire ne se passe pas dans un château, mais sur une île inconnue des cartes de géographie, Hometone, perdue au milieu de l'océan, et cachée des radars du monde entier par le constant nuage gris du volcan qui surplombe l'ile. D'ailleurs, tout est gris ici, les gens comme les bâtiments, les rues et le paysage, sauf les yeux de Lara qui sont rose fushia (la classe !). On sent dès le début du roman que cette île est un lieu étrange et qu'il y règne une atmosphère particulière, certes due à la cendre qui envahit tout, mais aussi aux secrets et non-dits que l'on devine.

    Nous faisons la connaissance de Lara alors qu'elle est en train de se noyer avec l'aide efficace de sa méchante demi-sœur Bethsie. Une noyade qui s'avère être un cadeau inespéré puisqu'elle permet à la jeune fille de découvrir qu'elle possède des dons, et de se Révéler, c'est-à-dire d'être introduite dans le monde secret souterrain qui régit l'ile et, elle le découvrira bientôt, le monde entier !

    Lara est un Ecriveur et ce premier tome nous apprend quels sont ses pouvoirs, mais aussi ses devoirs, car c'est une charge importante qui lui échoit. Un Ecriveur est en effet chargé d'écrire la vie des gens qui lui ont été attribués. Grâce à une tablette un tantinet magique et à un stylet, ils peuvent donner aux humains, eux-mêmes déjà Ecriveurs ou simples Ecrits, des ordres. Cela ira de « Mange ta soupe ! » à « Fais-le tomber » jusqu'à « Jette-toi par la fenêtre »… Ils ont en effet pouvoir de mort sur leurs Ecrits, ça n'est donc pas un jeu, et c'est ce que comprend Lara assez rapidement. La jeune fille a la grande chance d'être très avantagée par rapport aux autres jeunes initiés, puisqu'elle maîtrise déjà la langue de ce monde inconnu, qui est à l'envers, en double miroir : en effet, dans le monde normal, Lara souffre de dysgraphie, ce qui la handicape lourdement au collège…

    Elle découvre le monde des Ecrits, des Lecteurs et des Ecriveurs et tous les grades subtils de la hiérarchie. Elle comprend aussi très vite que les pouvoirs qu'elle va acquérir vont lui permettre de peut-être comprendre enfin pourquoi et comment sa mère est morte alors qu'elle avait 3 ans. Elle jubile de son nouveau pouvoir mais va vite déchanter quand elle comprend que le danger rode autour d'elle et dans cette cité interdite. de plus, son caractère rebelle la pousse déjà à enfreindre les lois, dont elle ne connaît pas toutes les subtilités, et à se faire remarquer. A moins qu'elle n'ait été choisie parce qu'on attend d'elle quelque chose… L'action s'emballe, et nous avec, car le talent réel de cet auteur pour le suspense se révèle une fois de plus (avez-vous réussi à respirer tranquillement avoir d'avoir terminé Non Stop ? pas moi ! J'avais l'impression que moi aussi j'allais exploser si je posais le roman…).

    Lara, dans le monde de « tout en bas » rencontrera de très nombreux personnages dont je ne vous donnerai pas le détail ici, parce que ce serait bien long et pour ne pas trop vous dévoiler l'intrigue. Sachez qu'il y a des méchants et des gentils, mais que ceux qui ont l'air gentils sont parfois bien méchants, et que la vérité se cache… qu'il faudra découvrir !

    Bref, j'ai trouvé l'ensemble de ce livre fort sympathique, et même vraiment prenant une fois qu'on a découvert le monde secret de Hometone, bien que je sois restée sur ma faim pour certains passages qui selon moi manquent de consistance, de densité ou d'explications. Ainsi le match dans le Vivodrome, qui m'a paru bien pâlichon par rapport à un match de Quidditch à Poudlard…

    Ce roman, bien que léger, pose cependant de réelles questions, passionnantes : avons-nous un libre-arbitre, sommes-nous libres de nos actes, nos anges gardiens seraient-ils des Ecriveurs ? Pour Lara et ses semblables, cela va beaucoup plus loin. Nous avons vu qu'ils avaient pouvoir de vie et de mort sur les humains, tout comme la possibilité de pourrir la vie de quelqu'un juste en lui prescrivant galère sur galère. Il y a donc une part de responsabilité énorme, qui va peser sur les épaules de ces Ecriveurs. D'ailleurs, on leur « donne » 1000 personnes à gérer, et il est donc totalement impossible vu le nombre de s'intéresser à chacun d'entre eux… Les autres sont-ils pour autant laissés à l'abandon, devant prendre seuls en main leur propre destin ? Plus encore, peut-on avoir ce qu'on appelle une destinée, un avenir prometteur si on n'est pas Ecrit ? Et si les Ecriveurs pètent les plombs et font n'importe quoi, que se passe-t-il ?

    En final, un roman très agréable et intéressant à lire, et surtout très prometteur, si l'auteur fait attention à ne pas tomber dans les clichés trop ados et surtout à veiller à la profondeur de ses personnages et à détailler (notamment les personnages secondaires, tout justes esquissés, et sur lesquels on aimerait bien en savoir un peu plus…), expliquer, bref à nous faire encore mieux entrer dans le monde qu'il a créé. Les écriveurs est donc un roman bien moins léger qu'il n'en a l'air au départ, qui fait tout à la fois passer un très bon moment, mais aussi réfléchir, et me voilà avec un tas de questions, et trèèèèèès frustrée ! Je déteste les séries quand je dois attendre la suite ! Monsieur Mars, dépêchez-vous pour que nous puissions en savoir plus !


    Lien : http://liliba.canalblog.com/archives/2012/03/03/23650518.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Namine, le 02 mars 2012

    Namine
    Frédéric Mars est un auteur que j'ai découvert il y a quelques semaines par le biais de son thriller palpitant et oppressant : "Non Stop". J'ai été à la fois ravie et très étonnée quand j'ai appris qu'une saga jeunesse du même auteur allait paraître aux éditions Baam, et je me demandais ce que ça allait bien pouvoir donner. Un synopsis engageant a fini de me convaincre : je me suis jetée corps et âme dans cette lecture et j'en ressors complètement bluffée !
    C'est l'histoire d'une fille un peu banale dénommée "Lara Scott" (tiens ça ne vous fait pas penser à quelque chose ?), qui comme toute ado a des problèmes d'ado : entre le décès de sa mère, une belle soeur tyrannique et des peines de coeur, on peut dire qu'elle n'a pas été gâtée par la vie. Mais le jour de ses 15 ans, jour où elle va être "Révélée", celle-ci va découvrir un monde qu'elle ne soupçonnait pas. Un monde où les humains sont de vrais pantins dont les moindres faits et gestes sont commandés par des personnes appelés "Ecriveurs". Ils se trouvent tous sur l'île d'Hometone, que l'on peut considérer comme un ovni géographique, ou encore comme un monde dans un monde car cette île est isolée de tout. Que va faire Lara en découvrant qu'elle peut manier à sa guise la vie de milliers d'individus ? Leur faire mener une vie de rêve ou une vie de cauchemar ? Que le décès de sa mère n'est sûrement pas le fruit du hasard ? En découvrant la "Cité Lumineuse", la vie de Lara va changer à tout jamais.
    Je me dois tout d'abord d'insister sur le fait que cette histoire est d'une réelle originalité. Je n'avais encore jamais lu de livre de la sorte, et j'ai été délicieusement surprise par la faculté qu'a Frédéric Mars à créer un univers unique et attrayant. La moindre petite invention, la moindre petite trouvaille m'a réellement séduite. Cet aspect "inédit" est vraiment le point fort de l'histoire, je n'ai pas eu cette impression de déjà lu, que ce soit au niveau de l'intrigue ou de l'écriture. Car le style de l'auteur est vraiment plaisant : ni trop simple ni trop soutenu, il saura ravir les plus jeunes comme les adultes.
    Le rythme du récit est très entraînant si bien qu'on se laisse facilement emporter par l'histoire. A travers les yeux de Lara, on découvre toutes les facettes de ce nouveau monde à la fois si cruel et si attirant. Attirant par sa modernité, ses technologies, et par ce pouvoir enivrant que possèdent les Ecriveurs sur leurs Ecrits (c'est à dire les personnes contrôlées). Mais cruel car les Ecrits sont complètement dépossédés de leur libre-arbitre, voués au destin que leur concoctent leurs maîtres.
    J'avoue qu'il m'a fallu être très attentive pendant ma lecture pour comprendre comment le monde des Ecriveurs fonctionnait. Parfois j'étais un peu perdue. Comme on découvre tout l'univers en même temps que Lara, des tonnes d'informations sont données sur les pouvoirs, sur les différents niveaux que peuvent atteindre les Ecriveurs avec l'expérience, sur le fonctionnement de l'île et sa hiérarchie qu'on s'y perd assez vite. Mais en étant concentrée et en avançant dans l'histoire, on assimile petit à petit les nouveautés. Et cela créé une certaine proximité avec notre héroïne qui, au final, n'en sait pas plus que nous (au moins au début)..
    A ce propos, j'ai beaucoup aimé son caractère : elle est déterminée, se tient à ses convictions, et elle m'a parfois fait rire ! Mais le personnage que j'ai préféré même si on ne le voit pas assez à mon goût est la personne qui va lui faire découvrir l'île et la chapeauter en quelque sorte : Will. Alors pour les prochains tomes, je prédis un rapprochement entre ces deux-là, enfin je l'espère de tout coeur ! Je regrette juste qu'on ne le découvre pas plus en profondeur, mais j'espère qu'il tiendra une place encore plus importante dans les prochains tomes.
    Alors en résumé, si vous aimez le fantastique, si vous aimez les histoires jeunesse qui ne sont justement pas trop jeunesse (ou trop simplistes), si vous avez envie de découvrir un univers unique, riche et prenant, n'hésitez pas à découvrir les Ecriveurs ! J'attends la suite de pied ferme en tout cas.

    Lien : http://tatchi-namine.blogspot.com/2012/02/les-ecriveurs-tome-1-la-ci..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par fee-tish, le 12 mars 2012

    fee-tish
    Après avoir lu et adoré Non Stop, le thriller contemporain de Frédéric Mars, j'ai accepté de découvrir l'auteur dans un genre tout à fait différent : la littérature jeunesse fantastique.
    Lara Scott est une jeune fille de quinze ans qui vit sur l'île de Hometone ; une terre inconnue du reste du monde et pour cause : elle renferme les Ecriveurs. Des hommes et femmes chargés d'Ecrire les vies de millions d'humains terrestres. Après avoir échappé de peu à la mort par noyade, Lara apprend qu'elle fait désormais partie de cette caste dont elle ignorait tout jusqu'à présent. S'ensuit alors l'histoire de sa découverte de la Cité Lumineuse, endroit où siègent les Ecriveurs, mais aussi de la prise en main de ses « Ecrits » (les humains dont elle contrôlera désormais la vie).
    L'histoire et la mythologique développée sont très intéressantes. Cette dernière prend appui sur les questionnements humains concernant l'existence d'un principe supérieur qui déterminerait nos actions. Ici ce n'est pas un Dieu tout puissant mais un collectif d'êtres dotés de pouvoirs qui agit. Sujet novateur ? Peut-être en ce qui concerne la littérature jeunesse, mais j'ai fait, pour ma part, le parallèle avec la saga « le cycle des dieux« de Bernard Werber, où il est question d'élèves dieux qui ont à charge des âmes humaines, ainsi que la possibilité de façonner le monde.
    le concept des « Ecriveurs » est bien expliqué sachant que l'auteur s'adresse à un public de pré-adolescents. En effet, si certains aspects de la mythologie ou des personnages ne semblent peut-être pas assez développés pour un adulte aguerri, cela n'entrave en rien la compréhension et l'appréciation pour un jeune lecteur, bien au contraire.
    Revenons sur les personnages du roman. Concernant celui de Lara Scott, je n'ai ressenti aucun attachement à son égard. Je l'ai trouvé inconsciente, parfois à la limite de l'idiotie. Cependant, le caractère « jeune adolescente en quête de soi » est bien construit et assez réaliste. C'est fille plutôt rebelle, qui a perdu sa mère et dont le père ne semble pas très présent. Solitaire, elle est confronté à ses premiers émois mais devra choisir : un Ecriveur ne peut plus exercer.
    Les autres personnages ne sont traités qu'en surface. Ils gravitent autour de Lara, aussi l'auteur ne les a pas approfondi. Certains ont tout de même de l'importance comme Bethsie, la demi-soeur de Lara qui la hait ; Will, le Superviseur de Lara, un jeune homme bien sous tous rapports ; Arthémus Hartopp, le gouverneur de Hometone ; George Scott le père de Lara ; et enfin le Méchant de l'histoire, dont il ne faut visiblement pas prononcer le nom (Harry Potter est passé par là !) et que l'on désigne par un signe.
    Un mot sur le style de Frédéric Mars dans ce roman. Tout d'abord, l'auteur s'adapte à son public cible en utilisant une écriture simple, sans emphase.
    J'ai apprécié le choix d'incorporer l'écriture dysgraphique (en miroir) sous forme d'images. Cela donne un côté réaliste et ludique au texte.
    Pour conclure, j'insisterai sur le fait que ce livre est à destination des jeunes adolescents et qu'il ne faut donc pas s'attendre à des descriptions ou des approfondissements interminables. J'ai globalement aimé cette lecture, qui se lit extrêmement vite.
    Je lirais avec plaisir la suite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par mabiblio1988, le 25 février 2012

    mabiblio1988
    Merci à Karline et aux éditions Baam de m'avoir permis de retrouver la plume de Frédéric Mars grâce à un concours organisé sur le blog Un brin de lecture.
    Dés le premier mot, le ton est donné. En effet, ce livre nous emmène à Hometone, un pays bien caché où il se passe des choses étranges. L'histoire nous propulse dans un univers où la majorité des êtres humains ne sont pas libres de leurs décisions sans pour autant en être conscient. L'auteur nous fait vivre pendant plus de trois cent pages dans un univers très bien construit et très complexe. J'ai eu un peu de mal au début à comprendre le fonctionnement de ce monde tout comme notre narratrice (je vous parle d'elle un peu plus loin) mais une fois bien rentrer dans ce monde, je n'ai plus du tout eu envie de le quitter. A la fin de ce premier tome, l'univers n'a pas encore révélé tous ses secrets, j'ai pourtant hâte de les découvrir.
    Lara Scott, notre héroïne, narratrice et guide dans cet univers si spécial, est une adolescente d'une quinzaine d'année pour qui la vie n'a vraiment pas été facile. En effet, à l'âge de trois ans sa mère est décédée, son père s'est remarié avec sa nourrice qui avait déjà deux filles (ça ne vous fait pas penser à quelque chose ?). Lara va donc découvrir qu'elle est un écriveur. Mais qu'est-ce que c'est ? Et bien, notre narratrice va le découvrir en même temps que nous ou plutôt nous allons le découvrir en même temps qu'elle. Cette adolescente m'a vraiment beaucoup touché. Déjà à cause de sa triste histoire mais aussi par la façon dont elle réagit face aux nouveaux évènements auxquels elle va être confronté pendant ce premier tome.
    Bethsie Scott est la fille ainée de la nouvelle femme du père de Lara. Sans trop savoir pourquoi, cette enfant gâté pourrie autant qu'elle le peut la vie de notre héroïne. Il va de soi que ce personnage est détestable mais malgré tout j'aimerais en savoir plus sur elle, essayer de comprendre pourquoi elle agit ainsi avec Lara.
    Arthémus Hartopp est le gouverneur de Hometone mais aussi celui qui va dévoiler à notre narratrice qui elle est réellement. Ce petit homme bien étrange va être là pour porter secours à la jeune fille pour autant je n'ai pas vraiment réussi à le cerner. Est-il sincère, a-t-il des intérêts... ? J'espère que le second tome me permettra de mieux cerner ce personnage qui me semble très important.
    William Oberthür est un jeune homme, très séduisant, qui va accompagner Lara dans la découverte de ce que vont les écriveurs. Il prend très au sérieux sa mission mais a quelques difficultés à gérer notre adolescente qui est pleine d'entrain.
    Buster Blix est lui aussi un écriveur qui a pour mission d'accompagner les nouveaux révélés (ceux qui viennent d'apprendre qu'ils sont écriveurs). Bien que Lara ne fasse pas partie de ses protégés, il va s'intéresser à elle et prendre peu à peu la place de Will. On ressent d'ailleurs une certaine rivalité entre les deux jeunes hommes qui n'a pas l'air d'être en lien avec Lara. Cette dernière est plutôt un prétexte.
    Finalement, je me rend compte, qu'il m'est très difficile de vous parler des nombreux personnages qui gravitent autour de l'héroïne car on ne sait très peu de choses d'eux. J'espère que le prochain tome sera vraiment l'occasion de les découvrir un peu plus.
    Frédéric Mars a fait le choix que l'histoire soit totalement raconté par Lara (hormis deux petits chapitres qui nous apportent quelques indications supplémentaires mais juste de quoi nous donner envie de découvrir la suite... Comme si on en avait pas déjà très envie...). J'ai beaucoup aimé cette façon de faire d'autant plus que la narratrice s'adresse très souvent à nous. D'ailleurs, le prologue nous est entièrement adressé, c'est comme si on faisait partie intégrante de l'histoire. Cela permet de vraiment bien rentrer dans l'univers créer.
    Pour conclure, j'ai passé un très bon moment au sein de la cité lumineuse et j'ai déjà hâte d'y retourner. Alors pourquoi ce n'est pas un coup de cœur ? On ressent par moment que certaines idées ont été prises dans d'autres livres mais attention c'est tellement bien amené que cela ressemble à clin d'œil et absolument pas à du plagiat (ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dis). Mais la raison la plus importante c'est que je suis un peu trop restée sur ma faim (finalement c'est plutôt bon signe ça).

    Lien : http://mabiblio1988.blogspot.com/2012/02/les-ecriveurs-tome-1-la-cit..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • HistoiresSansFin , le 01 mars 2012
    Frédéric Mars s’attaque ici, pour la première fois, à un roman « adolescent » et c’est une bonne et très originale idée qu’il nous livre.
    Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin

> voir toutes (10)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Crunches, le 07 avril 2012

    Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ce cadeau ou cette place d'honneur qui vous semblaient destinés ont atterri dans les mains d'un autre que vous ? Pourquoi des obstacles de dernière minute se dressaient sur votre route alors que rien ne semblait s'opposer à votre succès ? Pourquoi le bus que vous deviez prendre partait sans vous à quelques secondes près ?
    Vous invoquez le sort, la malchance, la fatalité ? Vous pensez que c'est comme ça et qu'on n'y peut rien ?
    Mais bientôt, dans quelques instants, VOUS SAUREZ. Ma vie et la vôtre, que vous le vouliez ou non, sont dorénavant liées à jamais...
    Pourquoi ça ?
    Oh, c'est très simple. Ça se résume même en une phrase :
    Votre vie, c'est moi qui l'écris !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par Jiill, le 29 août 2012

    Il y a deux choses que vous devez savoir à mon propos. La première - comment dire ça sans trop écorcher l'estime que j'ai de moi-même ? - c'est que je ne suis pas une grande sportive. La course, les jeux en plein air et la compétition, ça n'a jamais été mon truc. Je suis plutôt du genre qui "bouquine gentillement dans sa piaule", si vous voyez ce que je veux dire. Il n'y a aucune coupe ou aucune médaille sur les étagères de ma chambre. Exclusivement des livres. Mais ça, vous vous en doutiez déjà.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Morelinde, le 20 mai 2012

    Jusqu'à aujourd'hui, vous pensiez que le monde dans lequel vous vivez était parfois hostile mais que, bon an mal an, vous le compreniez. Peut-être même aviez-vous l'illusion de le maitriser, de savoir par avance la conséquence de vos actes. D'être des humains responsables qui, dans le bien comme dans le mal, récoltaient ce qu'ils avaient semé.La mauvaise nouvelle pour vous, c'est qu'il n'en est rien.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par LittleJohn, le 22 mars 2012

    Vous voyez cette figure pas jojo au-dessus de moi, déformée par la surface de l'eau? Vous la voyez, oui ou non?
    C'est ma soeur Bethsie. Enfin, ma demi-sœur, Bethsie. J'en ai une autre Rhonda. A elles deux, deux "demi", ça pourrait presque faire une sœur entière. Mais, à bien y réfléchir, ce ne sont pas du tout mes sœurs, si l'on considère que l'on n'a, elles et moi, ni le même père ni la même mère. On porte peut-être toutes les trois le même nom - Lara, Rhonda et Bethsie Scott-, génétiquement parlant, je ne suis rien pour elles.

    Tu dis bonjour à mes nouveaux amis, Bethsie? Un petit sourire? Non?
    Bon, excusez-la. Faut dire qu'elle est déjà bien occupée à me noyer.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Morelinde, le 20 mai 2012

    La cité des Ecriveurs ! voilà donc le nom de ce lieu improbable. En fait, c'était comme rentrer dans un jeu vidéo. A cette différence prêt que les personnages qui grouillaient tout autour de nous étaient vivants.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (6)

Videos de Frédéric Mars

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Mars


MPAGE-20120905-1825_0.mp4
Payot - Marque Page - Frédéric Mars - Comment j'ai arrêté de CONsommer








Sur Amazon
à partir de :
14,20 € (neuf)
7,68 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Ecriveurs, Tome 1 : La Cité lumineuse par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz