Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2277302074
Éditeur : J'ai Lu (1998)


Note moyenne : 3.65/5 (sur 52 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Un vieux chalutier qui saute sur une mine allemande en plein dans la rade de Lorient et le poulpe repart en guerre...
Contre qui cette fois ? Qui peut bien vouloir la fin du village de Kerletu ? Qui peut-être assez avide pour vouloir s'emparer d'un morceau d'éter... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par raynald66, le 09 avril 2014

    raynald66
    Bon policier écrit avec humour avec Gabriel, le célèbre Poulpe, qui mène l'enquête concernant l'explosion à Lorient d'un chalutier sur une mine allemande.
    Extrait :
    La rue était aussi vide que le troquet et Gabriel se demanda s'il n'était pas tombé au milieu d'une alerte antiatomique.
    - Jolie machine, fit le bistrotier en posant la pinte de bière devant Gabriel.
    - Ouais. Votre bled n'est pas mal non plus si on aime s'entendre penser. C'est toujours aussi animé ou je suis tombé en plein heure de pointe ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par IreneAdler, le 17 mai 2012

    IreneAdler
    Un chalut de pêche saute sur une mine nazie. Et personne ne croit le pêcheur, toute la côte Atlantique ayant été déminée après la guerre. Personne, sauf le Poulpe.
    Sur place, dans un coin préservé du tourisme de masse, il va poser ses tentacules sur du lourd. du très lourd...
    Un des premiers de la série (le 4ème). le Poulpe est plus jeune, plus en forme, moins déprimée, aime déjà beaucoup la bière et fourrer son nez où il ne doit pas. Et là il joue gros, allant menacer jusqu'à un ministre.
    Tout ça pour sauver un coin d'éternité de la spéculation immobilière et du tourisme de masse qui uniformise tout.
    C'est peu. C'est beaucoup.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par mgeffroy, le 28 janvier 2008

    mgeffroy
    Un des meilleurs Poulpe. On en était à l'époque qu'au tout début de la collection et c'était un grand plaisir de suivre les aventures de Gabriel Lecouvreur, ici, de son café parisien à Lorient, ville militaire du Morbihan.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par flolacanau, le 16 octobre 2012

    flolacanau
    Un des meilleurs poulpes. Cela est dû au talent de Raynal pour les formules qui tuent, plus que pour l'intrigue, mais j'ai pris grand plaisir à le lire

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (4)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par mgeffroy, le 17 mars 2008

    A Plouhinec, il s'engagea sur la route de Kerletu dans un état voisin de l'éblouissement. Tout était net comme si l'éternité avait choisi ce coin pour y établir une tête de pont. Les mouettes faisaient du surf sur les courants d'air en insultant copieusement tous les culs de plomb qu'elles croisaient et Gabriel se mit sérieusement à douter de son instinct. Comment ne pas croire à l'innocence dans un paysage dont la géométrie variable est façonnée par le ciel, le vent et l'Océan ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par domdu84, le 19 août 2011

    Gabriel sentit un frisson lui remonter le long de la colonne vertébrale. Il attrapa le canard avant que Gérard ne le fasse.L'info était noyée dans le bla-bla habituel des pisseurs de copie mais elle était bien là. Un pécheur du Morbihan avait vu une mine à l'avant de son chalut. Il avait eu le réflexe de se jeter à la baille mais le bateau avait quand même sauté en plein milieu de la baie de Lorient. Le gars avait fini la guerre sur une vedette de la royale et il avait passé un an à ratisser la flotte pour débusquer ces saloperies. Tout le monde, y compris les journaleux, se foutait de sa gueule mais le gars n'en démordait pas : il avait vu assez de mines dans sa jeunesse pour savoir en reconnaître une quarante cinq an après et c'était bien une de ces saloperies nazies qui avait vaporisé son barbu.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par mgeffroy, le 17 mars 2008

    - Il connaissent aussi le pinard si j'en crois les statistiques officielles.
    Yvon haussa les épaules.
    - Conneries. Les pêcheurs picolent à terre, jamais en mer. De toute façon, Job est capable de rentrer sa barque en marche arrière et les yeux fermés. C'est pas des trucs qu'un terrien peut comprendre.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par raynald66, le 09 avril 2014

    Le Poulpe n'était pas un justicier, encore moins le représentant d'un ordre ou d'une morale quelconque.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

> voir toutes (12)

Videos de Patrick Raynal

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Patrick Raynal


Julie Waeckerli et Patrick Raynal Festival Sans Nom le polar à Mulhouse 2013
http://www.passion-bouquins.com Blog littéraire alternatif Festival Sans Nom 2013 le polar à Mulhouse Entretiens croisés à la librairie Bisey. Patrick Raynal...








Sur Amazon
à partir de :

0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Poulpe: Arrêtez le carrelage. par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (139)

> voir plus

Quiz