Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2352883733
Éditeur : City Editions (2010)


Note moyenne : 3.37/5 (sur 75 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Tata Lucie est une emmerdeuse. De son vivant ce n’était pas une sainte mais, une fois morte, elle se surpasse pour pourrir la vie de sa famille.
Le testament est clair : pour toucher leur héritage, ses neveux doivent se lancer dans uns chasse au trésor rocambole... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (30)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par LydiaB, le 29 juin 2014

    LydiaB
    De son vivant, tata Lucie était à éviter comme la peste ! Pourquoi ? Parce que cette dame avait une vie très... dissolue dirons-nous, si vous voyez ce que je veux dire. Au décès de ses "cons" de frères comme elle les appelait, elle pensait que ses neveux se rapprocheraient d'elle mais le qu'en-dira-t-on familial avait fait son oeuvre... En revanche, comme souvent, à l'annonce de son décès, chacun se frotte les mains en se disant qu'il va hériter. Et la garce de tata devient soudainement la bonne tata aimante et aimée. Mais le premier grain de sable intervient lorsque le père du narrateur se rend compte qu'il ne va pas être le seul à bénéficier des largesses de son aïeule. Ses frères sont conviés à la fête. D'un coup, la tata chute de son piédestal et retombe dans la fange. Et lorsqu'il arrive devant le notaire, d'autres grains de sable viennent enrayer la machine... Grains de sable ? Rochers, plutôt ! Allez, je n'en dis pas plus !

    Si vous attendez de la haute littérature, le "bouquin de l'année" selon l'expression consacrée (en un ou deux mots, au choix), passez votre chemin ! En revanche, si, comme moi, vous voulez un livre qui vous détende, alors il est fait pour vous !


    Lien : http://www.lydiabonnaventure.com/litt%C3%A9rature-des-xxe-et-xxie-si..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 49         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par liliba, le 29 février 2012

    liliba
    Tata Lucie est bien pire que Tatie Danielle : même morte, elle continue à faire rager toute la famille !

    Il faut dire que tous tombent de haut à la lecture de son testament… Quand ils ont appris son décès, les parents de Joseph, jeune garçon de 13 ans, narrateur de cette histoire, ont vite séché leurs fausses larmes de crocodile pour se frotter les mains : Tata Lucie avait toujours été une originale, le cas de la famille, on dit même qu'elle avait une vie bien dissolue et ils ne faisaient pas beaucoup d'efforts pour aller rendre visite à cette tante bien dérangeante et honteuse, mais voilà, le notaire vient de les prévenir qu'ils sont convoqués pour l'ouverture du testament…

    En route donc pour le Béarn, même s'il faut annuler les vacances prévues à Hossegor ! le père et la mère de Joseph ont déjà les yeux qui brillent devant l'héritage qui les attend et rêvent… Combien peut donc valoir une maison dans ce coin, perdu certes, mais aussi touristique ? Sauf qu'ils n'avaient pas prévu que les trois frères du père seraient également conviés… Voici donc les quatre neveux qui débarquent avec femmes et enfants dans ce trou perdu de campagne…

    Et voilà, on vous avait prévenus, Tata Lucie est une emmerdeuse ! La lecture du testament l'atteste très clairement : elle en veut à ses neveux de ne jamais avoir pris soin d'elle et a décidé de se venger. Certes, ils vont pouvoir hériter, mais il y a une clause suspensive qui va bien leur pourrir la vie. le notaire leur montre à tous un portrait de Tata Lucie, sur lequel elle porte un médaillon en pendentif. Ils doivent, pour toucher l'héritage qui s'élève à des millions (comme quoi la mauvaise vie peut rapporter gros) retrouver ce pendentif dans la propriété de feue la tante, et ce dans un délai de un mois, jour pour jour ! Si au bout d'un mois ils n'ont pas trouvé, le pactole ira à celui ou celle qui fera la découverte...

    Commence alors une course contre la montre qui verra tous les membres de la famille, ou presque, obnubilés par ce « trésor », et prêts à tous les efforts pour le dénicher. Mais la maison et la propriété sont bien grandes, et Tata Lucie est bien facétieuse puisqu'elle s'est ingéniée à monter un véritable jeu de piste…

    J'ai absolument adoré ce livre qui est vraiment d'une drôlerie irrésistible de bout en bout. Quelle verve, et surtout quels portraits brossés avec un humour qui m'a souvent fait éclater de rire en cours de lecture, et aussi une justesse, une tendresse, un amour de l'humain qui m'a beaucoup touchée. Les quatre frères sont aussi différents que possible, de même que leurs épouses, mais tous ont en commun l'appat du gain… On se chamaille, les rancœurs remontent, les couples sont sous tension, et même le pauvre Joseph doit prendre sa part de stress puisqu'il subit sa petite peste de cousine Caroline, alors que la grande cousine Valérie lui bat un peu froid, maintenant qu'elle a tant grandi.

    Les personnages secondaires de l'histoire ne sont pas en reste et leur description est à tomber : ainsi le notaire, et surtout le « crapouillot », homme simplet chargé de l'entretien du cimetière, et le maire… Même si les descriptions sont féroces, elles ne sont jamais méchantes, et mon impression a été de me dire « comme c'est bien vu ! ». Très crédibles, donc.
    Suite sur Les lectures de Liliba

    Lien : http://liliba.canalblog.com/archives/2012/02/10/index.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 1.00/5
    Par muse2805, le 27 janvier 2013

    muse2805
    Qu'en dire.... la couverture est sympa.. l'histoire aurait pu l'être aussi mais je ne me suis pas amusée en le lisant alors que c'était la promesse affichée .. un style à la fois ampoulé et compliqué dans la bouche d'un garçon de 13 ans qui n'a pas inventé le fil à couper le beurre.. alors quand on sait que c'est lui qui résout deux des trois énigmes on commence à placer les autres personnages, principalement des adultes qui portent chacun une vulgarité prononcée qu'elle soit assumée ou pas. Finalement j'ai regretté que ce ne soit pas un roman conté par Tante Lucie elle même qui semble être le personnage le plus attrayant du roman . Vous aurez deviné , je n'ai pas aimé .
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Lizni, le 01 septembre 2012

    Lizni
    Dans ce roman nous suivons Joseph jeune garçon de 13 ans qui est le narrateur de l'histoire. Son père apprenant le décès de sa tante Lucie chamboule ses vacances et celle de sa mère.
    Ils vont devoir assister à l'enterrement de la tata dans un village perdu du Sud.
    Mais au moins ils toucheront un petit l'héritage.
    Néanmoins ils n'avaient pas prévu qu'il ne seraient pas seuls et que tata Lucie, maintenant millionnaire, mettrait toute la famille à l'épreuve.
    Ce roman est un pied de nez à la vie, en effet les enfants ont abandonnés leur vieille tante au moeurs légères car elle ne correspondait pas au usage de l'époque. C'est à son tour de les mener en bateau.
    Les quatre oncles et leurs familles vont devoir cohabiter durant un mois pour retrouver une vieille broche.
    Les vieilles rencoeurs entre les quatre frères refont vite surface et la vie devient très vite insupportable pour notre jeune héros. Malgré leurs disputes fréquentes la famille restent soudés et arrivent à venir à bout de trois énigmes.
    Mais le délai d'un mois ce raccourci rapidement.
    Le jeune Joseph est attachant et nous ne pouvons que le plaindre d'avoir une famille pareille, surtout rester avec elle durant un mois entier.
    Il est souvent la proie des rigolades de son père et de l'oncle Emile, traité de feignant et d'incapable.
    Pourtant se sera ce jeune garçon qui trouvera la réponse à deux énigmes.
    Mais cela suffira t'il pour toucher le pactole ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par titinange, le 25 mars 2013

    titinange
    "L'héritage de tata Lucie "est une histoire fort sympathique, une histoire de famille et de gros sous (de très gros sous) . On y retrouve des personnages hauts en couleur, pour certains très pittoresques, et un certain franc-parler.
    Le Béarn y est très bien dépeint, et pour ceux qui sont nés après les années 80 c'est une véritable découverte.
    Pour ceux qui ont envie de se détendre, en lisant un livre bourré d'humour, je le conseille vivement. Personnellement, j'avais parfois le sentiment de retrouver des personnages du "Duo des Non" (voyez un peu la référence...)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

> voir toutes (28)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par LydiaB, le 27 juin 2014

    Ah ! la salope ! Ah ! la vieille salope ! Me faire ça, à moi… moi qui l’ai accompagnée dans sa vieillesse ! (En pensée, peut-être, et de loin, sûrement.) Moi ! son neveu préféré, elle le disait toujours !… J’avais même pissé sur sa robe quand j’étais tout gamin et elle en rigolait, et elle en rigolait ! Vous savez ce qu’elle disait à mon sujet : “Regardez ce grand dadais, quand on pense que je l’ai tenu dans mes bras et qu’il m’a pissé dessus !” C’est pas une preuve d’affection, ça ? Hein ?… Et voilà tout le remerciement !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 32         Page de la citation

  • Par LydiaB, le 29 juin 2014

    [...] Moi, Lucie Castet, laisse à Mademoiselle Maïté Passy-Coucet la somme de quatre millions de nouveaux francs. (Nous n’étions pas encore passés aux “joies” de la conversion en euros.) Cela devrait lui permettre de trouver un organisme d’accueil haut de gamme : son argent, évidemment, devra être géré par un tuteur. Je lui demande simplement en souvenir de notre amitié de prendre soin de mon chat Joyeux. Je l’ai recueilli il y a bien longtemps alors qu’il venait d’être abandonné par des salauds et je ne voudrais pas que d’autres salauds l’abandonnent à nouveau à la SPA ou ailleurs. Il n’est pas bien intelligent, mais il ne mérite pas de finir avec une piqûre au cul.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 23         Page de la citation

  • Par Amaya, le 25 avril 2012

    Qu'on ne vienne surtout pas me parler de ces mannequins d'un mètre quatre-vingts pour cinquante kilos ! Ces défilés de cintres vivants sur lesquels on pend de luxueux bouts d'étoffe m'ont toujours agacé au plus haut point. Comment ose-t-on ériger ces créatures diaphanes en modèles de beauté ?... Révoltez-vous, femmes du commun ! Sonnez rondeurs, résonnez cellulite ! Mais je m'égare...

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par Lizni, le 02 avril 2012

    "Sur ce, et avant de vous quitter pour toujours, je voudrais vous dire une dernière chose... Vraiment, vraiment, du fond du coeur... je vous emmerde tous !"

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par Angeliky, le 09 juillet 2013

    Y a pas plus astreignant que le métier de paysan ! Pas de weekend, pas de vacances à cause des bêtes, pas de retraite - ou si peu-, des revenus en baisse, une déconsidération totale de notre travail tant sur le plan social qu'économique... Et surtout pas une minute de libre. Ce métier est un esclavage !

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Philippe Saimbert

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Philippe Saimbert

Tata Lucie est une emmerdeuse. De son vivant ce n’était pas une sainte mais, une fois morte, elle se surpasse pour pourrir la vie de sa famille. Le testament est clair : pour toucher l'héritage, ses neveux doivent s’installer avec toute leur famille dans la maison de la défunte. Et ce n’est pas un palais ! Tata Lucie leur a réservé une autre surprise, une sorte de chasse au trésor rocambolesque, les pieds dans la boue. Bienvenue à la campagne ! C'est certain, les chers neveux ne vont pas s'ennuyer et, au cœur du Béarn, ils sont entraînés dans une aventure qu'ils ne risquent pas d’oublier... Mais que ne ferait-on pas pour toucher le pactole ? Comique de situation, dialogues savoureux et coups de théâtre s’enchaînent jusqu'au final orchestré par la chère tata Lucie. Un dénouement forcément étonnant.








Sur Amazon
à partir de :

4,50 € (occasion)

   

Faire découvrir L'héritage de tata Lucie par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (126)

> voir plus

Quiz