Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2811204679
Éditeur : Milady (2011)


Note moyenne : 3.63/5 (sur 57 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Etienne est un vampire. Jusque là tout va bien. Sauf qu'il est célibataire. Et comment choisir la bonne ?
Etienne Argeneau n'a pas le choix : il doit mettre un terme à un célibat long de trois cents ans... ou rester seul à jamais. Il n a la possibilité de transfo... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (19)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 1.00/5
    Par Luna05, le 28 juin 2011

    Luna05
    Romance paranormale de Lynsay Sands arrivée parmi la déjà très grande liste de ce genre présents en France. le premier tome, d'après les critiques et avis lu, ci et là, ne s'avéraient pas concluants et même voir très décevants. Ayant lorgné sans vergogne sur le récit du tome 3 j'ai dû, au moins, pour me familiariser avec cette famille me procurer le tome 2 afin de ne pas être trop perdue. de plus, à priori, "L'amour m'a tué" se révélait meilleur que le premier opus et bien plus engageant. Enfin, à première vu.
    Étienne Argeneau auteur de jeux vidéos, jouissant d'une solide et brillante réputation au sein de sa profession meurt d'une balle en plein cœur dès le premier chapitre. Assassiné par un certain Pudge jaloux de sa réussite mais qui a également découvert le secret de cette famille et pas des moindre, Les Argeneau se révèlent ni plus ni moins être des vampires. Étienne atterrira pas une, mais deux fois à la morgue du service de nuit tenu par une certaine Rachel Garrett. La première fois ce dernier parviendra à manipuler les mémoires de tous mais, la deuxième se révèlera plus complexe et dramatique car Rachel essuiera à la place d'Étienne un coup de hache de Pudge qui tentait de décapiter notre vampire n'étant pas en état de se défendre. Ruminant, culpabilisant mais surtout par reconnaissance pour la jeune légiste, Étienne décidera malgré les quelques réprobations de son frère Bastien et de sa Mère Marguerite de "l'infanter" pour la remercier. Ne niant pas les implications que cela entrainera par la suite ainsi que les responsabilités à assumer, Étienne Argeneau maintiendra sa résolution de la sauver tout en redoutant la réaction de la jeune femme quant à son cadeau atypique et irréversible.
    Je ne sais trop par où commencer.... Il y a, hélas, tellement de choses négatives à dire sur ce livre....
    Tout d'abord l'histoire.
    Tout portait à croire qu'avec ce synopsis il y avait matière à faire, cependant l'auteur n'a pas sût en tirer profit. Il ne se passe pas grand chose dans cet ouvrage et je dois dire que les huit clos entre Rachel et Étienne m'ont beaucoup assommé, heureusement, de temps à autres, la famille Argeneau était présente pour égailler cette lecture fastidieuse. L'histoire peinant à démarrer et stagnant assez vite. le peu d'actions rencontrés dans ce tome furent les ébats torrides entre le couple puis un semblant de danger vers la fin, danger cela dit en passant totalement ridicule.
    J'aurai pu me consoler avec des personnages charismatiques et attachants, cependant l'auteur n'a pas eu pitié de moi...
    Lynsay Sands a donné naissance a des protagonistes principaux assez immatures nous plongeant dans leur pensées souvent trop redondantes, mièvres et lassantes. Un duo manquant de jugeotes et dépourvus de charisme.
    Rachel Garrett m'a de temps à autre fait sourire car totalement en décalage avec tout ce qui se passe. Ses pensées et analyses des situations frôlant souvent la niaiserie pure et dure. Cette héroïne m'a exaspéré du début à la fin. Entre ses introspections assez longues et répétitives braqué sur le dessous de la ceinture, ses divagations m'ont souvent insupporté.
    Concernant Étienne, ce personnage fut également très décevant, aussi puéril que sa compagne et totalement transparent. Une personnalité sans réel envergure.
    Un couple énervant et ennuyeux n'aidant pas à rendre cette lecture moins insipide.
    Cerise sur la gâteau, le méchant de l'histoire. Même ce Pudge n'a pu me réconcilier avec ce livre. J'espérai qu'il serait doter d'un caractère attractif mais la découverte de sa personnalité m'a totalement stupefaite. Une caricature à l'extrême dépourvu d'intelligence.....pathétique.
    Points positifs que je tiens tout de même à signaler.
    La mythologie Vampirique fut très intéressante à découvrir car originale et innovante. Sans oublier les personnages secondaires qui ont eu au moins le loisir et l'avantage de tirer leur épingle du jeu. Je citerai les frères d'Étienne: Bastien et Lucern ainsi que leur jovial et taquin cousin: Thomas. La mère de cette grande famille Marguerite m'a également faite forte impression.
    Comme vous l'aurez deviné, je n'ai pas été transporté du tout par cette lecture et ce fut pour moi un véritable chemin de croix pour en finir avec lui. Un bilan de lecture assez négatif donc. le tome 3 étant déjà dans ma bibliothèque je le lirai avec beaucoup d'appréhensions en espérant que "JF cherche vampire" ne soit pas pire que celui-ci.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par Melanie_F, le 06 mars 2011

    Melanie_F
    Un tome deux un temps soit peu meilleur que le tome un. Mais je n'arrive pas vraiment à accrocher avec cette saga, les personnages ne me touchent pas autant que certains et même si l'histoire est intéressante voir exaltante, il n'y a pas vraiment d'effervescence. Il manque toujours la petite étincelle.
    Dans ce tome, et surement dans les suivants aussi, il est question d'une quête à l'amour, et je dois l'avouer que la rencontre des deux personnages principaux assez amusante. Elle sort de l'ordinaire et leur histoire n'est pas gagné d'avance. Cependant, comme dans tous les livres d'amours, tout et bien qui se finit bien. Certains personnages sont surprenant mais d'autres et surtout la plupart sont assez transparents on les prévoit d'avance. L'histoire d'amour entre Etienne et Rachel est romantique, sensuelle et très inattendue, j'ai malgré tout apprécié ma lecture grâce à l'évolution de leur aventure. Il y a un semblant d'action mais ce n'est pas encore ça, il n'y a pas vraiment de secret, ni de sombre recoin. On connait directe l'identité du psychopathe, et malgré tout on s'en à l'avance ses moindre faits et gestes. Il n'y a pas d'intrigue sauf peut-être si Rachel va finir avec Etienne ou pas et comment ?
    Pour les personnages je dirai que c'est typique, Etienne est une homme plus ou moins viril qui est seul depuis trop longtemps et sur un coup de tête sauf une femme et comme par magie tombe amoureux d'elle. Cette jeune femme est une femme courageuse, intelligente et sociable et dont le personnage principale s'entiche. Il y a un côté un peu trop « c'était écris », c'est-à-dire que tout est à peu près définit, il n'y a pas la place à de l'imprévu.
    Cependant il y a des personnages qui m'intéresse beaucoup comme Thomas, il est vraiment différent de tous les autres, malgré son âge il est très excentrique et j'aime beaucoup son côté BadBoy enquiquineur. Je pense que son histoire à lui pourrai être intéressante. Bastien aussi a l'air captivant et grâce à ces personnages et d'autres je pense continuer la série. Je dirai donc que ce n'est pas une lecture ennuyante ni attrayante mais plutôt une lecture simple, sans artifice et sans vraiment de moment grandiose.
    Pour conclure je dirai que les personnes qui ne lisent pas cette saga ne passe pas vraiment à côté de livres important mais je passe un bon moment depuis les deux premiers tomes, où je ne me prend pas la tête et ou je profite de ce que m'offre l'auteur. Les histoires d'amours sont peut-être plaisante mais je ne suis pas vraiment une grande fan des histoires d'amours.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

  • Par Akajou, le 24 février 2011

    Akajou
    Quoi de plus troublant pour Rachel que de voir le cadavre dont elle devait s'occuper lui parler et bouger ? Oui, notre héroïne travaille à la morgue dans le service de nuit. Elle espère de tout son cœur pouvoir enfin faire le service de jour. Mais quelques évènements vont venir perturber sa vie. Revenons-en à notre cadavre : Étienne, la cible d'un espèce de psychopathe qui ne veut rien de plus que la mort de notre beau vampire. Si vous avez lu le tome 1, vous êtes au courant qu'un vampire ne peut « infanter » qu'une seule personne. Et bien notre Étienne va se sentir obliger de faire cela à notre Rachel en gage de reconnaissance pour lui avoir sauvé la vie.
    On aurait pu croire que l'auteur aurait améliorer sa mini « enquête policière » qu'elle compte apparemment inclure dans chaque tome. C'est vrai que dans le tome 1, c'était tellement évident que je me demande si ce n'était pas fait exprès … Bref, passons. Nous avons donc le droit dans ce deuxième tome à une histoire extra prévisible (plus que ça, tu fais pas). le fait que le début du livre soit raconté dans le résumé est déjà déplaisant, je préfère garder une touche de mystère. Mais même passé ce cap : impossible de ne pas deviner la suite. De plus, ce même résumé nous présentait une histoire plutôt torturée, un amour interdit (etc …). On se retrouve avec une sorte de romance comique (quoi que je doute que le dernier point soit voulu), qui jouxte une simili histoire policière niveau 10 à 12 ans incluant un psychopathe un peu idiot et quelque peu enfantin sur les bords.
    Je me suis aussi posée une question : Si un vampire ne peut infanter qu'une seule personne, et si quelqu'un comme Rachel est considéré comme un vampire, ce processus peut être infini non ? (Étienne > Rachel > Machin > Truc > Bidule … ect !? ) Mais si l'on décide de dire que le fait d'infanter divise par 2 le nombre de nanochirurgiens (j'appelle ça comme ça …), alors pourquoi le fait pour un vampire de mettre un enfant vampire au monde ne divise pas aussi par 2 le nombre de nanochirurgiens ? Surtout que certaines femmes ont eu plusieurs enfants et que ces mêmes enfants sont capables d'infanter. Cela veux donc dire qu'a chaque génération, la force de l'individu diminue ? Encore quelque chose qui est mal expliquée et un peu brouillon, même si l'idée en elle-même des nanochirurgiens est très bonne.
    Je ne dirais pas que je n'ai pas aimé ce livre, mais je venais de livre L'Amant délivré, qui incluait aussi une femme de milieu hospitalier, et aucune comparaison possible : Vampires Argeneau = aucun suspens. Il nous reste les personnages. Je peux dire que la non-compréhension de Rachel m'a énervé au plus haut point : ça va bien quelques pages, mais là c'était trop. Par contre, j'ai bien aimé Étienne, il ne sait pas toujours quoi faire et une des premières scènes incluant une histoire de rêve est vraiment marrante ! Les quelques touches d'humour restent, pour ma part, un des seuls points positifs du livre. Il est vrai que ce n'est pas un livre à la hauteur d'autres Milady. Je vous conseillerai donc, si vous êtes fan de Bit-Lit, de passer votre chemin. Sauf, bien sur, si vous avez des sous à dépenser et que votre collection de Bit-Lit de chez Milady est presque complète … En conclusion : très bof comme Bit-Lit (ça manque de combats !).
    Note : 10/20

    Lien : http://akashew.wordpress.com/2011/02/24/lamour-ma-tuee/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Candyshy, le 24 novembre 2012

    Candyshy
    J'avais lu le tome un de cette saga, il y a déjà quelque temps et j'avais passé un bon moment lecture, il était donc dans mes intentions de lire la suite. Voici donc chose faite avec ce second opus !

    Nous sommes avec un autre enfant de la famille de vampires des Argeneau. Après Lissianna la fille, voici un des fils de Marguerite : Etienne. Il est assez solitaire, aime sa petite vie tranquille derrière ses ordinateurs, au bout de 300 ans d'existence, on est moins survolté ! Cependant la solitude pèse au fil des siècles et l'envie d'une compagne se fait sentir.

    Notre cher Etienne est poursuivi inlassablement par un homme qui veut sa mort … Pour un vampire, c'est assez drôle tout de même, vu que mort, il l'est déjà ! Je vous passe les détails, vous n'aurez qu'à vous laissez tenter par nos doux vampires. Etienne finit à la morgue où le médecin légiste de nuit, Rachel, prendra bien soin de lui ! Et si Etienne la transformait, contraint et forcé… S'il utilisait la dernière chance qu'il lui reste de trouver sa compagne pour la sauver… Fini le beau rêve de trouver sa belle !
    Mais en grand gentleman, il aidera son infante dans sa nouvelle vie. Et pas que lui, toute la famille suit derrière pour aider Rachel. Tous les personnages de la famille sont de nouveaux présents, nous revoyons les anciens du premier tome, ce qui est fort agréable.
    Avec les Argeneau, on tombe dans une famille soudée, où tout le monde met son grain de sable dans l'engrenage. Maman Argeneau : Marguerite, en tête de gondole, rien ne lui échappe ! Et tout est mis en œuvre pour que ses enfants soient heureux et ne risquent rien ! Il est certain que, quand on peut lire les pensées d'autrui, il est difficile de rester en dehors de leurs vies.
    On tourne les pages avec le sourire, avec tendresse pour ces êtres si différents des vampires que l'on voit habituellement. J'aime beaucoup cette famille, elle nous fait rire, l'histoire, comme dans le tome un, est remplie de quiproquos, d'humour, on ne peut qu'apprécier. Les personnages sont très attachants et les situations des fois très drôles. Franchement une lecture simple, fluide et efficace…Des vampires drôles et touchants, on ne peut que les adorer !

    Bon d'accord, parlons un peu plus de nos héros, nous avons assez fait de louanges au reste de la famille !! le héros cette fois-ci est donc Etienne et comme je vous le disais plus haut, il est assez solitaire, les années ou plutôt les siècles, on achevait son enthousiasme pour profiter de la vie. Aujourd'hui, il conçoit des jeux vidéo sur des vampires et est bien tranquille chez lui. Etienne est très attachant, tout en retenu, et si fougueux en même temps. Il aime se torturer l'esprit au lieu d'exprimer ce qu'il pense, bien sûr sa beauté ne laisse pas de marbre quiconque le regarde. Mais c'est loin de ce qu'il recherche, sa vie tranquille et sa famille lui conviennent parfaitement. Et si une personne devenait le centre total de son univers !
    Je ne vous dirai pas que cela regorge d'action, de suspense mais franchement il n'y en a pas besoin, ce n'est pas le but de l'histoire ! On veut juste être comme la famille, vivre simplement ! Alors je ne vais pas tourner autour du pot, il faut plonger dans cette dynastie Argeneau. C'est distrayant à souhait ! Comment dirai-je : de la bit-lit douce !! ^^

    Je lirai bien sûr la suite, quand, je ne sais pas encore mais les Argeneau ne sont pas encore débarrassés de moi. le prochain est sur Lucern, le frère d'Etienne, personne assez sombre et taciturne, qui écrit des histoires sur les vampires : cela promet encore de grands moments !

    Lien : http://auboudoirdecandyshy.over-blog.com/article-ma-nouvelle-lecture..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par verodew, le 19 mars 2013

    verodew
    Il y a déjà quelques mois que j'ai lu le premier tome que j'avais bien apprécié. En commençant ce tome-ci, j'ai été contente de voir l'arbre généalogique de la famille Argeneau, ça m'a permis de me rappeler qu'Etienne, le protagoniste de ce livre, est le frère de Lissianna qu'on avait suivi précédemment.
    Etienne est poursuivi par un homme, Pudge, et sait qu'il est un vampire. Il va essayer par plusieurs moyens de le tuer. de ce fait, Etienne va se retrouver à plus d'une reprise à la morgue et se réveiller là-bas devant Rachel, une femme légiste. Elle va le sauver mais le payer de sa vie, Etienne va alors la transformer en vampire !!
    Rachel va élire domicile chez Etienne le temps de s'habituer à sa condition de vampire. La première difficulté va être pour Etienne de faire comprendre à Rachel qu'elle est devenue une de ses créatures ou plutôt "un monstre suceur de sang" et il va falloir un bout de temps avant qu'elle réalise en quoi elle a été transformée !!! Beaucoup trop long à mon goût cette prise de conscience ainsi que les innombrables scènes de sexe auxquelles on va avoir droit pendant une bonne partie du livre et qui ne sont pas toujours bien placées !!
    Heureusement que l'action arrive à la fin lorsque Pudge va tenter une nouvelle fois de tuer Etienne et kidnapper Rachel. C'était le meilleur passage du livre.

    J'ai été un peu déçue de cette histoire qui ne tient pas trop la route à mes yeux, j'ai malgré tout passé un moment agréable. J'espère que le tome suivant sera plus riche en émotion et en action !!!

    Lien : http://labibliodevero.overblog.com/les-vampires-argeneau-tome-2-l-am..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

> voir toutes (6)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par didi8921, le 20 mai 2011

    - Bordel ! (L'exclamation de Pudge tira Rachel de ses pensées. Après avoir gravi l'escalier, ils se tenaient dans la cuisine, devant la porte donnant sur le jardin.) J'avais oublié que tu ne supportes pas la lumière du jour, expliqua-t-il.
    Rachel se sentit soudain plus légère. Une courte exposition au soleil ne pouvait pas lui faire grand mal, mais pour rien au monde elle ne lui aurait révélé.
    -Dans ces conditions, suggéra-t-elle, vous pourriez peut-être me laisser ici et...
    Elle ne put en dire davantage. En la tirant derrière lui, il rejoignit la table de la cuisine. Elle ne comprit ce qu'il avait en tête qu'en le voyant arracher la nappe d'un geste sec, envoyant un vase de fleurs se fracasser sur le sol.
    - Vous n'allez tout de même pas... (Rachel poussa un gros soupir. Il venait de lui installer la nappe sur la tête.) Et si..., conclut-elle avec fatalisme. Vous l'avez fait.
    A présent, elle avait non seulement un couteau sous la gorge, mais elle était incapable d'y voir quoi que ce soit.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par LittleJohn, le 10 mars 2011

    - Je ne suis pas réel?
    - Non, absolument pas. J'imagine seulement que vous l'êtes. En réalité, vous êtes toujours allongé sur ce chariot, bel et bien mort.
    Un sourire fleurit sur ses lèvres, tout aussi charmant que le reste de sa personne.
    - Comment le savez-vous? demanda-t-il.
    - Les morts ne se redressent pas pour parler, expliqua-t-elle patiemment. S'il vous plaît, rallongez-vous à présent. Je sent que la tête commence à me tourner.
    - Mais si, après tout, je n'étais pas mort?
    Cela la laissa un instant sans voix. Puis Rachel se rappela qu'elle était fiévreuse et qu'il ne pouvait être réellement assis sur ce chariot. Elle décida de le lui prouver en s'avançant vers lui pour lui décocher un coup de poing, s'attendant à ne rencontrer que le vide. Au lieu de cela, ses phalanges percutèrent un menton bien dur et on ne peut plus réel. Le mort lâcha un cri de surprise et de douleur mêlée, mais elle le remarqua à peine, trop occupée qu'elle était à bondir de nouveau en arrière en criant de plus belle. Sa main lui faisait mal mais elle s'en fichait. Le cadavre vivant était en train de s'asseoir sur le bord du chariot.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par verodew, le 18 mars 2013

    Oh ! Merci beaucoup, mon pote ! s'emporta-t-elle.
    Parfaite logique masculine : me tuer pour me sauver... Je suppose que je dois quand même dire adieu à mes vacances à Hawaï. Mince ! Et moi qui venais de me trouver un petit maillot qui ne me fait pas ressembler à Godzilla...

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Milka2b, le 27 février 2012

    Sans s'attarder davantage, Rachel contourna Bastien et sortit de la piece, laissant Etienne contempler stupidement sa sortie. En séducteur impénitent qu'il était, il ne lui avait pas dit un mot de son apparence. Il comprit alors qu'il ne suffisait pas d'avoir accumulé des siecles d'existence et de connaissances poru ne pas etre un idiot de premiere classe.

    - Bien joué frerot..., ironisa Bastien, tout sourires. Je constate que ta légendaire langue de velours est toujours aussi efficace.

    Etienne poussa un grognement et s'affala en se prenant les pieds dans une chaise.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Milka2b, le 27 février 2012

    Je prendrai soin précieusement de ton coeur chaque jour qu'il me sera donné de vivre.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
4,25 € (neuf)
2,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Vampires Argeneau, Tome 2 : L'amour m'a tuée par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (120)

> voir plus

Quiz