Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2870971648
Éditeur : Blake et Mortimer (2012)


Note moyenne : 3.72/5 (sur 53 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Cette nouvelle aventure de Blake et Mortimer conduit nos deux héros à Oxford. L’Ashmolean Museum et sa célèbre collection archéologique est le théâtre de vols inexpliqués auxquels sont liés une série de meurtres tout aussi mystérieux. Tels les héros d’Agatha Christie, B... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (18)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Cath36, le 21 novembre 2012

    Cath36
    J'ai passé un bon moment avec ce nouveau Blake et Mortimer. Certes le scénario est moins riche que les précédents, et l'absence d'Olrik surprend.
    Mais il n'est pas mauvais, je trouve, de se débarrasser par moments de l'idée du mal personnifié par un seul personnage pour s'ancrer davantage dans un contexte politique et historique. L'idée d'avoir construit le scénario autour de Lawrence d'Arabie était tout à fait interessante, ainsi que celle d'avoir soulevé le problème d'une mort accidentelle ou non. Vrai ou faux, le personnage s'était fait beaucoup d'ennemis. Cela dit le tout reste un peu simpliste, même si j'ai apprécié qu'il y ait moins de texte que dans les précédents et un meilleur équilibre de celui-ci avec l'image. C'est toujours avec plaisir que l'on retrouve les deux héros et on ne peut que leur souhaiter longue vie. (Dommage que Tintin soit mort si jeune...)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 19         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par brigittelascombe, le 28 janvier 2013

    brigittelascombe
    1919. Berkshire au sud de l'Angleterre.
    "My, goodness!" le colonel Lawrence, se fait voler sa valise et traiter de "traitre"par le lieutenant Alister Lawless "plein de rancoeur", qui, parti de l'armée du Caire, a pour "mission de combattre la subversion communiste au sein de l'armée britannique".
    1954. Cité universitaire d'Oxford.
    Alors que le professeur Mortimer (reçu par la charmante et dynamique Lisa, assistante du Professeur Diging et amoureuse de son petit ami John) se trouve sur les lieux, un stradivarius est dérobé par deux fantômes, selon le témoignage d'Alfred, un débile léger, qui habite dans les combles du musée. D'autres vols d'antiquités seront commis et l'enquête s'ensuit.
    Parallèlement, sur la côte du Dorset, alors que Francis Blake, le célèbre ami de Mortimer se rend à l'enterrement d'un ami "Lord" assassiné, d'autres Lords disparaissent dans d'horribles circonstances.
    "Le manuscrit!il faut sauver le man...Aaaaaaaahh!" Vlan! Et de deux!
    Encore un Lord qui succombe à ses brûlures!
    Les deux affaires sont mêlées,Francis Blake est impliqué et a prêté serment de garder le secret....Chut! Qui tue? Qui sont les fantômes? Quel est le mobile?Quel est le lien avec le passé? Suspense et angoisse sont savamment distillés sur fond d'espionnage, de vengeance,de manipulation...
    "Good Lord! " Quelle affaire! Digne des grandes énigmes de Sherlock Holmes de Conan Doyle ou d'Hercule Poirot d'Agatha Christie.
    L'atmosphère mystérieuse anglaise avec fantômes, danger de mort, lettres de menaces, enlèvements, tortures, meurtres tient la route.
    Le scénariste Yves Sente (qui après des études de droit est devenu directeur éditorial chez Lombard) manie très bien les personnages Black et Mortimer d' Edgar P. Jacobs.
    Les dessins d'André Juillard sont réalistes et expressifs.
    Bref le serment des cinq Lords est une bonne BD policière à l'intrigue bien ficelée!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Bubu-le-bourguignon, le 17 novembre 2012

    Bubu-le-bourguignon
    Un nouvel album un peu déroutant. Pas d'Olrik, pas de gadgets de science fiction, juste une histoire qui fait appel au passé.
    En 1919, un agent du MI5 traque la subversion communiste au sein de la Grande Bretagne. Un des suspects se trouve être le Colonel Lawrence, LE Lawrence d'Arabie. Ce dernier possède un manuscrit explosif qui rappelle au gouvernement Britannique ses devoirs envers la politique arabe.
    L'intrigue tourne autour de 5 personnages, 5 amis qui créé la TESS. Cette société secrète a pour but de protéger l'oeuvre de T.E. Lawrence. Ils sont liés par un serment indéfectible. Mais voilà, les membres sont violentés voire assassinés un par un. le capitaine Blake fait de ces évènements une affaire personnelle, car il connait chacun des membres de la TESS. le professeur quant à lui est invité par le professeur-conservateur de l'Ashmolean Museum à Oxford. Il doit faire un discours face aux étudiants en histoire.
    Aucun lien entre les deux .... et pourtant.
    Ce 21ème tome est passionnant. L'intrigue tourne autour du fameux Lawrence d'Arabie, certes, mais on en apprend un plus sur le passé de Blake : ses études supérieures, son intégration dans la RAF mais surtout au MI5.
    Je pense que cela était inévitable que le passé de Blake soit dévoilé. Mortimer, via "Les sarcophages du 6ème continent", nous apprenait une partie de sa jeunesse.
    Le duo Sente-Juillard nous envoûte toujours autant de part leur scénario et leur dessin, un album réussit qui prouve que la reprise de Blake et Mortimer par d'autres auteurs n'a pas été déraisonnable.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Bigmammy, le 16 novembre 2012

    Bigmammy
    Bien évidemment, j'avais commandé l'album en avant-première et je l'ai reçu dès sa parution. le 21ème tome des aventures de Blake et Mortimer, c'est un événement. Et, comme d'habitude, je l'ai lu goulument, et je n'en dégusterai toutes les subtilités qu'après au moins une deuxième lecture.
    D'abord, il faut noter ce qui n'y figure pas : pas de science-fiction, et surtout, un grand absent : Olrik ! J'avoue qu'il m'a manqué ! Je me suis même demandée s'il n'était pas le mystérieux personnage bondissant, enveloppé dans cette curieuse housse blanche…
    Soyez sans crainte, je ne vais pas vous dévoiler le fin mot de l'histoire. Je soulignerai cependant les thèmes récurrents dans l'œuvre impérissable d'Edgar P. Jacobs : le passé d'archéologues amateurs des deux héros, Francis Blake et Philip Mortimer, l'implication des services secrets et une bonne explication sur les missions respectives du MI5 et du MI6, les paysages d'hiver de l'Angleterre : le fameux musée universitaire Ashmolean – fondé à la fin du XVIIème siècle – les collèges d'Oxford, les manoirs des nobles britanniques.
    L'intrigue se passe en 1954. Un mystérieux tueur en série s'attaque successivement à quatre lords qui jadis, étudiants à Oxford, avaient conclu entre eux et un cinquième un pacte secret. Et recherche en fait à reconstituer un manuscrit dont chacun détient une série de feuillets, dans le désordre. Et il se trouve que Blake est personnellement concerné par cette énigme. Avec Mortimer, il va en dénouer les fils et replonger dans son passé, dont il n'est pas toujours fier … Difficile retour !
    Malgré l'absence du diabolique Olrik, ce cinquième tome de l'équipe Yves Sente et André Juillard tient en haleine jusqu'au bout. le dessin est parfois tellement cursif que l'on doit retourner en arrière de quelques cases pour bien suivre, mais la mise à la couleur de Madeleine Demille est, comme à l'accoutumée, somptueuse, et les références historiques particulièrement intéressantes : de quoi se replonger dans « Les sept piliers de la sagesse », le passionnant livre de Thomas Edward Lawrence, dont effectivement le costume d'apparat est bien déposé à l'Ashmolean Museum.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par antihuman, le 21 octobre 2014

    antihuman
    Il est amusant de lire certaines critiques qui parfois appliquent certains procédés - dont celui bien connu de la fille moche: c'est-à-dire multiplier au maximum les barrières pour s'inventer une valeur (celle-ci valant davantage que les vraies belles femmes, si possible...)
    Cela est flagrant dans certaines oeuvres originales qui contiennent une grande quantité de fans irréductibles, ces oiseaux de malheur et vautours partisans soit-disant toujours garants du sacro-saint copyright sinon de l'originalité propre d'une marque dont, le plus souvent d'ailleurs, la véritable qualité leur est absente. C'est le cas de cette aventure de Blake & Mortimer qui débute à Oxford et qui parle de ces cercles et clubs tout-puissants qui font et défont le monde: le nazisme entre autre n'a t-il pas commencé par être une simple société secrète ?
    Il est donc d'autant plus palpitant de lire cet album qui conte à sa fin une révélation fracassante digne d'E.P. Jacobs. Même si de temps à autre les traits de nos héros ne sont plus exactement comme avant et que les gros plans abondent, il s'agit là d'une intrigue essentielle.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique


Critiques presse (7)


  • BoDoi , le 05 janvier 2013
    Doté d’atouts certains, cet album soigné peine toutefois à enthousiasmer : trop de récitatifs, trop de raideur, trop de fidélité, finalement, à une oeuvre originale aujourd’hui datée. Un excès de naphtaline, qui risque malheureusement de déclencher plus de bâillements que d’excitation.
    Lire la critique sur le site : BoDoi
  • BDGest , le 11 décembre 2012
    Sans provoquer trop d'étincelles, Le serment des cinq Lords trouve tout à fait sa place dans cette collection intemporelle du Neuvième Art.
    Lire la critique sur le site : BDGest
  • LaLibreBelgique , le 20 novembre 2012
    Le Serment des cinq Lords est un B.&M. sans dimension "fantastique" mais cependant palpitant, de bout en bout.
    Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
  • BulledEncre , le 20 novembre 2012
    Ce Serment des Cinq Lords se révèle être une enquête policière tout-à-fait acceptable et bien ficelée, tenant en haleine le lecteur jusqu’au bout.
    Lire la critique sur le site : BulledEncre
  • Auracan , le 19 novembre 2012
    L’enquête rudement bien menée aurait mérité de réserver un peu plus de surprises. Le bémol reste le dessin trop rigide et parfois mal proportionné d’André Juillard.
    Lire la critique sur le site : Auracan
  • Lexpress , le 15 novembre 2012
    Les successeurs d'Edgar P. Jacobs, qui ont repris les aventures de Blake et Mortimer à la mort de leur créateur, ont dépassé le maître. Pas de conditionnel, pas d'interrogation hypocrite. Non, une affirmation. Point final.
    Lire la critique sur le site : Lexpress
  • Sceneario , le 14 novembre 2012
    Venez retrouver le fantôme de Lawrence d'Arabie dans cette intrigue qui vous tiendra en haleine jusqu'au bout !
    Lire la critique sur le site : Sceneario

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Davalian, le 03 janvier 2013

    Réveillez-vous, Blake ! Oubliez votre vision simpliste du monde partagé entre bons Anglais et méchants ennemis lointains ! L'ennemi est aussi parmi nous. Et le rôle du MI5 est de le traquer où qu'il se cache. Allez donc méditer cela !

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 28 janvier 2013

    Ne me décevez plus cependant! Si vous rompez votre serment,je vous jure que mon prochain coup de fusil ne sera pas destiné à un perdreau!

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par Lagardere914, le 23 décembre 2012

    Bonjour, je viens de lire le dernier blake et mortimer, pffffffffffffffffff!!! quelle déception! Oh, bien sur, on pourra dire qu il est plus intime, à l'image de "tintin et les bijoux de la Castafiore". Il s agit juste d une "petite" intrigue policière et je dis bien "petite", rien de transcendant, rien de captivant, je n'ai même pas réussi à le lire d un seul coup.L histoire est fade, sans grand intérêt, pas de vrai méchant. Personnellement, le fait de "dater" les évènements me gêne. EP JACOB ne le faisait pas, ce qui lui avait permis de placer sa "III guerre mondiale" sans difficulté.Ainsi, si j'avais adoré l intrigue "la machination voronov", le contexte m avait déplu, opposer blake et mortimer à de méchants "popov" m avait g^ner car les personnages s incrivaient dans une époque, rendant plus difficile de les faire évoluer. les soviètiques auraient pû être avantagueusement remplacé par des méchants plus "jacobéens". Sinon, bonne lecture, il reste un "b&M"!! ;)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Domichel, le 16 octobre 2013

    - Exactement ! C'est toujours un plaisir de se plonger dans le brassage de cultures de nos universités. À propos d'échanges culturels nous avons reçu une lettre de ce bon Nasir. Apparemment nos lettres de recommandation lui ont permis d'accéder rapidement aux services de renseignements indiens.
    - Le brave garçon ! Après nos déboires avec la Marque Jaune, il avait bien besoin de quitter notre île pluvieuse pour retrouver les siens… Avec son courage et son intelligence, il réussira, j'en suis certain.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par brigittelascombe, le 28 janvier 2013

    La frustration peut conduire à bien des excès.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

Lire un extrait

> voir toutes (14)

Videos de Yves Sente

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Yves Sente

THORGAL - Ne vous contentez pas de suivre les aventures de Thorgal. VIVEZ-LES ! #thorgal








Sur Amazon
à partir de :
14,49 € (neuf)
13,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Blake et Mortimer, Tome 21 : le Serment des Cinq Lords par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz