Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2756012726
Éditeur : Delcourt (2008)


Note moyenne : 3.95/5 (sur 19 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Charnel, sensuel, brutal, tendre, obsessionnel, solitaire, soft... Le sexe recouvre une gamme infinie de premières fois. En voici dix exemples. Dix récits aussi courts que brûlants, écrits par Sibylline et illustrés par de grands noms... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

  • Par Yaneck, le 03 mai 2011

    Yaneck
    "Premières fois" m'impose une certaine retenue, à la rédaction de cet article. En effet, c'est un livre pour adulte, d'histoires érotiques. Comme des mineurs peuvent passer par là, comme des gens de ma famille passent par là, je me dois à une certaine mesure.
    Voici dix histoires, sur des Premières fois à caractère sexuel. Des expériences, des vécus, nouveaux pour les personnages présentés. Il y a de la diversité, la sexualité dans tout ce qu'elle peut connaître.

    Cette bande-dessinée n'est pas un film porno, attention. Elle en est éloignée, je pense, parce que chaque récit n'est empli que de timidité. Chaque personnage est confronté des situations particulières, pas toujours évidentes à gérer, et donc, chacun réagit par prudence, timidité, pudeur. On est donc loin des films X où chaque expérience de copulation à douze est un pur bonheur pour la charmante et docile jeune femme du scénario.
    Les films X sonnent faux. "Premières fois" sonne juste.

    Parmi toutes ces histoires, chaque lecteur trouvera celle qu'il préfère, et celle qu'il n'aime pas.
    Pour son romantisme, pour sa douceur, l'histoire intitulée « première fois », et qui parle donc du premier rapport sexuel d'une jeune femme, est sans doute mon préféré. « 1+1 », qui montre qu'une femme peut être aussi minable qu'un homme, me plaît beaucoup aussi. « Soumission », je n'aime pas du tout par contre. Essayer de montrer une normalité, à un rapport de soumission dans les relations de couple, je ne peux pas y adhérer. Ca va à l'encontre de mes valeurs et respect et d'égalité dans le couple. Cette histoire là, je ne l'aime vraiment pas. Et encore, je n'en dis pas plus pour rester soft.

    Jusque là, il me semble avoir réussit à ne pas transformer cette chronique en texte X, c'est bien.
    L'auteure, Sibylline, est vraiment très douée pour raconter des scènes souvent poignantes. J'insiste encore sur la justesse du propos. On n'est pas dans le racoleur, dans la surenchère de baise genre « Méga-boobs 36, la nouvelle vidéo ». L'amour n'est pas mis à l'écart, et c'est important. Pour reprendre Coyote, le créateur de Litteul Kevin, dans un de ses albums « il n'y a pas de plus belle histoire amour qui ne soit associée à une belle histoire de cul. » Et réciproquement, ajouterais-je.

    Pour tous les adultes amateurs de littérature érotique, je vous encourage à lire cet album. Enfin, à l'acheter puis à le lire chez vous. le lire dans les rayonnages de la FNAC risque de vous mettre fort mal à l'aise…

    Lien : http://www.chroniquesdelinvisible.com/article-19378143.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Theoma, le 03 février 2011

    Theoma
    La représentation de la sexualité dans la BD est souvent venue me conforter dans l'idée d'un dessin masculin et donc d'une vision du monde patriarcale. Les femmes ont pratiquement toutes des longs cheveux et une paire de seins improbables : gros et fermes comme une bonne vache laitière.
    De manière plus générale, je regrette souvent qu'il n'y ait pas de nuances entre l'érotisme ridiculement représenté par des pseudos frottis frottas nourris de gémissements grotesques et la pornographie zoomée sur un membre violacé pratiquant avant tout la performance et l'utopie des montagnes russes. L'un et l'autre se valent dans leur concept dépassé du produit qu'est le sexe.
    Sybilline, oui c'est son vrai prénom, a écrit plusieurs histoires érotico-pornographiques (je ne sais pas quel terme utiliser, je choisis le consensus) chacune illustrée par un dessinateur différent. Premières fois est une surprise à chaque page, un album que l'on découvre seul ou à deux avec délice.
    Le trait de crayon est sensuel, charnel, voluptueux, joliment impudique sans être vulgaire ou libidineux. C'est un hommage à la beauté des sens, aux possibilités de la sexualité quand elle est bien vécue et librement consentie. La plume aborde les fantasmes avec délicatesse et sans aucune grossièreté. Comme il s'agit d'un collectif, une histoire ou un style peut heurter, il est alors facile de sauter le chapitre jusqu'au suivant.
    Une BD que les parents feront attention de ne pas exposer sur leurs étagères...

    Lien : http://www.audouchoc.com/article-premieres-fois-sybilline-collectif-..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Louxette, le 06 août 2011

    Louxette
    Merci à Sybilline et aux auteurs pour ce merveilleux album !
    Et merci à Sybilline pour sa petite dédicace qu'elle m'a fait à la fin de mon stage.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation







Sur Amazon
à partir de :
14,13 € (neuf)
6,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Premières fois par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz