AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription
ISBN : 2874951846
Éditeur : André Versaille éditeur (16/05/2012)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Lyonel Trouillot nous fait dans ce livre l’inventaire de sa vie, de ses passions, de ses amis, de ses lectures et de ses combats.

“C’est toujours idiot de raconter ses souvenirs. Ils prennent leur autonomie, nous échappent, nous reviennent, avec cette façon qu’ont les choses rebelles de ne pas demander notre avis avant de se manifester. Et puis, parler, raconter, c’est toujours cacher quelque chose. Le récit est le territoire même de l’évitement. Pen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Peteplume
04 novembre 2015
★★★★★
★★★★★
Publié dans la collection 'Fragments d'une vie" ce ne pouvait être une surprise que de trouver quelques souvenirs de l'auteur dans cet abécédaire prétexte (une façon comme une autre mais plutôt arbitraire de classer ces souvenirs). Je crois que j'espérais confusément à travers cette lecture en apprendre plus sur l'intimité de l'auteur, sur ce qui l'animait, sur sa vie intérieure et, d'un certain point de vue j'y ai trouvé mon compte. J'ai aimé les anecdotes mais je dois dire aussi que j'ai trouvé nombre de réflexions profondément ennuyantes et si j'ai fini ce livre, c'est sans le plaisir que je trouve habituellement à la lecture... Je l'ai fini seulement pour avoir la satisfaction du devoir accompli. Dans une sorte d'épilogue, l'auteur se retire sur la pointe des pieds, presque en s'excusant d'avoir parlé de lui-même, d'avoir fait les choix qu'il a faits et demandant finalement aux lecteurs de "ne pas le juger sur l'idée qu'il se fait de lui-même", fin qui me réconcilie un peu, mais un peu seulement, avec lui et son abécédaire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Les critiques presse (2)
Lhumanite02 juillet 2012
Trouillot, au long de ce livre précieux, manifeste […] sa présence d’écrivain les yeux ouverts sur le monde.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Lexpress25 juin 2012
A travers les réminiscences de Trouillot, c'est encore une fois toute la dignité et la fraîcheur du peuple haïtien qui transparaissent.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
alzaiaalzaia25 mai 2015
Et à la fin de sa vie * - il se savait malade et peut-être mourant - , me disait "Ti Lyonel, je suis né sous l'occupation, je vais mourir sous occupation". Il rageait de voir son pays occupé une nouvelle fois. Sa dernière apparition plubilque, ce fut le 30 Décembre 1994.(...) C'était aux vendredis littéraires. Tous le pressaient de lire un poème. Il disait ne pas en avoir en tête. Il demanda un bout de papier et un crayon. Cela dura quelques minutes. Puis aidé par des amis qui le soutenaient, il se hissa jusqu'au podium, et il nous a lu les vers qu'il venait d'écrire :

Qui donc ira jeter des fleurs
au Pont-Rouge
à Vertières
au Champ-de-Mars
Les offrandes coulées dans la honte
blessent
Les yeux ne portent pas le printemps
si la nuit
n'annonce pas l'aurore prévue

Tant de bruits arrimés sur nos têtes
le ciel se rétrécit
Tant de jeux sévères dans nos rues
Les enfants vieillissent

Moi
Je maudis le manège qui sabre
qui sourit qui bénit
et qui tue

Qui donc l'opprobre au front
Ose jeter des fleurs à Vertières au Pont-Rouge
Les dieux habitent des vertiges
où n'entrent pas les flétrissures.

* René Philoctète
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PeteplumePeteplume02 novembre 2015
Il y a des gens qui ont fait beaucoup de mal au monde, commandité et commandé de loin de prétendues guerres saintes, laissé mourir les pauvres, humilié, avili leur prochain, ruiné des peuples, qu'on encense et qui se la coulent douce après leurs méfaits jusqu'à ce que la maladie d'Alzheimer ou les traces d'un vieil alcoolisme leur donnent droit à des funérailles officielles.
Commenter  J’apprécie          50
PeteplumePeteplume31 octobre 2015
L'enfance ignore que plus tad, on aura à se souvenir.
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : sciences humainesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le printemps dans les titres

26 avril 1986. Le cœur du réacteur de la centrale nucléaire commence à fondre. Un nuage chargé de radionucléides parcourt des milliers de kilomètres. Sans que personne ne le sache et ne s’en protège. C’est la plus grande catastrophe nucléaire du XXe siècle. Elle fera des dizaines de milliers de victimes. À cette époque, Emmanuel Lepage a 19 ans. Il regarde et écoute, incrédule, les informations à la télévision. 22 ans plus tard, en avril 2008, il se rend sur place pour rendre compte, avec cette BD …

Le printemps du guerrier (Beppe Fenoglio)
Un printemps à Tchernobyl (Emmanuel Lepage)
John Will Smith fait le printemps africain (Boubacar Baldé)
Tisser le fil rouge. Le printemps érable en Outaouais (Francine Sinclair)
Un printemps difficile (Gérard Bayo)
Mes bons petits plats de printemps : 18 recettes vegan sans gluten (Melle Pigut)
Battista revenait avec le printemps (Renata Ada-Ruata)
Un printemps de désirs (Jean Zaganiaris)
Grand bal du printemps (Jacques Préverts et « Izis » Bidermanas)
Le renouveau d'un printemps écarlate de Naruto, tome 69 (Masashi Kishimoto)

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre