Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2871290008
Éditeur : Dargaud (1996)


Note moyenne : 4/5 (sur 234 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
On l'appelle XIII. Faute de mieux. Car l'homme n'a plus d'identité. Blessé d'un coup de feu à la tempe, il a perdu la mémoire. Seul indice : le chiffre XIII tatoué sous sa clavicule gauche. Il décide de partir sur les traces de son passé. Mais il n'est pas seul : de mys... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (19)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par garrytopper9, le 03 mai 2014

    garrytopper9
    Je découvre la saga XIII aujourd'hui, enfin, j'entends par là que je commence la lecture. Je connaissais de nom, mais je n'avais jamais eu l'occasion de m'y intéresser. Mieux vaut tard que jamais comme on dit.
    J'ai plongé dans cette lecture immédiatement, le scénario est bien construit, les personnages accrocheurs, trop accrocheur peut-être. Je pense notamment au tout début du tome, en quelques pages seulement, j'étais déjà attaché au petit couple qui recueille XIII.
    Beaucoup de secrets, de complots, et de questions qui sont disséminées tout au long de cet album. Cette bande dessinée date de 1984 et pourtant n'a pas pris une ride. Hormis les looks vestimentaires et les voitures, on ne ressent a aucun moment les 30 années qui se sont écoulées.
    J'ai hâte de lire le prochain volume et d'en savoir un peu plus sur XIII, a moins que je n'en ressorte avec quelques questions supplémentaires ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 34         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Gwen21, le 23 septembre 2014

    Gwen21
    "Le jour du soleil noir", tome introductif de la série culte "XIII", a été publié en 1984 et la première fois que je l'ai lu, j'étais adolescente, c'était donc dans les années 90. A cette époque, visuellement, rien ne me "choquait", le luxe et la technologie illustrés dans l'album étaient en parfaite adéquation avec mon environnement de vie. Mais ça, c'était avant...
    La relecture, en 2014, de cette bande-dessinée, a une toute autre saveur, celle du rétro car oui, adolescente, comme beaucoup d'entre vous, les disquettes 3,5 pouces représentaient le summum de l'avancée informatique et c'est à peine si j'avais entendu évoquer internet. Tout ça pour dire que les PC en forme de globe sur pied tarabiscoté qui permettent à XIII de trier des fiches d'état civil me semblent aujourd'hui un peu moins hi-tech et que le contexte de l'histoire a pris un peu de patine.
    Vieillir n'est pas déshonorant, surtout quand on vieillit bien or cette nouvelle saveur n'a rien de repoussant et j'ai pris un réel plaisir à cette relecture. Vous conviendrez avec moi que c'est assez génial : trouver du plaisir à suivre une aventure où les protagonistes ont encore un vrai rôle à jouer pour sauver leur peau, où un téléphone portable ne fait pas tout le boulot, où un implant ne rend pas invulnérable, où sauter par une fenêtre depuis le troisième étage est la seule issue pour s'échapper...
    Côté dessin, j'aime passionnément le trait de William Vance et ce premier tome plante à la fois très bien le décor et l'intrigue tout en enchaînant les rebondissements. C'est top et ça donne vraiment envie de poursuivre l'aventure. Et puis, XIII, quand même, quel beau gosse !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 30         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par lehane-fan, le 04 janvier 2012

    lehane-fan
    Vous prenez un scénariste incontournable comme Van Hamme , vous l'associez à un dessinateur de renom : Vance ( Marshall Blueberry , Bruno Brazil , Bob Morane...excusez du peu ! ) , vous secouez énergiquement , énergiquement j'ai dit , pour obtenir au final une des séries les plus intéressantes et intelligentes qui soient : XIII .
    Le Jour du Soleil Noir voit le jour (répétition , au temps pour moi ;) en 1984 . le gros point fort de cet album , c'est assurément son rythme ! Ça démarre sur les chapeaux de roues , le soufflé ne retombe jamais ! Départ canon , accélération , sprint ! Les rares temps morts viennent contrebalancer les épisodes d'action pure qui vont crescendo au fil du récit . D'emblée , le lecteur assimile un nouvel univers qu'il ne peut que s'empresser de vouloir découvrir , piaffant d'une d'impatience bien légitime et empreint d'une curiosité bienveillante à l'égard de ce nouvel héros aussi mystérieux que le regard d'une Dalida des grands soirs...
    Une maison isolée battue par les vents , presque encerclée par les flots . Voilà ce que sera l'environnement de XIII , personnage énigmatique recueilli par un couple de retraités , Abe et Sally , alors qu'il gisait , mortellement touché d'une balle en pleine tete , en bordure cotiere . Remis sur pieds par Martha , médecin déchu , radié de l'ordre pour alcoolisme notoire , ( si on peut plus s'envoyer 20 whisky / jour sans etre taxée d'alcoolique , ou va-t-on ? ) , XIII se remet doucement de ses blessures tout en se questionnant bien légitimement sur son passé . Adopté par un couple attachant qui s'empressera de l'appeler Allan , en mémoire de leur jeune fils disparu à la guerre , XIII passera ses premiers mois de convalescence à tenter d'assembler un puzzle qui a volé en éclats et a qui il manque pratiquement toutes les pieces . Il possede en tout et pour tout deux indices : son tatouage et une mystérieuse clé . Bien maigre tout cela pour faire la lumiere sur un passé qu'il croit à jamais enfoui . Les choses s'accelereront brutalement lorsque , au retour d'une des fréquentes promenades en compagnie de Martha , XIII manquera de peu d'échapper à un véritable guet apens , ne devant la vie sauve qu'à des réflexes de tueur ignorés jusqu'alors mais salvateurs pour le coup ! Un nouvel indice ( une photo dérobée à l'un des assassins , le nom du laboratoire au dos ) permet alors à XIII de se lancer sur les traces de son histoire pour s'apercevoir rapidement que cette derniere est complexe et surprenante à souhait !
    Un premier album réellement addicitif et qui pose deja les bases d'une trame ultra prenante ! Fin mélange de politique et d'espionnage , Van Hamme et Vance accrochent un lecteur conquis d'avance qui se doute bien que ces aventures seront désormais parsemées de traquenards et de cadavres ! L'on y découvre deja l'ennemi héréditaire qu'est La Mangouste . Les révélations sur XIII se font à dose homéopathique et créent alors une réelle dépendance ! XIII apparait comme étant un personnage complexe , peut-etre pas aussi sympathique qu'on l'espererait ! Un premier album maitrisé et abouti . Un jeu de piste que l'on prend réellement plaisir à entamer !
    Le scénario est pointu . le coup de crayon est précis . Les couleurs sont raccord avec le récit à savoir plutot sombres et la mise en page est nerveuse !¨Pour la petite histoire , il semblerait que l'on repproche aux créateurs d'avoir honteusement pompé sur La Mémoire dans la peau de Robert Ludlum . Bouquin initialement sorti en 1980 , il est vrai , et dont la trilogie cinématographique fut de haute volée car portée par un magnifique Matt Damon . XIII , lui , n'aura , à ce jour , bénéficié que d'une série télé plutot inégale...

    Si pour certains , ce chiffre et les superstitions qu'il engendre ne font qu'un ; alors à contrario , en matiere de BD , il ne sera qu'etre le fugace pourvoyeur d'un moment de bonheur total en la découvrant !!
    XIII rouge impair et manque , faites vos jeux , rien ne va plus ! Juste culte...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 15         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Yunali, le 08 septembre 2013

    Yunali
    Je me suis lancée dans cette lecture après avoir lu les 18 tomes de « Largo Winch », dont VAN HAMME fait aussi les scénarios.
    Là l'histoire est radicalement différente, tout comme l'ambiance. Et tant mieux d'ailleurs, ça évitera les analogies entre les deux.
    J'ai bien aimé les dessins, le trait est agréable.
    Seules les couleurs parfois un petit peu trop ‘ternes' à mon goût m'ont déçue, mais c'est un détail.
    En ce qui concerne l'histoire, un jeune homme est retrouvé échoué sur une plage, et il est retrouvé par un couple de retraités, Abe et Sally qui font appel à Martha, une de leurs voisines, ancienne doctoresse qui souffre d'alcoolisme, pour le soigner.
    Il porte un tatouage sur sa clavicule droite, le chiffre « 13 » en chiffres romains : XIII. Mais pour le reste… pas grand-chose, puisqu'il est amnésique !
    Abe et Sally décident alors de l'appeler Allan, prénom de leur défunt fils.
    Tout se passe pour le mieux jusqu'au moment où l'on va découvrir que XIII semble avoir un passé assez douteux, et que de mystérieux hommes cherchent à le tuer !
    On apprend aussi le « nom » (enfin… je devrais plutôt dire surnom) de l'ennemi de XIII : la Mangouste.
    Et XIII va aussi rencontrer le colonel Amos qui va lui apprendre qu'il enquête sur l'assassinat du président Sheridan… et
    On peut dire que l'action et les rebondissements ne manquent pas dans ce premier tome.
    Et on sent vraiment que les choses ne vont pas être simples pour ce mystérieux XIII !
    J'ai été conquise par le scénario, vu que c'est un genre que j'aime beaucoup. Je lirai donc avec plaisir la série, il me faut vraiment connaître la suite !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par PiertyM, le 23 janvier 2014

    PiertyM
    Repêché par un vieux couple, semble avoir échappé à un grand coup, ayant reçu de balle sur son corps, ayant perdu de mémoire, poursuivi par des hommes armés, ne se rappelant plus son propre nom, s'en tenant à son tatouage, on l'appelle XIII, une fois ses sauveurs, il se lance à la quête de son identité d'où une série d'aventures l'attende...
    Après Le jour du soleil noir, on a hâte de tomber sur le deuxième tome Là où va l'indien...
    Un scénario qui accroche, des dessins qui impressionnent, une bonne lecture!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

> voir toutes (7)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par garrytopper9, le 03 mai 2014

    -Moi c’est Early qu’on m’appelle, et toi ? C’est comment ?
    -Treize.
    -Treize ? Comme le chiffre ? Dis donc, un blase pareil, ça doit t’amener pas mal de bricoles non ?
    - Il parait, oui…mais je ne suis pas superstitieux.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par NEOAFRICAIN, le 23 novembre 2014

    XIII , c'est surtout une intrigue magistralement montée. Mais si tout est bien dans XIII (personnages, action, décor politique), le fait que l'intrigue première ( Qui est-il? A quelle machination était-il mêlé?) soit si parfaite, impliquait en soi une future lassitude.

    J'ai personnellement cessé de lire les XIII quand il était devenu évident que les auteurs commencaient à faire de "la prolongation".
    De nombreuses oeuvres artisitiques (cinéma, livres,..) ont également souffert de ce que leurs "parents" ont voulu continuer à faire des petits alors que l'oeuvre initiale était déja totalement aboutie. Raison commerciale? bien souvent...
    Mais en ce qui me concerne, rien de ceci n'a affecté la grande qualité des premiers tomes. Au moins jusqu'à l'époustouflant " XIII Vs I " !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 10 avril 2012

    Martha : Maintenant que vous êtes physiquement rétabli, nous allons nous mettre à la recherche de votre passé. Je vais vous y aider, Alan.
    XIII : Pourquoi ? Je vous dois déjà tellement, Martha.
    Martha : Bah, j'ai tout mon temps. Et je vous dois également quelque chose : depuis que je m'occupe de vous, je n'ai plus touché à un seul verre de whisky. J'aimerais prolonger ma cure.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par garrytopper9, le 02 mai 2014

    Nous te trouverons XIII, où que tu ta caches dans le monde, nous te retrouverons toujours !

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la citation

  • Par Gregor, le 01 octobre 2012

    Le médecin m'a assuré que mes réflexes, mon instinct étaient restés intacts... Et mon instinct me dit que je ne suis pas un assassin...

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

Lire un extrait







Sur Amazon
à partir de :
4,99 € (neuf)
2,13 € (occasion)

   

Faire découvrir XIII, Tome 1 : Le jour du soleil noir par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec ce livre (2) > voir plus

> voir plus

Lecteurs (587)

  • Ils veulent l'échanger (1)

> voir plus

Quiz