Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : B0000DQ5YE
Éditeur : Gérard&Cie


Note moyenne : 3.44/5 (sur 16 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Quatrième de couverture :
Dans Immensité des espaces intersidéraux. entre la Terre et Phocyon vaisseau de la dernière chance vogue a la recherche d une planète habitable.
Pendant plus cl un siècle plusieurs centaines de personnes doivent vivre clans ce monde... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par finitysend, le 15 mars 2012

    finitysend
    Il y a des romans de SF qui vous laissent une empreinte à cause de leur thématique ,des personnages ,ou principalement dans mon cas des images souvenirs de l'univers, qui restent longtemps après la lecture ..
    Le fait est que quelques années après la lecture de Pour une autre terre je me souviens bien de ce roman aujourd'hui encore ( univers et intrigue ) .
    Le style est très lisible d'un point de vue contemporain et la traduction n'a pas vraiment besoin d'un rafraichissement ..
    Un peu comme dans La faune de l'espace ,les personnages sont solides ,le suspense est bien géré et l'univers est absolument tangible et crédible !
    Un vaisseau générations de colonisation ,en route vers l'infini qui peine à découvrir un monde habitable malgré quelques opportunités ...
    C'est un monde clos tout en nuances qui développe une véritable stratification sociale et des clivages subtils qui s'articulent autour de leurs compétences variées , de leur statuts hiérarchiques ou encore autour des objectifs de la mission ...
    L'intrigue est pleine de nuances et de crédibilité et l'auteur démontre une fois de plus sa capacité à réfléchir pertinemment à la problématique du vaisseau » générations « et à romancer le fruit de ses réflexions. le roman se déroule intégralement dans l'espace et dans la coque du vaisseau ...
    Un texte qui est absolument lisible et hautement recommandable et si vous aimez La faune de l'espace par exemple : Pour une autre terre devrait vous enthousiasmer.
    La fin est du type hard science bien ficelée sur un mode : espace , temps, vitesse ,avec une approche intelligente absolument dénuée de la moindre touche de ridicule .
    C'est un roman très rationnel avec des personnages très soignés en milieu confiné et c'est une expérience assez intime ,assez intense ,vivante et gratifiante que cette lecture pour l'amateur de ce genre d'univers .
    Comment dire ? : la couverture tient ses promesses voilà tout !
    C'est un véritable classique du genre ( selon moi ) et une valeur sure qui est destinée aux adultes comme aux plus jeunes ..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par gill, le 14 mars 2012

    gill
    Dans l'immensité des espaces intersidéraux, un vaisseau vogue à la recherche d'une planète habitable.
    Le bruit a couru que la terre était détruite, de génération en génération le voyage est interminable avec une question fondamentale en suspens : Faut-il rentrer sur Terre même s'il n'en subsiste que des ruines ?
    Ce roman de van Vogt a inspiré le thème, maintenant classique dans la SF moderne, de l'errance de l'homme perdu dans l'espace.
    C'est un texte fort, passionnant et le style de van Vogt fait merveille pour peindre le récit des péripéties de ce vaisseau et de ses habitants.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par A-D-O, le 04 septembre 2012

    A-D-O
    Un sujet intéressant, mais une histoire totalement abracadabrantesque. Je n'ai pas du tout accroché (à l'époque ou je l'ai lu). A mon avis ce n'est pas un très bon VAN VOGT.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (1)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par gill, le 14 mars 2012

    Du coin de l'oeil, le jeune Lesbee vit Ganarette sur l'échelle qui menait au pont de commandement. Il en fut vaguement irrité. A dix-neuf ans, Ganarette était un grand gaillard robuste, à la mâchoire carrée et au comportement plutôt agressif. Comme Lesbee, il était né à bord du vaisseau spatial, mais il n'appartenait pas à la caste des officiers ; l'accès à la passerelle lui était interdit.
    C'est pourquoi sa présence contrariait Lesbee : il supportait mal cette entorse au règlement. Son antipathie personnelle vis-à-vis de Ganarette n'entrait pas en ligne de compte.
    D'autre part, son tour de garde finissait dans cinq minutes...
    (extrait du premier chapitre)
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

> voir toutes (2)

Video de A.E. Van Vogt

>Ajouter une vidéo
Vidéo de  A.E. Van Vogt

Frédéric Beigbeder vous dit pourquoi il aime Le monde des non-A de A.E. Van Vogt et San-Antonio de Frédéric Dard








Acheter sur Amazon
   

Faire découvrir Pour une autre terre par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (38)

> voir plus

Quiz