AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.1 /5 (sur 290 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Etienne , le 02/03/1968
Biographie :

Zac Deloupy, de son vrai nom, Serge Prud'homme, est un éditeur, illustrateur et auteur de bande dessinée.

Il est diplômé des Beaux-Arts d'Angoulême, section bande dessinée. Il travaille comme illustrateur indépendant pour la publicité tout en publiant, depuis 2002, pour l'édition jeunesse.

En 2004, il co-fonde avec Alep (Michel Jacquet) et Alain Brechbuhl la structure d'édition associative Jarjille, installée à Saint-Étienne.

Il a illustré de nombreux ouvrages pour les enfants aux éditions Magnard, Bayard, J'ai lu jeunesse, Koutchoulou, Lito. Il a réalisé les illustrations de "Collisions" et, sous le pseudonyme de Deloupy, celles de "Comixland".

"L'introuvable" (avec Alep) est paru en 2006.
La BD "Sans commentaire" est sortie en octobre 2007, puis "Faussaires T1", la suite de L'introuvable, début 2008, et enfin "Faussaires T2" en 2010. "Avec des frites ?", BD autobiographique a été publiée en 2009 ainsi que "Crotteman".

L'ouvrage, "Love story à l'iranienne" (écrit par Jane Deuxard), est publié en 2016 par Delcourt dans la collection Mirages. Il reçoit un accueil public et critique favorable et vaut aux auteurs, en janvier 2017, le prix France Info de la bande dessinée d'actualité et de reportage.

En 2018 paraissent deux albums : "Algériennes 1954-1962" (Marabulles), que Deloupy dessine sur un scénario de Swann Meralli ainsi que la bande dessinée érotique "Pour la peau", co-écrite avec Sandrine Saint-Marc (Delcourt)

L'album, "Impact" (Casterman, 2021), avec Gilles Rochier (scénario), est sélectionné pour le Fauve du Polar au Festival d'Angoulême 2022.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Deloupy   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Swann Meralli et Serge Deloupy


Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
L'époux doit subvenir aux besoins de sa femme. S'il ne possède pas de voiture, d'appartement, de situation professionnelle stable, un jeune homme a peu de chances de trouver une épouse, ou alors elle sera beaucoup plus pauvre que lui. Les belles-mères iraniennes ont la réputation d'être très exigeantes: leur beau-fils doit être beau, exercer un boulot prestigieux qui paie bien.
Commenter  J’apprécie          180
Il n'existe pas de statistiques officielles sur le nombre de reconstitutions d'hymen pratiquées, mais le phénomène est devenu courant malgré le prix élevé. Celles qui n'ont pas les moyens se suicident parfois, de peur que leur famille ou futur mari ne découvre qu'elles ont perdu leur virginité avant le mariage.
Commenter  J’apprécie          180
Les jeunes ont la vie rude en Iran. Les gens qui le comprennent sont tristes et déprimés. Ceux qui sont heureux sont aveugles.
Commenter  J’apprécie          160
Hassan Rohani, présenté comme réformateur, a remporté la présidence en 2013. Les lois et la répression ne se sont aucunement assouplies. Selon Amnesty International, du 1er janvier au 15 juillet 2015, il y a eu en Iran autant d'exécutions par pendaison que pour tout 2014.
Commenter  J’apprécie          131
Le mariage temporaire, le Sigheh, est l'une des institutions chiites les plus controversées. Il permet d'avoir des relations sexuelles en dehors du mariage traditionnel. Le Sigheh peut durer de quelques minutes à plusieurs années. Il est validé par les mollahs eux-mêmes. Ils l'ont réhabilité après la révolution de 1979.
...
Disons que les mollahs ne s'en privent pas.
Commenter  J’apprécie          120
Le mariage traditionnel iranien passe par le Khastegari. Les parents d'un garçon repèrent une fille intéressante. Il prenne contact avec sa famille. Si celle-ci répond favorablement, ils viendront se présenter officiellement. On parle plus affaires que sentiments.
Commenter  J’apprécie          120
Gila (jeune iranienne) : "Je ne vote plus. De toute façon, ils font ce qu'ils veulent. Au nom de la religion, ils mentent, ils manipulent ... Ils prétendent que c'est la voix de l'Islam."
Commenter  J’apprécie          100
Les jeunes ont la vie rude en Iran.

Les gens qui le comprennent sont tristes et déprimés. Ceux qui sont heureux sont aveugles.
Commenter  J’apprécie          100
Avant, on priait à l'intérieur et on buvait à l'extérieur. Depuis la révolution, on prie à l'extérieur et on boit à l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          80
- Le 'mehrieh' est une somme d’argent que l’époux doit verser à sa femme en cas de divorce. Le montant est déterminé par les familles avant le mariage. Ces dernières années le montant des 'mehrieh' a augmenté de façon considérable.
- Ça vous choque ? En Europe, vous payez bien des assurances accidents, pas vrai ? Eh bien, c’est pareil ! Si mon mari commence à me pomper l’air, je dégage et il paie.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Deloupy (529)Voir plus

Quiz Voir plus

QUIZ FINAL DEFI BABELIO ADO 2022-2023

#Trahie : Le numéro de téléphone gratuit, d’aide pour le harcèlement est le :

3020
3028
3002
3082

35 questions
7 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

{* *}