AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.31 /5 (sur 183 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 12/09/1968
Biographie :

James, de son vrai nom Laurent Percelay, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée.

Il est également connu sous le pseudonyme James Ottoprod et lol!.
Il signe d’autres livres sous son vrai nom : Laurent Percelay.

Après ses études, il quitte sa province nantaise pour monter à la capitale. Il y fonde une famille et tente de s'épanouir auprès de ses employeurs. Il mettra de nombreuses années à réaliser qu'il veut faire de la bande dessinée son métier.

Après plusieurs tentatives infructueuses de percer dans ce milieu, il crée en 2005, en compagnie de son compagnon de route, La Tête X, le blog Ottoprod Inc qui rencontre rapidement un petit succès d'estime. Le ton développé sur ce blog lui ouvre les portes de L'Association et de la revue "Jade" ("6 Pieds sous Terre").

Suivront dans la foulée, et toujours chez "6 Pieds sous Terre", deux livres. Plus de dix ans de vie de bureau vont finir par lui donner la matière pour publier la série "Dans mon open space" (Dargaud, "Poisson Pilote") (4 tomes, 2008-2012).

En 2012, il rejoint Guillaume Bouzard pour tenir un blog commun, "On veut travailler pour le canard enchaîné", constitué de dessins satiriques. La même année il co-fonde la revue numérique "Mauvais esprit" avec Boris Mirroir et Laurent Parez. James a également participé à la revue "L'Éprouvette".

En 2015, il participe à La Matinale du "Monde", y publiant chaque semaine un épisode du strip "Françoise, Manuela & les autres", une satire politique.

En 2019, il nous offre chez Fluide glacial une fresque sans concessions : "Chères élites", avec François Ravard.

Il vit à Antibes depuis 2005.

site : http://laurentpercelay.canalblog.co...blog.com
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de James   (49)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

LA CHRONIQUE DE VALÉRIE EXPERT - ANATOLE(S)


Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   07 mars 2021
La sémantique c'est élastique de James
'Encyclopédant'

Individu au savoir encyclopédique et qui se revendique ainsi supérieur aux autres.

Déclinaison moderne : wikipédant.

Peut se rapprocher d'encyclopédicure, activité qui consiste à casser les pieds de son entourage par son savoir encyclopédique.



(p. 104)
Commenter  J’apprécie          171
araucaria   19 décembre 2015
Hipster than ever de James
Chaque ville qui veut compter à l'échelle planétaire se doit d'avoir son quartier hipster.

Quartiers qui ont été choisis pour leur authenticité.
Commenter  J’apprécie          170
Ziliz   04 septembre 2019
Chères élites de James
- Crois-moi, mec, la décroissance, c'est un vrai investissement d'avenir...
Commenter  J’apprécie          150
jamiK   20 septembre 2018
Dans mon Open Space, tome 3 : Spéculation et sentiments de James
Le patron : "C'est fou ! 80 % des smicards sont des femmes... 80 % des emplois à temps partiel sont pris par des femmes... Elle sont partout ! Heureusement que je n'en ai aucune au comité de direction..."
Commenter  J’apprécie          120
Ziliz   07 mars 2021
La sémantique c'est élastique de James
- Bonjour. Pardonnez mon indiscrétion, vous partez pour Dubaï ?

- Oui, je travaille là-bas, en fait. J'étais juste de passage à Paris pour un séminaire.

- Vous êtes donc un migrant économique ?

- Pardon ?

- Ben, vous migrez...

- Pas du tout ! Je suis un expatrié, voyons !

- Ça sonne mieux ?

- Entre nous, on dit expat', ça fait plus sympa.

- Oui, mais, voyez-vous, c'est là que c'est un poil étrange. Expatrier vient du grec 'exo', en dehors de, et 'patrida', la patrie. Et signifiait à l'origine : obliger quelqu'un à quitter son pays. Comme un exil, en somme. En peu dans la même logique que l'excommunion. C'est donc un poil paradoxal que le terme expatrié soit devenu chic. Alors que, par ailleurs, le terme migrant induit un mouvement, une certaine dynamique qui devrait faire envie, à une époque où les winners de la société n'ont qu'une idée, être 'en marche'. Pour l'Unesco, le terme migrant peut être compris comme 'toute personne qui vit de façon temporaire ou permanente dans un pays dans lequel elle n'est pas née et qui a acquis d'importants liens sociaux avec ce pays'.

- Mais... Mais les liens sociaux avec le pays, on s'en fout, nous, les expats, on ne vit qu'entre nous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Ziliz   22 février 2021
La sémantique c'est élastique de James
- Réforme de l'orthographe -

Dans un souci d'adéquation fond et forme... on écrira désormais CONplotiste.
Commenter  J’apprécie          102
julienraynaud   27 janvier 2021
La sémantique c'est élastique de James
"Salaud" (...) existe au féminin et devient "salaude". Mais son usage est devenu désuet.

- Désuet ?

- Son usage est bâtard, si tu veux.

- Ah, OK.
Commenter  J’apprécie          70
Ziliz   07 septembre 2019
Chères élites de James
[ rentrée scolaire ]

- Bien. Je me permets d'insister sur le caractère crucial de cette nouvelle année scolaire et de votre réussite à l'examen final pour pouvoir prétendre à un chômage qualifié, voire un chômage de catégorie supérieure.
Commenter  J’apprécie          60
cvd64   29 mars 2021
Dans mon Open Space, tome 1 : Business Circus de James
- Les gras, les gars Je viens de voir passer un ang!

- Ah! C'est la première fois que tu vois Barbara, toi

- Barbara ?

- Explique-lui en trois mots

- Assistante de Direction

- Oh, Oh mauvaise pioche

- C'est bien, tu apprends vite
Commenter  J’apprécie          60
Ziliz   21 février 2021
La sémantique c'est élastique de James
- Au commencement était le Verbe.*

- Alors, si je peux me permettre, d'un point de vue syntaxique, ce n'est valable que pour le mode impératif et les phrases à tournure interrogative...



------



* Prologue de l'Evangile selon Jean
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Jeux Olympiques et romans

Les Jeux Olympiques de 1936 sont évoqués dans La trilogie berlinoise signée:

Philip Kerr
Jonathan Rabb
Romain Slocombe

8 questions
3 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeux olympiques , olympisme , jeux , Compétitions , sport , Sportifs , littérature , romanCréer un quiz sur cet auteur