AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782413019169
113 pages
Delcourt (27/02/2019)
3.67/5   9 notes
Résumé :
Rubrique emblématique de La Revue Dessinée depuis le n°1, La Sémantique c'est élastique décortique avec humour l'évolution du vocabulaire au fil du temps, que cette évolution soit naturelle ou politique pour manipuler l'Histoire.Quelle est la malédiction de la dinde ? Un Arabe peut-il être antisémite ? Comment les femmes ont-elles disparu de la langue française ? Autant de questions qui permettent de mieux comprendre comment le langage nous influence, nous façonne e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ziliz
  08 mars 2021
Cet album compile une vingtaine de chroniques parues dans 'La Revue dessinée' - magazine d'actualité en BD.
L'auteur, qui est aussi dessinateur et humoriste, précise en préambule ne pas être un 'linguiste émérite', mais 'un simple et humble amateur, curieux des mots et du langage'.
Pareil ! Donc habituellement, ce niveau de vulgarisation me convient parfaitement. Mais j'ai sauté sur cet album juste après avoir été bluffée par 'Et cetera, et cetera...' de Julien Soulié et M. la Mine, ouvrage plus érudit - plus exigeant, aussi.
J'ai donc lu mollement le début de cet ouvrage de James, le trouvant trop simple (et n'apprenant pas grand chose).
La pause de quinze jours a été salutaire. Je l'ai redécouvert d'un autre oeil en le reprenant, savourant cette fois la logique, la gymnastique des jeux de mots & démonstrations, l'humour et les petites piques sur la politique, la religion, le snobisme, etc.
Commenter  J’apprécie          301
XanderOne
  11 mars 2019
Je connaissait déjà « James » pour ses bandes dessinées humoristiques telles que « Dans mon open space » ou plus récemment « Rob » mais je ne savais pas que cet auteur était capable d'un travail aussi hallucinant et surtout passionnant qu'avec « La Sémantique c'est élastique ». Quoi que vous imaginiez découvrir en vous plongeant dans les pages de cet album, je peux vous assurer que vous trouverez quelque chose d'infiniment plus travaillé et percutant que prévu.
Ces petites diatribes à propos de notre jolie langue française et de son évolution naturelle (ou forcée, allez savoir…) ont tout d'abord été publiées dans « La revue dessinée ». Elles sont désormais regroupées dans cet album pour le plus grand plaisir des lecteurs.
En plus de nous présenter des évidences qui pourtant n'ont jusqu'ici jamais éveillés notre attention, des explication plus approfondies nous sont apportées au fil des pages de cette bande dessinée pour que nous puissions tout à fait comprendre le raisonnement de l'auteur.
Du langage volontairement utilisés par nos chers journalistes aux mots judicieusement choisis en temps de guerre, de la masculinisation forcée de notre vocabulaire et de notre grammaire aux néologismes créés exclusivement pour pouvoir se faire mousser en société, de l'anglais qui envahirait notre plus beau patrimoine : « Le français » à la notion d'antisémitisme, l'auteur de « La Sémantique c'est élastique » décortique tout un tas de sujet plus intéressants le uns que les autres.
Comme dans le célèbre roman « 1984 » de « Georges Orwell » cette bande dessinée nous permet de comprendre que le langage est un enjeu majeur qui formate la pensée et peut même servir d'arme. Sous couvert de divertissement (et je peux vous assurer que la lecture de cet album est terriblement drôle) « La Sémantique c'est élastique » met le doigt sur un sujet vraiment très important.
Alors, que vous ayez simplement envi de parfaire votre culture personnelle ou que vous soyez un activiste de la langue française, cet album est fait pour vous. Et pour les petits malins qui ne chercheraient qu'à épater la galerie avec leur grand savoir, n'hésitez pas non plus à vous jeter sur ce titre : Résultats garantis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Cronos
  27 novembre 2021
Des dessins très simples mais au textes complexes mais humoristiques. Les sujets sont variés pour parler de sémantique et ça me plaît, j'ai aussi beaucoup ri avec ce petit livre qui offre du répondant. C'est une bonne bande dessinée de vulgarisation sur la sémantique, le langage et avec des néologismes tordants de rire.
J'aime bien ce genre de livre accessible à tous, apprendre en s'amusant il n'y a rien de mieux pour bien tout retenir, les explications sont claires et c'est bien là le principal. J'aime particulièrement les néologismes, c'est ce qui m'a le plus fait rire, je note Calembourrin (Personne qui s'exprime qu'avec des jeux de mots d'une légèreté de parpaing), dans lequel je me suis reconnu.
Commenter  J’apprécie          40
Noctenbule
  15 février 2022
Cette bande dessinée est un recueil des publications dans « La revue dessinée ». Il illustre la curiosité de James qui apprécie autant le travail en open space, les meurtres avec des algues vertes ou raconte le parcours d'une vie. Sa curiosité n'a pas de limite puisqu'il porte son intérêt à sa langue, au combien utile comme scénariste de bande dessinée. Il propose des gags en un dessin autour d'un néologisme et des petits histoires autour d'un mot, d'une expression, d'une célébration. Par exemple, le mot salope qui serait on ne sait par quel hasard le féminin de salaud. L'aide d'un ado Dylan-Edouard à l'illustration de l'absurdité des propos. Qui a dit que l'on ne pouvait rire intelligemment? le mot salaude existe mais on lui préfère celui à connotation sexuelle. Ce n'est que le premier d'une longue série où James se met en scène sous l'apparence d'un personnage animalisé rondouillard. Il s'amuse de lui et des autres car les situations improbables et de non-sens ne manquent absolument. le tout avec beaucoup d'ingéniosité, d'intelligence et d'érudition sans oublier l'humour qui saura faire mouche à chaque fois. N'y voyez aucune prétention d'ailleurs il le précise dans l'introduction. Pour les ultra-puristes, restez à Ferdinand de Saussure, Roland Barthes, Umberto Eco si vous avez peur que "l'infralittérature" dénature cette science. Pour les autres, vous vous sentirez très enrichis et votre curiosité à aller plus loin sera piquée. Certains sujets touchent plus comme la volonté de l'état de faire disparaître les mots féminins en faisait valider même par une académie vieillissante et obsolète, pour remettre les femmes à leur place. Merci Richelieu. A midi l'on déjeune, l'on dîne, est-ce la même chose et est-ce pareil dans tous les pays francophones ? Une lecture qui apporte des réponses à des interrogations que l'on avait pas. Peut-être aurions nous du. En tout cas, nous en aurons plus à l'avenir et on cherchera à comprendre plus attentivement.
Lien : https://22h05ruedesdames.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
qu_est_ce_que_je_lis
  20 décembre 2019
J'ai bien aimé cette bande dessinée même si ce n'est pas trop mon genre de lecture en général.
Les dessins sont simples mais efficaces, j'ai rigolé aussi a certains moment.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
BoDoi   10 septembre 2019
La Sémantique, c’est élastique est un honnête ouvrage de vulgarisation, et dans le cas où il ne vous inspirerait pas une carrière tardive de linguiste, il pourra toujours vous permettre de « frimer dans les repas de famille ou autour de la machine à café », comme il est précisé sans faux-semblants sur sa quatrième de couverture.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   22 mars 2019
Plus leçon de choses que cours de grammaire, La sémantique c’est élastique est un ouvrage essentiel pour ceux qui désirent aller au-delà des apparences des figures de style et d’un vocabulaire trop beau pour être honnête.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   07 mars 2021
- Bonjour. Pardonnez mon indiscrétion, vous partez pour Dubaï ?
- Oui, je travaille là-bas, en fait. J'étais juste de passage à Paris pour un séminaire.
- Vous êtes donc un migrant économique ?
- Pardon ?
- Ben, vous migrez...
- Pas du tout ! Je suis un expatrié, voyons !
- Ça sonne mieux ?
- Entre nous, on dit expat', ça fait plus sympa.
- Oui, mais, voyez-vous, c'est là que c'est un poil étrange. Expatrier vient du grec 'exo', en dehors de, et 'patrida', la patrie. Et signifiait à l'origine : obliger quelqu'un à quitter son pays. Comme un exil, en somme. En peu dans la même logique que l'excommunion. C'est donc un poil paradoxal que le terme expatrié soit devenu chic. Alors que, par ailleurs, le terme migrant induit un mouvement, une certaine dynamique qui devrait faire envie, à une époque où les winners de la société n'ont qu'une idée, être 'en marche'. Pour l'Unesco, le terme migrant peut être compris comme 'toute personne qui vit de façon temporaire ou permanente dans un pays dans lequel elle n'est pas née et qui a acquis d'importants liens sociaux avec ce pays'.
- Mais... Mais les liens sociaux avec le pays, on s'en fout, nous, les expats, on ne vit qu'entre nous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ZilizZiliz   07 mars 2021
'Encyclopédant'
Individu au savoir encyclopédique et qui se revendique ainsi supérieur aux autres.
Déclinaison moderne : wikipédant.
Peut se rapprocher d'encyclopédicure, activité qui consiste à casser les pieds de son entourage par son savoir encyclopédique.

(p. 104)
Commenter  J’apprécie          171
ZilizZiliz   21 février 2021
- Au commencement était le Verbe.*
- Alors, si je peux me permettre, d'un point de vue syntaxique, ce n'est valable que pour le mode impératif et les phrases à tournure interrogative...

------

* Prologue de l'Evangile selon Jean
Commenter  J’apprécie          50
julienraynaudjulienraynaud   27 janvier 2021
"Salaud" (...) existe au féminin et devient "salaude". Mais son usage est devenu désuet.
- Désuet ?
- Son usage est bâtard, si tu veux.
- Ah, OK.
Commenter  J’apprécie          70
ZilizZiliz   22 février 2021
- Réforme de l'orthographe -
Dans un souci d'adéquation fond et forme... on écrira désormais CONplotiste.
Commenter  J’apprécie          102

Lire un extrait
Videos de James (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  James
LA CHRONIQUE DE VALÉRIE EXPERT - ANATOLE(S)
autres livres classés : linguistiqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18113 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre