AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 504 notes)

Nationalité : Argentine
Né(e) à : Buenos Aires , le 15/09/1914
Mort(e) à : Buenos Aires , le 08/03/1999
Biographie :

Adolfo Bioy Casares est un écrivain argentin. Sa famille étant d'origine béarnaise, il a situé quelques-unes de ses nouvelles dans cette région.

Très tôt acquis à l’art littéraire, Bioy Casares rencontre Borges dès 1932 : c’est le début d’une longue amitié qui marquera de son sceau les productions personnelles de l’auteur et donnera lieu, plus tard, à une féconde collaboration littéraire publiée sous le pseudonyme de Bustos Domecq : "Chroniques de Bustos Domecq", 1967 ; "Nouveaux contes de Bustos Domecq", 1977.

Cependant, ce n’est qu’en 1940 (année de son mariage avec Silvina Ocampo) et après six ouvrages reniés que débute la carrière littéraire de l’auteur, avec la parution de "L’Invention de Morel" – qui reprend les données de "L'Île du docteur Moreau" (H.G. Wells) pour mieux en récuser les conventions.

Les nouvelles ("Nouvelles fantastiques", 1945 ; "Nouvelles d’amour", 1971…) et les romans ("Plan d’évasion", 1945 ; "Le Songe des héros", 1954…) publiés par Bioy Casares dans les années qui suivront, ne cesseront ainsi de réitérer le mouvement commencé par "L’Invention de Morel" – celui d’un fantastique à forte dimension psychologique, élégant et sensible, à l’image du « narrateur type » de l’auteur – un Don Juan pathétique ironisant sur son destin et sur les femmes, déchiré entre enthousiasme et nostalgie, humour et sérieux, fantaisie et réalité.

Influencés par l'oeuvre de H. G. Wells, de Dino Buzzati ou encore de Robert Louis Stevenson, tous ses romans et ses nouvelles sont à mi-chemin entre le fantastique et la vie quotidienne, à la frontière du réel et de l'imaginaire, marqués par un humour, une densité et une écriture très tendue.

Adolfo Bioy Casares a été couronné pour l’ensemble de son œuvre par le Prix Cervantes, la plus haute distinction des lettres en langue espagnole, en 1990. "L'invention de Morel" a inspiré le film d'Alain Resnais. Il a également été adapté pour la télévision par Claude Jean Bonnardot. Ce roman a été repris en bande dessinée par Jean Pierre Mourey, dessinateur français en 2007.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Adolfo Bioy Casares   (24)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'invention de Morel, Casares


Citations et extraits (82) Voir plus Ajouter une citation
peloignon   27 mars 2013
L'Invention de Morel de Adolfo Bioy Casares
J'étais bouleversé par la terreur de me trouver dans un lieu enchanté et par la révélation confuse que le merveilleux se manifestait aux incrédules tels que moi...pour se venger. (105)
Commenter  J’apprécie          350
Sachenka   20 septembre 2017
Journal de la guerre au cochon de Adolfo Bioy Casares
L'acceptation par l'homme de ses propres limites peut parfois tenir lieu de sagesse.
Commenter  J’apprécie          280
Sachenka   23 mai 2017
L'Invention de Morel de Adolfo Bioy Casares
L'homme et le coït ne supportent pas de trop longues intensités.
Commenter  J’apprécie          271
Sachenka   21 septembre 2017
Journal de la guerre au cochon de Adolfo Bioy Casares
Vidal se dit que rester honnête quand on est pauvre était plus difficile qu'on ne le croit, et il ajouta : «Plus encore aujourd'hui qu'autrefois, et on en retire beaucoup moins de considération.»
Commenter  J’apprécie          240
Sachenka   27 septembre 2017
Un photographe à La Plata de Adolfo Bioy Casares
- On va discuter dans un café, comme des gens qui se respectent.
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   23 mai 2017
L'Invention de Morel de Adolfo Bioy Casares
Nos habitudes impliquent un certain ordre dans la succession des choses, une vague cohérence de l'Univers. Or, voici que la réalité se propose à moi changée, irréelle. Quand un homme se réveille ou meurt, il met un certain temps à se défaire des terreurs du rêve, des préoccupations et des manies de la vie. Il faut que je perde maintenant l'habitude d'avoir peur de ces gens.
Commenter  J’apprécie          200
Sachenka   22 septembre 2017
Journal de la guerre au cochon de Adolfo Bioy Casares
- [...] À un certain âge, on transporte son club au cimetière.
Commenter  J’apprécie          190
Sachenka   24 septembre 2017
Un photographe à La Plata de Adolfo Bioy Casares
Comme disait le vieux Gentile, c'est en vivant qu'on apprend.
Commenter  J’apprécie          190
Sachenka   28 septembre 2017
Journal de la guerre au cochon de Adolfo Bioy Casares
- La jeunesse a ses qualités, répliqua Arévalo. Elle est désintéressée. Pourquoi? Par manque d'expédie ce, peut-être, ou parce qu'elle n'a pas encore eu le temps de prendre goût à l'argent.

Vidal fit remarquer :

- Peut-être les jeunes s'y intéressent-ils peu dans la mesure où c'est une des nombreuses choses qu'ils espèrent avoir plus tard.

- C'est le contraire pour les vieux, dit Arévalo, et l'argent devient leur unique passion.

- Unique? demanda Vidal. Et que fais-tu de la gourmandise, des manies, de l'égoïsme? Tu as remarqué comme ils soient le peu de vie qu'il leur reste à vivre? La crainte stupide qu'ils manifestent quand il s'agit de traverser une rue?
Commenter  J’apprécie          160
PiertyM   08 février 2015
Nouvelles démesurées de Adolfo Bioy Casares
l'imagination ne peut pas concurrencer la réalité



Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Adolfo Bioy Casares (789)Voir plus


Quiz Voir plus

Etes vous au parfum ? facile et ludique

En 1921 Coco lance le N°5 dont Marilyn Monroe en fera son pyjama préféré, mais qui est Coco ?

Chesnel
Deschanel
Béchamel ( Muncho )
Chanel

12 questions
339 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..