AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 157 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Alain Gillot est écrivain et scénariste.

Alain Gillot pratique toutes sortes de métiers, de bûcheron à chauffeur routier, avant de découvrir l’écriture, à travers le journalisme sportif.

Attiré par l’aventure, il devient grand reporter et se passionne pour les peuples autochtones. Au retour de ces années de voyage il travaille dans le cinéma, comme scénariste et découvre la bande dessinée.

Il a publié "La surface de réparation", chez Flammarion, qui a été traduit en cinq langues et adapté au cinéma sous le titre "Monsieur-je-sais-tout", "La meilleure chose qui puisse arriver à un homme est de se perdre" (2017) et, en 2019, "S'inventer une île".

Source : bd.casterman.com/peoples_detail.cfm?ID=255981
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'émission intégrale : https://www.web-tv-culture.com/emission/alain-gillot-s-inventer-une-ile-51513.html Il a été journaliste sportif, grand reporter pour des magazines de voyages mais aussi scénariste pour le cinéma. Alain Gillot a eu mille vies en une, avide de rencontres, d?espaces et d?évasion. Gamin de banlieue élevé dans un milieu aimant mais modeste, Alain Gillot a cherché à concrétiser ses rêves d?enfant. L?enfance, il en est question dans ses romans. C?est en 2015 qu?il publie son premier titre « La surface de réparation », l?histoire d?un entraineur de foot un peu bourru qui se voit confier la garde de son neveu, atteint de la maladie d?Asperger. Joli succès de librairie, le livre est adapté au cinéma sous le titre « M. je sais tout ». Après un second titre « La meilleure chose qui puisse arriver à un homme, c?est de se perdre », nous retrouvons Alain Gillot avec ce nouveau roman « S?inventer une île » paru chez Flammarion. Dani est contremaitre dans le BTP pour des chantiers internationaux. En mission en Chine, il reçoit un coup de fil lui annonçant la mort de son fils, Tom. Agé de 7 ans, le gamin s?est noyé sur une plage de Bretagne, là où il passait ses vacances chez sa grand-mère. Dani rentre en France, retrouve son épouse Nora, vit les premiers jours dans un état second entouré de l?affection maladroite de ses proches. S?inspirant de sa propre vie, Alain Gillot s?interroge ici sur l?impossible deuil, sur la difficulté de rester un couple uni face à l?épreuve, sur la façon d?accepter la bienveillance de l?entourage quand on aurait envie d?hurler. Dani tente alors de se reconstruire en culpabilisant sur le peu de temps qu?il a consacré à son fils. C?est alors que celui-ci lui apparait et lui parle. Incrédule face à cette apparition aussi mystérieuse qu?inexplicable, Dani l?accepte et entraine le petit bonhomme sur une île, pour réinventer leur relation et poursuivre leur histoire au grand dam de Nora, la maman, exclue de ce duo père-fils. Sur un sujet douloureux, la perte d?un enfant, Alain Gillot a su construire un roman délicat, pudique qui ne tombe jamais dans la sensiblerie. Par l?insouciance de Tom et la fragilité de Dani, l?histoire réserve même quelques jolis sourires. Quant à Nora sans oublier les personnages secondaires, ils trouvent aussi leur place. Porté par une belle écriture et une atmosphère maritime salvatrice, le nouveau roman d?Alain Gillot touche au c?ur et on gardera en mémoire ce proverbe tibétain que l?auteur a mis en exergue « Aussi vrai que l?homme est le père de l?enfant, l?enfant est le père de l?homme ». « S?inventer une île » d?Alain Gillot est publié chez Flammarion.

+ Lire la suite

Citations et extraits (88) Voir plus Ajouter une citation
marina53   31 janvier 2019
S'inventer une île de Alain Gillot
Enfant, on est persuadé que les adultes ont la clef d'un monde où tout va mieux, qu'il suffira de les imiter pour être heureux, que nos souffrances sont le fruit de notre inexpérience et de nos peurs liées à l'inconnu. Mais en accédant à l'âge d'homme, on voit bien que grandir revient à se barricader, à tenir un siège improbable. La compréhension, le plaisir, le partage, toutes ces choses dont nous avons tant besoin, c'est pour une autre vie, et pour ce qui est de celle-ci, on doit se contenter de simuler, d'occuper le temps, de se déguiser.
Commenter  J’apprécie          230
marina53   04 février 2019
S'inventer une île de Alain Gillot
Ce n'est pas si difficile de changer de vie quand le monde matériel a perdu tout son prestige. (…) Je me souvenu de notre installation lorsque l'appartement de Saint-Eustache s'était avéré trop petit et surtout bruyant. De nos débats sur la couleur des rideaux, le style des meubles. Et puis la vie s'était organisée, mais qu'en restait-il désormais ? Des trous pour une étagère, un tableau, la différence de couleurs à l'emplacement d'un buffet, les marques du canapé sur le parquet. J'ai eu soudain une conscience aiguë du projet de vie que nous avions eu avec Nora, après la naissance de Tom, et de la fragilité des abris que l'humain tente d'édifier pour se protéger.
Commenter  J’apprécie          220
marina53   01 février 2019
S'inventer une île de Alain Gillot
L'homme est voué à se battre contre des dragons, à se frayer un chemin dans les ronces, en espérant attirer l'attention de sa belle. Construire des ponts n'était que la déclinaison de ce constat. Le problème est que plus on avance dans sa vie d'adulte, moins on vous attend devant la porte à votre retour des contrées lointaines. Les aventures au bout du monde satisfont peut-être l'égo, mais elles génèrent surtout la solitude.
Commenter  J’apprécie          210
Shan_Ze   15 mai 2018
La surface de réparation de Alain Gillot
- Dans ces conditions que peut-il faire ? Ou bien il est lui-même, mais dans beaucoup de cas il sera incompris, rejeté, maltraité parfois. Ou bien il nous imite pour tenter de passer inaperçu, être tranquille, ce qui est son objectif principal.
Commenter  J’apprécie          210
marina53   02 février 2019
S'inventer une île de Alain Gillot
"Aussi vrai que l'homme est le père de l'enfant, l'enfant est le père de l'homme."

Proverbe tibétain
Commenter  J’apprécie          201
marina53   01 février 2019
S'inventer une île de Alain Gillot
Le deuil est quelque chose d'organique, qui convoque ce qu'il y a de plus puissant en soi, et la manière d'y survivre appartient à chacun.
Commenter  J’apprécie          190
ladesiderienne   17 mars 2015
La surface de réparation de Alain Gillot
Il ne faut pas croire qu'il est toujours facile d'être dans la rage. On est parfois content de découvrir qu'on peut être un imbécile comme un autre. C'est comme de se gaver de friandises trop sucrées en regardant une comédie à deux balles. On sait parfaitement qu'on aura mal au ventre et que rien ne nous restera de ce film, mais, sur l'instant, ça fait du bien.
Commenter  J’apprécie          150
marina53   31 janvier 2019
S'inventer une île de Alain Gillot
Le temps était une chose étrange, il se dilatait parfois, au point de nous donner le sentiment d'exister, mais en d'autres circonstances, il s'avérait une pure illusion, un voyage imaginaire dont on se réveillait en sursaut.
Commenter  J’apprécie          150
ladesiderienne   17 mars 2015
La surface de réparation de Alain Gillot
Ce qu'il faudrait c'est trouver une pépite. Un joueur qui permettrait aux supporters de rêver et à ses équipiers d'être aspirés vers le haut. C'est ce qui s'est produit à Nancy quand Platini s'est révélé. Mais des Platini, il y en a un tous les cinquante ans, et aucun ne va débarquer à Sedan. Moi, ce que j'ai sous la main, c'est surtout des Kevin Rouverand. C'est le buteur du groupe, enfin, quand il est dans un bon jour. Un mètre quarante-trois à la toise, un centre de gravité très bas, une patate du droit. Il pourrait vraiment faire quelque chose, mais, question motivation, on est loin du compte. Il se promène sur le terrain avec son petit talent sous le bras, il a l'impression d'avoir tout le temps devant lui. Il attend comme beaucoup de ses copains, la proposition d'un club important. Il feuillette les journaux de bagnoles, il pianote sur son téléphone, il sculpte ses cheveux avec du gel. Il se voit déjà arrivé, alors qu'il n'est même pas dans le train.
Commenter  J’apprécie          130
manU17   16 mars 2015
La surface de réparation de Alain Gillot
Quand on est footballeur, il y a toujours des demoiselles qui vous tournent autour, et c'est plus facile de dire oui que non.
Commenter  J’apprécie          152

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox