AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 48 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Saint-Pétersbourg , le 28/11/1880
Mort(e) à : Saint-Pétersbourg , le 7/08/1921
Biographie :

Alexandre Blok est un poète russe.

Alexandre Blok est né à dans une famille aisée. Il a pour père un professeur de droit à Varsovie, excellent musicien et fin styliste, qu'il ne connaît guère. Après la séparation de ses parents peu après sa naissance, il fréquente le monde aristocratique dans le manoir de Shakhmatovo, près de Moscou, où il découvre la philosophie de son oncle Vladimir Soloviev ainsi que les poètes du XIXe siècle tels que Fiodor Tiouttchev et Afanassi Fet, poète précurseur de l'impressionnisme russe.

Passionné de théâtre, Blok participe à de nombreux spectacles d'amateur dans la maison d'une jeune femme, Liouba Mendeleïeva (fille de l'illustre chimiste). Il y puise son inspiration et son influence pour sa première pièce. Il commence en 1898 des études de droit, mais la découverte de la poésie et de la philosophie moderne l'oriente vers les lettres.

Il tombe amoureux de Liouba Mendeleïeva qu’il épouse en 1903. Cette relation est progressivement mise à mal pour diverses raisons. Dès lors il mène une vie privée tumultueuse, fréquentant souvent des prostituées et les quartiers tziganes. Il est diplômé des Lettres en 1906. Il effectue trois voyages en Italie et en France et tous les six ans il fait un séjour à Bad Nauheim auquel il prête une signification mystique particulière.

Sa biographie intime se trouve tout entière dans son œuvre lyrique qui se partagent en trois volumes. Le premier volume, fruit de l'influence de Vladimir Soloviev et d'une expérience mystique personnelle, il chante les rencontres avec La Belle Dame et leurs illuminations éteintes. Le second marque la retombée, le retour sur terre, vers les hommes, l'abandon aux passions : ironie et dissonances y prédominent. Enfin, le troisième volume, synthèse des deux premiers, évoque le châtiment, le « monde terrible », les destinées tragiques de la Russie : l'art de Blok atteint alors son plein épanouissement.

Dans le dédale de sa vie affective, il noircit nombre de pages teintées de symbolisme, ce qui en fait un des chefs de file de ce mouvement en Russie. Toutefois sa poésie sait aussi se faire réaliste voire engagée. Sous l'influence de Maxime Gorki, il s'intéresse de plus en plus à la politique et participe au mouvement révolutionnaire de 1905.

+ Voir plus
Source : Wikipédia, gallimard
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'INCONNUE DE BLOK Poème dit par le donneur de voix Gilles-Claude Thériault


Citations et extraits (106) Voir plus Ajouter une citation
Alexandre Blok
Piatka   23 septembre 2014
Alexandre Blok
Toute poésie est un voile étendu sur la pointe de quelques mots. Ces mots-là brillent comme des étoiles. C'est à cause d'eux qu'une poésie existe.



Lettre du 21 décembre 1906

Commenter  J’apprécie          440
sabine59   13 décembre 2016
Le monde terrible de Alexandre Blok


Dans les bribes de paroles

J'entends la marche brumeuse

des autres mondes

et du temps le sombre vol.

Je sais chanter avec le vent...
Commenter  J’apprécie          140
seblac   02 mai 2016
POESIES de Alexandre Blok
Ni terrible ni simple je ne suis :

Pas si terrible jusqu'à tuer en toute simplicité ;

Pas si simple au point d'ignorer,

Que tout simplement, terrible est la vie.





Commenter  J’apprécie          120
zohar   04 février 2011
Le monde terrible de Alexandre Blok
Je sais entendre dans les bribes de mots

Le pas brumeux des autres mondes

Je sais suivre le sombre envol du Temps,

Je sais chanter avec le vent...
Commenter  J’apprécie          120
seblac   02 mai 2016
POESIES de Alexandre Blok
L'art est un fardeau sur les épaules,

Néanmoins, nous poètes, prisons,

les vétilles de la vie,

Les fuyantes et futiles façons.

Ah ! Qu'il est doux d'aller indolent,

De sentir dans les veines le courant brûlant

Du sang qui pulse en chantant,

De saisir derrière le nuage qui plane,

L'amour qui soudainement s'enflamme,

De rêver que la vie elle-même

Se tient dans le champagne montant vers l'éclat,

Dans le gentil grésillement

Du scintillant cinéma !

Une année écoulée, en un pays étranger :

Fatigue, une ville inconnue,

La foule _ Et de nouveau sur l'écran

La française au visage charmant !…
Commenter  J’apprécie          100
colimasson   26 septembre 2017
Douze de Alexandre Blok
Les uns prenaient ce poème pour une satire de la révolution, les autres pour un poème à sa gloire.



[Maïakovski]
Commenter  J’apprécie          110
colimasson   23 mars 2016
Douze de Alexandre Blok
[Blok]



La fin de Douze ne me plaît pas non plus. Je l’aurais voulue différente. Quand j’eus terminé e poème, je fus moi-même surpris : pourquoi le Christ ? Mais plus je regardais, plus nettement j’apercevais le Christ. Alors, j’ai noté : oui, malheureusement, le Christ.
Commenter  J’apprécie          100
colimasson   06 mars 2016
Douze de Alexandre Blok
Lui, dans sa capote de soldat,

Avec sa tête d’idiot,

Sa moustache noire, il la tortille et la tortille,

Et comme ça s’entortille

Et comme ça t’embobine…
Commenter  J’apprécie          90
colimasson   21 mars 2016
Douze de Alexandre Blok
[Notes de Blok sur Douze]



On verra bien ce que le temps en fera. Peut-être toute politique est si sale qu'une seule goutte altère le poème et gâte tout le reste ; peut-être qu'elle n'en détruira pas la signification ; peut-être, finalement - qui sait ! - s'avérera-t-elle le ferment grâce auquel on lira Les Douze dans un temps qui ne sera plus le nôtre.
Commenter  J’apprécie          80
seblac   02 mai 2016
L'intelligentsia et la révolution de Alexandre Blok
Dans mon pays, la vodka n'apporte pas la joie mais l'abrutissement, le chagrin, la déprime. Elle anéantit tout.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Poèmes gruyère :))

(Le Corbeau et le Renard) - Maître Corbeau, sur un arbre ......... , Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes ........ ! que vous me semblez ......... ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le ......... des hôtes de ces bois

élevé - beau - bien - roi
perché - joli - beau - phénix
feuillu - noir - joli - meilleur
sec - haut - loin - phénix

6 questions
65 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..