AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 495 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Moyeuvre-Petite (Moselle) , le 18/06/1959
Mort(e) à : Paris , le 07/01/2019
Biographie :

Fille de mineur, Aline Kiner a passé son enfance dans un petit village de Moselle, entre usines des vallées sidérurgiques et forêts du plateau lorrain. Diplômée en lettres et après des années de formation, notamment à FR3 Ile-de-France, Aline Kiner passe plusieurs années à la revue « Thalassa », en tant que rédactrice en chef adjointe.

Elle entre au mensuel « Sciences et Avenir » en 1995 en tant que rédactrice en chef adjointe spécialisée en éthologie et environnement, ainsi qu'en archéologie. Elle est nommée rédactrice en chef en 2000. Depuis 2008, elle est en charge des hors-série.

Passionnée par l’histoire, et en particulier le Moyen Âge, elle publie en 2004 aux Presses de la Renaissance « La Cathédrale, livre de pierre ».

Aux éditions Liana Levi, elle est l’auteur de trois romans: « Le Jeu du pendu » (2011), « La Vie sur le fil » (2014) et « La Nuit des béguines » (2017).

Aline Kiner vit à Paris.

Les éditions Liana Levi ont l’immense tristesse d’annoncer le décès d’Aline Kiner, survenu ce lundi 7 janvier 2019 après des années de lutte contre la maladie.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La nuit des béguines, d'Aline Kiner

Citations et extraits (111) Voir plus Ajouter une citation
LoloKiLi   28 août 2018
La nuit des béguines de Aline Kiner
La vieille béguine repose contre le jambage de la cheminée le fer avec lequel elle a ranimé les flammes, masse ses bras et ses épaules. La journée a été rude, agitée. Mais elle sait qu’il y a quelque chose à bâtir sur ces remous.

Le déséquilibre n’est pas le désordre, lui disait souvent son aïeule. Il est nécessaire à la vie. Il impulse le mouvement.
Commenter  J’apprécie          301
lecassin   28 janvier 2018
La nuit des béguines de Aline Kiner
Quelle que soit la petitesse de chacune de nos vies, elles relèvent toutes d’un vaste ensemble, les mouvements et les troubles de l’âme dépendent de ceux du monde ; la violence ne s’arrête pas à ceux qu’elle vise, elle rebondit comme un caillou sur l’eau dure et frappe, frappe encore, les peurs collectives s’amplifient des bassesses individuelles, les grandes ambitions se conjuguent aux plus médiocres.
Commenter  J’apprécie          280
lecassin   25 janvier 2018
La nuit des béguines de Aline Kiner
Trois jours durant, après l'exécution des Templiers, il ne cesse de pleuvoir. L'eau tombe du ciel en rideaux serrés, brusquement gonflés et rabattus par des rafales de vent. Le béguinage vit reclus dans ses maisons, les femmes courent à la chapelle une cape étendue au-dessus de leur tête.
Commenter  J’apprécie          240
rabanne   18 avril 2019
La nuit des béguines de Aline Kiner
Elle riait mais son projet était sérieusement pensé.

Les métiers de la soie étaient dominés par les femmes, ils faisaient partie de ces rares activités qu'elles pouvaient exercer sans être l'épouse, la sœur ou la veuve d'un maître.

Ne dépendre de personne.
Commenter  J’apprécie          240
Annette55   02 juillet 2018
La nuit des béguines de Aline Kiner
" Il y a, parmi nous, des femmes, dont on ne sait comment les appeler, laïques ou moniales, car elles ne vivent ni dans le monde, ni en-dehors de lui..."



Collection de Scandalis Ecclesiae.

Gilbert de Tournai ( vers 1200_ 1284 ).
Commenter  J’apprécie          240
Mimeko   11 septembre 2018
La nuit des béguines de Aline Kiner
Le déséquilibre n'est pas le désordre, lui disait souvent son aïeule. Il est nécessaire à la vie. Il impulse le mouvement.
Commenter  J’apprécie          240
Bazart   24 novembre 2017
La nuit des béguines de Aline Kiner
Elles ont cheminé ainsi, serrées l’une contre l’autre, dans les rues encombrées par les étals, les chariots à bras et les traineaux. Toutes deux portent ces longs manteaux de camelote grise que revêtent souvent les béguines à l’extérieur. Il n’est jamais bon d’être une femme seule dans les rues de Paris. Leur habit les protège autant que la modestie de leur attitude. Mais comment éviter, dans une telle foule, qu’une main vous frôle, qu’un corps se frotte contre le vôtre ?
Commenter  J’apprécie          210
rabanne   17 avril 2019
La nuit des béguines de Aline Kiner
Paris lui avait semblé un monstre. Un ogre à la robe chatoyante, d'une vitalité allègre, vigoureuse, mais l'allure écrasante et le souffle fétide.
Commenter  J’apprécie          220
Ziliz   26 octobre 2018
La nuit des béguines de Aline Kiner
Avec la guerre de Flandre, la situation financière du royaume ne cesse d'empirer, et, en pleine crise monétaire, [les prêteurs] sont maintenant regardés avec suspicion. Mais encore une fois les Juifs ont été les premiers boucs émissaires. Il y a cinq ans, Le Bel, à l'image de Louis son ancêtre et de Philippe Auguste avant lui, avait ordonné qu'ils soient chassés du royaume. L'expulsion avait connu une ampleur inédite : des dizaines de milliers d'hommes et de femmes arrêtés sur tout le territoire, leurs biens confisqués et vendus, leurs titres de créance récupérés par les agents de l'Etat. Le souverain a réitéré l'opération ce mois d'août, après avoir accusé les déicides * d'extorsions frauduleuses et de crimes si affreux 'qu'ils ne se peuvent nommer'.

Chacun, cependant, dans le royaume, a besoin de prêt, les bourgeois, les nobles, mais aussi les petits artisans et les paysans, toujours plus accablés d'impôts. Alors les Lombards, demeurés seuls sur la place, continuent de pratiquer, comme ils l'ont toujours fait et plus encore, des taux d'usure prohibitifs. Tandis que le roi poursuit ses petites manipulations. Frappant d'un côté des pièces contenant de moins en moins d'argent, des pièces noires qu'on appelle 'les bourgeois'. Et de l'autre, des pièces d'or, les 'agnels', rares et inaccessibles, sur lesquelles il a fait figurer un agneau pascal, portant croix à longue hampe à la manière de Saint Louis, afin de rassurer le peuple sur la stabilité et l'honnêteté du royaume.

(p. 176-177)



* pour info : 'Peuple déicide' est une expression chrétienne pour désigner le peuple juif. Le terme de « déicide » fait ici référence à la crucifixion du Christ et signifie littéralement « meurtrier de Dieu ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
rabanne   19 avril 2019
La nuit des béguines de Aline Kiner
Il ne fait pas encore nuit, mais elle appelle sa servante pour lui demander plus de lumière, tant l'écriture irrégulière de Marguerite lui demande d'effort. Il y a une étrange contradiction entre la maîtrise de la pensée et l'envolée de la plume dont le tracé semble bousculé par un flot intérieur.
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur