AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.03 /5 (sur 29 notes)

Nationalité : Roumanie
Né(e) à : Huși , le 10/02/1902
Mort(e) à : Bucarest , le 15/01/1937
Biographie :

Anton Holban est un écrivain roumain majeur né le 10 février 1902 et décédé le 15 janvier 1937, neveu du grand critique Eugen Lovinescu. Il est l'auteur de romans dans une veine psychologique et autobiographique, ainsi que de nombreuses nouvelles. Francophile, il étudia en France, notamment à Dijon et enseigna longtemps le français. Homme de théâtre également, mais de santé fragile, il avait acquis, peu avant sa mort, une forme de reconnaissance. Il décéda le 15 janvier 1937 des suites d'une intervention chirurgicale banale. Une partie importante de son œuvre fut publiée à titre posthume. En Roumanie, ses œuvres complètes ont été éditées et sont toujours lues aujourd'hui.

Source : Divers sites dont Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   26 septembre 2015
Le collectionneur de sons de Anton Holban
Le cerisier s'est élancé, s'est enroulé pour s'ouvrir ensuite, frêle et gracieux comme une ballerine. Ses fleurs roses ont dansé et un bras s'est allongé jusqu'aux cimes, deux pétales tremblotant comme les ailes d'un oiseau. (P17 / À l'ombre des jeunes filles en fleurs).
Commenter  J’apprécie          410
popie21   24 février 2020
Le collectionneur de sons de Anton Holban
- Hallucinations -

Les hommes sont comme des machines, avec ces quelques phrases qu'ils se sentent obligés de dire lors d'un certain nombre de circonstances particulières. On appuie sur un bouton et le son arrive.
Commenter  J’apprécie          362
Tandarica   03 février 2015
Le collectionneur de sons de Anton Holban
Tandis que j’explique Dieu sait quelle règle qui ne m’intéresse guère ou que je lis un passage que je répète depuis tant d’années, je fige mon regard sur la carte accrochée au mur… La Sicile, chaude, avec ses orangers… La Russie tout entière, où dans chaque village, une balalaïka vibre, bouleversant le ciel… Paris, le long de la Seine où j’ai promené tant de pensées et puis Erzurum… C’est comment Erzurum… Et l’Inde, pourquoi Eliade y est-il retourné ?…
Commenter  J’apprécie          350
Anton Holban
Tandarica   05 décembre 2020
Anton Holban
Ces derniers temps je ne me suis occupé que de Marcel Proust. Personne ne

soupçonne quel labeur cela a nécessité, même pour moi qui suis un familier,

depuis longtemps, de cet auteur. Je ne veux pas dire, moi aussi, comme ça a été dit tant de fois, que je suis influencé par lui. Chez nous, tout jeu intérieur semble venir de Proust, c’est dire à quel point nous sommes peu habitués aux jeux intérieurs, nous qui avons considéré que l’art ne réside que dans le relief, c’est-à-dire dans l’extérieur. C’est ainsi que l’on a pu parler de H. Papadat-Bengescu, Lucia Demetrius ou Ury Benadour par rapport à Proust,

malgré le fait qu’ils ont avoué ne pas connaître l’écrivain français. J’expliquerai plus tard comment Proust fut mon compagnon et pourquoi j’ai lu tant de fois le même passage de lui.

(extrait d'une interview de mai 1936,

traduit du roumain par Florica Courriol)
Commenter  J’apprécie          340
Tandarica   03 février 2015
Le collectionneur de sons de Anton Holban
À la rentrée, les élèves m’ont annoncé : « Exactement comme vous l’avez prédit, monsieur le professeur ! » Melinte était plutôt doué pour la littérature, mais faible en sciences. Grâce à mon intervention, il a obtenu son baccalauréat (je faisais partie du jury). Recalé, il aurait dû travailler pendant l’été, mais comme ça, fous de joie, ses parents l’ont envoyé à Călimăneşti. Il s’est baigné dans l’Olt et s’est noyé. Je ne suis donc pas étranger à sa mort, même si d’un point de vue logique, je n’y ai aucune responsabilité.
Commenter  J’apprécie          320
popie21   26 février 2020
Le collectionneur de sons de Anton Holban
Quelques jours avant que Grand-père ne tombe malade, le chien s'est mis à pousser des hurlements lugubres, à gémir longuement et il a poursuivi ainsi jusque bien après l'enterrement. C'est un instinct bien connu, propre au chien, que de hurler à l'approche de la mort dans une maison, mais entre lire quelque chose à ce sujet dans un livre et le vivre personnellement, quelle différence ! Désormais, le moindre aboiement qui ressemblerait un tant soit peu à des pleurs nous effraye.
Commenter  J’apprécie          320
popie21   21 février 2020
Le collectionneur de sons de Anton Holban
- À l'ombre des jeunes filles en fleur -

Voici Magda, première de la classe depuis des années, son visage net, sa raie au milieu, parfaite, son profil allongé sans la moindre trace de caprice, sa silhouette aux contours bien proportionnés, silhouette précise d'une créature qui existe avec précision, sans s'écarter de ses devoirs les plus stricts, qui sait parfaitement ce qu'elle a à faire pour être toujours un modèle, et pour ne jamais sonner comme une note discordante...
Commenter  J’apprécie          280
Francharb3   08 février 2015
Le collectionneur de sons de Anton Holban
C'est de telles gens qui sont le fondement même de la société. Elle ne repose pas sur nous, à qui certaines idées semblent désuètes, car il n'y a pas une seule pensée qui nous guide un peu plus longtemps sans que nous l'émiettions par toutes sortes de suspicions. Après nous, il ne restera pas un seul arbre planté de nos propres mains.
Commenter  J’apprécie          260
Tandarica   03 février 2015
Le collectionneur de sons de Anton Holban
Son instrument de prédilection était le violon. J’avais l’impression qu’il cherchait à l’imiter dans toutes ses mélodies. Si je devais choisir parmi mes deux cents disques celui qui lui faisait le plus d’effet, je désignerais le "Poème" de Chausson, si parfaitement enregistré dans l’interprétation vibrante d’Enescu.
Commenter  J’apprécie          260
popie21   28 février 2020
Le collectionneur de sons de Anton Holban
- Châteaux sur le sable -

Enfin arrivés devant les tombes cachées. Les unes à côté des autres, les replis de paix éternelle des célèbres rois d'Égypte. Partout, la terre a été retournée par les explorateurs modernes, les hommes de science. On en a retiré des objets d'art, on a dispersé les momies aux quatre coins du monde. Dans le musée du Caire, Thoutmosis II, les cheveux blancs, la joue toute ridée, donne l'impression de dormir. Impiété !
Commenter  J’apprécie          252

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
729 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..