AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.97 /5 (sur 105 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Charleville-Mézières , le 14/09/1941
Biographie :

Arlette Farge est une historienne française spécialisée dans l’étude du XVIIIe siècle, directrice de recherche au CNRS et enseignante à l’EHESS.

Avec son équipe de recherche du « groupe d’histoire des femmes » (Espace public Jürgen Habermas), elle travaille sur les thèmes des identités populaires au XVIIIe siècle, des relations hommes-femmes et de l'écriture de l’histoire.

Elle s'est aussi spécialisée dans l'étude des archives judiciaires et poursuit des recherches sur la criminalité parisienne au XVIIIe siècle.

Elle est également co-animatrice de l’émission Les Lundis de l'Histoire sur France Culture.

Ajouter des informations
Bibliographie de Arlette Farge   (44)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lecture de Arlette Farge : une création originale inspirée d'un livre sur les châtiments donnés aux enfants dans les collèges de Jésuites*. Une série de créations littéraires originales inspirées par les collections de la BIS. Ce cycle est proposé par la Maison des écrivains et de la littérature (Mel) en partenariat avec la BIS. Un mois avant la restitution, l'écrivain est invité à choisir un élément dans les fonds de la BIS. Lors de la rencontre publique, « le livre en question » est dévoilé. Saison 1 : Pierre Bergounioux (21 février 2017), Marianne Alphant (14 mars 2017), Arlette Farge (25 avril 2017), Eugène Durif (9 mai 2017). Chaque saison donne lieu à la publication d'un livre aux éditions de la Sorbonne "Des écrivains à la bibliothèque de la Sorbonne": * saison 1 : Pierre Bergounioux, Marianne Alphant, Arlette Farge et Eugène Durif paru en septembre 2018. * saison 2 : Jacques Rebotier, Marie Cosnay, Claudine Galea et Fanny Taillandier, paru en septembre 2019. * saison 3 : Hubert Haddad, Line Amselem, Christian Prigent, Mona Ozouf, Laure Murat, publication prévue en septembre 2020 * Mémoires historiques sur l'orbilianisme et les correcteurs des Jésuites, avec la relation d'un meurtre tout à fait singulier, commis depuis peu dans un des collèges de Paris et quelques autres anecdotes etc.

+ Lire la suite
Podcasts (8) Voir tous


Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
cicou45   15 août 2013
Le goût de l'archive de Arlette Farge
"En histoire, les vies ne sont pas des romans, et pour ceux qui ont choisi l'archive comme lieu d'où peut s'écrire le passé, l'enjeu n'est pas dans la fiction."
Commenter  J’apprécie          201
talou61   02 juin 2017
Paris au siècle des Lumières de Arlette Farge
Le cabaret appartient au peuple ; tout bonnement parce qu'il est le prolongement du boulevard, l'aboutis normal d'une vie menée dehors par toute une population où l'intime n'a pas de place reconnue. Des cabarets et des taverne, on en compte à peu près 2 000 à Paris. On y passe, on s'y arrête, on y revient, on y a même ses habitudes.
Commenter  J’apprécie          100
julienraynaud   08 mars 2015
Le désordre des familles de Arlette Farge
Si une épouse veut enfermer son conjoint, elle doit convaincre le Roi de l'horreur de sa situation
Commenter  J’apprécie          110
Malise   05 décembre 2016
La vie fragile. Violences, pouvoirs et solidarités à Paris au XVIIIe siècle de Arlette Farge
De toutes parts, on s'indigne de l'insubordination et de l'insolence de ceux qu'on voudrait voir obéir en domestiques dans la chaîne des autorités successives qui va du roi au plus petit d'entre tous. Cette indignation est teintée d'une véritable peur : les syndics et jurés n'osent pas intervenir sans le commissaire qui, lui-même, hésite, intervient discrètement ou tente d'impossibles conciliations. Une seule issue, bien souvent employée : la lettre de cachet sur ordre royal, rapide, sans jugement et qui fait disparaître du jour au lendemain l'ouvrier trublion.
Commenter  J’apprécie          60
cmuratet   31 octobre 2012
Le goût de l'archive de Arlette Farge
Le goût de l'archive s'enracine dans ces rencontres avec des silhouettes défaillantes ou sublimes. Obscure beauté de tant d'existences à peine éclairées par les mots, s'affrontant à autrui, aussi prisonnières d'elles-mêmes que défaites du temps qui les abrite.
Commenter  J’apprécie          50
cicou45   15 août 2013
Le goût de l'archive de Arlette Farge
"Le silence d'une salle d'archives est fabriqué de regards qui s'attardent sans voir ou dévisagent en aveugles."
Commenter  J’apprécie          50
de   29 juillet 2015
Le bracelet de parchemin : L'écrit sur soi au XVIIIe siècle de Arlette Farge
Ne pas savoir écrire mais porter sur soi des traces d’écrit malhabiles, des morceaux de phrases, quelques bouts d’adresses ; ne pas savoir bien lire mais posséder sur son corps un « méchant » certificat de baptême ; de cette manière, n’être point absent de soi-même : voici ce qui se remarque sur des hommes et des femmes du XVIIIe siècle, en exil d’institutions sociales, le plus souvent en exil d’eux-mêmes mais peu éloignés de la nécessaire nébuleuse des autres
Commenter  J’apprécie          30
talou61   28 mai 2018
Dire et mal dire. L'opinion publique au XVIIIe siècle de Arlette Farge
L'avidité que montre la population parisienne pour se mettre au courant de ce qui survient est un usage de la vie, une habitude aussi réfléchie qu'émotionnelle.
Commenter  J’apprécie          40
de   29 juillet 2015
Le bracelet de parchemin : L'écrit sur soi au XVIIIe siècle de Arlette Farge
ils sont l’histoire des possibilités infinies de l’écrit
Commenter  J’apprécie          50
talou61   20 août 2017
Paris au siècle des Lumières de Arlette Farge
Au XVIIIe siècle, dans la rue, les carrefours, les marchés, les tavernes, sur les bords de Seine et près des ports, parler et se parler est une nécessité matérielle et économique pour ceux qui ne savent pas écrire, un échange permanent, mais aussi une forme de plaisir continu et bavard, même si les bouches, en ces temps, s'ouvrent bien souvent pour des cris, disputes et injures, attisés par l'ivresse.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Devenez très fort en histoire littéraire même (et surtout) si vous n'y connaissez rien

Je suis un poète grec considéré comme le père de la littérature mondiale, la base sur laquelle tout repose (ou du moins une bonne partie). Qui suis-je ?

Homère Simpson
Homère m'a tuer
Homère d'alors
Homère Égée
Homère tout court

12 questions
1016 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire de la litterature , classique , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..