AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 111 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Valenciennes (59) , le 30/09/1957
Biographie :

Après avoir résidé en Asie du Sud-Est, principalement au Laos (1961-1967), puis en Algérie (1967-1970), il s'installe dans les Hautes-Alpes, à Embrun, où il demeure jusqu'en 1976. Après une année de service militaire, il poursuit ses études à la faculté de Lettres modernes d'Aix-en-Provence, avant de s'installer, en 1981, à Paris.

Après avoir exercé différents métiers, il collabore à de nombreuses revues (La Lettre du livre, Gai Pied, Paris Match, Aïkido Magazine…), puis avec nombre d'éditeurs (Flammarion, Maren Sell, Editions du Centre Georges Pompidou, Arthaud…), avant de participer à la création des éditions Paris Musées (les éditions des musées de la Ville de Paris), qu'il dirige depuis 1990.

PUBLICATIONS :

Romans - aux éditions Actes Sud :

La Fête impériale, 2002 et en coll. Babel, 2006
La Treizième Cible, 2003. Prix Marguerite Yourcenar 2004
Le Cimetière des anges, 2005
Équinoxe, 2006
Le Fruit du silence, 2008

Récit de voyage (anticipation)

Sur Mars, récit de voyage, Éditions Nicolas Chaudun, 2009

Pour enfants

La Légende du jardin japonais, Albin Michel, 2003
Les Petits Vers, Lo Païs d'enfance/Le Rocher, 2005

Autres œuvres

À Marguerite Duras, nouvelle, Linéa, Editions de la BNF, 2004
Un libraire à Pékin, nouvelle, in Quatrième de couv, Folies d'Encre, 2006
Marbre, poèmes, Éditions Nicolas Chaudun, 2007
Vu de la Lune, nouvelle, in Si elles savaient, Les Petits Matins, 2009
La Mer reviendra à Wattebléry, nouvelle, in Le Codex Atlanticus n°18, La Clef d'Argent, 2009
L'île des Pingouins, nouvelle, in Au nom de la fragilité, Éditions Érès, 2009.
Haïti, nouvelle, in Histoires cueillies pour Haïti, The Book Editions, 2010

Site internet : http://www.arnauld-pontier.com

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Arnauld Pontier   (25)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Arnauld Pontier : Equinoxe
Olivier BARROT présente l'ouvrage de l'auteur Arnaud Pontier "aquinoxe" attablé au café "Le Rostand" à Paris, dans le 4ème arrondissement. Il interroge l'auteur à propos du scénariodu roman.

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
fnitter   26 mars 2019
Sur Mars de Arnauld Pontier
Ici, c’est l’humanité tout entière, que nous personnifions. Les puissants comme les faibles. Les croyants aussi bien que les agnostiques. C’est un poids qui ne m’avait jamais effleuré. A présent, il me pèse. Il y a tant d’hommes que je renie. Tant à redire de notre race. Découvrir de la vie ici nous rendra-t-il meilleurs ? Ou bien cela nous précipitera-t-il plus vite encore vers notre perte ?
Commenter  J’apprécie          750
Souri7   25 mars 2019
Sur Mars de Arnauld Pontier
Le philosophe chinois Lao-Tseu aurait écrit, jadis, que le plus beau voyage est immobile, qu'un regard jeté à travers une vitre peut commodément remplacer le pas qui conduit là où votre attention ou votre songerie s'est posée. Je ne crois même pas que cet homme instruit ait seulement pensé cela : le chinois est une langue difficile à traduire, on lui aura fait dire des choses qu'il n'a jamais dites. Le bout du monde et le fond du jardin ne contiennent pas la même quantité de merveilles. Il faut se déplacer à la fois dans le temps et dans l'espace pour qu'existe le voyage ; sinon, il ne s'agit que d'une lente déambulation avec soi-même, un rêve éveillé dont ne subsistera qu'amertume ou regret - là où, s'il fallait un contrecoup, doit simplement camper la nostalgie de ce qui fut et n'est plus. Du voyage achevé.
Commenter  J’apprécie          742
fnitter   28 mars 2019
Sur Mars de Arnauld Pontier
Tout voyage modifie le voyageur, qu’il en convienne ou pas. (…) Et le voyageur, aussi, modifie le monde.
Commenter  J’apprécie          660
fnitter   27 mars 2019
Sur Mars de Arnauld Pontier
Le hasard ne conçoit pas, n’ajuste pas, n’organise pas. Il ne fait que de la bouillie

Barjavel.
Commenter  J’apprécie          555
fnitter   24 mars 2019
Sur Mars de Arnauld Pontier
A mesure que je demeure ici, il m’apparaît que Dieu, s’il existe, n’est pas le créateur des hommes – Yavhé : « celui qui fait être » - mais l’horloger des mondes. Il a créé la pierre, pas le vivant. Le vivant est un accident.
Commenter  J’apprécie          530
Nastasia-B   01 juin 2014
La Légende du jardin japonais de Arnauld Pontier
Soir après soir

Lorsque je quitte

Mon habit trempé de mes larmes

Il n'est pas un seul instant

Où je ne pense à toi



(KOKINSHÛ, Chapitre XII, haïku 593).
Commenter  J’apprécie          390
Le_chien_critique   02 avril 2020
Dehors, les hommes tombent de Arnauld Pontier
Ils n’ont pas compris qu’en observant leur présent, c’était déjà leur passé qu’ils regardaient; qu’il était déjà trop tard.
Commenter  J’apprécie          221
racooninan   04 septembre 2013
Équinoxe de Arnauld Pontier
Tu voudrais vraiment te sentir à l'aise, bien sûr, je n'en doute pas, me regarder simplement comme tu me regardais autrefois. Mais tu ne sais pas comment y parvenir ; tu souris avec cet air un peu gauche qui trahit les natures accablées - le trac de paraître ridicule auquel s'ajoute, sans doute, l'effroi d'en convenir, qui te laisse encore plus empotée. Il y a dans tes yeux une docilité apeurée qui dément la sincérité de ta bouche. Je sais ce que tu penses, va, derrière ce sourire posé : "Pauvre petite." Mais je ne veux pas de cette pitié. De tes regrets. Ta peine me suffit, contre laquelle je ne peux rien, mais qui, pour autant, ne m'inspire aucune compassion.
Commenter  J’apprécie          180
Danieljean   02 mars 2016
Sur Mars, Récit de Voyage de Arnauld Pontier
À dix-huit heures, une alarme retentit : une tempête solaire s’annonce. Nous y sommes préparés – elles sont fréquentes même pendant les périodes de faible activité de l’astre. Notre vaisseau possède son abri contre ces radiations : le couloir axial du module, où sont stockées, derrière des panneaux isolants de polyéthylène, les réserves d’eau et de nourriture, les ordinateurs et les systèmes de recyclage. Nous nous y regroupons. Chrys semble nerveux. Il ne l’avouera pour rien au monde mais son regard fuit les nôtres. Sans protection, la dose de radiations – plusieurs sieverts – qui frappe le vaisseau nous tuerait. Mais ce n’est pas ce qui l’inquiète : ce qu’il craint, ce sont les géocroiseurs : les astéroïdes échappés de la ceinture jupitérienne, ceux qui, en une seule salve, il y a trois milliards neuf cents millions d’années ont fait de la Lune ce qu’elle est… Un gruyère.
Commenter  J’apprécie          162
Le_chien_critique   02 avril 2020
Dehors, les hommes tombent de Arnauld Pontier
Dire que l’on regrette n’a aucun sens, aucune légitimité. On ne peut pas regretter. On peut seulement dire que l’on réalise. C’est plus juste. Il n’y aura jamais de paix, jamais de fin. Jamais de pardon.
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le joueur d'échecs de Stefan Zweig

Contre qui Mirko Czentovic fit-il sa première partie d'échecs ?

Le curé de son village
Le maréchal des logis de son village
Le barbier de son village

15 questions
360 lecteurs ont répondu
Thème : Le Joueur d'échecs de Stefan ZweigCréer un quiz sur cet auteur

.. ..