AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 81 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Genève , le 14/02/85
Biographie :

Titulaire d'un bachelor en littérature française et en langues et civilisations mésopotamiennes. Master sur la fragmentation dans la littérature de voyage au XXe siècle (Henri Michaux, Nicolas Bouvier et Lorenzo Pestelli). Rédactrice pour le site web de la Ville de Genève. Grande voyageuse.


Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
LE FESTIVAL AUQUEL VOUS AVEZ [HÉLAS] ÉCHAPPÉ ! Nous aurions été heureux d'accueillir le trio suisse David Pellegrino, Aude Seigne et Daniel Vuataz, auteurs de Stand By, un feuilleton littéraire inspiré des séries télé, paru en plusieurs saisons chez Zoé. Sur scène, les auteurs nous auraient tout dit de leur expérience d'écriture à six mains dans une performance malicieuse et stimulante. À lire : David Pellegrino, Aude Seigne, Daniel Vuataz, Stand By. L'Intégrale de la Saison 1 et Stand By. L'intégrale de la Saison 2, Zoé, 2019. http://www.ohlesbeauxjours.fr
Podcasts (1)


Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Bazart   03 décembre 2019
Une toile large comme le monde de Aude Seigne
Je travaille pour une ONG qui essaie de sensibiliser les gens au tout environnemental d'Internet. Ce qui n'est pas rien, car dans ce domaine soit on vénère la technologie, soit on considère qu'on ne comprend rien et qu'on l'utilise jusque ce qu'il faut pour des mails professionnels et communiquer avec sa famille. Cette catégorie n'a pas envie de savoir comment marche internet. Et l'autre n'a pas envie qu'on lui rebatte les oreilles avec des faits qui pourraient laisser croire qu'Internet n'est pas aussi rose que cela.
Commenter  J’apprécie          100
Muriel_Richard   16 octobre 2014
Chroniques de l'Occident nomade de Aude Seigne
Je lis avec le ravissement délicieux des heures qui passent. La lumière fait le tour de la pièce puis s'en va. Elle revient le jour suivant, et le jour encore d'après, et les jours passent ainsi à attendre un être que j'aime dans une solitude ravie.
Commenter  J’apprécie          60
Muriel_Richard   16 octobre 2014
Chroniques de l'Occident nomade de Aude Seigne
Que nous ayons été témoins de cette époque ou non n'a aucune importance. Nous sommes d'une espèce capable d'infliger cela à ses semblables, et voilà en quoi réside la honte. Je marche dans le camp d'Auschwitz. Il fait grand beau et presque doux (...) J'ai honte d'être ici humaine, j'ai honte d'être ici libre et j'ai honte d'être ici par beau temps.
Commenter  J’apprécie          50
Fandol   07 avril 2018
Une toile large comme le monde de Aude Seigne
Comment se fait-il que la région soit si peu connue alors que la plupart des matériaux qui constituent internet - le germanium des fibres optiques, l'indium des écrans tactiles - viennent d'ici ?
Commenter  J’apprécie          50
chocobogirl   06 septembre 2011
Chroniques de l'Occident nomade de Aude Seigne
J’aime le mot ravissement. Je n’aime pas sa sonorité, son côté rêche et benêt, son étendue. Mais j’aime sa double acception: ravi du temps, enlevé à l’instant présent, et par voie de fait ravi, heureux, ébaubi de beauté. “Le jeu nous ravit” avait dit un professeur de philosophie aux mains maigres, et il m’avait ainsi fait éprouver pour la première fois l’étrange polysémie du terme. Il y a ici quelque chose de l’ordre de Rimbaud, de Dante, de Claudel, quelque chose de la beauté par l’absence. Et une des manières de rapprocher la lecture du voyage est encore cette absence. (..) Et Dostoïevski, justement, me ravit. Je lis L’Idiot à Ouagadougou et l’idiot ne me rend pas heureuse mais me sort du temps où je vis. Dans le silence vertical de la rue ouagalaise aux heures brûlantes, je vois s’élever une datcha, des calèches, des duvets de neige. D’élégantes dames très pâles se promènent dans leurs manteaux de fourrure au milieu des mamas noires suantes et colorées. Les jeunes hommes russes déchaînent leurs passions vers de jeunes Africaines aux courbes suaves. En vérité, les passions qu’on n’a pas la force d’exprimer ici, le bouillonnement intérieur qu’on tait faute d’air, faute d’espace, semble vivre chez ces quelques têtes brûlées, chez ces Slaves blancs lointains de papier. Je suis enlevée à moi-même. Ravie mais pas enchantée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
romain29   14 février 2015
Les neiges de Damas de Aude Seigne
Je suis d'une nostalgie bête, puérile, de choses que je n'ai même pas connues. Jalouse de cet homme sur les remparts, dont la vie était quatre fois plus courte et mille fois plus difficile que la mienne mais que j'envie pour la place laissé aux projections, aux rêves, aux questions – insolubles historiquement- sur le monde qui l'entourait. Jalouse de son plaisir à imaginer ce qui pouvait se trouver au-delà des océans, plaisir mille fois supérieur à la connaissance certaine de frontières qu'une vie d'homme ne suffit plus à parcourir. J'ai la nostalgie de l'ignorance, de la naïveté, de l’imagination, des promenades en longues jupes dans l'enfance de ma grand-mère, des familles regroupées devant la télé le 21 juillet 1969 et assistant médusées aux premiers pas de l'homme sur la lune. Chaque période passée suscite ainsi en moi des regrets sans fondement, un romantisme à rebours, une nostalgie qui est aussi pratique, réconfortante et contradictoire. Je rêve de cahiers en beau papier alors que je n'écris plus que sur l'ordinateur et me félicite ainsi d'épargner des forêts alors que je ne les côtoie même plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
esperluette12   07 avril 2020
Une toile large comme le monde de Aude Seigne
- S'il n'y avait qu'un chiffre à retenir, ce serait celui-ci : selon le site Consoglobe, une heure d'échanges de mails dans le monde consomme autant d'énergie que 4000 allers-retours Paris-New York en avion. Je vous laisse faire le calcul pour une journée ou une semaine, et je n'ai pas besoin de vous dire qu'il y a beaucoup plus de mails que d'avions qui traversent l'Atlantique. Alors que peut-on faire ? On ne va pas arrêter d'écrire des mails ? Non, mais on peut penser différemment les situations que nous vivons tous les jours. A t-on vraiment besoin de mettre toute sa hiérarchie en copie ? D'envoyer un mail de cinq mots à la personne en face de soi pour dire "Pause-café dans 10 minutes " ? D'avoir quatre logos en pièce jointe dans sa signature électronique ? Selon le même site, un mail avec une pièce jointe, c'est une ampoule basse consommation allumée pendant une heure.
Commenter  J’apprécie          20
Verdure35   07 mars 2018
Une toile large comme le monde de Aude Seigne
June s'est souvenue d'un artcie qui listait les qualités qui feraient l'être humain du XXIième siècle;s'y trouvaient à la fois "savoir programmer"et "faire un feu", "construire des meubles" et "être capable d'exprimer ses opinions par écrit de manière claire".
Commenter  J’apprécie          30
guanaco_fr   24 février 2015
Les neiges de Damas de Aude Seigne
Il n'y à rien à faire si ce n'est des actions de plancton dans un océan dont il faudrait changer les courants. Pourquoi ne m'avait-on jamais dit tout cela?
Commenter  J’apprécie          30
Aryia   11 août 2017
Une toile large comme le monde de Aude Seigne
Il est allongé au fond de l’océan. Il est immobile, longiligne et tubulaire, gris ou peut-être noir, dans l’obscurité on ne sait pas très bien. Il ressemble à ce qui se trouve dans nos salons, derrière nos plinthes, entre le mur et la lampe, entre la prise de courant et celle de l’ordinateur : un vulgaire câble.



Appelons-le FLIN.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Voyager en chanson

On commence sans surprise... Voyage voyage - Desireless Sur le Gange ou l'Amazone Chez les blacks, chez les sikhs, chez les jaunes Voyage, voyage .....

Sortir de mon home
Dans tout le royaume
Avec des fantômes
Fuir une heure mes mômes

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : voyages , confinement , chansonCréer un quiz sur cet auteur