AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 115 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) : 1991
Biographie :

Bruxelloise installée en France, Aylin Manço, a suivi une formation d'ingénieure et exercé brièvement dans une start up à Bruxelles avant de revenir à ses premières amours : la littérature. C'est en tant qu'étudiante au sein du Master de Création Littéraire de l’Université du Havre qu'elle écrit ce qui deviendra son premier roman publié : La dernière marée.

Source : Talents Hauts
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Notre jury de jeunes lecteurs vous présente les titres sélectionnés pour les Pépites 2020 du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis – France Télévisions. Dans cet épisode, découvrez "Ogresse" (Sarbacane), de Aylin Manço.


Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
JustAWord   20 juin 2020
Ogresse de Aylin Manço
J’ai compris que le sexe, c’est comme jouer avec un gros chien : quand on le voit de l’extérieur, ça paraît un peu dégueu avec toute cette bave et l’odeur d’animal mouillé, mais quand c’est le nôtre, c’est le paradis et on s’en fiche que ça soit poisseux ou odorant.
Commenter  J’apprécie          130
LaCabaneDeMesLivres   02 février 2020
Ogresse de Aylin Manço
"Il manque un mot dans la langue française, un mot pour qualifier les évènements qui sont impossibles mais qui surviennent tout de même. Quelque chose de tellement inconcevable que, quand ça se produit, c'est comme si l'univers se fendait en deux, et vous vous retrouvez du mauvais côté, dans un monde presque pareil mais tout à fait différent."

"Parfois il vous arrive des trucs monstrueux, et c'est pas votre faute. Parfois c'est la faute de personne."

"C'est en ayant peur qu'on crée les monstres ; on les fait disparaître en fermant les yeux."
Commenter  J’apprécie          110
thedoc   23 juin 2020
Ogresse de Aylin Manço
Il y a ma rue, et il y a l'école ; ce n'est pas le même monde. Le bus, c'est la frontière entre les deux. Les soucis qui m'assaillent à l'école se dissolvent dès que je descends du bus, ceux de la rue partent en fumée quand j'y monte.
Commenter  J’apprécie          100
DreamBookeuse   08 février 2020
Ogresse de Aylin Manço
Alors le noir crache quelque chose de furieux qui me tombe dessus. Le salon se renverse ; le sol me heurte dans le dos. J’ouvre la bouche pour hurler mais le choc m’a coupé le souffle.

Elle a les ongles enfoncés dans mes épaules et je sens son haleine sur mon cou. D’instinct, je la repousse d’une bourrade, elle tombe et je me roule en boule.

Est-ce qu’il faut crier, là ?
Commenter  J’apprécie          40
nathanbabelio   22 janvier 2019
La dernière marée de Aylin Manço
Maman se laissait faire. Elle laissait Papa s'accrocher à elle comme un naufragé à une bouée. C'était comme un aveu, cette étreinte.
Commenter  J’apprécie          40
DreamBookeuse   08 février 2020
Ogresse de Aylin Manço
Peut-être qu’un jour, il y a très longtemps, mon père a compris que je ne le choisirais jamais qu’à contrecœur. Peut-être que je l’ai pensé trop fort, trop près de lui. Peut-être que c’est pour ça que ça a été si facile, pour lui, de partir.
Commenter  J’apprécie          30
JustAWord   20 juin 2020
Ogresse de Aylin Manço
J’habite dans une maison qui parle. Mes parents ont toujours accusé la mauvaise isolation, mais moi je pense que la maison a grandi autour de moi autant que j’ai grandi en elle. Elle est mon prolongement en poutres, en briques et en planches. Chaque porte a sa signature : le pêne de celle de l’ancien bureau de mon père résiste et claque quand on l’actionne ; celle de l’escalier menant aux chambres crisse en frottant contre le plancher ; et quand on ouvre la porte d’entrée, tout en bas, l’appel d’air entrouvre celle de ma chambre sous les toits.
Commenter  J’apprécie          20
magalislk   30 janvier 2019
La dernière marée de Aylin Manço
Parler quand on pleure, c'est comme crier à travers des milliers de bulles. Certaines d'entre elles éclatent, mais d'autres se multiplient, vous emplissent la bouche.
Commenter  J’apprécie          30
nathanbabelio   22 janvier 2019
La dernière marée de Aylin Manço
À nouveau il souriait : ça débordait de son visage. Il avait l'air d'avoir beaucoup trop de dents. (...) Il ne cessait pas de sourire, quand il s'excusait, et ça ne semblait pas présomptueux. Au contraire, ça paraissait courageux de sa part. Vulnérable. Elle n'avait jamais eu de copain de son âge capable de s'excuser si facilement et en gardant le sourire.
Commenter  J’apprécie          20
Takalirsa   05 janvier 2021
Ogresse de Aylin Manço
Il y a ma rue, et il y a l'école; ce n'est pas le même monde. Le bus, c'est la frontière entre les deux. Les soucis qui m'assaillent à l'école se dissolvent dès que je descends du bus, ceux de la rue partent en fumée quand j'y monte.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

la rivière à l'envers tome 2

Pour qui Hannah veut de l'eau de la rivière de Qjar?

son père
son oiseau
sois même
sa famille adoptive
Tomek

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : aventure , littérature jeunesse , documentaireCréer un quiz sur cet auteur

.. ..