AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.99 /5 (sur 267 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Vérone , le 03/05/1956
Biographie :

Carlos Rovelli est actuellement professeur à l'université de la Méditerranée.
Il est aussi membre de l'Institut de France et chercheur en physique théorique.
En collaboration avec Lee Smolin, il fonda la Théorie de la gravité quantique à boucles.
Carlo Rovelli est l'auteur de Quantum gravity et du CD Audio Temps et Espace aux éditions De Vive Voix.

Ajouter des informations
Bibliographie de Carlo Rovelli   (12)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Faut-il tuer le temps ?- 3e partie : les questions avec le public Débat (en trois parties) entre Carlo Rovelli et Patrick Peter, modéré par Michel Blay mardi 7 octobre à 19h au Palais de la découverte, Paris. http://www.dunod.com/sciences-techniques/culture...

Podcasts (1)


Citations et extraits (112) Voir plus Ajouter une citation
Carlo Rovelli
Eve-Yeshe   25 avril 2020
Carlo Rovelli
Mais ce n’est pas l’absence qui provoque la douleur. Ce sont l’affection et l’amour. S’il n’y avait pas d’affection, s’il n’y avait pas d’amour, la douleur de l’absence n’existerait pas. C’est pour cette raison que la douleur de l’absence, au fond, est belle et bonne, parce qu’elle se nourrit de ce qui donne sens à la vie.

"L'ordre du temps"
Commenter  J’apprécie          410
BazaR   09 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
J'ignore si le jeune Einstein avait rencontré le "Paradis" durant ses flâneries intellectuelles italiennes, et si l'imagination effrénée de Dante a eu une influence directe sur son intuition que l'Univers puisse être fini et sans bord. Mais qu'il y ait eu influence directe ou pas, je crois que cet exemple montre combien la grande science et la grande poésie sont toutes deux pareillement visionnaires et qu'elles peuvent parfois parvenir aux mêmes intuitions. Notre culture, qui sépare science et poésie, est stupide, parce qu'elle se rend myope à la complexité et à la beauté du monde, révélées par ces deux disciplines.
Commenter  J’apprécie          295
BazaR   08 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
Nous ne vivons pas au sein d'un invisible quadrillage rigide; nous sommes plutôt plongés dans un gigantesque mollusque flexible (la métaphore est d'Einstein). Le Soleil courbe l'espace autour de lui, et la Terre ne tourne pas autour de lui parce qu'elle serait attirée par une mystérieuse force à distance, mais parce qu'elle va tout droit dans un espace courbe. Comme une bille qui roule dans un entonnoir: il n'y a pas de forces mystérieuses engendrées par le centre de l'entonnoir, c'est la nature de la courbe des parois qui fait rouler la bille.
Commenter  J’apprécie          251
horline   22 juillet 2021
Écrits vagabonds de Carlo Rovelli
Le philosophe autrichien Karl Popper exerce une influence énorme sur les scientifiques en soutenant que la science n'est pas caractérisée par le fait que ses thèses peuvent être confirmées, mais seulement par le fait qu'il est possible de démontrer qu'elles sont fausses : les théories ne sont justes que dans la mesure où elles n'ont pas encore été « falsifiées ». Cela implique que nous ne pouvons rien savoir avec certitude.

Quelle est alors la valeur de la connaissance, si les certitudes absolues font défaut ? La grandeur de Bruno De Finetti est d'avoir compris comment nous pouvons construire un savoir commun et fiable malgré cette absence. Il cerne le caractère subjectif de la probabilité et le caractère probabiliste, mais convergent, de la connaissance. La clé qui rend cela possible est un subtil théorème, dû à un mathématicien anglais du XVIIIe siècle, Thomas Bayes, qui montre deux choses. Premièrement, que chaque nouvelle preuve empirique modifie la probabilité des croyances. Deuxièmement, et c'est un point crucial, que ces modifications conduisent nos croyances à converger, même si elles sont différentes au départ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
stephanerenard   23 mai 2022
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
Le temps n'est qu'un effet de notre négligence à l'égard des micro-états physiques des choses. Le temps est l'information que nous n'avons pas. Le temps est notre ignorance.
Commenter  J’apprécie          40
BazaR   05 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
De même qu'en combinant la vingtaine de lettres de l'alphabet de diverses manières on peut obtenir des comédies, des tragédies, des histoires ridicules ou de grands poèmes épiques, de même, en combinant les atomes élémentaires, on obtient le monde dans son infinie variété. La métaphore est de Démocrite.
Commenter  J’apprécie          220
horline   03 août 2021
Écrits vagabonds de Carlo Rovelli
Un trou noir est une masse tellement compacte, tellement compressée sur elle-même que rien ne peut échapper à sa formidable force d'attraction, pas même la lumière. Un rayon de lumière qui parvient sur son horizon reste là, sans bouger, sans réussir à sortir, congelé. Rien ne sort d'un trou, mais tout peut y entrer. […]

Dés 1972, un objet très compact et sombre dans la constellation du Cygne suscite la curiosité des astronomes. Il est baptisé Cygnus X-1. Une autre étoile tourne autour de lui très rapidement. Un trou noir a dit John Wheeler […].

Nous savons qu'il existe uniquement parce que nous voyons l'étoile brillante voltiger autour de lui. Aujourd'hui, on estime que dans notre seule galaxie il y a des dizaines de millions de trous noirs semblables à Cygnus X-1.

Mais il y a plus. Dés le début des années 1930, on sait que les communications transatlantiques sont perturbées par une étrange source d'ondes radio. En 1974, on s'aperçoit que la source de ces ondes ne se trouve pas sur Terre : les ondes proviennent de la constellation du Sagittaire, située au centre de notre galaxie. Les observations se focalisent sur cette source nommée Sagittaire A*, et petit à petit quelque chose d'impressionnant émerge : un trou noir immense se trouve au milieu de notre galaxie. Sa masse est des millions de fois supérieure à celle du Soleil. Plusieurs étoiles tournent autour de lui. De temps en temps, l'une d'elles s'approche trop près de ce monstrueux Polyphème galactique et est avalée comme un petit poisson.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
BazaR   04 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
Depuis toujours... les hommes se sont demandés comment le monde s'est formé, de quoi il est fait, comment il est ordonné, pourquoi se produisent les phénomènes naturels. Depuis des milliers d'années, ils avaient donné des réponses qui se ressemblaient toutes: elles faisaient référence à des histoires compliquées d'esprits, de dieux, d'animaux imaginaires et mythologiques, et d'autres choses de ce genre. Des tablettes de caractères cunéiformes aux anciens textes chinois, des écrits en hiéroglyphes aux mythes sioux, des plus anciens textes indiens à la Bible... c'est tout un flot coloré - mais au fond assez ennuyeux - de serpents à plumes ou de vaches sacrées, de dieux irascibles, querelleurs ou aimables, qui créent le monde en soufflant sur les abysses, en disant "fiat lux" ou en sortant d'un œuf de pierre.
Commenter  J’apprécie          200
BazaR   07 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
En termes techniques, on dit qu'Einstein a compris que la simultanéité absolue n'existe pas: il n'existe pas un ensemble d'évènements dans l'Univers qui existent tous maintenant. Notre "maintenant" n'existe qu'ici. L'ensemble des évènements de l'Univers ne peut pas être décrit correctement comme une succession de présents, l'un suivant l'autre; il a une structure plus complexe.
Commenter  J’apprécie          190
BazaR   06 février 2016
Par delà le visible : La réalité du monde physique et la gravité quantique de Carlo Rovelli
La puissance de la nouvelle construction intellectuelle newtonienne se révèle immense, au-delà de toute espérance. Toute la technologie du monde de XIXe siècle et de la modernité s'appuie dans une très large mesure sur les formules de Newton. Trois siècles se sont écoulés, mais c'est encore grâce à des théories fondées sur les équations de Newton que nous construisons aujourd'hui des ponts, des trains et des gratte-ciel, des moteurs et des systèmes hydrauliques, que nous savons faire voler des avions, calculer des prévisions météorologiques, prévoir l'existence d'une planète avant de la voir, et que nous envoyons des engins spatiaux sur Mars.
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Tintin : jurons, insultes, injures du capitaine Haddock

Trouvez la bonne insulte :

espèce d'analphabète diplômé!
espèce de crème d'anchois diplômée!
espèce de potimarron diplômé!

10 questions
258 lecteurs ont répondu
Thème : HergéCréer un quiz sur cet auteur