AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 688 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 01/04/1958
Biographie :

Étienne Klein est un physicien et philosophe des sciences français.

Il a fait ses études à l'École centrale Paris dont il obtient le diplôme d'ingénieur en 1981. Il obtient également un DEA en physique théorique de l'Université Paris-Sud en 1982, un doctorat en philosophie des sciences de l'Université Paris-Diderot en 1999 et l'habilitation à diriger des recherches (HDR) en 2006.

Il entre au Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA) en 1983. Actuellement, il dirige le Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière du CEA à Saclay tout en menant une intense carrière de vulgarisation autour des questions soulevées par la physique contemporaine, notamment par la physique quantique et la physique des particules.

Détaché au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) pendant deux ans, entre 1992 et 1994, il participe comme ingénieur à la conception du grand collisionneur de particules européen, le Grand collisionneur de hadrons (Large Hadron Collider, LHC). Dans le même temps, il enseigne la physique quantique et la physique des particules puis la philosophie des sciences à l'École Centrale de Paris. Pendant cette période, il publie également des chroniques mensuelles dans le magazine "La Recherche".

Étienne Klein publie en 1991 un premier ouvrage consacré aux paradoxes en physique et intitulé "Conversations avec le sphinx". Il a aussi consacré plusieurs essais à la question du temps en physique, notamment "Les Tactiques de Chronos" (Prix La science se livre 2003) et "Le Facteur temps ne sonne jamais deux fois" (2007).
Par ses livres et ses conférences, il présente à un public averti mais également plus large différents aspects de la physique quantique, les grands enjeux de la recherche contemporaine.
Depuis septembre 2014, il anime l'émission "La Conversation scientifique" sur France Culture.

En 2013, il est élu membre de l'Académie des technologies. Il est aussi membre du conseil d’orientation de l’Institut Diderot et membre du Conseil Scientifique d'Universcience, depuis 2010. Nommé président du conseil d'administration de l'Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST) en septembre 2016, il met fin à ses fonctions, en avril 2017, suite à des accusations de plagiats.

En dehors de ses occupations dans le domaine scientifique, Étienne Klein est un fervent adepte de l'escalade. Il est père de deux fils.

site officiel : http://etienneklein.fr/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Etienne Klein est physicien et philosophe. Il signe dans le "Cahier de l'Herne", consacré à André Comte-Sponville, un texte sur le temps et notre rapport à l'ennui, qui a toujours "une mauvaise réputation", mais qui peut aussi avoir des ressources, être un facteur créatif. le scientifique revient sur les définitions du vide et du néant, deux concepts bien différents qui intéressent les physiciens. Nous ne sommes pas égaux face à l'ennui, face au vide. Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1448617-a-quoi-sert-la-philosophie.html
+ Lire la suite
Citations et extraits (288) Voir plus Ajouter une citation
Ptitgateau   20 mars 2012
Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde de Étienne Klein
Les paradoxes du chat beurré



Etant donné qu'un chat retombe toujours sur ses pattes qu'une tartine beurrée s'écrase systématiquement sur le côté beurré, que se passerait-il si on laissait tomber un chat sur le dos duquel on aurait préalablement fixé une tartine beurrée ? Certains spécialistes pensent que le chat lévitera pour éviter de prendre parti; d'autres parient que le souple quadrupède finira par imposer la loi de sa chute ; d'autre encore clament que la tartine ne saurait enfreindre la loi de l'emmerdement maximum qui lui colle à la peau ; enfin il y a ceux qui expliquent que le comportement du chat et celui de la tartine sont si fondamentalement contradictoires que, associés l'un à l'autre, ils engendrent un certain nombre de paradoxes.Et pour peu qu'il s'en mêle, leur résolution, toujours hasardeuse devient vite un



aléa chaud d'experts bourrés (anagramme)
Commenter  J’apprécie          442
milado   14 novembre 2012
Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde de Étienne Klein
ENTREPRISE MONSANTO



Voilà une firme qu'elle est bonne, comme firme. Et pourquoi elle est bonne ? Parce qu'elle vous veut du bien ! Alors vous avez par exemple la dioxine TCDD. La dioxine, si vous voulez, c'est une substance on était vachement bien tant que ça existait pas, on s'est dit bon, on va quand même la fabriquer pour voir, et puis pendant qu'on y est on va en faire plusieurs sortes, et dons, en bref, la plus balèze c'est la TCDD, la "tétra-chloro-p-dibenzodioxine", rien que de prononcer le nom le gars il est déjà pris de nausées, de maux de tête et d'éruptions cutanées virulentes. Alors attends ! Qu'est-ce qu'il y a d' autre encore ? Il y a l'agent orange. Alors l'agent orange c'est un désherbant utilisé par l'armée américaine pour la défoliation de la jungle vietnamienne durant la guerre. Non, parce que, si vous voulez, les paysans là-bas, ils avaient des bêches et des vieux couteaux de cuisine pour désherber des milliers d'hectares, c'était pas humain, les marines sont allés leur donner un coup de main. ALors qu'est-ce que vous avez d'autre encore ? Vous avez ce qu'on appelle les hormones de croissance bovine. C'est un truc qu'on injecte dans les vaches qui sont un peu molles des mamelles, voyez, comme ça on peut les traire jusqu'au trognon. Vous avez l'herbicide total Roundup qui "laisse le sol propre", propre de quoi, on sait pas. Les PCB, excellents polluants, qui se dégradent lentement dans le sol, entre 94 jours et 2 700 ans selon les molécules, mais bon, c'est vrai que d'ici là on aura bouffé les pissenlits par la racine. Enfin bref, toute la gamme de produits super-respectueurs de l'environnement. Bientôt, ils porteront tous la mention



POISON TRÈS RÉMANENT. ( anagramme d' "entreprise Monsanto")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
Étienne Klein
Alexein   17 janvier 2016
Étienne Klein
Lors d’un cours, alors que je venais d’effectuer un calcul montrant que, selon la théorie de la relativité, la durée d’un phénomène dépend de la vitesse de l’observateur, un étudiant prit la parole : « Monsieur, personnellement, je ne suis pas d’accord avec Einstein ! » Je crus qu’il allait défendre une théorie alternative, en tout cas qu’il allait argumenter, mais il se contenta de dire : « Je ne crois pas à cette relativité des durées, parce que je ne la…sens pas ! » En clair, ce jeune homme avait suffisamment confiance dans son « ressenti » pour s’autoriser à contester un résultat qu’un siècle d’expériences innombrables avait cautionné. Lorsqu’elle se transforme en alliée du narcissisme, la subjectivité semble avoir du mal à s’incliner devant ce qui a été objectivé, du moins si ce qui a été objectivé la dérange ou lui déplaît.



Le Point, 30 juillet 2015

Commenter  J’apprécie          373
petch   04 mars 2013
Discours sur l'origine de l'univers de Étienne Klein
De quoi l'eau est-elle constituée ? De molécules d'eau, elles-mêmes formées d'atomes d'hydrogène et d'oxygène. Les premiers se sont formés dans l'univers primordial (il y a 13,7 milliards d'années) et les seconds dans le coeur d'une étoile (il y a environ cinq milliards d'années) qui les a ensuite dispersés dans le vide intergalactique. Se désaltérer est donc un acte grave et profond qui nous connecte intimement à presque toute l'histoire de l'univers : il consiste en définitive à absorber des bribes de l'aurore du monde mélangées à des cendres plus tardives du feu stellaire.
Commenter  J’apprécie          293
mosaique92   24 mai 2020
Tracts de Crise - Je ne suis pas médecin, mais… de Étienne Klein
Notre société se trouve parcourue par deux courants de pensée qui sont à la fois contradictoires et associés (Bernard Williams dans ‘’ Vérité et véracité’’). D’une part, il existe un attachement intense à la véracité, qui s’exprime par le souci de ne pas se laisser tromper, par une détermination à crever les apparences pour détecter d’éventuelles motivations cachées derrière les discours officiels. Mais, d’autre part, il existe une défiance tout aussi grande à l’égard de la vérité elle-même : la vérité existe-t-elle vraiment, se demande-t-on ? Si oui, peut-elle être autrement que relative, subjective, temporaire, instrumentalisée, culturelle, corporatiste, contextuelle ? Ces deux attitudes (…) sont mécaniquement liées puisque le désir de véracité enclenche un processus critique généralisé qui vient ensuite fragiliser l’assurance qu’il y aurait, sinon des vérités accessibles, du moins des contre-vérités démontrables, en tant que telles.

Depuis quelques décennies, ce phénomène dynamiquement très efficace a contribué à affaiblir le crédit des scientifiques, en même temps qu’il a universalisé la suspicion à l’endroit de toutes les formes d’expressions institutionnelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nastasia-B   19 décembre 2012
Les tactiques de Chronos de Étienne Klein
La physique, elle, distingue le temps du devenir, le cours du temps de la flèche du temps : le cours du temps désigne le fait que "le temps passe", qu'en passant il produit de la durée et seulement de la durée, bref qu'il engendre la simple succession des événements; la flèche du temps renvoie quant à elle à la possibilité qu'ont les choses de "devenir", c'est-à-dire de connaître au cours du temps des changements ou des transformations parfois irréversibles.
Commenter  J’apprécie          220
Eric75   21 janvier 2014
Allons-nous liquider la science ? Galilée et les Indiens de Étienne Klein
Ce n'est que dans la seconde moitié du XXe siècle qu'on a vraiment pris conscience qu'il existe une ligne de partage entre science et valeur, et ce constat a sournoisement modifié notre rapport à la science. Chez ceux qui l'apprécient pour ce qu'elle est, il a engendré une sorte de dégrisement salutaire, libérateur même. Mais chez les autres, ce dégrisement a pris la forme d'un sentiment de déception, dû à un malentendu : on avait chargé la science de tâches morales ou politiques qu'elle est impuissante à remplir. Les questions relatives à nos valeurs, m'a-t-on souvent expliqué à la fin de mes conférences, sont celles qui nous importent le plus, car c'est autour d'elles que nous déterminons nos actes, construisons nos aspirations, nos projets. Dès lors, si la science se montre incapable de nous fournir les références dont nous avons besoin, si elle éclaire le vrai mais sans pouvoir lui conférer un sens, il n'y a rien d'étonnant à ce que nous relativisions ses conquêtes, où n'y prêtions que peu d'attention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
petch   29 janvier 2013
Conversations avec le sphinx de Étienne Klein
Beaucoup de scientifiques, et en particulier des physiciens, ne s’intéressent pas assez au discours métascientifique (...) comme si la science ne méritait pas d’être pensée finement et dans sa totalité. Les philosophes, eux, n’ont sans doute pas tous porté assez d’attention aux bouleversements de la science qui se sont produits sous leurs yeux, comme si un changement de point de vue sur la nature du réel pouvait rester sans écho dans leur discipline.
Commenter  J’apprécie          210
gavarneur   22 mars 2018
Matière à contredire : Essai de philo-physique de Étienne Klein
[…] on ne peut plus invoquer une distinction radicale qui permettrait de penser séparément l'espace-temps et les objets qu'il contient, puisque l’espace-temps lui-même est soumis aux lois physiques contenues dans la théorie d'Einstein. La notion d'espace-temps vide, au sens de la scène qui existerait telle quelle même si rien ne s'y déroulait n'a plus de sens ici : « Sans potentiel de gravitation, écrit Einstein, il n'y a ni espace ni portion d'espace ; ce sont en effet ces potentiels qui confèrent à l'espace ses propriétés métriques, propriétés sans lesquelles l'espace est tout simplement impensable. L'existence d'un champ de gravitation et celle de l'espace sont intimement liées. »

Page 85
Commenter  J’apprécie          204
gavarneur   17 mars 2018
Matière à contredire : Essai de philo-physique de Étienne Klein
Selon les Anciens, pour connaître le réel, il fallait s'élever au-dessus des apparences et, par l'exercice de la contemplation, accéder à la connaissance vraie des essences. La physique moderne a grandement contribué à renverser cette perspective : elle fit le pari que nous disposons, pour ce qui concerne l'essence des choses, d'un mode de connaissance capable de nous livrer des vérités rationnelles, susceptibles de s'imposer à tout esprit. Et ce mode de connaissance exact et idéal, ce ne sont ni l'observation du monde ni la contemplation qui le prescrivent, ni les livres existants, ni les théories enseignées : ce sont les mathématiques, qui permettent de formuler des lois qui seront ensuite validées ou invalidées par des expériences spécifiques.

Page 144
Commenter  J’apprécie          181
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Inventions et découvertes

Confronté à une situation l'empêchant de lire et d'écrire, ce très jeune homme a mis au point un astucieux système d'écriture qui se lit du bout des doigts et qui s'écrit avec une tablette et un poinçon.

l'écriture cyrillique
l'écriture morse
l'écriture braille
l'écriture musicale
l'écriture cunéiforme

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : Inventeurs , ScientifiquesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..